A wee Friday blether #16 | Aujourd’hui, on parle écossais !

par Ophélie G.
Publié le Edité le 6 commentaires
My Scottish diaries #16 | Aujourd'hui, on parle écossais !

Ce n’est un secret pour personne : j’aime les analyses linguistiques. J’ai déjà parlé langue plusieurs fois sur le blog : le dialecte du Yorkshire, le genre dans la langue anglaise, une présentation des différents accents. Aujourd’hui, je recommence pour me pencher sur un aspect de la culture écossaise : sa langue ! Je ne vais pas m’attarder sur les définitions entre languedialecte, régionalisme et autres merveilles didactiques. Par contre, on va discuter de ce que j’entends au quotidien : l’écossais, une merveilleuse variation de l’anglais.

Même si je vis avec Sarah qui est française et que j’ai plusieurs amis français, je travaille depuis des mois avec des Ecossais born and bred – des Ecossais pure souche. Si les accents ne m’ont pas posé de problème dès le départ, j’admets que certaines expressions, tournures de phrases et prononciations m’ont laissée perplexe. Je suis fière de dire qu’aujourd’hui, ça ne me pose plus de problème du tout (sauf parfois au téléphone, mais c’est une autre histoire).

Par contre, petit disclaimer : je travaille surtout avec des personnes âgées. Leur manière de s’exprimer n’est peut-être pas la plus représentative, les jeunes parlent sûrement avec d’autres expressions.

Trench One
Ce morceau de street art résume bien le truc.

Un peu de vocabulaire écossais

Je commence avec le plus facile. Outre le visionnage d’Outlander (allez donc jeter un œil aux lieux de tournage de la série), avoir habité dans le Yorkshire m’a bien aidée à acquérir certains termes écossais, puisque, étonnamment, on les retrouve dans les deux langues. 

  • Aye / nay : oui / non.
  • Bairn : enfant.
  • Bonny : joli, souvent pour une fille (mais pas seulement : rappelez-vous de Bonny Prince Charlie).
  • Braw : une tasse de thé.
  • Eejit : idiot.
  • Innit : isn’t it, à la fin de certaines questions.
  • Ken : savoir / connaître.
  • Lad / laddie : garçon, jeune homme.
  • Lass / lassie : fille, jeune femme.
  • Neeps and tatties : navets et pommes de terre – un met qu’on retrouve notamment pour le repas de la Burns Night, le 25 janvier. Mais ces termes sont utilisés au quotidien.
  • Yer / yeyou. Ça marche aussi avec yourself, qui devient yerself.
  • Wee : petit.

En Ecosse, les inconnus ne vous appellent pas sweetheart, love ou darling comme en Angleterre. Par contre, on vous accueille à coup de hun, hen ou hunny. C’est plus mignon je trouve, ça ajoute de la convivialité.

Grammaire et expressions

C’est probablement à ça qu’on reconnaît le plus un Ecossais quand il parle, outre sa manière de rouler les r de la manière la plus sexy qui soit. La terminologie négative nae est probablement le truc le plus flagrant pour moi. On la retrouve dans beaucoup, beaucoup d’expressions. Mais c’est pas uniquement pour la négation. Do se prononce souvent dae

  • I don’t = I dinnae.
  • I didn’t = I didnae.
  • I can’t = I cannae.
  • I couldn’t = I couldnae.
  • I hadn’t = I hadnae.

Du côté expressions, il y en a plusieurs que j’entends très souvent :

  • I cannae mind = I can’t remember, je ne me souviens pas.
  • I dinnae ken = I don’t know, je ne sais pas.
  • I dinnae mind = I don’t mind, ça m’est égal.
  • Nae bother = No worries, pas de souci.

Et oui, j’ai déjà entendu quelqu’un dire Dinnae fash yerself – comme Jamie dans Outlander. D’ailleurs, fash vient du français se fâcher, au cas où vous ne le saviez pas. 

Les Ecossais n’utilisent pas les expressions in the morning, now ou tomorrow (demain matin, maintenant ou demain). A la place, j’entends (ou je lis, ça marche aussi pour l’écrit) :

  • In the noo : maintenant (noo, c’est le now écossais).
  • In the morrow : demain.
  • In the day : aujourd’hui.

Quelques règles de prononciation

★ Le ch comme à la fin de loch ne se prononce absolument pas k comme on pourrait le penser (arrêtons avec le Lok Ness). C’est un espèce de son guttural, un peu difficile à faire pour les non-natifs. Pour les germanophones, c’est un peu le même son que ach. C’est très joli à entendre. Il revient dans l’expression dreich weather, qui décrit un temps bien pourri, humide, morne, un peu déprimant.

★ Le ea se transforme souvent en ei. Je l’entends souvent pour head.

★ Les ow et ou deviennent souvent oo. Now devient noo, house devient hoose, down devient doon ou encore out devient oot. Il y a un graffiti particulièrement laid que je vois souvent dans les rues d’Edimbourg et qui dit doon yer tea.


En vrac cette semaine

Je suis allée au Consulat Général de France pour la seconde fois cette année, pour faire la demande de renouvellement et aller chercher mon nouveau passeport. Normalement, il faut aller au Consulat de Londres pour ce genre de demande – pas très pratique ! De temps en temps, il y a une tournée consulaire qui permet à un nombre très limité de personnes de faire ça à Edimbourg. Les places sont chères et il semblerait qu’il y ait certains critères pour obtenir un rendez-vous. J’ai raté le coche en novembre dernier mais mon statut de key worker m’a permis d’obtenir un RDV en avril dernier. Hourra !

J’en ai profité pour aller me balader dans les jolies rues d’Edimbourg, pour admirer les portes fleuries. Je suis tombée sur deux nouvelles utility boxes recouvertes de street art dans le quartier de Leith. Il va falloir que je mette l’article sur le sujet à jour. Et j’ai finalisé mon installation à Edimbourg en allant m’enregistrer dans un centre médical et en changeant de banque. Maintenant, je suis à la Bank of Scotland. Non pas que ça change grand chose, mais c’est quand même fait.

✏️ Des petites variations linguistiques que vous ajouteriez à ma liste ?

Et un beau week-end à vous ! ♥

Vous aimeriez aussi

Laisser un commentaire

6 commentaires

lewerentz 25 juin 2021 - 11:26

Très intéressant ; j’aime aussi beaucoup en savoir sur la linguistique, l’origine des mots. Jolies photos !

Répondre
Ophélie G. 26 juin 2021 - 22:05

Merci ! xx

Répondre
Clem 27 juin 2021 - 16:19

L’autre jour j’ai assisté à un webminar CPD pour MFL et une des intervenantes était une prof de langue à Glasgow, écossaise, et au lieu de dire pupils ou students elle disait « wee people » ce qui m’a bien fait rigoler! J’adore le « dialecte » écossais, je trouve qu’ils ont vraiment de supers expressions!! J’espère que ta première année là bas s’est bien passée!! xx

Répondre
Ophélie G. 28 juin 2021 - 09:10

Le « wee » est un de mes mots préférés ! Je le trouve bien trop mignon. 🙂
Tout s’est super bien passé, je n’ai aucun regret : déménager à Edimbourg était clairement ce dont j’avais besoin ! xx

Répondre
Catherine 28 juin 2021 - 20:43

C’est intéressant, ça me fait penser à nos séjours bavarois et à ces expressions typiquement bavaroises que l’on ne retrouve nulle part ailleurs en Allemagne.
Et maintenant, je sais prononcer Loch Ness. 😉

Répondre
Ophélie G. 29 juin 2021 - 08:47

Les particularités linguistiques, c’est vraiment ma passion. 😀
Au moins, je t’aurais appris quelque chose. xx

Répondre

Le blog utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Si vous n'êtes d'accord, vous pouvez refuser. Accepter Lire la suite