My Scottish diaries #4 // Et si on partait en « micro-aventure » ?

par Ophélie G.
8 commentaires
My Scottish diaries #3 // Et si on partait en "micro-aventure" ?

C’est au détour de Twitter que j’ai rencontré le terme « micro-aventure » pour la première fois, via un tweet de Refuse To Hibernate. Je me suis renseignée sur le sujet, parce que le terme me plaisait beaucoup. Et j’ai été conquise par l’idée, conceptualisée par le britannique Alastair Humphreys. Conquise, parce qu’au final, c’est un peu ce que je fais depuis quelques années au Royaume-Uni – mais je ne savais pas que ça avait un nom. 

 

Une randonnée ne s'improvise pas
Les sacs d’Ana et moi pendant nos deux jours de randonnée dans le Lake District avec tout le matériel pour dormir en pleine nature !

La « micro-aventure », c’est quoi ?

Alastair Humphreys définit le concept d’une micro-aventure comme une aventure qui est courte, simple, local et peu onéreuse – tout en étant amusante, formidable, stimulante, rafraîchissante et gratifiante.

Son excuse pour partir en micro-aventure ? Il trouve que la population est aujourd’hui bien trop urbaine et que nous sommes trop souvent coincés derrière nos écrans. Une micro-aventure offre un échappatoire réaliste vers des régions sauvages, à travers une certaine forme de simplicité, sans avoir besoin de recourir aux longs voyages.

L’idée à retenir c’est que la micro-aventure rend les aventures accessibles à ceux qui 1. n’ont pas beaucoup de temps et 2. n’ont pas beaucoup d’expérience en la matière.

Si vous voulez en savoir plus, il décrit le principe sur son site. Sinon, il y a cette vidéo (en anglais).

Mon expérience de micro-aventure n’est pas exactement celle dont parle Alastair Humphrey. Lui, il est plus dormir en bivvy – c’est-à-dire sans toile de tente, juste avec son duvet, en pleine nature. Je ne vais pas vous le cacher, très peu pour moi. Dans mes aventures, il y a surtout de la toile de tente et des nuits en voiture. Un beau mélange de wild camping et de car camping quoi.

Parmi les micro-aventures au compteur, je me souviens de cette randonnée improvisée dans le Lake District, de ces cinq jours en Ecosse ou de ce long week-end dans le Lake District. Des séjours totalement improvisés, sur des coups de tête – sans aucune préparation whatsoever. Et vous savez quoi ? Ça a été des aventures extraordinaires à chaque fois !

Randonnée dans le Lake District : Ullswater Way [Jour 2]
Du côté de Ullswater Way, Lake District
5 jours sur les routes en Ecosse
5 jours de road trip en Ecosse
Un long weekend dans le Lake District
Un long week-end dans le Lake District

Ma dernière micro-aventure en date : deux jours à vadrouiller en Ecosse

Il y a deux semaines, je suis partie tester mon tout nouveau matériel de camping, acheté peu de temps auparavant. Bien évidemment, rien ne s’est passé comme prévu et au lieu de rester dans la région de Glen Coe, nous avons littéralement traversé l’Ecosse d’ouest en est. Je vous raconterai tout ça le moment venu, mais si je devais résumer ces deux jours :

👎 Les midges (ces démons volants), la pluie battante.

👍 Les paysages de dingue, le lever de soleil sur le Loch Morlich.

A noter que la pluie ne me gêne absolument pas la plupart du temps. Mais là, ça tombait dru, en continu – pas idéal pour établir un bivouac et monter ma nouvelle tente pour la toute première fois. Point positif, en 10 minutes c’était plié. Dans tous les cas, cette première expérience de camping sauvage au milieu de la forêt m’aura permis de savoir ce qu’il faut que j’achète / récupère pour rendre le camping sauvage encore mieux (oui, j’ai cru mourir de froid mais c’est parce que je suis une idiote). Ceci étant dit, c’était vraiment pas aussi horrible que dormir dans le Lake District avec un duvet pour enfant et une tente de festival. Que voulez-vous, il faut bien débuter quelque part.

L’aube au Loch Morlich // La lumière dorée du petit matin // Le ciel orageux de Glen Coe

Une randonnée ne s'improvise pas
Le campement de la lose : matériel non adapté et sacs surchargés ! Mais au moins, on a bien mangé ce soir-là. Lake District, été 2018.

Quelques activités de micro-aventures que je voudrais essayer

Faire un réchaud avec une canette de soda vide

★  Essayer le canyoning

★ Dormir dans un hamac

Trouver des géocaches au milieu de nulle part

★ Me baigner dans une rivière

Pour aller plus loin sur le sujet de la « micro-aventure » 

Les 5 meilleurs micro-aventures au Royaume-Uni, selon Alastair Humphreys pour le National Geographic.

Quelques activités à faire pendant ses micro-aventures, pour une expérience dépaysante

En attendant de vous parler de ces micro-aventures, de camping et de midges, je vous souhaite un bon week-end ! ♥

Vous aimeriez aussi

Laisser un commentaire

8 commentaires

Lolli 28 août 2020 - 11:33

Hâte d’avoir ton récit complet sur ta micro aventure en Ecosse 🙂 Très belles photos

Répondre
Ophélie G. 28 août 2020 - 12:11

Merci Lolli ! xx

Répondre
Catherine 29 août 2020 - 19:45

Pour l’instant, notre micro-aventure a été pour mon mari de dormir dans une tente avec les deux grands… dans le jardin de mes parents ! Moi, j’étais dans mon lit avec la petite qui était encore bébé. 😉 Mais le concept devrait nous plaire quand les enfants seront un peu plus grands.

Répondre
Ophélie G. 31 août 2020 - 12:38

Ça a dû être une sacrée aventure pour ton mari et tes enfants ! J’espère qu’ils ont apprécié ça, c’est franchement sympa à faire. 🙂 Dommage que tu aies dû rester avec bébé pour le coup, mais ce n’est que partie remise pour toi. xx

Répondre
Camille 30 août 2020 - 14:37

J’avais entendu parler de ce concept, mais impossible de me rappeler où et quand. Peu importe. Tes photos sont à nouveau dingues !
Tiens, le concept de réchaud avec canette de soda me plaît beaucoup, j’aimerais bien essayer, moi aussi.
Sinon je suis arrivée en Ecosse et il fait froid, punaise. Je m’y attendais mais ça fait tout de même un choc thermique avec la France !
Bises

Répondre
Ophélie G. 31 août 2020 - 12:39

Merci beaucoup Camille ! L’avantage de l’Ecosse, c’est la lumière incroyable qui se dégage, quel que soit le temps. Une merveille. ♥
Ça va, je trouve que les températures sont acceptables. Mais c’est clair que si tu viens de France, ça doit te sembler fort froid ! Bonne quatorzaine en tout cas. 🙂 xx

Répondre
Clementine Tangerine 23 septembre 2020 - 13:50

Et bien je fais souvent des micro-aventures et je l’ignorais totalement ! Pour moi, j’étais une excursionniste à la journée (c’est comme ça qu’on nous appelle dans certaines structures touristiques). ☺
 
Du coup, on part pour une micro-aventure… début octobre ! Hihi.

Répondre
Ophélie G. 23 septembre 2020 - 18:28

C’est aussi ce que je pensais, parce que ça fait longtemps que je fais des excursions journalières ! Mais faut avouer que « micro-aventure », c’est quand même vachement plus classe…
Vous allez où ?? xx

Répondre

Le blog utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Si vous n'êtes d'accord, vous pouvez refuser. Accepter Lire la suite