Road trip et car camping au Royaume-Uni

par Ophélie G.
2 commentaires
Road trip et car camping au Royaume-Uni

Depuis que j’ai ma voiture, j’ai acquis une nouvelle liberté : celle de partir sur les routes britanniques, à la découverte de certaines régions reculées (ou non). J’apprécie l’idée d’un road trip improvisé, lors duquel la voiture sert à la fois de véhicule et de logement. En attendant de vous en dire plus sur mon Projet « Car Camper », je vous parle du road trip et du car camping au Royaume-Uni de manière générale !

Sommaire

Dans cet article, vous trouverez :

★ des infos sur le car camping

★ des infos générales sur la conduite

★ mes essentiels pour un bon voyage.

5 jours sur les routes en Ecosse
Un doux réveil au bord du Loch Ness.

Le « Car Camping »

J’ai découvert ce mode de voyage par hasard en été 2018. Mon amie Ana était chez moi et je venais à peine d’acheter une voiture que nous décidions de partir sur les routes écossaises, pour un road trip de quelques jours.

Bien évidemment, partir dans une destination aussi populaire en été sans préparation préalable rendait les choses un chouia plus compliquées. Si nous ne voulions pas y laisser un rein niveau hébergement, il fallait envisager une chose que je n’avais jamais imaginée (autre que pour les lendemains de soirée un peu trop arrosées) : le « car camping ». A l’époque, je ne savais même pas que ça avait un nom !

Je ne vais pas m’élever en gourou en la matière parce qu’au final, je n’ai fait du car camping que deux fois pour le moment : une semaine en Ecosse en été 2018 et un long weekend dans le Lake District en été 2019. Ma vieille Honda Civic de 2005 a tenu le choc !

Mais c’est quoi, le car camping ?

Ça peut signifier deux choses : (1) faire du camping de la manière la plus traditionnelle qui soit, avec une tente et (2) faire du camping, en dormant dans son véhicule. C’est bien évidemment la seconde définition que je retiens dans cet article (surtout après l’échec de la toile de tente de notre randonnée dans le Lake District). En attendant de vous parler plus en détail de comment dormir dans sa voiture en toute serennité, je vous parle des aspects plus pratiques du road trip sur les routes britanniques !

Dog Falls, Glen Affric, Highlands d'Ecosse

Les avantages et les inconvénients

Les pour

Parfait pour les weekends improvisés, puisqu’il n’est pas nécessaire de réserver d’hébergement.

C’est une solution peu onéreuse, pour la raison citée ci-dessus.

La météo n’a pas tellement d’impact sur ce genre de voyage : la voiture offre un abri contre la pluie, le vent et autres joyeusetés du climat britannique.

La liberté qui va avec cette façon de voyager est grande : pas d’impératif, on peut littéralement se laisser porter par la route et s’arrêter quand bon nous semble.

Le véhicule utilisé dans la vie de tous les jours peut se transformer en micro-maison le weekend.

Une voiture passe plus inaperçu qu’un van ou un camping-car et est donc plus facile à garer pour la nuit.

Les contre

Il est parfois difficile de trouver un spot convenable et tranquille pour la nuit. De nombreux parkings interdisent le overnight parking. Cependant, quelques recherches sur le net peuvent aider à contrecarrer ce problème.

L’espace de vie est assez restreint et il faut donc se contenir et n’emmener que le strict minimum.

Il n’y a pas de toilettes, d’eau courante, de prises électriques, et plus rarement, il n’y a pas de poubelles.

De la même manière, il n’y a pas forcément de réseau, surtout de 3 ou 4G.

Une fois cette liste de balance établie, il est facile de comprendre ce qui pousse de plus en plus de gens à « aménager » leur voiture pour pouvoir partir à l’aventure ! Et puis, avouons-le, ça ajoute du piquant au voyage ! 

Dormir dans sa voiture au Royaume-Uni ?

Il y a toujours cette question de « peut-on dormir dans sa voiture en toute légalité au Royaume-Uni ? ». Je n’ai toujours pas trouvé la réponse à cette question car en cherchant sur le net, on trouve des avis positifs et négatifs.

Que ce soit en Angleterre ou en Ecosse, je n’ai encore jamais eu de souci. Certains parkings précisent explicitement que le overnight parking n’est pas autorisé, d’autres que le stationnement est limité à quelques heures. Il n’est pas non plus conseillé de se garer sur les lay-by (ces petits parkings le long des routes) pour la nuit, pour des questions de sécurité évidentes. Les quartiers résidentiels peuvent également poser problème : les locaux pourraient s’interroger sur la raison de votre présence et contacter les autorités.

Il y a une façon assez simple d’éviter tout ça : sortir des grands axes routiers et chercher un endroit où se garer loin des gens. Jusqu’à présent, ça a très bien marché pour moi. Il y a une application qui est pas mal utilisée par les car campers : park4night. C’est plutôt pratique quand on ne trouve vraiment pas d’endroits.

L’élément clé du road trip : le véhicule.

Informations générales et conseils de conduite

Je ne vais pas parler de comment louer une voiture au Royaume-Uni, je ne l’ai jamais fait – je suis toujours partie avec ma propre voiture. Pour ça, vous pouvez lire d’autres blogs, comme celui de Chloé qui l’a fait en Ecosse, ou encore Marlène en Angleterre. Par contre, je peux vous dire ce que je fais avec ma voiture avant de hit the road

👉 Si vous êtes en quête de conseils pour la conduite à gauche, je vous invite à lire cet article.

 

Un chouette spot dans le Lake District, sur la rive ouest du lac Windermere.

Ma check-list

★ Faire les niveaux d’huile, de liquide de refroidissement et de liquide de frein. Il suffit d’aller dans des shops/garages comme Halfords ou Kwik Fit pour qu’ils s’en chargent (souvent gratuitement). Et vérifier aussi le liquide lave-glace.

★ Vérifier la pression des pneus.

★ Vérifier les clignotants, feux de reculs et feux.

★ Vérifier que le MOT (le contrôle technique) est bien valable et qu’on a payé sa road tax.

★ Nettoyer l’extérieur, notamment le pare-brise, les rétroviseurs et les plaques d’immatriculation. Et les essuie-glace aussi, super important pour le Royaume-Uni.

★ Faire le plein ! C’est toujours mieux avant un départ. L’essence est moins chère en grande-surface (Morrisons, Tesco, Sainsbury’s) que dans les petrol stations de type BP.

Roadtrip : 5 jours sur les routes en Ecosse

Dans la vallée de Glencoe, les routes sont super propres. Attention aux touristes qui roulent à 40 mph et sont super dangereux !

Informations générales sur la conduite

Tout le monde le sait, au Royaume-Uni, on roule à gauche avec le volant à droite ! Mais connaissez-vous les modalités de conduite ? Les limitations de vitesse ?

★ Un permis délivré dans l’Union Européenne est (pour le moment) suffisant pour conduire légalement au Royaume-Uni.

★ Les limitations de vitesse varient d’une route à une autre, mais en général : 30 miles per hour (mph) en ville (48 km/h), 60 mph sur les départementales et les nationales (96 km/h) et 70 mph sur les autoroute (les motorways) (112 km/h). Dans beaucoup de villes écossaises, la vitesse est limitée à 20 mph (32 km/h).

★ Dans certains endroits, les routes sont très étroites et ne permettent pas le passage de plusieurs véhicules. Les passing places, ces petits espaces sur le bas-côté sont là pour se ranger et laisser passer les véhicules. Ce ne sont pas des parkings.

★ La courtoisie au volant : les Britanniques sont très courtois. En roulant sur leurs routes, il faut se plier à cette politesse presque légendaire. 

Roadtrip : 5 jours sur les routes en Ecosse

Ma Honda Civic, quelque part dans les Cairgorns, en Ecosse. C’était gratuit, et un spot super agréable. Road trip, août 2018.

Se garer au Royaume-Uni

Se garer au Royaume-Uni peut être un véritable casse-tête. La plupart des parkings dans les villes sont payants (et exorbitants).

★ Pour les villes, mieux vaut se garer dans les Park & Ride : ce sont des parkings excentrés, s’y garer ne coûte que quelques livres pour la journée. Il suffit ensuite de prendre une navette (parfois gratuite mais pas toujours) pour se rendre dans le centre ville.

★ A la campagne, ne soyez pas surpris de tomber sur des horodateurs, même au milieu de nulle part. Beaucoup se modernisent et sont payables via l’application RingGo, mais certains coins reculés n’en sont pas encore adeptes. Il faut une connexion Internet pour pouvoir utiliser ce genre d’appli et bien évidemment, certains coins sont encore un peu dodgy à ce niveau. Prévoyez donc toujours de la monnaie (du cash comme on dit ici), au cas où.

★ A garder sous le coude : le site Park4Night recense quelques parkings gratuits.

Mes essentiels pour la voiture et le voyage

Pour la voiture

★ De quoi faire le plein : huile de moteur, liquide de refroidissement, produit à vitre…

★ Les papiers du véhicules + les numéros de téléphone de l’assurance. J’emmène aussi le papier qui prouve que ma voiture est passée au contrôle technique (le MOT).

★ De la monnaie pour les parkings de bout du monde. SUPER IMPORTANT. Note : ne comptez pas vous débarasser de vos pièces de 5 centimes via les horodateurs, il y a une limite. A Lindisfarne, impossible de payer plus de £1.20 en pièces de 5 ! Vous voilà prévenus. 😉

Sur la route de Lindisfarne – elle disparaît selon les marées !

Pour le voyage

★ Un GPS et son chargeur – pour les grands axes, c’est quand même bien plus pratique. Le téléphone peut servir aussi dans ces cas-là. 

★ Une carte papier, pour s’éloigner des sentiers battus et pour noter les routes empruntées. C’est tellement plus fun sur les petites routes !

★ Des CDs et une bonne playlist Spotify. Et des copains aussi – c’est pas obligatoire mais c’est quand même vachement mieux !

★ Des snacks ! Un TAS de snacks ! Parce que le road trip, c’est aussi grignoter entre chaque étape. Et de l’eau aussi, histoire de ne pas mourir par abus de sucre.

✏️ D’autres conseils à ajouter pour une chouette expérience au Royaume-Uni ?

Vous aimeriez aussi

2 commentaires

Lolli 12 octobre 2019 - 09:38

Super article, ça me donne envie d’essayer de le faire en France 🙂

Répondre
Ophélie G. 12 octobre 2019 - 21:48

Tu devrais ! :p xx

Répondre

Laisser un commentaire

Le blog utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Je pars du principe que vous êtes d'accord mais si ce n'est pas le cas, vous pouvez refuser. Accepter Lire la suite