My Scottish diaries #14 | Le printemps à Edimbourg

par Ophélie G.
16 commentaires

Ça faisait bien longtemps que je n’étais pas venue publier sur le blog. Entre un emploi du temps de ministre et les restrictions liées à la crise sanitaire, il faut bien avouer que je n’avais pas tellement de choses à raconter par ici. Mais cette semaine, je suis en vacances et avec les beaux jours et la levée de certaines restrictions, l’envie de revenir vous raconter mon quotidien sur le blog est revenue ! Je vous avais laissé en plein hiver, alors que les températures chutaient et que la neige tombait drue. Aujourd’hui, aucun doute : le printemps est bel et bien là à Edimbourg. 

Meadows fleuris à Edimbourg
Les jolis arbres fleuris des Meadows

Le point Covid : on en est où en Ecosse ?

Le sujet qui fâche toujours, même après tout ce temps.

Pour rappel, nous étions confinés depuis le 26 décembre : le stay at home était de mise avec restrictions de déplacement (il fallait rester dans son council), il était impossible de rencontrer plus de quatre personnes de deux foyers différents, les magasins non-essentiels étaient fermés, etc.

Depuis le 26 avril, nous sommes repassés en Tier 3. Les magasins non-essentiels peuvent rouvrir, comme les pubs, les restaus et les cafés. Il est possible d’aller se promener en dehors d’Edimbourg (mais seulement pour la journée) et de rencontrer des gens, en dehors uniquement. Ce peu de libertés retrouvé fait un bien fou et j’en profite d’autant plus que je suis en vacances jusqu’à lundi !

Il va falloir attendre le 17 mai pour que tout se décoince bien, mais ça va vite arriver !

Snapshots du printemps à Edimbourg

Ecosse oblige, ces dernières semaines ont été marquées par un climat des plus aléatoires. Il neigeait encore fin mars, mais le printemps est bel et bien arrivé sur nos terres, avec des températures parfois bien élevées pour la saison. Il paraît que c’est typique des Britanniques ça, que de parler du temps. Il faut dire qu’il y a matière à dire, vu la vitesse à laquelle la météo change ici. Il n’est pas rare de voir les quatre saisons se succéder dans une journée

Bref, entre deux journées marathon au travail, j’ai réussi à prendre le temps de me poser quelques minutes et d’apprécier le printemps qui pare Edimbourg de mille et une couleurs. En vrac, on retrouve des snapshots des Meadows fleuris, des clichés pris aux alentours du Royal Mile, dans le tunnel de Colinton (un ancien tunnel, transformé en fresque murale géante), dans le quartier de Marchmont et aussi dans le dédale des rues.

Balades de vacances

Un des avantages de la levée des restrictions, c’est qu’il est possible de repartir à l’aventure en Ecosse ! Mercredi, Sarah et moi sommes allées sur la côte du Fife et plus particulièrement sur l’Île de May, une réserve naturelle accessible en bateau et qui accueille des milliers d’oiseaux. Une chouette aventure qu’il me tarde de vous raconter ! Ce soir, je suis allée à South Queenferry, au nord-ouest d’Edimbourg, pour apprécier une pinte de bière en terrasse et une glace (au caramel au beurre salé de l’Île de Skye, miam !) et accessoirement, pour voir le Forth Bridge. Ce pont, qui enjambe le fleuve Forth et relie Edimbourg au royaume de Fife, est inscrit au patrimoine mondial de l’UNESCO !

Demain, je pars dans les Borders, la région au sud de l’Ecosse. Cette fois, je m’arrête à Abbotsford, la demeure de Sir Walter Scott : après l’avoir aperçue des jardins à deux reprises (notamment l’été dernier), je vais enfin la visiter. Et dimanche, c’est direction Stirling et les Trossachs avec Sarah. De belles aventures à suivre, juste avant la reprise du travail lundi. Mais ne parlons pas de choses qui fâchent.

 

Anstruther
Lecture : Still Life, Val McDermid

Lecture en cours

Cette semaine, j’avais de grandes espérances en matière de lecture. J’ai dû revoir mes plans à la baisse et je me suis concentrée sur un roman policier : Still Life, de l’auteur écossaise Val McDermid (2020). C’est le dernier tome paru de la série « Karen Pirie », que je ne connaissais pas du tout. La femme d’un de mes clients me l’a prêté pour mes vacances.

On y suit deux affaires policières parallèles qui se déroulent dans l’East Neuk, sur la côte du Fife, en février 2020. Je trouve l’histoire très prenante et les personnages intéressants. Et puis, le fait que ça se passe dans un coin que je connais (Karen Pirie se retrouve d’ailleurs dans la rue où j’habite), ça ajoute une dimension très sympa. Ça me fait penser aux romans de Camilla Läckberg. Je ne l’ai pas encore terminé, mais so far, so good, j’adore ! Ça me donne envie de lire d’autres romans de cette auteur écossaise.

Il n’a pas encore été traduit en français, mais vous pouvez acheter la VO ici (lien affilié).

J’espère que vous allez bien, où que vous soyez. 

Je vous retrouve vite pour de nouvelles aventures écossaises !

Vous aimeriez aussi

Laisser un commentaire

16 commentaires

Itinera magica 30 avril 2021 - 21:57

J’adore ces visions printanières de la belle Édimbourg – tellement envie de revoir cette ville !
Et moi aussi j’ai adoré ce bouquin 🙂

Répondre
Ophélie G. 30 avril 2021 - 22:02

Ce sera bientôt possible va. 🙂
J’ai tellement hâte d’arriver à la fin, il ne me reste qu’une cinquantaine de pages ! xx

Répondre
lewerentz 1 mai 2021 - 05:56

Ça s’est de la synchronisation ! Je pensais justement un peu plus tôt que ça faisait longtemps que je n’avais pas reçu un mail avertissant d’un nouveau billet ; je consulte mes mails et il y en a un ! Contente de te lire; merci pour les jolies photos. Je ne connais pas cette héroïne de McDermid mais je n’ai pas été hyper convaincue par les deux autres romans d’elle que j’ai lu.

Répondre
Ophélie G. 2 mai 2021 - 21:23

Les grands esprits se recontrent ! :p
J’ai beaucoup aimé Still Life, que je viens juste de terminer. Du coup je suis curieuse, quels romans as-tu lu ? xx

Répondre
lewerentz 5 mai 2021 - 05:27

Oh la la, je ne m’en souviens pas. En plus, j’en ai en tout cas lu un en anglais alors encore moins de chance que je me souvienne du titre. C’était avec Carole Jordan.

Répondre
Ophélie G. 5 mai 2021 - 11:08

Je ferai mes recherches. 😉 xxx

Répondre
Clementine Tangerine 1 mai 2021 - 13:13

Tellement hâte de pouvoir revenir… Ça fait bientôt 2 ans. Et puis le dernier voyage n’était pas vraiment des meilleurs…

Tellement envie de nature aussi ! Et de randonnées ! ♥

Répondre
Ophélie G. 2 mai 2021 - 21:24

Tu pourras bientôt. ♥ Je ne bouge pas, je t’attends ! xx

Répondre
Annie 1 mai 2021 - 14:19

Je vous conseille les livres de Peter May : certains, comme la trilogie écossaise, sont excellents et se passent en Ecosse.

Répondre
Ophélie G. 2 mai 2021 - 21:24

Ils sont sur ma liste ! 🙂 xx

Répondre
Mariion2404 1 mai 2021 - 19:06

C’est genial de pouvoir à nouveau se déplacer, j’attends que ce soit pareil en France. Je me rappelle être passée près de Stirling quand je suis venue en écosse et j’étais passée près de la très grande sculpture des chevaux si je me souviens bien. Bonnes découvertes à toi, moi je regarderai les photos avec jalousie 🙂

Répondre
Ophélie G. 2 mai 2021 - 21:26

Les Kelpies ! A chaque fois que je passe devant, je me dis qu’il faudrait que je prenne le temps de m’y arrêter…
Je suis désolée de te rendre jalouse :p ! J’espère quand même que mes aventures te plairont. 🙂 xx

Répondre
Lolli 3 mai 2021 - 09:49

Un bel article avec des fleurs magnifiques et des superbes photos d’Ecosse, j’adore la Ophélie en vacances, tes articles m’avaient manqué <3

Répondre
Ophélie G. 3 mai 2021 - 11:33

Ça m’a tellement manqué de ne pas écrire sur le blog ! En 6+ ans d’existence, je n’avais jamais pris de pause aussi longue.. Plus jamais ! Maintenant que l’Ecosse est de nouveau ouverte, à moi les balades à partager avec vous. 😀
En tout cas, merci à toi d’être toujours fidèle. ❤️ xx

Répondre
Alex 4 mai 2021 - 11:13

À défaut de pouvoir venir en Écosse, je voyage à travers tes photos

Répondre
Ophélie G. 4 mai 2021 - 11:27

C’est toujours mieux que rien… Mais vivement que tu puisses venir ! ❤️

Répondre

Le blog utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Si vous n'êtes d'accord, vous pouvez refuser. Accepter Lire la suite