Blog post

Mes coins préférés dans mes villes d’expat’

Je viens tout juste d’emménager à Scarborough, à peine deux semaines et demi. Difficile donc de vous parler de ce que je préfère dans mon nouveau chez-moi. Par contre, je peux vous parler de mes coins préférés dans les autres villes britanniques où je me suis installée quelques temps : Glasgow, Stamford et York. C’est parti pour de nouvelles histoires expatriées !

Je triche un peu puisque j’ai choisi trois lieux dans trois villes où je me suis expatriée. 😉

Glasgow

Lorsque je vivais à l’écossaise, je me promenais beaucoup. Mon emploi du temps à la fac n’était pas très dense et me laissait une grande manœuvre. Trois endroits m’ont particulièrement marquée, et j’y retournais très souvent.

Les jardins botaniques et le Kibble Palace

Je commence cette série très green par l’endroit qui, justement, est probablement à l’origine de ma passion pour les jardins botaniques et les espaces verts en général. J’aimais beaucoup me promener dans les serres (alors totalement gratuites, je ne sais pas ce qu’il en est aujourd’hui). C’est aussi là que j’ai commencé à essayer de prendre des fleurs en photo macro. Des essais souvent ratés, mais que j’aime quand même.

☛ A (re)lire : Botanic Gardens à Glasgow

Le Musée et Galerie d’Art Kelvingrove

J’habitais à 100 mètres à peine de ce superbe musée tout fait de briques rouges. En bonne étudiante fauchée que j’étais alors, c’était mon lieu de prédilection les dimanches où je n’avais pas envie de travailler et où je ne pouvais pas me permettre de sortie onéreuse avec les copains. Back then (ça fait vachement moins vieux que « à l’époque » même si c’est la même chose), je connaissais le musée par cœur. Je savais où trouver mes œuvres préférées (notamment un Dalí intitulé Christ de St Jean de la Croix) et je savais quelles allées éviter.

☛ A (re)lire : Errances au Kelvingrove Museum

L’Université de Glasgow

Etudier dans cette université a été une véritable opportunité pour moi. C’est là que j’ai repris goût aux études et que j’ai trouvé le sujet de mon mémoire de Master 1 Recherche (et M2 du coup aussi). Outre cet aspect, les lieux étaient imprégnés d’une certaine magie, et j’adorais m’y balader. Je me souviens du jour où il avait énormément neigé, juste avant les vacances de Noël. Mon bonnet léopard à oreilles sur la télé, j’étais allée faire un tour du côté de l’université, pour la voir sous la neige. Magique !

☛ A (re)lire : Erasmus à Glasgow

Stamford

Mama Liz’s

Ahh, Mama Liz’s, à prononcer Liziz pour les intimes, lieu de débauche et de rencontres alcoolisées. Bon, et accessoirement, le seul endroit vraiment cool pour sortir à Stamford. Rappelez-vous, c’est une petite ville ! A Liz’s, impossible de passer inaperçu, il y a forcément quelqu’un qu’on connaît. Ou connaissait, je ne sais plus. Bref, c’était THE place to be quand j’y habitais. Quand le Central a été réouvert après plus d’un an de restauration (et un changement de nom, mais personne n’utilise celui-ci), toute la racaille (aka les élèves que t’avais pas envie de voir) a déserté les lieux. Joie !

Le parc de la Burghley House

On ne change pas une équipe qui gagne. Un parc, des cerfs en liberté, une sensation d’immensité assez incroyable, la Burghley House en fond. Que dire de plus franchement ? C’était l’endroit idéal pour se ressourcer, marcher un peu et ne pas croiser d’élèves tous les dix mètres – ce qui était vraiment la croix et la bannière à Stamford.

☛ A (re)lire : Balades au Burghley Parc

Le salon de tatouage Essential Body Art

En trois ans, cinq nouvelles pièces sont venues s’ajouter à ma petite collection de tatouages. C’est sans contexte que le petit salon de Cara, d’abord installé sur St Paul’s Street (littéralement en face de mon ancien chez-moi) puis sur Ironmanger Street, était l’un de mes endroits favoris de la ville. Inutile de préciser que son travail est incroyable, cinq tatouages en disent assez long là-dessus.

York

Botanic York

Je continue dans ma lignée des endroits green avec cette boutique de York, découverte sur le tard. Il s’agit bien évidemment d’une boutique de plantes d’intérieur. A chaque passage, j’en suis ressortie avec une plante supplémentaire – voire trois, comme la dernière fois. C’est un véritable havre de verdure en plein centre-ville, et il y en a pour tous les goûts. Mes achats jusqu’à présent : une Spider Plant, une Oxiaris Triangularis, une Monstera Deliciosa, une Chaîne de Cœurs, une Pothos, et quelques petites succulentes et air plants. Un vrai carnage !

Je vous invite à découvrir le compte Instagram de la boutique, qui en met déjà plein les yeux : @BotanicYork

Fossgate Social

Pas loin de Botanic York, il y a un chouette café qui devient un chouette bar le soir. J’aime beaucoup leur petite terrasse verdurée illuminée par des petits lampions. On s’y sent comme à la maison ! Mon seul regret, c’est qu’ils ne servent pas de pintes, seulement des demis ! Oh, et à ne pas oublier : leurs brownie gluten free et pleins de bonnes choses !

Les Museum Gardens

Sans rentrer dans les détails – il y a déjà un article ou deux sur le blog – mon troisième endroit préféré de York est… un jardin public ! Coup de cœur pour les ruines de l’Abbaye Sainte Marie, pour les événements qui s’y produisent (notamment le festival romain) et pour la tranquillité des lieux sous la neige.

☛ A (re)lire : Ruines et bâtiments au Museum Gardens


Cet article s’inscrit dans le rendez-vous mensuel #HistoiresExpatriées. Le thème de ce mois-ci a été proposé par Sophie, expatriée en Islande. Pour plus d’informations sur ce rendez-vous spécial expats’, je vous invite à passer sur le blog de Lucie, sa créatrice.

☛ Découvrir le blog de Sophie, Au Sud du Pôle Nord

☛ Découvrir le blog de Lucie, L’Occio di Lucie

Pourquoi es-tu partie (et restée) ?

D'autres #HistoiresExpatriées !

8 Commentaires

  • Kenza

    16 septembre 2018 at 15:37

    Moi… à York, j’habitais du côté de l’université (sur Broadway) et l’assistante avec qui je m’entendais le mieux vivait de l’autre côté de la rivière, donc je passais par un espèce de parc avec un cimetière, la rivière et un pont pour rejoindre l’autre côté de la ville, j’adorais cette promenade.
    (j’ai cherché : le Rowntree Park et le Millenium Bridge)

    1. Ophélie G.

      16 septembre 2018 at 17:14

      Je connais même pas ces coins.. Ahah va falloir que je retourne voir ça ! xx

  • Lucie

    20 septembre 2018 at 16:54

    Magnifiques jungles ! Merci pour ce voyage 🙂

    1. Ophélie G.

      20 septembre 2018 at 20:07

      Merci Lucie ! xx

  • A French in Mexico

    20 septembre 2018 at 18:07

    Comme d’habitude, tu me fais rêver Ophélie et je commence à tomber peu à peu en amour avec le Royaume-Uni. Ton blog (et la série Downton Abbey!) m’invitent au voyage…

    1. Ophélie G.

      20 septembre 2018 at 20:09

      Ça me touche beaucoup Hélène, merci énormément ! Je sais que tu habites un peu (!) loin mais si jamais tu reviens en Europe, tu es la bienvenue chez moi !
      Je n’ai encore jamais pris le temps de regarder DA, mais elle est sur ma liste ! xx

  • Maëva’s Mapa Mundi

    24 septembre 2018 at 17:59

    ça fait plaisir de retrouver ton blog, tu as changé l’interface n’est-ce pas? Le side bar etc?
    Je ne peux qu’aimer cet article tellement Glasgow m’a touché au cœur quand j’y suis allée l’hiver dernier. Mon espoir est un jour d’y habiter pour un erasmus ou d’autres opportunités. Mon coup de cœur avait aussi été les botanics garden. J’aime beaucoup cette idée de piqures de rappel avec les « à (re) lire!
    A bientôt
    http://www.maevasmapamundi.com

    1. Ophélie G.

      24 septembre 2018 at 18:40

      J’ai simplement changé quelques détails ! Je suis contente que tu l’aies remarqué en tout cas. 🙂
      Ça me fait TELLEMENT plaisir de lire que tu as aimé Glasgow – peu de gens l’apprécient en vacances/day trip !
      Je suis contente que ça t’ait plu en tout cas. ♥♥ xx

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Article précédent Article suivant