Visiter le château de Stirling

par Ophélie
Publié le Edité le 4 commentaires

☝ Première étape de ma visite du château de Stirling : les jardins de la Reine Anne !

Ça faisait longtemps que le château de Stirling faisait partie de la liste des châteaux que je veux visiter en Ecosse. Je me suis déjà arrêtée plusieurs fois sur le parvis, de passage seulement, et toujours sous la grisaille. En mars, j’y suis allée, cette fois avec l’intention de le visiter. Aucun regret : j’ai adoré me balader dans l’enceinte du château de Stirling ! Le château de Stirling est impressionnant : jonché au sommet d’un ancien rocher volcanique escarpé à la manière du château d’Edimbourg, il se démarque clairement dans le paysage. La ville s’étend à ses pieds, comme une toile d’araignée de rues pavées et de bâtisses anciennes. Des remparts, la vue sur le Wallace Monument – ce monument édifié en l’honneur de William Wallace, héros écossais – est incroyable.

Le Wallace Monument, c’est la tour qu’on peut voir, toute petite, au loin. Pour la voir en plus grand, c’est par là !

En parlant de Wallace, ce n’est pas la seule figure historique associée au château : Mary Queen of Scots, Bonnie Prince Charlie (Charles Edward Stuart) et Robert the Bruce font aussi partie du palmarès.

Pendant les guerres d’indépendance contre l’Angleterre (1296-1356), les hommes de William Wallace ont écrasé les forces anglaises à Stirling Bridge en 1297, et Robert the Bruce a vaincu Edward II lors de la bataille de Bannockburn en 1314. Mary Queen of Scots a vécu dans le château quand elle était enfant et y a été couronnée en 1543.

La visite est un peu hasardeuse. Certains endroits suivent un passage en sens unique – covid oblige – mais dans l’ensemble, le visiteur fait un peu ce qu’il veut et erre comme il l’entend au sein de la forteresse. Il faut dire que le château, à l’image de celui d’Edimbourg d’ailleurs, est un ensemble plutôt complexe d’édifices ajoutés et d’espaces aménagés à travers les siècles. Il y a trois espaces principaux :

★  L’Outer Close : les défenses extérieures

★  L’Inner Close : les bâtiments royaux

★  Le Nether Bailey : les écuries, les celliers, les ateliers

Le château de Stirling : let’s go!

L’entrée se fait via les salles et postes de gardes. De là, il est possible d’accéder aux jardins de la reine Anne, Queen Anne Gardens. Il paraît que c’est l’endroit le plus ensoleillé (et c’est également là que nous avons commencé notre visite). Puis, il y a l’Outer Close, qui forme les défenses extérieures. C’est aussi là qu’on retrouve les cuisines (qui datent du début du XVIe siècle), et l’accès au Nether Bailey.

Le coin des gardes – et du café !

Les bâtiments royaux qui forment l’Inner Close ne datent pas tous de la même époque. King’s Old Building fut bâti pour James IV en 1496, le Great Hall fut ajouté par le même roi en 1503, le Royal Palace pour James V en 1540 et enfin la Chapel Royal ajoutée par James VI en 1594. L’Inner Close est la partie la plus haute du château, elle se situe au sommet de l’ancien volcan.

L’entrée de la Chapel Royal (en anglais dans le texte, je ne sais pas pourquoi ça s’écrit comme ça et non Royal Chapel comme la grammaire anglaise le voudrait…).
L’intérieur de la chapelle est wahou !

Les intérieurs sont jolis, bien qu’assez modestes et épurés. Et comme tout bon château qui se respecte, le château de Stirling est entouré d’épaisses fortifications (comme si le fait qu’il se trouve au sommet d’un piton rocheux n’était pas suffisant) : les remparts entourent l’ensemble des bâtiments et il est possible d’y marcher.

Notez cette sublime tapisserie : j’y reviens dans une minute.

Une expo et un musée à ne pas manquer dans l’enceinte du château

★  La Tapestry Exhibition

Il y a sept tapisseries qui ornent les murs de la Queen’s Inner Hall. Elles ont l’air modernes, mais sont en fait très récentes. Back in the days, seuls les plus riches pouvaient se permettre d’acquérir des tapisseries et James V en avait une grande collection (dont deux sets avec des licornes !). Ces nouvelles tapisseries donc, sont le résultat d’un projet qui a duré 13 ans. Elles sont basées sur la Chasse à la Licorne (une série de sept tapisseries réalisées au Pays-Bas fin XVe, début XVIe siècle, aujourd’hui exposées à New York) et permettent aujourd’hui de mieux s’immerger dans l’ambiance royale d’un temps lointain. Cette expo, située dans le Nether Bailey, revient sur les étapes du projet et permet d’en apprendre davantage sur le tissage d’une tapisserie médiévale.

★ The Argyll and Sutherland Highlanders Museum

Ce musée de trois étages explore le courage, l’esprit de communité et l’audace d’un grand régiment de Highlanders. C’est très sympa à voir mais ce qui m’a plu par-dessus tout, c’est le Lego Trail qui s’y cache jusqu’au 31 décembre 2022 ! Plusieurs petits personnages Lego sont dissimulés dans les vitrines et ne demandent qu’à être repérés ! C’est bien pour les petits mais aussi pour les grands (certains ne sont pas évidents à trouver…).

Faut-il visiter le château de Stirling ?

Personnellement, j’ai beaucoup aimé ce château. Je regrette simplement qu’il n’y ait pas vraiment de sens de visite et que ce soit un peu fouillis : difficile de s’y repérer sans carte, malgré les panneaux indicateurs placés dans l’enceinte du château. En ce sens, il est très similaire au château d’Edimbourg.

MAIS c’est clairement à visiter quand vous êtes dans les parages.

Visiter le château de Stirling

Infos pratiques

★ Pensez à acheter vos billets en ligne, pour visiter le château mais aussi pour vous garer devant le parvis, ça vous coûtera moins cher. Une entrée adulte coûte £16.50 (£18 directement à l’entrée) et une entrée enfant (5-15 ans) coûte £13 (£14.50 à l’entrée). L’entrée est gratuite pour les membres de Historic Scotland.

★ En train, il faut un peu plus d’une heure pour se rendre à Stirling depuis Edimbourg et 35 minutes depuis Glasgow.

★ Les horaires et jours d’ouverture dépendent de la saison, pensez donc à vérifier. Idem pour le café qui se trouve sur place.

★ Prévoyez du temps devant vous : le château est gigantesque et il est facile de s’y perdre pendant plusieurs heures, surtout s’il fait beau et que vous pouvez flâner dans les différentes cours.

Vous aimeriez aussi

Laisser un commentaire

4 commentaires

Audrey 1 juin 2022 - 00:17

L’exposition sur la tapisserie doit être fascinante ! Les petits Lego sont une idée mignonne qui doit réjouir pas mal de visiteurs.

Répondre
Ophélie 1 juin 2022 - 08:48

C’était très intéressant oui ! Et les petits Lego nous ont bien plu. 😀 x

Répondre
Camille 7 juin 2022 - 10:19

Ah oui, il a l’air très intéressant, ce château. J’aime beaucoup les contrastes architecturaux, comme toi. Cette pierre dorée de la chapelle est surprenante, c’est très beau. Et sympa, ce jeu de pistes avec des Lego 😉

Répondre
Ophélie 8 juin 2022 - 10:17

J’ai adoré la chapelle, super lumineuse ! Je ne m’attendais pas du tout à ce genre d’ambiance d’ailleurs, les bâtiments religieux (quand ils ne sont pas en ruines) sont souvent assez austère ici. x

Répondre

Le blog utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Si vous n'êtes d'accord, vous pouvez refuser. Accepter Lire la suite