Auberges de jeunesse : pour ou contre ?

par Ophélie G.
24 commentaires
Auberges de jeunesse

Les auberges de jeunesse restent le moyen que je privilégie quand je pars quelques jours. La raison principale de ce choix, c’est bien évidemment le prix – je déteste l’idée de me ruiner pour avoir un endroit où passer la nuit. Mais ce n’est pas l’unique et seule raison, et je me suis dit qu’un article sur le sujet pourrait être utile à ceux qui hésitent encore à ce sujet.

Les points positifs

  • Les prix très attractifs: je viens de le dire, je n’ai pas envie de dépenser trop d’argent pour l’hébergement, puisque c’est l’endroit où je ne fais que dormir/me doucher (et éventuellement manger). La plupart des villes proposent une ou plusieurs auberges de jeunesse, dont les prix peuvent être intéressants. Au Royaume-Uni par exemple, il suffit de débourser une dizaine de livres sterling par nuit.
  • C’est rassurant quand on voyage seul. Voyager seul peut avoir bien des avantages, mais on a pas forcément envie de l’être 24/7. En auberge de jeunesse, on n’est pas tout seul, et c’est rassurant, surtout quand on est une fille.
  • Les services sont pratiques. La plupart des auberges proposent la Wifi gratuite pour les clients, ce qui n’est pas négligeable. En plus de ça, la mise à disposition d’une cuisine est toujours pratique pour minimiser les dépenses liés aux repas. On trouve aussi des salles communes avec télé et lecteurs DVD, babyfoot ou billard qui permettent de ne pas s’ennuyer si on est pas du genre fêtard. Sans oublier la laverie, qui peut s’avérer pratique si on voyage plus d’une semaine.
  • Ça permet de rencontrer du monde. Si on aime être tranquille et tout seul dans son coin, les auberges ne sont pas le lieu idéal. Au contraire, c’est un lieu de passage : les gens vont et viennent, et il est très aisé de rencontrer des gens (et c’est la fille introvertie et timide au possible qui vous dit ça). Qui dit rencontrer, dit aussi échanger et partager, et c’est toujours plutôt sympa quand on est dans une ville qu’on ne connaît pas.
  • L’emplacement est souvent intéressant. Je suis rarement tombée sur des auberges mal placées dans la ville. En général, elles sont très bien placées, le plus souvent dans le centre-ville, voire près de la gare. C’est super pratique.
  • Le staff est en général très sympa et connaît la ville, ce qui est toujours intéressant quand on ne sait pas par où commencer les balades.

Les points négatifs

  • La propreté des parties communes laisse parfois à désirer. J’ai déjà vu plus d’une cuisine où la vaisselle n’avait pas été faite et plus d’une salle-de-bain un peu crassouille. Bref, autant être prévenu, il faut mettre sa princesse intérieure au placard le temps du séjour.
  • Les gens ne sont parfois pas respectueux envers les autres. Je pense notamment aux dortoirs et aux gens qui rentrent tard la nuit et allument quand même les lumières.
  • Malgré l’appellation « auberge de jeunesse », il n’y a pas vraiment de limite d’âge. Cela peut en freiner certains.
  • Il n’est parfois pas possible de choisir un dortoir unisexe (idem pour les parties communes). Là aussi, ça peut être gênant pour certains.

Quand on compare les avantages et les inconvénients des auberges de jeunesse, ça penche quand même beaucoup plus du côté plus que moins. Par contre, choisir son auberge de jeunesse relève parfois de l’art. Jusqu’à présent, je n’ai jamais eu de souci majeur, mise à part cette auberge moisie dans le centre de Londres.

Quand il s’agit d’en choisir une, je passe toujours pas mal de temps à comparer les avis des clients, notamment sur Trip Advisor ou Hostelworld, parce qu’à mes yeux, un bon séjour passe aussi par la qualité de l’hébergement.

L’ambiance de la ville/du pays dans lequel on se trouve joue beaucoup aussi. A Edimbourg par exemple, mes trois amies et moi partagions un dortoir pour six filles. Une nana de la chambre était partie en laissant son téléphone et son ordinateur charger à la vue de tous.

A contrario, dans cette auberge londonienne susmentionnée, un ami a à peine eu le temps de mettre son portable à charger et à monter dans son lit que quelqu’un s’est tiré avec ledit téléphone.

Quelques auberges que je conseille au Royaume-Uni / en République d’Irlande :

★ En Ecosse :

  • Edimbourg – Brodies Hostel, 93 High Street
  • Glasgow – Bluesky Hostel, 65 Berkeley St

★ En Angleterre :

★ En Irlande :

  • Dublin – Abigails Hostel, 7-9 Aston Quay

L’auberge que je déconseille à Londres

  • Hyde Park Inn, 26 Inverness Terrace. Pour info, c’est la pire auberge dans laquelle j’ai séjourné. Le personnel était infect, les locaux dégueulasses, le dortoir de 24 personnes un vrai foutoir. Des lits superposés non pas doubles mais triples (je vous raconte pas les gens qui grimpent dans leur lit à quatre heures du matin et qui n’éteignent pas les lumières car l’interrupteur est inaccessible).

Texto

La pire chose qui me soit arrivée, c’était à Dublin – mais c’est aussi la plus drôle (avec un certain recul hein). Sarah et moi partagions une chambre de filles pour 8, dont trois Américaines venues en Irlande pour faire la fête. Jusqu’à minuit et demi, elles ont passé leur temps à se préparer (comprenez par là à mettre trois centimètres de fond de teint orange sur le visage) en gloussant comme une bande de pintades, avant de finalement quitter la chambre. Elles sont revenues deux heures plus tard, histoire de larguer l’une des leurs, qui était dans un état lamentable (et je pèse mes mots). Je ne vous raconte pas le bordel qu’elles ont foutu pour la déshabiller et la monter dans son lit en hauteur (lumières allumées bien évidemment). Évidemment, elle s’est mise à ronfler, de la manière la plus épouvantable qui soit. Elle était dans le lit à côté d’une autre bien évidemment. Ce qui a poussé Sarah à m’envoyer le message le plus inattendu et drôle reçu en pareille situation.

Des aventures en auberge à partager ?

Vous aimeriez aussi

Laisser un commentaire

24 commentaires

Tiphaine 24 mars 2016 - 14:14

Pour ma part, je n’ai jamais testé de genre d’hébergement et je crois que je ne pourrais pas. Je suis un peu agoraphobie sur les bords et assez impulsive, alors mieux vaut pas partager ma chambre avec des inconnus. Surtout si je suis seule. Avec des copines, peut-être.
Et partager la salle de bain, encore moins… J’ai eu de mauvaises expériences de colocation avec d’autres et je devais sans arrêt nettoyer le lavabo plein de cheveux…. Berk !

Après, je n’ai jamais testé donc je ne suis pas du tout objective.

Répondre
Ophélie G. 25 mars 2016 - 11:53

Toute seule, je ne sais pas si j’oserais.. J’ai toujours été en auberge avec des amis ! Mais je comprends que ce genre d’hébergement puisse faire peur, notamment niveau hygiène. 😉 C’est pour ça que je checke toujours les reviews et avis ! xx

Répondre
Irelandissocheek 24 mars 2016 - 16:47

Perso je n’y vois que des avantages! Pour le moment je n’utilise que ça car comme tu le dis si bien j’ai pas envie de claquer mon budget en hôtel!
Je n’ai jamais eu de problème de vol ou quoi que ce soit. Un fois j’ai un peu flippé car j’étais seule dans une chambre de 4 et quelques jours après un mec et arrivé. En soit je m’en fiche de partager ma chambre avec un mec mais là il était tellement flippant!!!! Un matin je me suis réveillée, il était assis sur son lit à me regarder!!!!! Heureusement un autre mec (moins chelou) et arriver le soir même.
Maintenant j’en rigole mais sur le coup…

Répondre
Ophélie G. 25 mars 2016 - 11:53

Mon dieu, mais c’est super flippant ça ! 😮 Je crois que j’aurais pas pu dormir après ça.. x)

Répondre
Cindy 25 mars 2016 - 09:22

Complètement POUR les auberges de jeunesse surtout entre amis mais toujours vérifier les commentaires des touristes sur des sites spécialisés sinon voilà les mauvaises surprises… Bluesky Hostel à Glasgow, j’y ai travaillé, c’était cool 🙂 Et à Londres, je déconseille VIVEMENT Hostel 639, juste au secours….

Répondre
Ophélie G. 25 mars 2016 - 11:55

Je prends note pour cette mauvaise adresse ! J’ai l’impression qu’il est super difficile de trouver une auberge correcte à Londres.. :/ xx

Répondre
Sophy 27 mars 2016 - 11:53

Je n’ai jamais testé les auberges de jeunesse, mais c’est vrai qu’en étant un peu associable et princesse au bout des ongles, je sais pas si un jour j’irai…

Répondre
Ophélie G. 27 mars 2016 - 21:33

Disons que quand on voyage beaucoup, c’est la manière la plus rentable d’avoir un endroit où passer la nuit. 😉 xx

Répondre
Chine 31 mars 2016 - 06:24

Ahah j’adore l’annecdote de Dublin, moi c’était avec des chinois. En plus d’être bruyants, ils adorent manger des trucs chelou à l’odeur infâme au milieu de la nuit ou au petit matin. Très dur de garder son calme dans ces cas là. Et bien sûr il ne comprennent pas l’anglais (ou font semblant de ne pas le comprendre)…

Répondre
Ophélie G. 31 mars 2016 - 08:52

J’ai jamais eu affaire à des gens qui mangeaient des trucs nauséabonds alors je ne me plains pas.. L’expérience est sans nul doute déplaisante. xx

Répondre
Anaïs 6 avril 2016 - 12:23

Je n’ai fait qu’un séjour d’un mois dans une auberge à Dublin, et mon dieu, niveau logement c’était pas du tout ça.. La cuisine était dans un état plus que lamentable (je ne te raconte même pas l’état des poêles et casseroles, micro onde, cuisinière etc), on se faisait voler les trucs dans le frigo. Notre chambre était en revanche plutôt cool, si on oublie la propreté à l’arrivée (tu n’as pas idée de ce qu’on à pu trouver dans les lits…….!!), et la fenêtre cassée en été ça passe, mais en plein moins de décembre voilà quoi!
Sinon après pour ce qui est de rencontrer des gens, c’est juste le top! C’est le seul point positif que je retiens de cette auberge de jeunesse! Je retenterais l’expérience mais surtout pas dans celle-ci XD!

Répondre
Ophélie G. 8 avril 2016 - 12:38

Je crois que je préfère en effet éviter de savoir ce que vous avez trouvé dans vos lits.. C’est dommage que tu ais eu une mauvaise expérience en auberge.. Ça peut tellement valoir le coup pourtant ! J’espère donc que tes prochaines expériences en auberges se passeront mieux ! 😀 xx

Répondre
Marion 7 avril 2016 - 17:04

C’est vrai que les auberges de jeunesse sont pleines d’avantage. Quand j’habitais aux Etats-Unis, c’était le moyen idéal pour pouvoir voyager pas cher. j’y suis retournée l’année dernière à Miami mais j’y ai vu mes limites. En « vieillissant », je me suis habituée à la bonne literie et je n’arrive plus à m’endormir quand il y a du bruit (ce qui ne me posait aucun problème avant). Et depuis qu’on voyage en couple, on privilégie les hôtels pour notre intimité… Mais si je dois repartir seule, j’opterai très probablement pour une auberge de jeunesse !

Répondre
Ophélie G. 8 avril 2016 - 16:09

J’avoue qu’en couple, l’auberge de jeunesse n’est probablement pas la meilleure des solutions.. Et je pense que comme toi, j’aurais du mal en « vieillissant ». 😉 xx

Répondre
Aurélie 5 janvier 2017 - 20:02

Nous sommes assez ambivalents quant aux auberges de jeunesse. Lorsque nous sommes partis pour notre premier voyage au long cours (2011-2012) on a régulièrement dormi en AJ, pour le prix, mais lors de notre deuxième gros voyage (2016) on a le plus souvent hésité… Déjà en couple les dortoirs c’est pénible, et puis je suis hyper sensible au bruit donc je dors souvent mal dans ce genre de lieu. Après c’est vrai que les services proposés sont souvent sympas… On a de bons souvenirs de chambres doubles dans des AJ (notamment une super adresse à Datong en Chine), où on avait à la fois une immense chambre double et tous les avantages « pratiques » de l’AJ. Sinon, on dort dans de petits hôtels ou bien en AirBNB (J’aime bien AirBNB quand je voyage en solo aussi, niveau tarif c’est souvent pas mal). L’autre chose que l’on aime bien, même si on n’en fait pas tant que ça au final, c’est le couchsurfing… Niveau rencontres on ne fait pas mieux !

Répondre
Ophélie G. 7 janvier 2017 - 17:30

Je n’ai jamais testé les AirBnB, mais c’est prévu pour un weekend en solo au printemps ! Pour le Couchsurfing, j’ai testé une seule fois, et j’ai beaucoup aimé l’expérience ! Comme tu dis, pour rencontrer du monde c’est plutôt pas mal. Merci d’avoir partagé ton expérience en tout cas ! xx

Répondre
Marie 15 février 2017 - 15:09

Après les auberges de jeunesse ça dépend beaucoup…
J’ai testé YHA à Oxford et elle était plutôt pas mal – c’était propre, le staff était sympa et les chambres sont plutôt calmes. Après c’était pas la meilleure nuit de ma vie, mais pour d’autres raisons.
On a aussi fait le Backpackers à Bath : hyper bien placé, mais assez limite… Les douches étaient au sous-sol, notre dortoir était au dernier étage, des WC uniquement aux 1er et 3e étages, la fenêtre fermait mal et il n’y avait pas de chauffage. Ajoute moi avec 39° de température et tu as un beau tableau de ces vacances !

Ceci dit, ces deux fois-ci, je voyageais avec des gens. Je suis en train de préparer mon premier week-end seule (à Édimbourg, trop hâte !) et je me vois mal aller en auberge de jeunesse…

Répondre
Ophélie G. 17 février 2017 - 20:03

Comme quoi, tout dépend d’un tas de critères ! La dernière que j’ai faite, c’était à Cardiff et c’était top ! Tu vas quand à Édimbourg ?! Tu as quoi de prévu ? Sinon, en auberge de jeunesse seule, ça le fait, surtout dans la capitale écossaise. 😉 Mais je comprends ton manque d’enthousiasme ! xx

Répondre
Marie 18 février 2017 - 19:40

Ah, j’ai pas de date précise, mais ce sera sans doute un week-end (j’ai les vendredi de libre, donc c’est plus facile)… J’aimerais beaucoup aller voir l’océan (donc Portobello), visiter les Botanical Gardens, prendre un thé à la Maison de Moggy et balader… Si tu as des suggestions, je suis preneuse ! =)
J’aurais aimé pouvoir aller jusqu’à Skye, mais je suis trop jeune pour pouvoir louer une voiture…

Répondre
Ophélie G. 19 février 2017 - 10:12

Regarde dans les différents articles du blog sur Édimbourg, tu trouveras probablement des idées de balades. Mais je dis oui pour le Royal Botanic Garden et la Maison de Moggy (il faut réserver à l’avance par contre). Tant que tu es dans le coin, va te balader du côté de Dean Village, c’est super joli ! Si c’est ta première fois en Ecosse, reste du côté d’Édimbourg. Il y a suffisamment à faire dans la ville en un weekend. 🙂 xx

Répondre
Marie 20 février 2017 - 16:01

Merci ! J’ai assez hâte, j’avoue…
Petite question stupide : tu prends tes billets de train où, en général ? J’ai regardé sur Trainline, mais je ne sais pas trop comment ça se passe (on voit la fille qui a pas l’habitude de voyager)…

Ophélie G. 21 février 2017 - 09:05

Alors je prends mes billets de train sur NationalRail ou alors Abellio Greater Anglia (les prix varient parfois d’une plateforme à une autre). Le secret pour des billets pas trop chers ? Les prendre en avance, avec la carte de réduction 16-25 ans ! xx

Marie 21 février 2017 - 15:55

Merci beaucoup ! Je viens de jeter un oeil, Trainline me propose £123 l’aller-retour et les autres presque £140…
C’est hyper étrange qu’il y ait autant de sites différents pour prendre les billets, je sais pas trop auquel me fier…
Dernière question stupide : ils envoient les billets par la Poste, ou il faut les imprimer ?
Merci encore et désolée de t’embêter comme ça (j’avoue être une stressée des voyages et je sais pas comment m’y prendre… X_Xà

Répondre
Ophélie G. 22 février 2017 - 09:49

C’est bizarre, en partant de Stamford, ça me fait en général £60 aller-retour avec NationalRail. Ils sont tous fiables, seuls les prix varient. Et pour la réception des billets, c’est à toi de choisir : envoi par la Poste, retrait en station, à imprimer.. Et je confirme ce qui se dit sur Facebook, prend un Virgin Train. Ce sont les plus rapides ! xx

Répondre

Le blog utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Je pars du principe que vous êtes d'accord mais si ce n'est pas le cas, vous pouvez refuser. Accepter Lire la suite