Trois jours autour du Loch Katrine, dans le Parc National du Loch Lomond et des Trossachs

par Ophélie G.
Publié le Edité le 2 commentaires
Trois jours autour du Loch Katrine, dans le Parc National du Loch Lomond et des Trossachs

Nous ne pouvions rêver mieux comme premières (courtes) vacances de l’année. Sarah et moi sommes allées passer trois jours aux portes des Highlands, sur la rive est du Loch Katrine, dans le Queen Elizabeth Forest Park. Le lieu est facilement accessible depuis Edimbourg : il faut une heure et demie de route pour y accéder. Un beau lundi matin de juin, nous avons jeté les affaires dans la voiture et en route ! En attendant les articles détaillés, voici le récap de ces trois jours en pleine nature. Les mots-clés : lochs, château en ruine, cascades et nuances de verts.

Planifier ces trois jours

Je savais d’avance que je voulais dormir dans un des eco-lodges situés sur la rive du Loch Katrine. Une fois le pod en bois réservé, nous avons organisé nos trois jours autour de ce point de chute.

Sarah et moi voulions explorer le coin un maximum, tout en profitant de ces trois jours pour nous reposer. Nous avons donc cherché à droite et à gauche quelques activités à ne pas manquer autour du Loch Katrine.

Nous avons déniché des infos dans un guide merveilleux dont il faudra que je vous reparle, Take the Slow Road – Scotland de Martin Dorey*. Et puis… sur TikTok ! On ne dirait pas comme ça mais il y a de chouettes comptes qui présentent des coins un peu méconnus en Ecosse.

La carte de ce petit road trip est à retrouver en fin d’article.

Planifier les vacances au Loch Katrine

Lundi : routes scéniques et balades autour des lochs

Le beau temps nous accompagne sur la majorité de la route. C’est lundi, hors vacances scolaires : les routes sont quasiment désertes. Ça annonce la suite du voyage. Nous nous arrêtons d’abord au Lodge Forest Visitor Centre, pour boire un café, petit-déjeuner et récupérer une carte ou deux du parc national. Au Lodge, il y a aussi Go Ape, un centre d’acrobranche. En planifiant notre road trip, j’avais proposé ça comme activité. Quelques recherches plus tard, j’avais changé d’avis : c’est bien trop haut pour moi ! Et en voyant la tyrolienne qui part du Lodge, je me dis que j’ai bien fait – ça a l’air monstrueux. Mes pieds sont bien mieux sur la terre ferme.

Nous continuons quelques miles supplémentaires sur Duke’s Pass, une jolie route scénique, pour un petit détour via le Three Lochs Forest Drive.

Three Lochs Forest Drive

Cette route scénique à sens unique n’est pas très longue : 7 miles, ou 11 kilomètres. A sens unique, elle permet de conduire autour de trois lochs : Lochan Reòidhte, Loch Drunkie et Loch Achray. Il faut s’acquitter d’un fee, d’un ticket de £2 qui permet de passer autant de temps sur le circuit. Il y a des endroits pour s’arrêter un peu partout et de nombreux chemins de randonnée, assez courts pour pouvoir profiter pleinement de quelques heures sur les lieux.

Nous optons pour le Loch Drunkie Trail, le Lochan Reòidhte Trail et quelques arrêts photos entre les deux, quand nous avons envie de sortir de la voiture. C’est beau, c’est vert. Il y a même des toilettes au milieu du circuit, bien pratique après le café du matin.

L’avantage du circuit à sens unique et de la route-sentier, c’est qu’on peut prendre son temps et laisser passer les autres véhicules plus pressés. Tout le monde y trouve son compte !

The Three Lochs Forest Drive, une route scénique dans les Trossachs
The Three Lochs Forest Drive, une route scénique dans les Trossachs
The Three Lochs Forest Drive, une route scénique dans les Trossachs

Récupérer les clés de notre Eco Lodge, sur la rive est du Loch Katrine

Entre la fin du Three Lochs Forest Drive et le Trossachs Pier où nous allons, il n’y a qu’une poignée de miles. Un bout de route qui nous prend quelques minutes. Je ne me souvenais pas que les routes étaient aussi propres d’ailleurs : aucun nid-de-poule, c’est smooth et tellement agréable à parcourir en voiture ! Juste avant la patte d’oie qui mène au Loch Katrine, il y a le Loch Achray Hotel : un spot parfait pour voir des Highlands Cows, ces vaches écossaises rousses à frange. Il y a un troupeau permanent : quelques jolis animaux à la tignasse bien distincte. Mais l’arrêt sera pour plus tard, nous devons aller récupérer les clés de notre Eco Lodge.

La dame de la réception me dit que les clés sont sur la porte : le ménage vient d’y être fait. Nous pouvons nous garer juste à l’entrée du camping. En prime, elle m’offre la petite carte illustrée que je prévois d’acheter – elle est belle et pleine d’anecdotes historiques et naturelles sur le Loch Katrine.

Notre Eco Lodge, Ben Venue, est bien mignonne. Plus petite que les photos le laissent penser, elle est bien pensée. Je vous en ai parlé dans un article, à lire ici.

Eco Lodge, Loch Katrine

Première balade autour du loch

En Ecosse, les journées d’été sont interminables. Il ne fait pas nuit avant au moins vingt-deux heures, même si les nuages peuvent apporter un peu d’obscurité pas forcément appréciable. Il est encore tôt et nous avons encore quelques heures devant nous, même après une longue sieste bien méritée. Nous longeons le loch sur plusieurs miles, avec toujours les mêmes mots à la bouche : c’est splendide ! Des mots qui reviendront beaucoup au cours des jours à venir. Et ce calme, qui nous donne l’impression d’être seules au monde. Nous croisons un couple d’âge moyen qui se balade, mais c’est tout. Adieu civilisation !

Promenade autour du loch
Promenade autour du loch
Si quelqu’un a l’explication de ces petits cailloux installés à intervalles réguliers, je suis preneuse !
Promenade autour du loch

Mardi : naviguer sur le Loch Katrine, louer des vélos et marcher

L’impression de calme de la veille ne s’est pas amoindri. C’est vraiment, vraiment silencieux et une fois encore, nous avons l’impression d’être seules dans le coin. Pas un bruit pendant la nuit, si ce n’est les oiseaux et autres animaux qui ont crapahuté derrière notre lodge pendant la nuit. Le matin, nous sommes reposées comme jamais et après un café et une matinée à bouquiner, nous sommes prêtes pour la première activité du jour : faire du bateau ! S’en suivra une journée multi-transports absolument pas planifiée.

Naviguer sur le Loch Katrine

A bord du Lady of the Lake

A l’origine, nous voulions faire un tour de bateau sur le SS Sir Walter Scott, un bateau à vapeur qui date du début du XXe siècle. S’il trône fièrement à quai, il n’est pas encore en service alors nous nous rabattons sur le Lady of the Lake, dont le nom est inspiré de la Dame du Lac des légendes arthuriennes. Un petit tour de 45 minutes qui nous permet d’apprécier une vue différente sur la rive est du loch.

Le commandant nous raconte des petites anecdotes pendant la balade mais pas assez à mon goût. Par contre, j’applaudie ses talents d’observateur : il a réussi à repérer un osprey (j’ai dû aller vérifier plus tard, c’est une aigrette) juché au sommet d’un arbre sur Elen Island ! J’ai vaguement vu une tâche blanche, mais c’est tout.

Louer un vélo à Katrine Wheelz

Je n’étais pas montée sur un vélo depuis bien 10-12 ans, notamment parce que j’ai horreur de ça. Et pourtant, alors que nous sommes sur le bateau, l’idée du siècle me prend : et si on louait des vélos pour remonter la rive est du loch au lieu de marcher ? Sarah est sceptique au premier abord, mais la convaincre ne prend que quelques minutes. A peine débarquons-nous que nous nous rendons à la petite cabane qui propose la location de vélo : Katrine Wheelz.

C’est relativement peu onéreux : deux heures de location pour deux vélos nous coûtent £27. Nous ne le savions pas mais loger dans un des lodges nous donne le droit à 10% de réduction ! Whoop whoop !

Faire du vélo autour du Loch Katrine
Marcher autour du Loch Katrine

Marcher à la recherche des gobelins et des Highlands Cows

Impossible pour nous de ne rien faire. En soirée, nous ressortons marcher, cette fois vers la sortie du Trossachs Pier.  Nous avons repéré un repère de gobelins sur la carte illustrée et nous avons très envie d’aller les embêter un peu. En vain ! Ça ne nous arrête pas, nous continuons vers le Loch Achray Hotel pour voir les vaches… qui ont été rentrées pour la nuit. Décidemment, cette balade n’est pas des plus efficaces…

Il n’empêche que nous apprécions pleinement la nature qui s’étend devant nous. Le Loch Achray et ses eaux d’un calme incroyable, les forêts qui sentent bon la mousse et donne envie de se rouler entre les arbres, les sentiers et la route où nous sommes seules au monde. Encore, toujours.

Mercredi : chutes d’eau, châteaux en ruines et arrêts au hasard

Le dernier jour d’un voyage, c’est souvent celui où j’ai la flemme de tout, principalement parce que je n’ai aucune envie de rentrer à la maison. Pourtant, là, le troisième jour a été plein d’aventures et de découvertes en cours de route, relativement hasardeuses. C’est ce qui, je crois, a rendu ces trois jours encore plus sympa. Nous avions prévu d’aller à Killin pour voir les ruines du château de Finlarig, et de s’arrêter au gré de nos envie. Chose promise, chose due !

★ Le magnifique Loch Lubnaig

A la base, nous cherchons des Highland Cows. Et puis, au détour de l’A84, nous nous engageons, au hasard, sur un parking au bord du Loch Lubnaig. Le plus beau loch de ce séjour ! Le temps est parfait : lumineux malgré les nuages, avec quelques écharpes de brume qui s’étirent dans les hauteurs. Les collines sont vertes, ça se reflète sur le loch qui devient vert lui-aussi. Nous en profitons pour nous balader un peu et remarquons un truc un peu gloomy : il y a plein de messages commémoratifs pour, j’imagine, des personnes décédées. Pourquoi sont-elles là ? No idea. Mais c’est cool quand même, ça ajoute à l’effet apocalypse du moment.

Balade le long du Loch Lubnaig
Balade le long du Loch Lubnaig
Ce paysage me fait penser à Isla Nubar, l’île de Jurassic Park.
Balade le long du Loch Lubnaig

★ Killin, les Falls of Dochart et les ruines du château de Finlarig

Impossible de louper les chutes d’eau de Dochart à l’entrée de Killin : elles sont énormes et font un bruit monstre. Plusieurs arrivées de cascades se rejoignent au même endroit : ça tonne, ça envoie du mist, une espèce de brouillard mouillé, un peu partout. Il est encore tôt et il n’y a pas beaucoup de visiteurs : c’est parfait ! Nous en profitons pour déjeuner dans le village et passer voir le vieux moulin avant de nous perdre sur les sentiers de randonnée, à la recherche du Finlarig Castle – découvert sur TikTok. Cachées derrière un épais rideau d’arbres, les ruines se dressent dans un écrin de verdure absolument charmant – tout aussi fascinant que l’histoire des lieux.

Les Falls of Dochart, aux portes de Killin
Les ruines de Finlarig Castle, à Killin

★ Slalomer le long des routes étroites pour aller voir la tombe de Rob Roy

Rob Roy, c’est un peu le Robin des Bois écossais – mais contrairement au héros du folklore anglais, il a véritablement existé. Robert Roy MacGregor était un hors-la-loi et héros populaire du début du XVIIIe siècle. Sa tombe se situe au cimetière de Balquhidder. La tombe en elle-même n’est pas des plus intéressantes – je m’attendais à mieux qu’un rectangle d’herbe assez banal – mais le cimetière est joli. L’église est fermée et nous ne pouvons donc pas la visiter, mais l’extérieur suffit à combler notre manque de lieux religieux.

Manger une glace à Callander et visiter un musée des plus insolites !

Callander est sur la route du retour, et nous avons bien envie d’un goûter (et d’un café). Il y a plus de monde que nous aurions pu penser dans la ville, mais le parking central n’est pas non plus bondé. Callander, c’est un endroit de passage et beaucoup s’y arrêtent en cours de route pour les Highlands. C’est ce que nous avions fait avec Camille l’été dernier, après une balade aux Bracklinn Falls.

Nous nous garons et allons nous perdre dans les rues. Il y a une petite boutique assez marrante, un peu kitsch et désuète, mais qui nous fait de l’œil. Nous aurions eu tort de ne pas y entrer, car il y a un minuscule cabinet de curiosités dans l’arrière-boutique. £1 plus tard et nous pouvons admirer têtes réduites, masques mortuaires de Burke et Hare (deux vilains de l’histoire écossaise !), et la plus petite Bible du monde ! Insolite, quirky et un peu glauque : tout ce qu’on aime ! Est-ce que nous avons trouvé la première escale insolite en Ecosse ? Parfaitement !

★ Balade autour de Doune Castle

Le  château est fermé : c’est dommage, j’aurais bien aimé pouvoir le visiter cette fois, en bonne fan d’Outlander que je suis. Ce sera pour une prochaine fois ! Il fait beau et très doux, l’occasion rêvée pour aller se promener aux alentours, le long de la rivière, et de ramasser quelques fleurs pour mon herbier et mon carnet de voyage. Là encore, toujours personne à l’horizon. Nous commençons quand même à nous demander si c’est normal. Mais après tout, c’est mercredi hors vacances scolaires, ça doit expliquer le truc.

Si vous aussi vous aimez Outlander, n’oubliez pas d’aller l’article qui récapitule tous les lieux de tournage de la série où je suis allée en Ecosse.


La carte du road trip


Pour récapituler ce road trip de 185 miles, soit presque 300 kilomètres :

Jour 1 : d’Edimbourg au Loch Katrine, en longeant le Three Lochs Forest Drive.

Jour 2 : journée exclusive autour du Loch Katrine, sans prendre la voiture

Jour 3 : du Loch Katrine à Killin (en s’arrêtant au Loch Lubnaig et sur la tombe de Rob Roy), puis direction Callander et Doune Castle avant de retourner sur Edimbourg.

La carte de l'itinéraire

*Cet article contient un lien affilié. En passant par celui-ci, je touche une petite commission, sans que ça ne change rien pour vous. 🙂 C’est une manière de soutenir le blog, je vous en remercie ! 

J’espère que le voyage vous a plu autant qu’à moi. 🙂 Des articles plus détaillés sur certaines étapes arriveront dans les prochaines semaines.

✏️ N’oubliez pas de laisser un petit mot ci-dessous si l’article vous a plu !

Vous aimeriez aussi

Laisser un commentaire

2 commentaires

Kenza 6 juillet 2021 - 20:22

Lire cet article en pleine canicule, c’est chouette! Tu avais regardé s’il y avait des géocaches sur le parcours?
Et je me remets aussi au vélo après comme toi presque 15 ans sans en faire!

Répondre
Ophélie G. 6 juillet 2021 - 21:05

La canicule, c’est quoi ? 😀 J’ai même pas pensé à regarder s’il y avait des géocaches ! Normalement je fais ça avec une autre amie alors ça m’est complètement sorti de la tête.. Je vais me rattraper à ma prochaine escapade dans deux semaines ! T’aimes ça du coup ? J’ai trouvé les premiers miles un peu relous… et mes fesses ont pris cher. xx

Répondre

Le blog utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Si vous n'êtes d'accord, vous pouvez refuser. Accepter Lire la suite