Do you speak English? – Une histoire d’anglais

par Ophélie G.
14 commentaires
Do you speak English? - Une histoire d'anglais

Quand on parle de l’anglais en tant que langue, on oublie qu’il existe une infinité de nuances, d’accents et de dialectes. Sans parler du pays : l’anglais britannique n’est pas le même que l’anglais canadien, que l’anglais australien ou que l’anglais américain. Le Royaume-Uni offre un panorama très riche en matière d’accents et de dialectes régionaux. Dans cet article linguistique, je vais parler de l’anglais d’Angleterre uniquement. Et vous verrez qu’il y a matière à dire ! Parce que s’il y a bien un cliché qui me gonfle, c’est celui de la prétendue pauvreté de la langue anglaise.

Cet article est le premier d’une longue liste de billets « culturels ». J’en ai parlé dans la Newsletter d’Avril – si vous n’êtes pas encore abonné, le formulaire est en bas de cette page. J’ai envie de vous faire découvrir l’Angleterre et par extension le Royaume-Uni à travers des articles traitants de mille et un aspects de cette culture multiple que j’aime tant, histoire de briser certains clichés.

Do you speak English? - Une histoire d'anglais

The Queen’s English – l’anglais standard

L’anglais standard, ou l’anglais de la Reine, c’est la base de la base en matière de langue anglaise. C’est celui qui est enseigné dans les écoles en Angleterre (et en France aussi normalement), celui qui fait office de base si vous préférez. Bien sûr, l’idée d’anglais standard diffère selon les pays anglophones. 

Ecoutez la reine Elisabeth parler, ou même un présentateur lambda de la BBC : ils parlent ce fameux anglais standard. L’anglais standard est caractérisé par l’accent dit « Received Pronunciation », la grammaire et le vocabulaire de ce qu’on appelle UKSE (United Kingdom Standard English). 

Si je devais le décrire en quelques mots plus simples, ce serait : un accent posh (sophistiqué) et une grammaire impeccable. Et bien évidemment, pas d’argot.

En clair, l’anglais standard, c’est l’anglais que tout anglophone, natif ou non, peut comprendre.

Pour vous donner un exemple dans l’air du temps, voici la dernière allocution de sa Majesté la reine Elizabeth II, pendant la pandémie.

Je pense que cet exemple de l’allocution de la Reine est très parlant : son élocution est claire, articulée, avec des mots basiques de la langue anglaise. Son intonation est plate (à ne pas confondre avec fade) et posée. N’importe quel anglophone, d’où qu’il vienne, est capable de comprendre ce qu’elle dit.

Accents ou dialectes anglais ?

Je vous ai déjà parlé du dialecte du Yorkshire, mais c’est quoi la différence entre langue, accent et dialecte ? En général, les trois mots sont utilisés de manière interchangeable mais en réalité, ils indiquent trois choses distinctes.

★ Une langue, dans le sens strict, c’est un système structuré pour exprimer la pensée et communiquer utilisé par un groupe d’individus à plus ou moins grande échelle. Par exemple, l’anglais, le français ou l’allemand sont des langues.

★ Un dialecte, c’est un ensemble de mots et de grammaire utilisé par un groupe d’individus au sein d’une même langue. Une variété linguistique, si vous préférez. Si vous prenez les Charentais par exemple, ils utilisent des mots bizarres comme sincer (passer la serpillère) ou cagouilles (escargots).

Les dialectes peuvent varier en fonction de la géographie (dialectes régionaux, locaux) mais également en fonction de la classe sociale.

★Un accent, c’est un ensemble de traits articulatoires (notamment la prononciation, l’intonation et le rythme) propre aux membres d’une communauté linguistique (région, pays…). Par exemple, un Lillois ou un Marseillais ont deux accents bien distincts.

En résumé, pour revenir aux habitants du Yorkshire, ils parlent le dialecte du Yorkshire (qui est de l’anglais modifié, avec un tas de mots empruntés ailleurs) avec un certain accent, typique du coin. Mais cet accent peut changer d’une ville à une autre : à Scarborough, on ne parle pas comme à Leeds !

Quelques dialectes anglais parmi les plus connus

37 dialectes distincts sont recensés au Royaume-Uni – d’où l’impossibilité de faire un article linguistique super complet là-dessus. Je pourrais écrire des pages et des pages sur les caractéristiques de ces dialectes, mais j’ai bien peur que ça soit très indigeste. Je vais me contenter de vous présenter quelques-uns des dialectes anglais, parmi les plus connus :

★ Brummie : le célèbre accent de Birmingham ! Le nom vient de Brummagem / Bromwichham, deux anciennes appellations de la ville. Regardez Peaky Blinders, et vous saurez de quoi je parle.

★ Cockney: un des plus connus, le dialecte de Londres. C’est souvent associé à la classe ouvrière de la capitale, en particulier dans la partie est de la ville.

★ Essex : je ne l’ai encore jamais entendu celui-là, mais il paraît qu’il est très reconnaissable. Comme pour le Yorkshire, les to et the sont abandonnés en cours de route (let’s go shop pour dire let’s go to the shop par exemple).

★ Estuary English : c’est aussi un dialecte de Londres, qu’on retrouve autour de la Tamise.

★ Geordie : l’accent absolument incompréhensible (du moins, pour moi) qu’on peut entendre du côté de Newcastle. D’ailleurs, c’est aussi le surnom des gens qui y habitent, les Georgies. Ce dialecte est probablement l’un des plus fort et distinctif en Angleterre. Une des caractéristiques du Geordie, c’est la manière dont les R en fin de mots disparaissent pour être prononcés ah. On ne dit donc pas water mais watah.

★ Mancunian : l’accent et le dialecte des habitants de Manchester (qui sont également appelés des Mancunians). La série Coronation Street est l’exemple parfait de ce dialecte.

★ Scouse : ça, c’est le dialecte du côté de Liverpool. Ecoutez les Beatles parler pour avoir un bon exemple. Les gens de Liverpool sont appelés Scousers, dérivé de leur dialecte. Eux, ils insistent bien sur les A et les Y dans les mots, et en plus, ils roulent leurs Rs !

★ Yorkshire : le dialecte fort sympathique qu’on retrouve sur l’ensemble du territoire du Yorkshire (qui est, je le rappelle, le plus grand comté en Angleterre).

Vous ne voyez toujours pas la différence ? Jetez un œil à la vidéo ci-dessous. Cette Britannique imite 17 dialectes (qu’elle appelle accents mais on ne va pas chipoter) et la différence est assez incroyable !

Orgie d’accents

Donc, tous ces dialectes sont utilisés à échelle variable sur le territoire anglais, mais en plus de ça (et des mots parfois difficiles à comprendre), il y a l’aspect accent qui se mêle. Il est plus ou moins prononcé selon les individus et rend les choses un chouia plus compliqué. Quand j’habitais à Stamford, un local avait mentionné qu’un dicton anglais dit que l’accent change tous les 5 miles ! Je ne suis pas allé vérifier, mais je n’ai aucun mal à imaginer que c’est le cas.

Do you speak English?

Je pense sincèrement que l’anglais est une belle langue, très riche, malgré ce que beaucoup (surtout ceux qui ne parle pas un mot d’anglais) peuvent penser. Avec ses dialectes, ses accents, son argot aussi – il y a mille et une façon de percevoir la langue et de la comprendre. Avoir un minimum de connaissance linguistique en matière d’anglais, c’est aussi avoir la capacité de détecter l’origine de ses interlocuteurs, aussi bien géographique que sociale. C’est un atout non négligeable dans certaines situations !

J’espère ne vous avoir pas trop effrayé avec ces histoires d’accents et de dialectes. Si ça peut vous rassurer, les natifs anglophones ont parfois du mal à comprendre les dialectes et accents auxquels ils ne sont pas habitués !

Pour aller plus loin

Dans cette vidéo il est question de la différence entre deux dialectes utilisés dans Peaky Blinders : le Brummie de Thomas Shelby et le Cockney d’Alfie Solomons.

★ Le Top 10 des dialectes anglais les plus difficiles à imiter, avec extraits de films/séries.

★ La British Library propose un tas d’articles en ligne sur les accents et dialectes, avec exemples prononcés. Il suffit de taper dialects dans la barre de recherche (ou autres mots similaires hein !).

Une flopée d’acteurs s’essayant aux dialectes et accents anglais dans le Graham Norton Show.

Vous aimeriez aussi

Laisser un commentaire

14 commentaires

Mathylde Mordue de voyages 3 mai 2020 - 17:14

Quand j’étais arrivée à Birmingham, je faisais répéter les gens 3 4 fois et eux me faisaient répéter 2 3 fois. Le jour où je me suis aperçue que je ne les faisais plus répéter et qu’ils ne me faisaient plus répéter, je me suis dit que j’avais fait des progrès de compréhension et de prononciation

Répondre
Ophélie G. 4 mai 2020 - 11:04

C’est toujours délicat quand tu débarques dans un endroit où le dialecte est fort ! Je me souviendrai toujours de ma première fois à Manchester, où un mec nous avait posé une question et on ne comprenait pas un mot de ce qu’il disait.. Mais comme tu dis, c’est un bon moyen d’évaluer ses progrès ! xx

Répondre
3 kleine grenouilles 3 mai 2020 - 20:58

Merci pour cet article passionnant ! Je ne savais pas que les Anglais avaient autant de dialectes différents, je pensais qu’il s’agissait juste d’accents différents. La situation est un peu la même qu’en Allemagne alors où les dialectes sont très présents et font partie de l’identité du pays et de la région. Nous allons tous les ans en Bavière et j’ai encore parfois du mal à comprendre les gens, même s’ils me parlent en Hochdeutsch (allemand classique) et pas en bavarois ! Les mots et les expressions changent et la prononciation et l’accentuation sont vraiment différents.
J’attends avec impatience les autres billets culturels.
Bonne soirée !

Répondre
Ophélie G. 4 mai 2020 - 11:04

Il y a quand même pas mal d’endroits où les dialectes restent compréhensibles. Parfois, c’est l’accent qui complique tout !
Merci de partager ton expérience, j’adore comparer avec d’autres pays ! xx

Répondre
Kenza 3 mai 2020 - 22:37

La Reine et la BBC c’est de l’anglais RP, received pronunciation. Ca veut tout dire !

Répondre
Ophélie G. 4 mai 2020 - 22:40

J’ai un peu modifié l’article car c’était pas très clair, merci !

Répondre
Camille 4 mai 2020 - 14:25

Cette nana est géniale ! J’adore. Bon, il y a pas mal de matière qui manque, rien qu’en Ecosse, ils ont une belle variété d’accents (les glaswégiens étant clairement les pires que j’ai croisés).
Je me souviens avoir appris il y a pas mal d’années qu’en anglais, il y avait dans les 3 millions de mots pour 600 000 en français… pan dans les dents, la pauvreté du vocabulaire. Je viens de lire un roman en anglais (américain) et bien qu’ayant vraiment un très bon niveau (je ne suis pas bilingue mais je suis C2 sans problème), il y avait pas mal de mots que je ne connaissais pas car l’histoire se situait dans le NY des années 40 et l’auteure « contextualisait » en utilisant des expressions locales et propres à l’époque.
Et alors, pour toi, le scot est-il une langue ou un dialecte ?!

Répondre
Ophélie G. 4 mai 2020 - 22:43

J’avoue, j’aimerais être capable de moduler mon accent comme elle le fait !
Y a vraiment beaucoup d’accents et de dialectes sur le territoire britannique, c’est pour ça que je me suis contentée de parler de la situation linguistique en Angleterre. 🙂
En ce qui concerne le scots, ça dépend des interlocuteurs. 😉 Je ne m’étais jamais posé la question maintenant que tu en parles, pour moi, c’est clairement une langue ! xx

Répondre
FRANCOIS Elodie 4 mai 2020 - 17:57

Article très intéressant, vraiment ! Je me dis que j’ai du boulot pour comprendre tous ces accents et dialectes….
Bravo pour vos articles

Répondre
Ophélie G. 4 mai 2020 - 22:43

Je pense qu’on n’a pas assez d’une vie pour comprendre une langue dans son intégralité alors si on prend en compte les accents et les dialectes… On n’est pas sortis de l’auberge ! xx

Répondre
Fanny - Le jour où 19 juin 2020 - 19:06

Je confirme que l’accent d’Essex, c’est du lourd ! Ils disent Mondy, Tuesdy, wednesdy ou encore mi car au lieu de my car. Regarde le trailer de cette série « The only way is Essex » https://www.youtube.com/watch?v=f1s-F5m6sTY. Ça m’a fait peur quand je l’ai vu avant de venir m’y installer. Ils n’ont pas tous un dialecte si fort mais c’est pas simple. Par exemple, les chauffeurs de bus, je les comprends toujours pas…

Répondre
Ophélie G. 20 juin 2020 - 12:45

Pareil dans le Yorkshire, « my » devient « me », « their » devient « them » (I like them car). Au début c’est trop compliqué à comprendre, mais tu t’y fais vite je trouve.. x)
Merci pour la vidéo, ça illustre bien le truc ! xx

Répondre
Claudine Frey 28 août 2020 - 06:28

Bonjour
La dialecte de Manchester est le mancunian et non le mancurian.
Merci pour votre blog

Répondre
Ophélie G. 28 août 2020 - 09:13

Coquille corrigée ! Merci. x

Répondre

Le blog utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Si vous n'êtes d'accord, vous pouvez refuser. Accepter Lire la suite