L’émouvante visite du champ de bataille de Culloden Moor

par Ophélie G.
8 commentaires
L'émouvante visite du champ de bataille de Culloden Moor

Article mis à jour le 23 août 2020.

Les fans de la série Outlander se souviennent de ce nom et des horreurs qu’il tait : Culloden. Pour les autres, Culloden Moor est l’endroit où s’est déroulée une terrible bataille qui a opposé les Jacobites aux soldats de l’armée anglaise. Ça a été la visite la plus émouvante de ce road trip en Ecosse.

Les Jacobites ?

Les Jacobites étaient ceux qui soutenaient les Stuarts et considéraient les rois et reines britanniques de l’époque comme des usurpateurs. Ils étaient principalement implantés en Irlande et dans les Highlands d’Ecosse, mais il étaient soutenus par les monarchies catholiques françaises et espagnoles.

Le XVIIIe siècle écossais fut particulièrement marqué par le jacobitisme et l’Ecosse vit plusieurs batailles exploser sur son territoire. Les principales eurent lieu en 1708, en 1715, 1719 et surtout, en 1746 à Culloden. Ce qu’il faut retenir c’est que Jacques Stuart (Jacques VII d’Ecosse et II d’Angleterre, dernier roi catholique de la monarchie britannique) est exilé au XVIIe siècle. C’est un roi anglican qui prend le rôle après lui. Les Jacobites voulaient donc le retour de la famille Stuart sur le trône britannique.

Un des plus beaux musées

Note : je n’ai pris aucune photo à l’intérieur du musée. J’étais bien trop intéressée par la visite en elle-même que ça m’est complètement sorti de la tête.

Il y a beaucoup de visiteurs quand nous entrons : c’est le jour le plus bondé, selon un des réceptionnistes. Ce qui rend la visite un peu chaotique. Je trouve le musée extrêmement bien fait. J’y apprends de nombreuses choses et l’audio-guide (gratuit !) révèle de nombreux secrets. Dans les salles, nous redécouvrons les événements qui ont mené à la bataille de Culloden, le point de vue des Jacobites, celui des Red Coats – le sobriquet donné aux soldats anglais.

Au milieu de la visite, le visiteur est invité à rentrer dans une petite salle de cinéma où chaque mur dispose d’un écran. Sous nos yeux, la bataille de Culloden se reconstitue, opposant les Jacobites et les soldats anglais. Attention, la vidéo est violente. J’en ai les larmes aux yeux.

Puis, une dernière salle présente des objets retrouvés lors de fouilles archéologiques. Des épées, des boucliers, des balles de mousquets – notamment des artefacts Jacobites. On y apprend davantage sur la position des différents membres des clans, sur les tactiques utilisées, sur la manière dont s’est déroulée la bataille qui n’aura duré que 68 minutes.

68 minutes durant lesquelles 5000 Highlanders furent exterminés par les 9000 soldats anglais. Les quelques survivants écossais ont été poursuivis par les anglais, qui laissèrent les cadavres joncher les campagnes. Je trouve ça d’une tristesse sans nom.

Culloden Moor : le champ de bataille

Une fois le tour du musée fait, il est l’heure de se rendre sur le champ de bataille à proprement parler. Étrangement, tout est calme. Iain, un Écossais travaillant au National Trust anglais rencontré mi-juillet à Fountains Abbey nous avait pourtant prévenu : à Culloden, même les oiseaux restent silencieux.

C’est le cœur serré que nous entrons sur le champ, qui s’étend à perte de vue. Partout, la nature semble avoir repris ses droits et mis à part le chemin qui fait le tour du champ de bataille, les mauvaises herbes et les fleurs sauvages poussent à foison. C’est beau, et triste à la fois.

Une autre chose me touche : le nombre de visiteurs pour qui ce lieux a un véritable sens, bien plus profond qu’une série télévisée. Des Écossais fiers de leurs histoires, qui partageaient leurs connaissances avec leurs petits-enfants. Des membres de clans venus se recueillir et laisser des fleurs, en hommage à leurs ancêtres disparus.

L'émouvante visite du champ de bataille de Culloden Moor

En marchant sur le site, il est clair que le terrain n’était pas du tout adapté à une telle bataille. Boueux, marécageux, recouvert de tourbe – les pieds s’y enfoncent rapidement. Pourtant, un des discrets panneaux précise que la terre aujourd’hui est bien plus sèche qu’elle ne l’était alors. La faute à l’agriculture qui a asséché la terre. Le National Trust of Scotland a d’ailleurs pour objectif de redonner au terrain sa consistance d’antan.

Au cœur du champ, il y a un cairn géant pour commémorer tous ces Highlanders et soldats anglais morts en ce funeste jour. De part et d’autre des stèles au nom des clans ont été érigées. La pierre gravée Mixed clans me rend particulièrement triste – certains clansmen n’ont même pas été placés avec les leurs… Même si je sais que ces pierres ne marquent pas l’emplacement des fosses communes et font davantage office d’hommage à tous ces hommes.

Sur les traces d'Outlander en Ecosse #2
Probablement la stèle la plus connue et la plus sollicitée par les fans d’Outlander.

Leanach Cottage

Près du Visitor Centre se dresse un cottage de pierre, le Leanach Cottage. Cette petite bâtisse au toit de chaume datant du début du XVIIIe siècle est l’une des dernières représentantes de cette architecture du pays – ce qui le rend encore plus spéciale que son emplacement. Il y a pas mal de temps, l’endroit était parsemé de cottages similaires, aujourd’hui disparus.

A l’époque de la bataille de Culloden, le cottage se trouvait au cœur du champ de bataille et servait probablement d’hôpital. La dernière résidente a quitté les lieux en 1912, mais c’est seulement en 1944 qu’il est offert au National Trust for Scotland. Il paraît qu’il est magnifique, stunning comme on dit ici, en hiver sous la neige.

Quand nous nous sommes approchées du cottage pour quitter les lieux, un jeune garçon jouait de la cornemuse avec passion. Les accords résonnaient avec force, brisant le silence respectueux des visiteurs. De quoi clôturer la visite de la plus belle des façons.

L'émouvante visite du champ de bataille de Culloden Moor

Cette visite m’a profondément bouleversé. C’est quelque chose de découvrir ce pan de l’histoire écossaise via une série télévisée fictive. S’en est une autre de se retrouver sur le terrain même où tant d’hommes ont perdu la vie, et où toute une culture a été effacée.

 

 

Infos pratiques

  • La visite est gratuite pour les adhérents au National Trust for Scotland ou au National Trust anglais. Sinon, une entrée adulte coûte £11.
  • Pour plus d’infos, rendez-vous ici.
 
Roadtrip : 5 jours sur les routes en Ecosse 

Encore un peu d’Ecosse ?

Cet article est le premier volet d’une série autour du road trip que j’ai fait cet été à travers l’Ecosse. Pour plus d’infos générale, rendez-vous sur ce billet !

Fan d’Outlander ? Découvrez le second billet dédié aux lieux de tournage de la série !

Vous aimeriez aussi

Laisser un commentaire

8 commentaires

Lolli 10 novembre 2018 - 10:29

Un article très intéressant, je suis touchée par les images alors j’imagine ce que tu as pu ressentir

Répondre
Ophélie G. 11 novembre 2018 - 15:37

Merci Lolli. ♥ Une visite que je recommande chaudement.. xx

Répondre
Estelle 25 novembre 2018 - 12:00

J’ai commencé à regarder Outlander 3 ans après tout le monde, il y a un mois seulement. Je suis devenue accro à la série mais surtout j’ai développé un fort intérêt pour cette partie de l’histoire de l’Ecosse que l’on ne nous apprend pas en France. Même en licence LEA on a jamais abordé ce pan de l’histoire. C’est super intéressant et c’est grâce à la série que je l’ai découvert. Je comprends ton émotion. Au-delà d’une série c’est un moment tragique de l’histoire.

Répondre
Ophélie G. 25 novembre 2018 - 14:28

Je me retrouve dans la même situation que toi. La série a au moins le mérite de nous faire découvrir une partie de l’histoire qui jusqu’alors nous était inconnue, et c’est très intéressant ! En tout cas, je suis ravie que tu te aimes la série ! xx

Répondre
Adrienne - Madame Dree 16 avril 2020 - 16:06

Comme c’est et triste à la fois. Ces endroits ne laissent clairement as de marbre… Tes photos sont très belles 🙂
Quand j’irai (enfin !!!) en Ecosse, pour sûr j’y passerai également <3

Répondre
Ophélie G. 19 avril 2020 - 19:06

Il faut y aller oui, c’est un endroit clé de l’histoire écossaise !
Merci du compliment. 🙂 xx

Répondre
Clementine Tangerine 16 avril 2020 - 19:21

C’est tellement émouvant ce genre d’endroit. Comme je suis hypersensible, je verse souvent quelques larmes quand je fais ce genre de visite, j’avoue tout.
J’ai très envie d’y aller. On n’avait malheureusement pas eu le temps quand on était montés sur Inverness (avant d’aller sur les Orcades). La prochaine fois. ☺
xx

Répondre
Ophélie G. 16 avril 2020 - 20:39

C’était tellement puissant comme émotions ! Cette visite restera gravée dans ma mémoire. J’espère que tu pourras y aller toi aussi ! xx

Répondre

Le blog utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Si vous n'êtes d'accord, vous pouvez refuser. Accepter Lire la suite