The Eden Project, une carrière d’argile transformée en paradis écologique

par Ophélie G.
6 commentaires
The Eden Project

The Eden Project Article mis à jour le 24 mars 2020.

The Eden Project était la raison principale pour laquelle mon amie Lisa et moi voulions arpenter les routes sineuses des Cornouailles anglaises. Il s’agit d’un complexe environnemental conçu autour des thèmes de la nature et du développement durable, ouvert dans les années 2000. Il comprend deux serres massives qui abritent un biome chacun (les plus grands au monde). Le premier reproduit les climats tropicaux humides et l’autre les climats chauds et secs de type méditerranée. En langue vulgaire, ce sont de très grosses serres situées au cœur d’un jardin immense et absolument magnifique.

The Eden Project

The Eden Project, c’est parti de quoi ?

Dès l’arrivée, nous tombons sur un grand couloir à l’air libre, où nous pouvoins voir le plan du parc : c’est GI-GAN-TESQUE. The Eden Project a été construit au milieu de nulle part, dans les fin fonds des Cornouailles, sur ce qui fut auparavant une large mine d’argile :

« Eden fut bâti sur une vieille mine d’argile pour illustrer la régénération, l’espoir et l’art du possible – un symbole de changement positif. »

Pendant 160 ans, la terre de ce coin a été utilisée, drainée, épuisée par l’activité humaine. Au milieu des années 1990, il était impossible d’en faire quoi que ce soit : c’était un terrain mort où rien ne poussait. Mais en 1996, le projet débuta et le premier complexe destiné aux touristes ouvrit en 2000. Il fallut attendre 2001 pour que l’endroit ressemble vraiment à quelque chose.

Un écrin de verdue, fleuri comme jamais

Nous avons commencé par nous balader tranquillement dans le parc, qui regorge de jolies surprises. C’était le printemps, probablement la meilleure période pour visiter ce genre d’endroits. Nous avons pu voir de nombreux types de fleurs (dont j’ai oublié le nom), ainsi que de la verdure typique des Cornouailles.

Parmi cette nature abondante se cachaient quelques statues faites en matériaux recyclés, ainsi que des jeux pour enfants. Le parcours est illustré de petits panneaux explicatifs sur le recyclage, sur le biodégradable, sur les plantes et leurs bienfaits, ainsi que sur l’impact négatif de l’homme sur la nature

Visiter les biomes, ou comment passer de la forêt tropicale au climat méditerranéen en quelques pas

The Eden Project : le biome tropical

Balade expresse en Amazonie

Nous avons profité de la pause déjeuner pour nous rendre dans le plus gros complexe de biomes qui abritent la serre tropicale. Autant vous dire que ma composition physique a beaucoup de mal avec les temps chaud et humide, et j’ai cru que j’allais mourir (il faisait 37°C et 40% d’humidité..). Ça m’économisera un aller-retour pour l’Amérique du Sud, c’est toujours ça de pris.

Ça ne m’a pas empêché de m’émerveiller devant ce que je voyais. Nous nous sommes donc baladées au milieu de palmiers, en faisant attention à ne pas se prendre de liane dans le visage. Ces dômes renferment une nature absolument démente : cascades, fleurs sorties droit de Jumanji, huttes tribales, etc. Des bananes y poussent et on peut boire du smoothie fait avec ces fruits, directement sur place. Si on m’avait dit qu’un jour je mangerais une banane cultivée en Angleterre, j’aurais ri.

Farniente dans la Méditerrannée 

Après ce premier climat, nous sommes allées jeter un œil aux dômes méditerranéens, à l’atmosphère bien plus supportable à mon avis. Les installations sont vraiment sympa et donnent l’impression d’être dans le sud de la France, ou en Italie peut-être ? Je vous laisse juger, je n’ai jamais mis les pieds dans un de ces endroits.

Il y a aussi de jolies sculptures, des maisons de style méditerranéen, des plantes succulentes et autres merveilles. Le seul point négatif à mon avis, c’est le restaurant qui se trouve à l’intérieur de ce biome. Comme c’était plus ou moins l’heure du déjeuner, il y avait beaucoup trop de monde à mon goût. Nous n’avions pas pensé à ça et la foule a quelque peu gâché notre balade.

Pour finir : profiter du soleil de printemps 

Une fois les biomes arpentés et les poumons remplis d’oxygène, il y a un musée à visiter. Ceci dit, nous avions faim et il y avait du monde à l’intérieur, donc nous avons préféré nous poser pour une pause bien méritée. J’ai goûté un jus de cranberries et de framboises pressées, une tuerie !

Bien évidemment, comme toute bonne attraction touristique qui se respecte, la visite se termine par une boutique, dans laquelle j’ai acheté du thé, du chocolat noir au baobab, et un baume hydratant pour les lèvres au miel, le tout issu du commerce équitable

The Eden Project : Infos pratiques

★ Se rendre sur place

Le plus simple en partant de Plymouth (et sans voiture), c’est d’aller dans la ville de St Austell en train (comptez moins de £10 aller-retour), puis de prendre le bus First 101 directement à la gare. Le trajet dure une vingtaine de minutes et coûte £6 aller-retour.

★ L’entrée

Comptez £25 pour un adulte, £14 pour un enfant (5-16 ans), £20 pour un étudiant. Vous avez pris le bus ? Montrez votre billet, vous aurez le droit à une réduction. Je vous conseille cependant de prendre vos tickets en ligne et ce, pour deux raisons : c’est moins cher et ça permet d’éviter la file d’attente à l’entrée.

★ Où manger ?

Il y a plusieurs restaurants / cafés sur le site. Il est possible de goûter des produits faits avec ce qui est cultivé sur le site. Vous pouvez tout à fait emmener votre propre pique-nique.

The Eden Project : Infos pratiques
Road trip dans le Sud-Ouest de l'Angleterre

The Eden Project n’était qu’un arrêt dans notre road trip dans le sud-ouest de l’Angleterre. Découvrez les autres étapes dès maintenant :

Courte escale à Bristol

Une journée à Plymouth

Explorer Dartmouth et ses criques aux eaux turquoises

Vous connaissiez The Eden Project ?

Ça vous intéresse ce genre d’endroits ?

Vous aimeriez aussi

Laisser un commentaire

6 commentaires

bonsvoyagesetc 28 juin 2015 - 20:56

Je connaissais pas cet endroit. Ça a l'air intéressant. La grande abeille fait flipper 😉

Répondre
Ophélie G. 28 juin 2015 - 20:57

Si jamais tu as l'occasion d'y aller, je t'y encourages ! C'est vraiment chouette ! 🙂 Et oui, cette abeille est super flippante.. xx

Répondre
Marion 30 juin 2015 - 11:04

C'est une bonne idée qu'ils ont eu ! Il fallait y penser

Répondre
Ophélie G. 30 juin 2015 - 11:04

Je suis d'accord, il fallait y penser ! En tout cas, pari tenu, cet endroit est merveilleux ! xx

Répondre
Kakie Wanders 12 juillet 2015 - 19:10

Waw' ! Je connaissais pas du tout cet endroit, ça a l'air vraiment chouette !

Je viens de découvrir ton blog, et je vois que tu tiens bon à y écrire régulièrement,
challenge que j'espère tenir également sur le mien que je viens de créer.

Amoureuse de l'Angleterre et ayant le même âge que toi, autant dire que ta parcelle de blogosphère me plait beaucoup 🙂

a bientôt

Répondre
Ophélie G. 12 juillet 2015 - 19:11

J'ai l'impression que cet endroit n'est pas le plus connu d'Angleterre.. 😉 Mais ça vaut le détour ! J'espère te revoir vite sur le blog ! xx

Répondre

Le blog utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Je pars du principe que vous êtes d'accord mais si ce n'est pas le cas, vous pouvez refuser. Accepter Lire la suite