Le jour où j’ai rencontré des midges, ce fléau des Highlands !

par Ophélie G.
6 commentaires
Alerte aux midges, ce fléau des Highlands !

Avant, les histoires de vacanciers en proie aux midges me faisaient toujours un peu rire, parce que je n’en avais encore jamais rencontré. Les midges, ce sont de minuscules moucherons qui sévissent notamment dans les Highlands en Ecosse. Très nombreux et surtout très voraces, ils ont la réputation de pouvoir ruiner un séjour dans le pays. Je me disais que de tels petits insectes ne pouvaient quand même pas être si horribles qu’on le prétendait. Et puis par une soirée pluvieuse en août, je les ai rencontrés.

Le contexte de cette première (mais sûrement pas dernière) rencontre avec les midges

Il est vingt-et-une heure quand nous nous arrêtons aux alentours du Loch Morlich, dans le Parc National des Cairngorms. Il a plu toute la journée, mais ça s’est arrêté. Ça pluviote, tout au plus. Nous nous activons à dresser les tentes et c’est le moment que choisissent les midges pour venir nous casser les pieds. Au début, ça va, ils ne sont pas très nombreux. Mais ça devient rapidement pénible.

A tel point que nous nous couvrons le visage de foulards pour préparer le dîner, repas que nous finissons par manger dans la voiture pour être tranquilles (même si certains se sont invités avec nous, y compris dans les assiettes). Parce que nous avions oublié ce détail des midges – on ne nous y reprendra plus !

Résultat de cette rencontre : de nombreuses piqûres sur les mains, les bras, le décolleté, dans le cou et bien évidemment, sur le visage. Il semblerait d’ailleurs que je fasse une mild allergie (comprenez non sévère) à ces piqûres. Bref, je comprends enfin l’étendue du problème. C’est pas faute d’avoir été prévenue, je sais.

Sur une note plus positive : j’ai trouvé le baume du tigre rouge fort utile pour calmer les démangeaisons. Étalé en petite dose sur les piqûres aussi souvent que nécessaire, ça m’a beaucoup aidée à survivre sans m’arracher la peau. Avec les antihistaminiques m’ont bien aidée aussi : grâce à eux, ça n’a pas tant gonflé que ça.

 

Alerte aux midges, ce fléau des Highlands !
Un mois après, ces foutues piqûres sont toujours là. Je vais garder des cicatrices, c’est sûr et certain.

Le plan d’attaque : sus aux midges !

Depuis que je suis rentrée de ce week-end de camping sauvage, j’ai passé des heures à écumer les sites sur l’Ecosse, les forums de randonnée ou sur Reddit à la recherche des meilleurs moyens de profiter d’un séjour dans les Highlands en cohabitation plus agréable avec les midges.

.

Etude de terrain

Les midges aiment les endroits marécageux et humides. Ils sont particulièrement nombreux autour des lochs, mais aussi dans les endroits boisés. Ils sont surtout actifs en basse lumière : au crépuscule, à l’aube mais aussi quand le ciel est couvert.

.

Conditions météorologiques

Les midges n’aiment pas particulièrement le froid, ni la chaleur. C’est pour ça qu’ils sont surtout de sortie entre la fin du printemps et la fin de l’été. Le vent n’est pas tellement leur pote non plus : ils disparaissent dès que le vent souffle à plus de 7 miles per hour.

★ Conclusion : c’est surtout quand vient l’heure de se reposer tranquille au bivouac que les démons miniatures peuvent vraiment être emmerdantes.

★ A éviter : d’établir son campement près d’un loch ou d’une source d’eau, mais aussi dans les bois.

Fun fact (pas fun) : le feu d’un réchaud ne repousse pas les midges.

Comment éviter les midges ?

Même s’il est possible de ne pas rencontrer de midges, autant se faire à l’idée. Il paraît que ce qui les attire particulièrement, ce sont les émissions de dioxyde de carbone que l’on rejette en exhalant, mais aussi certaines odeurs corporelles. Je vous ai dit, j’ai passé des heures à me renseigner sur ces petits démons miniatures ! Comme il est impossible de ne pas respirer, ni de transpirer, il faut se tourner vers d’autres solutions.

  • Faire un feu. Comme ils n’aiment pas la chaleur, un bon feu de bois serait le meilleur allié anti-midges.
  • Manger de la Marmite. Alors cette astuce me fait beaucoup rire tellement elle est incongrue. Apparemment, l’extrait de levure que la Marmite (un produit typique du Royaume-Uni) contient rend le sang moins attirant pour les midges. A tester !
  • Porter des vêtements clairs. Les midges sont attirés par les vêtements foncés, qui se détachent plus facilement du paysage et rendent la cible plus visible. Porter des vêtements clairs pourrait limiter les dégâts.
  • Utiliser certains répulsifs. J’ai lu qu’il y a 4 ingrédients actifs qui permettent de repousser les midges : le DEET, l’IR3535, l’icaridine et le citriodiol. Deux produits reviennent systématiquement sur le tapis, parmi d’autres : le Smidge et l’huile Skin so Soft d’Avon.
  • Porter une moustiquaire de tête. Adieu le swag, on est bien d’accord. Mais entre avoir l’air couillon et être dévoré, le choix est vite fait. Du coup, on en a acheté

Sur le banc d’essai

J’ai l’impression que tout et n’importe quoi a été essayé pour repousser ces insectes. Parmi les marques et produits qui reviennent le plus il y a : Smidge (fait exprès pour contrer les midges), Jungle Formula, Skin So Soft d’Avon ou encore le Trek Midge & Tick Repellent. Camille et moi avons arrêté notre choix sur deux d’entre eux. On verra bien si ça va nous aider à ne pas servir de buffet sur jambes.

► Jungle Formula

Ce spray anti-insecte est revenu souvent dans les conversations et sur les sites consacrés à la randonnée. Il existe en quatre « puissances », j’ai pris le plus fort (je n’ai aucune pitié). Il y a du DEET (qui est le produit chimique super important pour repousser les monstres). J’ai de grands espoirs pour ce produit !

Avon Skin So Soft

Chose étonnante, cette huile n’a pas été créée pour lutter contre les midges. Quelqu’un a un jour essayé, et s’est rendu compte que c’était super efficace. L’huile est très grasse (no shit Sherlock) et épaisse, et empêche donc les insectes de piquer la peau, tout simplement. Par contre, ils se retrouvent englués dedans, c’est peu ragoûtant.

La petite touche d’humour britannique : la météo midges !

Le site de Smidge propose un midge forecast. Niveau 1 : les midges sont négligeables, niveau 5 : ils sont intolérables.

 

La carte de la météo midges, disponible sur le site de Smidge !

Rendez-vous dans quelques mois pour un retour sur les produits (et sur nos sublimes moustiquaires de tête), une fois que nous aurons bien eu le temps de tester ça sur le terrain.

Des histoires de midges à me raconter ? 

✏️ Dites-moi tout, je suis curieuse !

Vous aimeriez aussi

Laisser un commentaire

6 commentaires

Camille 30 août 2020 - 14:44

L’an dernier, j’y ai eu droit notamment dans les Cairngorms, et c’était incroyable car dès qu’on a dépassé une certaine altitude, elles ont disparu (puis réapparu quand on est redescendues, hein…). Tu n’as pas de chance d’y être aussi sensible, pour ma part j’ai trouvé ça pénible mais les piqûres n’ont pas duré, dieu merci.
J’avais un répulsif chimique pas très efficace, malheureusement, alors je veux bien ton avis sur le truc chimique. Je crois que le plus efficace est la moustiquaire de tête, même si c’est moche !

Répondre
Ophélie G. 31 août 2020 - 12:40

Arf, c’était l’enfer pendant quelques jours après le voyage mais ça a fini par se calmer. Par contre, j’ai les mains et avant-bras constellés de cicatrices, c’est charmant.
Je te dirai si c’est efficace oui ! Je sais pas encore si la moustiquaire de tête est efficace, je n’ai pas eu à l’utiliser encore. xx

Répondre
Camille 8 septembre 2020 - 13:15

Ophélie !
J’ai acheté le livre Scottish Bothy bible, et dedans, l’auteur qui est un pro des bothies et de la rando etc, dit que le meilleur répulsif, selon lui c’est le Avon Skin so soft !
Voilà, j’aurais contribué au débat 🙂
xx

Répondre
Ophélie G. 8 septembre 2020 - 16:38

Je note ! Je t’avoue que l’aspect gras me dérange un peu mais je vais essayer quand même. 🙂 Je te dirais ce qu’il en est (mais va falloir attendre l’année prochaine je pense maintenant). xx

Répondre
Ludivine 8 septembre 2020 - 10:25

Merci pour cet article, très instructif.
Je n’avais jamais entendu parler des midges. On n’est pas habitué à voir des moucherons se comporter comme des moustiques…

Répondre
Ophélie G. 8 septembre 2020 - 11:22

J’ai lu pas mal de témoignages sur les midges et comment ils peuvent ruiner un séjour.. Je suis contente que cet article te soit utile. xx

Répondre

Le blog utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Si vous n'êtes d'accord, vous pouvez refuser. Accepter Lire la suite