Le Chalice Well, un ancien sanctuaire dans le Somerset

par Ophélie G.
4 commentaires
Chalice Well, Glastonbury

Passer du temps à Glastonbury m’a véritablement conquise. J’ai été charmée par les ruines du monastère (où sont enterrés le roi Arthur et la reine Guenièvre), par le coucher de soleil au pied de Glastonbury Tor, par les boutiques ésotériques et les couleurs vives qui inondent les rues de lumière. Mais la découverte qui m’a vraiment plu a été celle du Chalice Well. C’était probablement ma première escale insolite en Angleterre, avant même que le concept ne me vienne à l’idée.

Les sources d’eau aux propriétés magiques

Les sources de Chalice Well ne sont pas de simples sources d’eau. Tour à tour qualifiées de sources « rouges » ou « ensanglantées », elles doivent leurs appellations de la couleur de l’eau, qui a une étrange teinte rougeâtre. Si les légendes vont bon train quant à la couleur de l’eau, il y a une explication plus terre-à-terre. Les eaux y sont riches en fer et ce sont les dépôts de ce fer oxydé qui colore l’eau. Une anecdote intéressante veut que les eaux de ces sources n’aient jamais cessé de couler, même pendant les périodes de sécheresse.

Les sources s’écoulent à travers les jardins. Elles commencent au puits de Wellhead, un endroit propice au silence et à la méditation. Puis elles continuent vers une fontaine, la Lion’s Head, où il est possible de boire l’eau qui a des propriétés spirituelles. La petite cascade d’Arthur’s Court se déverse dans la Healing Pool, qui est dédiée à la purification symbolique (il suffit d’y tremper les pieds). L’eau finit sa course dans les sept cercles de pierre de la Vesica Pool, avant de continuer dans la nature vers les ruines de l’abbaye.

La source de la source : Wellhead !

The Lion's Head

Le Lion’s Head : s’hydrater via la tête de lion aurait des propriétés magiques…

La cascade d’Arthur’s Court – le nom qui rappelle le lien entre Glastonbury et les légendes arthuriennes.

La Vesica Pool et ses sept anneaux de pierre imbriqués. L’eau n’est pas sale – simplement chargée en fer, ce qui lui donne cette couleur rougeâtre.

The Chalice Well, un sanctuaire de plusieurs millénaires

Le Chalice Well, aussi appelé le Red Spring (la Source Rouge) ou le Blood Spring (la Source Ensanglantée) est situé entre Chalice Hill et Glastonbury Tor, dans le Somerset. Le lieu est géré par une organisation caritative, la Chalice Well Trust, fondée en 1959 par Wellesley Tudor Pole. Cet homme souhaitait que ce lieu devienne un endroit sacré ouvert au public et à quiconque serait en quête d’un lieu de réflexion, de guérison et de paix.

Les recherches archéologiques ont permis de déterminer que les sources n’ont quasiment jamais cessé d’être exploitées pendant au moins deux milles ans. Des silex datant du Paléolithique et du Mésolithique ont été retrouvés sur place, mais aussi des fragments de poterie de l’Âge de Fer, de l’époque romaine et du Moyen-Âge. Des témoins bien tangibles de l’activité humaine qui n’a jamais cessé d’avoir lieu sur l’endroit. 

Un lieu légendaire et des traditions plurielles

De nombreuses légendes sont associées au Chalice Well. Ma préférée dit que cet endroit sacré est l’essence même de la vie, un présent de Mère Nature pour nourrir toute forme de vie. Les Chrétiens voient dans les eaux rouges le sang du Christ, qui surgiraient de la terre depuis que Joseph d’Arimathie aurait lavé la coupe utilisée pour recueillir son sang. Ou encore, ils y voient les vieux clous rouillés qui auraient servi lors de la crucifixion de Jésus Christ.

Dans tous les cas, le Chalice Well est un endroit où de nombreuses traditions se mélangent depuis des siècles : les traditions druidiques, celtiques, païennes et chrétiennes, mais aussi toutes les traditions plus récentes, réminiscences de ces traditions ancestrales.

Certains voient dans le Chalice Well la représentation de la déesse ou du féminin sacré, l’opposant directement à la silhouette longiligne du Tor qui se dresse non loin et qui représenterait le masculin.

Dans la littérature galloise et la mythologie irlandaise, les sources (mais également les lacs) sont récurrentes. Elles représentent un passage vers l’Autre Monde, un lieu sacré où les barrières entre les mondes deviennent floues.

Chalice Well, Glastonbury

Les visiteurs laissent souvent des vœux, des rubans, des notes sur les branches des arbres…

Glastonbury Tor, vu du Chalice Well

La silhouette de Glastonbury Tor qui se dessine à l’horizon.

Chalice Well, Glastonbury

Trouver sa paix intérieure dans les jardins

Inutile d’être particulièrement réceptif à tout ce qui touche au spirituel pour apprécier le calme et la tranquillité des jardins qui fleurissent autour des sources d’eau. Une chose est sûre : les jardins sont un véritable havre de paix où sérénité et tranquillité. J’y suis allée alors que le printemps touchait à sa fin. Les jardins étaient tout en fleurs, et c’était calme, reposant – magique. Et croyez-le ou non, il faisait une chaleur à crever.

Il y a plusieurs arbres épineux dans les jardins et un autre pan de légende veut qu’ils aient poussé à partir de l’arbre original planté par Joseph d’Arimathie. J’ai eu de la chance, ils étaient fleuris pendant ma visite.

Chalice Well, Glastonbury

The Chalice Well – Informations pratiques

Adresse : Chalice Well Trust, 85-89 Chilkwell Street, Glastonbury BA6 8DD

Tarifs des jardins : gratuits

Tarifs des serres : comptez £4.60 pour un adulte (£5.10 avec donation).

Heures d’ouverture : de 10h à 16h30 du mercredi au dimanche. 

Plus d’informations

Clairement, que les sources soient magiques ou pas, une chose est certaine : l’endroit baigne dans la douceur et la quiétude. J’en suis sortie tellement, tellement plus calme – et probablement un peu envoûtée moi-aussi.

✏️  Ce genre d’endroits vous plaît ?

Vous aimeriez aussi

Laisser un commentaire

4 commentaires

Adrienne - Madame Dree 2 août 2020 - 18:21

C’est tellement beau !
Je me vois bien y déambuler… <3

Répondre
Ophélie G. 2 août 2020 - 19:17

Tu devrais ! En plus, c’est à quelques heures de route de Cambridge.. :p xx

Répondre
Mariion2404 3 août 2020 - 14:53

J’aime ce genre de lieu et clairement le mélange des cultures et traditions est top. C’est vraiment très reposant de regarder tes jolies photos 🙂

Répondre
Ophélie G. 4 août 2020 - 10:00

Merci Marion ! xx

Répondre

Le blog utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Si vous n'êtes d'accord, vous pouvez refuser. Accepter Lire la suite