Glamping dans le Parc National du Loch Lomond et des Trossachs

par Ophélie G.
Publié le Edité le 0 commentaire
Eco Lodge, Loch Katrine

Avril 2019, road trip en Ecosse avec Sandra et V. Nous nous arrêtons au Loch Katrine pour nous promener sur la rive est. Au détour du premier virage, c’est le coup de foudre : plusieurs petits pods en bois sont alignés face au loch. C’est calme, avec une vue superbe. Aucun doute, un jour je viendrais passer quelques nuits dans une de ces Eco Lodges. Avril 2021, le jour est arrivé ! En deux trois clics, l’Eco Lodge est réservée : en juin, Sarah et moi partons trois jours dans le Parc National du Loch Lomond et des Trossachs.

Je l’ai appris pendant le séjour, dormir dans un Eco Lodge, c’est faire du glamping. Glamping, c’est la contraction de glamour camping. Une forme de camping pour celles et ceux qui ne sont pas tout à fait prêts à affronter le camping sauvage, celui où tu montes ta tente et dors en pleine nature, avec les bruits et les bebêtes qui vont avec (coucou Sarah !).

Quand tu fais du glamping, tu as tous les avantages du camping sauvage : la proximité avec la nature, le calme et le bruit des animaux sauvages. Mais également tous les avantages d’un camping de luxe : les sanitaires et commodités, un accès aux commerces (même minimum). Camping sauvage ou glamping, je dois bien avouer que les deux me conviennent ! C’était ma première expérience dans un camping de la sorte et j’ai vraiment apprécié le calme et la tranquillité.

Le point positif du glamping dans les Highlands… C’est qu’il est plus facile d’échapper aux midges, ces petits démons volants qui avaient failli faire de ma première nuit de camping sauvage en Ecosse un enfer, l’été dernier. Certes, ils étaient là mais impossible (ou presque) pour eux de pénétrer dans notre pod.

Il y a dix Eco Lodges sur le site, dans un renfoncement qui donne directement vue sur le Loch Katrine. Tous ont des noms inspirés par le Parc National du Loch Lomond et des Trossachs, et par les merveilles qui s’y trouvent. Nous logions dans le Ben Venue, d’après la montagne qui culmine à 727 mètres d’altitude, et qu’on peut voir du Loch Katrine. Les prix varient selon le type de lodge : il y a les Loch Lodges, les Ben Lodges et les Glen Lodges. Tout dépend du nombre de visiteurs et du degré de confort voulu. 

Notre Eco Lodge était bien équipé : deux banquettes qui se transformaient en lit, des lits superposés, des espaces de rangement, une kitchenette avec frigo, évier, grille-pain et bien évidemment, bouilloire. Il y avait le Wi-Fi aussi, mais c’était tellement dodgy, bancal que nous avons eu le droit à une détox digitale improvisée. Ce qui, en soi, n’était pas si mal que ça. C’était cool de devoir compter presque uniquement sur les cartes papiers et les notes prises avant le départ.

L’avantage de loger dans un des Eco Lodges, c’est que ça donne des réductions sur les activités à faire autour du Loch Katrine. C’est quelque chose du genre 10% sur la location de vélo ou sur un boarding pass pour une des mini-croisières sur le loch. Autant vous dire que nous ne nous sommes pas privées et que nous sommes sorties de notre zone de confort : je n’avais pas fait de vélo depuis plus de dix ans ! Sur la rive est du loch, le chemin de marche qui nous avait paru si plat la veille était en fait particulièrement traître : mes cuisses (et mes fesses) s’en souviennent encore.

Loch Katrine
On a fait du vélo…
Loch Katrine
un tour de bateau…
Three lochs forest drive
et beaucoup de marche !

Cette première expérience de glamping nous a beaucoup plu et nous avons déjà fait une liste des autres endroits un peu insolites où dormir en Ecosse. Parmi mes préférés de la liste : un phare, une église et une cabane perdue au fin fond des bois. Affaire à suivre pour le prochain long week-end !

.

✏️ Vous êtes plutôt camping, glamping ou hôtel ?

Vous aimeriez aussi

Laisser un commentaire

Le blog utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Si vous n'êtes d'accord, vous pouvez refuser. Accepter Lire la suite