Un long weekend dans le Lake District

par Ophélie G.
2 commentaires
Un long weekend dans le Lake District

Cet été, je voulais initier ma frangine et sa copine aux road trips improvisés, pour qu’elles découvrent une nouvelle façon de voyager tout en découvrant un nouveau coin de l’Angleterre. Le Lake District s’est imposé comme une évidence. Je gardais une image très précise de Ullswater, mon premier arrêt dans la région des lacs, l’été dernier : mille et une nuances de vert, des collines et montagnes, des étendues d’eau impressionnantes. Cette fois, nous avons opté pour le sud-est de cette superbe région, en traînant du côté du lac Windermere – probablement le plus connu.

Note : nous ne sommes pas parties en weekend, mais plutôt trois jours en plein milieu de la semaine. Road trip improvisé de mardi à jeudi, sans logement autre que ma chouette voiture prévu à l’avance. C’était l’aventure ! Comme d’habitude, l’itinéraire et les infos pratiques sont à lire en fin d’article.

Jour 1 – Explorer Grasmere et la rive ouest

Un long weekend dans le Lake District

L’été est enfin arrivé en Angleterre et il semblerait que nous sommes parties pendant les jours les plus chauds de juillet. Nous n’avons rien prévu pour ce voyage, si ce n’est la ville de départ : Windermere, sur la rive est du lac éponyme. Probablement le plus connu du Lake District.

Windermere semble très jolie, mais un peu trop animée à nos yeux. Nous ne rêvons que d’une chose : de la nature, des forêts, des lacs, mais pas trop de monde. Je sais, partir dans le Lake District en pleine saison n’est pas la meilleure chose à faire si on veut jouir d’un peu de paix. Et pourtant, nous nous en sortons très bien !

Grasmere

Nous garons la voiture sur le parking principal de cette jolie ville et coup de chance, un automobiliste s’en va et nous laisse son ticket, valide jusqu’au lendemain. £8 de gagnés, c’est un début très prometteur ! Nous avons faim et la première chose à faire est de trouver un endroit frais et calme – la chaleur commence à arriver en ce début d’après-midi. En se baladant tranquillement, nous finissons par dénicher un chemin de randonnée, après une bonne demi-heure de marche du centre de Grasmere.

Un long weekend dans le Lake District

Le chemin descend le long des rives et nous trouvons l’endroit idéal pour le pique-nique. L’eau du lac Grasmere est superbe et au loin, de grandes collines (à défaut de montagnes), s’élèvent, recouvertes de ce fameux vert. Des gens s’amusent sur des kayaks, et nous les regardons un moment avant de se décider à bouger.

On se souviendra longtemps des routes étroites, bordées de haies, qui montent et qui descendent. Mais surtout, nous sommes loin d’oublier ce crétin qui m’a obligée à faire un démarrage en côte, dans une route monospace, qui montait à 25%. Ma voiture en frémit encore !

Pour éviter les foules, nous jetons notre dévolu sur la rive ouest de Windermere, bien moins populaire que l’opposée. Et ça se voit : les routes sont toujours plus étroites, toujours moins occupées – un plaisir au début, mais terriblement lassant après quelques virages. Heureusement, les conducteurs se comportent vraiment bien sur ce genre de routes. En descendant la route au hasard, nous tombons sur un parking géré par le National Trust, à Ash Landing. C’est chouette, puisque c’est gratuit. Nous avons trouvé notre premier arrêt pour la nuit !

Nous nous baladons un peu le long des rives, puis vers Claife Viewing Station.

Claife Viewing Station

Claife Viewing Station, c’est une construction qui date des années 1790. Au début du XVIIIe siècle, la région n’avait pas tellement la côte. Trop rural, trop inaccessible. Puis, peu à peu, le tourisme s’est développé. La station d’observation fut bâtie à l’attention des touristes aisés qui venaient se prélasser dans le coin. C’était d’ailleurs l’une des premières attractions conçues à des fins touristiques ! Ça ressemble à un minuscule château fort, qui a l’avantage d’offrir une vue imprenable sur le lac. Le panorama est tout simplement superbe ! On peut se promener librement dans l’espace et, en fin de journée, nous étions seules au monde ! Rapidement accessible par le parking où nous étions, en coupant à travers un joli bois.

Le soir, c’était pique-nique au bord du lac, avec pour seul fond sonore le bruit des vaguelettes qui s’écrasaient à nos pieds. Pure bliss !

Un long weekend dans le Lake District
Un long weekend dans le Lake District
Un long weekend dans le Lake District
Un long weekend dans le Lake District

Jour 2 – S’éloigner dans les terres

La nuit a été mouvementée. Il a fait une chaleur à crever et un gros orage a éclaté au-dessus de nos têtes. Nous étions confortablement installées dans la voiture mais le bruit des gouttes sur le toit de la voiture nous a tenues éveillées pendant un long moment. Au réveil, le soleil est de retour, pour notre plus grand plaisir. Et les températures montent toujours.

Quelques instants après le réveil, un bénévole National Trust se gare près de nous et nous conseille deux-trois trucs à faire pour la journée : Hill Top, Tarn Hows et le pub de Sticklebarn. Nous n’avons absolument aucun plan et choisissons de suivre ses indications.

Mais d’abord, nous décidons d’explorer la petite réserve naturelle juste à la sortie du parking. Au programme : marche dans les bois, ramassage et dégustation de framboises sauvages (tellement, tellement sucrées et délicieuses !), observation d’insectes. Les filles essayaient aussi de retenir un maximum d’information apprises sur le chemin, notamment de quoi grossir leur lexique « faune et flore ».

Malheureusement, Hill Top est bondé et nous passons notre chemin. C’est la ferme où a vécu Beatrix Potter, grande écrivaine anglaise du XIXe siècle.

Tarn Hows est bien plus appréciable ! La route serpente entre les collines et un premier arrêt offre une vue imprenable sur le lac Tarn Hows. Les images parlent mieux que ce que je pourrais le faire alors je vous laisse admirer ça de vos propres yeux. En tout cas, ce n’est pas sans me rappeler les paysages écossais qui me font languir !

Beatrix Potter et son héritage

Beatrix Potter est un grand nom de la littérature jeunesse britannique. Elle a notamment écrit les aventures de Peter Rabbit (Pierre Lapin en français). Mes parents me lisaient ça quand j’étais gamine. Née à Londres en 1866, elle passa de nombreuses vacances familiales dans la région des lacs, notamment près d’Ambleside. Ces aventures dans la campagne anglaise influencèrent beaucoup son écriture et son amour de la vie rurale. A la fin de sa vie, ce n’est pas moins de 14 fermes, 16 km² et ses troupeaux de moutons qu’elle laisse au National Trust ! Aujourd’hui encore, les lieux sont imprégnés de sa présence et de nombreux lieux à visiter ont un rapport avec l’auteure.

Un long weekend dans le Lake District
Un long weekend dans le Lake District
Un long weekend dans le Lake District

Le prochain arrêt est une fois encore géré par le National Trust et cette fois-ci, nous pouvons nous dégourdir les jambes directement au bord du lac. Une fois de plus, c’est superbe et nous remercions silencieusement le jeune homme qui nous a conseillé cet endroit !

Plutôt que de suivre le chemin autour du lac, nous préférons suivre celui qui va jusqu’aux chutes de Tom Gills. Une chouette randonnée de quelques kilomètres comme je les aime. Le soleil joue entre les branchages et le cours d’eau à notre gauche ne fait que s’intensifier, en débit comme en bruit. De mini-cascades retentissent avec fracas sur les roches, jusqu’à devenir une cascade plus importante. Je crois que ça a été mon moment préféré de ce road trip improvisé. Et j’en reparlerai probablement très vite !

Un long weekend dans le Lake District
Un long weekend dans le Lake District

La prochaine étape, c’est Stickelbarn & the Langdales. Le jeune homme du National Trust nous a conseillé cette taverne gérée par le NT. Pour le coup, ça ressemble vraiment aux alentours de Ullswater, un peu plus au nord dans la région. Partout où nous regardons, c’est vert : les collines verdoyantes, les toits des maisons, les bords de routes. Même la mousse qui recouvre les barrières de pierre propose un panel de verts des plus magiques. Les moutons sont partout aussi : dans les champs, dans les jardins, sur les routes. C’est le genre de route où tu ne passes pas la deuxième, parce que tu dois constamment t’arrêter pour laisser passer des moutons (ou des bergers).

Nous nous régalons d’avance à l’idée d’un repas chaud. SAUF QUE. L’orage de la nuit a frappé, et pas qu’un peu : les lignes téléphoniques sont complètement dead et du coup, les lecteurs de cartes bancaires aussi. Impossible de payer autre qu’en liquide. Nous vidons le sac de fond en comble pour essayer de trouver de la monnaie mais à part £11, nous n’avons rien. Heureusement, ça nous permet quand même de commander deux Jacket Potatoes que nous partageons, un peu dépitées. Heureusement, elles sont absolument divines.

Moralité : TOUJOURS avoir de la monnaie sur soit, du cash comme on dit ici.

Nous ne nous attardons pas dans le coin, car nous devons quand même acheter le repas du soir et c’est tout simplement impossible à cet endroit. Nous retournons donc vers Grasmere, dont nous prenons cette fois le temps d’arpenter les rues, avant de retourner au même spot que la nuit passée pour dormir.

Un long weekend dans le Lake District

Jour 3 – Autour de Windermere

Cette fois-ci, nuit au top du top. Chaleur tout à fait convenable et pas un bruit à l’horizon. Petit-déjeuner bien appréciable dès le matin, comme des ploucs sur le petit parking. Les cordages font toujours autant de bruit contre les mâts des voiliers, et ça me rend un peu nostalgique des moments passés à naviguer à La Rochelle avec mon papa.

Le programme de la journée reste à faire, et nous décidons de reprendre tranquillement le chemin du retour, tout en nous arrêtant au hasard, quand nous le décidons. C’est ainsi que nous tombons sur deux spots assez sympa : Stott Park Bobbin Mill et Cartmel.

Malheureusement, nous nous sommes levées aux aurores et le moulin n’est pas encore ouvert au public. Ce qui ne nous empêche pas d’aller observer les lieux extérieurs – merci aux gentilles mesdames qui nous disent qu’on peut tout à fait faire le tour des lieux.

Un long weekend dans le Lake District

Stott Park Bobbin Mill

Stott Park Bobbin Mill Construit en 1835, le site est un chouette exemple d’un moulin à eau. A partir des années 1780, ce ne sont pas moins d’une centaine de moulins qui opéraient dans la région des lacs. A cause de la Révolution Industrielle et du développement de techniques plus modernes, le moulin ferme en 1971.

Pour faire simple, ce moulin permettait la production de bobines en bois pour accompagner l’industrie du textile, très prolifique dans la région. A l’époque, jusqu’à 250 ouvriers y travaillaient. Environ un quart de million de bobines étaient fabriqués par semaine !

👉 L’histoire complète est sur le site de English Heritage !

Un long weekend dans le Lake District

Cartmel est une petite ville, sans grand intérêt touristique je pense, mais qui a le mérite d’être très mignonne. Nous profitons d’un café en terrasse, d’une petite balade dans les rues pavées et d’une visite de l’église. Eglise qui accueillait une exposition un peu étrange, avec des meubles de designers suédois (enfin, je crois). Une belle petite pause, avant de reprendre la route pour Scarborough. Cette route qui voit monter les températures à 37°C et qui nous fait regretter d’avoir quitté la région des lacs.

Un long weekend dans le Lake District

Itinéraire & Infos pratiques

Préparation ? Ce road trip nous a demandé zéro préparation. Nous savions seulement que nous voulions partir trois jours alors nous avons packé en conséquence. Nous avions de quoi manger pour les repas du matin et du soir, et quelques snacks pour les trajets. Nous avions également pris deux bouteilles de 5L d’eau, pour remplir les gourdes pendant la journée et cuisiner le soir.

✔ Où dormir ? Le danger de ce genre de road trip, c’est de trouver un endroit pour dormir. En Ecosse l’année dernière, ça avait été le même souci : certains endroits étaient super accessibles, d’autres beaucoup moins. Du coup, pour éviter de tourner en rond pendant des heures, nous avons décidé de dormir au même endroit les deux nuits, même si ce n’est pas forcément indiqué. C’était un parking assez éloigné de tout, et donc tout indiqué pour une nuit au calme. 

✔ Une carte ? En plus du GPS, nous avions acheté une carte papier – j’adore regarder les trajets sur ces cartes, qui montrent mieux le genre de routes à prendre ! Nous ne l’avons utilisée qu’à l’arrêt, mais c’était quand même très pratique.

✔ Un indispensable ? De la monnaie ! La plupart des parkings permettent le paiement par carte (à défaut d’une application comme RingGo) mais il vaut mieux prévenir que guérir. Idem, on ne sait jamais à quoi s’attendre et il suffit d’un orage pour ruiner tous les plans pubs et restos. 😉

J’espère que la promenade vous aura plu !

✏️ N’hésitez pas à me laisser un petit mot ! ♥

Vous aimeriez aussi

2 commentaires

lewerentz 18 octobre 2019 - 16:38

Magnifiques, tes photos ! Ca donne follement envie ! (mais évidemment avec une voiture pour seul logement)

Répondre
Ophélie G. 19 octobre 2019 - 09:21

La voiture, c’est la vie ! :p Plus sérieusement, c’est un chouette coin de la région – j’ai adoré ! xx

Répondre

Laisser un commentaire

Le blog utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Je pars du principe que vous êtes d'accord mais si ce n'est pas le cas, vous pouvez refuser. Accepter Lire la suite