Escapade en bus dans les Highlands

par Ophélie G.
2 commentaires
Ecosse : Escapade en bus dans les Highlands

Escapade en bus Article mis à jour le 2 avril 2020.

Si on me demande quel a été mon jour préféré de mes vacances en Ecosse, celui où Sarah et moi sommes allées dans les Highlands arriverait en haut de la liste. J’avais très envie d’une journée au grand air, et plus précisément dans la partie sud des Highlands. Je rêvais de lacs, de montagnes et de forêt. En naviguant de blog en blogs, je suis tombée sur le site de la compagnie The Hairy Coo.

Une escapade en bus dans les Highlands gratuite ?

Après un coup d’œil sur Trip Advisor, je me suis dit qu’il fallait tenter. En plus de deux tours bien définis (et un peu hors budget, il faut bien l’avouer), cette compagnie propose également un tour gratuit. Le principe est simple : on réserve, on fait le tour, et on « tip », c’est-à-dire qu’on donne un pourboire en fonction de l’appréciation globale de la journée. Et bien, je dois avouer, ce tour était tout simplement génial. Je vous en reparle en fin d’article.

A 8h45, nous avions rendez-vous près d’un café, le Deacon Brodies situé à mi-chemin entre le château et St. Giles Cathedral sur le Royal Mile. Fun fact, William « Deacon » Brodie (1741-1788) menait une double vie : ébéniste la journée, voleur le reste du temps. Il a terminé sa vie au bout d’une corde, pendu en place publique.

Notre chauffeur et guide, Donald (peut-on faire plus cliché ?) s’est révélé extraordinaire ! Avec son charmant accent écossais, il nous a donné un tas d’anecdotes tout au long de la journée, et nous avons appris plein de choses.

Et le top du top ? Notre mini-bus, grimé en hairy coo, ces vaches typiques du pays, rousses et à frange !

Premier arrêt : Forth Bridge à la périphérie d’Edimbourg

La première étape de ce voyage, c’était un bref arrêt au Forth Bridge, à la sortie d’Édimbourg. Ce pont majestueux, traverse le Firth of Forth, ce petit bout de mer coincé entre deux morceaux de terre et classé au patrimoine mondial de l’UNESCO.

Lorsqu’il fut inauguré en 1890, il s’agissait du premier pont de ce type jamais construit en Grande-Bretagne. Contrairement à la Tour Eiffel, qui date de la même époque et qui est en fer forgé, la structure du Forth Bridge est en acier. C’est un pont ferroviaire et il n’est pas possible de le traverser à pied ou en voiture. Il suffit d’un trajet Edimbourg-Dumfernline en train pour passer dessus.

Ecosse : Escapade en bus dans les Highlands
Le Forth Bridge à la sortie d’Edimbourg.

Deuxième arrêt : le Wallace Monument, digne d’un conte de Grimm

Après avoir sauté dans le mini-bus et être passés devant les Kelpies, ces grandes effigies de chevaux mythologiques, nous nous sommes arrêtés au pied du Wallace Monument, cette magnifique et imposante tour construite au sommet de Abbey Craig au XIXe siècle, afin d’honorer la mémoire de William Wallace, héros écossais du XIIIe siècle (oui, le héros de Braveheart, interprété par Mel Gibson).

Ce monument m’a beaucoup fait penser à la tour dans laquelle est enfermée Monica Bellucci dans le film Les Frères Grimm. Il est assez singulier, puisqu’il est perché sur une colline au milieu de nulle part. Comme le temps était dégagé, la vue d’en haut était sublime, et le château de Stirling se dessinait parfaitement à l’horizon. D’ailleurs, ce château était sur notre chemin : nous ne nous y sommes pas arrêtés à proprement dit, mais Donald nous a trouvé un coin pour le voir d’en bas, et c’était parfait

Ecosse : Escapade en bus dans les Highlands

Troisième arrêt : le seul et unique lake écossais, le Lake of Menteith

Sur la route qui mène à Aberfoyle, où nous avons déjeuné, nous nous sommes arrêtés au Lake of Menteith, qui est le seul et unique lac sur le sol écossais. Tout le monde connait le Loch Ness, pas vrai ? Loch est un mot issu du gaélique et est largement utilisé en Ecosse (en vrai, il s’agit d’un lac, tout simplement). Prononcé avec l’accent écossais, ce mot a une raisonnance incroyable, bien plus poétique que son équivalent anglais.

Si le lac de Menteith est appelé comme tel, c’est probablement à cause d’une erreur de traduction, à l’époque où l’usage du gaélique était interdit. Les Ecossais l’appelaient Loch Inchmahome ou Loch of Menteith. Et puis un jour, l’anglais fut passé comme langue officielle et obligatoire sur le territoire britannique, forçant les Ecossais à adapter leurs noms de lieux. Quand le gaélique et le Scots furent remis au goût du jour, ce qui était devenu le Lake of Menteith fut, semble-t-il, oublié. Du moins, c’est ce que Donald nous a raconté.

Ecosse : Escapade en bus dans les Highlands

Quatrième arrêt : au coeur du Queen Elizabeth Forest Park

Je n’ai pas pris de photo à Aberfoyle, parce qu’il n’y avait en soi pas grand chose à photographier. C’est une mignonne petite ville nichée au coeur du Queen Elizabeth Forest Park, où nous avons pu déguster une bonne glace, assises au soleil. Il faisait tellement doux pour un mois d’avril. ♥

L’arrêt au Queen Elizabeth Forest Park m’a beaucoup plu. Nous avons pu profiter de la vue dégagée et du ciel parsemé de nuages. Nous nous sommes vite rendu compte de la beauté des montagnes écossaises, qui offrent un panorama de paysages extraordinaire. Tout y est d’une beauté sauvage incroyable !

Ecosse : Escapade en bus dans les Highlands
Ecosse : Escapade en bus dans les Highlands

Cinquième arrêt : vaches écossaises sur les rives du Loch Achray

Cette étape de la journée, c’était un peu la cerise sur le gâteau ! Nous sommes allés voir les Hairy Coos, ces vaches écossaises chevelues et rousses. Et surprise, il y avait un bébé, d’une semaine à peine !

Donald nous avait prévenus, pas sûr que la maman coo s’approche. Pourtant, lorsque le bus s’est garé, les vaches ont dû reconnaître notre guide puisqu’elles sont venues au pas de course (bon, il avait du pain à leur donner à manger aussi, elles doivent avoir l’habitude). C’était vraiment une expérience formidable de pouvoir approcher ces charmantes créatures dans un paysage aussi incroyable !

Fun fact 2: Il ne faut surtout pas toucher les cornes de ces vaches, elles ont horreur de ça et ça pourrait les mettre de mauvaise humeur.

Ecosse : Escapade en bus dans les Highlands
Regardez-moi comme elles sont belles !
Ecosse : Escapade en bus dans les Highlands

Sixième arrêt : Loch Katrine, le loch qui inspira Sir Walter Scott

Tout de suite après, direction Loch Katrine, ce loch où Sir Walter Scott a trouvé l’inspiration pour écrire son poème intitulé Lady of the Lakepublié en 1810. Nous avons vite compris pourquoi. Ce loch est absolument magnifique (j’ai littéralement passé la journée à m’extasier sur les paysages, je me suis restreinte dans ce billet). Avec ses grands pins, ses eaux reflétant le ciel, j’avais l’impression d’être au Canada. C’était vraiment Instagram-friendly (même si, à l’époque, j’utilisais peu ce réseau). Comme nous avions le temps, Sarah et moi sommes restées à l’entrée pour boire un café en papotant.

👉 Edit : Depuis, j’ai eu l’occasion de retourner sur les rives de ce sublime loch, notamment lors d’un road trip en Ecosse en avril 2019

Septième arrêt : le château de Game of Thrones et Outlander !

Dernière étape, le château de Doune, Doune Castle. Vous l’avez probablement déjà vu, puisque c’est là qu’a été tourné Monty Python and the Holy Grail, réalisé en 1975 par Terry Gilliam et Terry Jones (c’est le château des Français dans le film :D). Comme le château est privé, le propriétaire avait donné trois semaines, et pas un jour de plus, pour le tournage. Pari tenu ! Donald avait préparé les noix de coco et quelques personnes se sont amusés à jouer les chevaux ahah (si vous n’avez pas la référence, je vous renvoie à cet extrait du film).

C’est aussi là qu’a été tournée une partie de la première saison de Game of Thrones. Winterfell, c’est ce château ! Sarah et moi n’y sommes pas entrées, nous avons préféré discuter avec Donald pour profiter encore un peu de ses connaissances sur l’Ecosse et son histoire.

Bus trip : itinéraire et infos pratiques

Ecosse : Escapade en bus dans les Highlands

Pour en revenir à ce que je disais un peu plus haut, ce tour est gratuit. Tout repose sur les dons : chacun donne ce qu’il veut / ce qu’il peut à la fin de la journée, en fonction de ce que vous avez pensé de l’escapade (aussi bien le trajet, que l’ambiance, que le guide – vous voyez le truc). Bien évidemment, il faut jouer le jeu. Il faut tipper à la hauteur de votre appréciation. Sans ça, l’entreprise ne pourrait pas assurer ces tours gratuits.

The Hairy Coo propose différentes excursions à travers l’Ecosse. Leurs tarifs varient, en fonction de l’excursion choisie et du type d’activités inclues. Si vous êtes interessés par la version gratuite, il y a davantage d’informations surcette page de leur site.

Mon avis sur ce bus tour

Très positif ! Le circuit est bien pensé et le ratio temps de trajet/arrêts est bien pensé. Je n’ai pas l’impression que nous ayons passé tant de temps que ça dans le bus. Les arrêts sont également très sympa, puisqu’ils permettent d’avoir un bon aperçu des richesses de l’Ecosse et de ses paysages à la beauté sauvage. C’est un bon avant-goût de ce qui attend ceux qui veulent en explorer les contrées indomptées.

Notre guide y est également beaucoup dans mon opinion. Donald a tout simplement été extra, tout au long de la journée. Je me suis régalée de ses anecdotes aussi sérieuses que très aléatoires. J’aime ce genre de visite guidée, pendant lesquelles tu apprends des choses difficiles à trouver sur Internet.

Je ne peux que vous recommander de passer par cette entreprise !

Et vous, adeptes du bus trip ?

Dites-moi tout !

Vous aimeriez aussi

Laisser un commentaire

2 commentaires

Sarah 17 avril 2015 - 21:46

Ahah c'était génial !!!! *.* une de mes journées préférées aussi, mais je crois que si je devais en choisir une a revivre, ce serait celle dans les Pentland Hills *-*

Répondre
Evilfromparadize. 17 avril 2015 - 21:49

Oui c'est clair ! Probablement parce qu'on était seules au monde, avec les moutons et la mousse qui mouillait ! *-* ♥

Répondre

Le blog utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Si vous n'êtes d'accord, vous pouvez refuser. Accepter Lire la suite