Follow:
Ecosse

Escapade dans les Highlands écossais

Edimbourg #4 : Escapade dans les Highlands

Location: Highlands

Si on me demande quel a été mon jour préféré des vacances, j’hésiterais probablement entre ce jour-là et le dernier passé dans la capitale écossaise. Pour la petite explication, j’avais très envie d’une journée au grand air, et plus précisément dans les Highlands. Je rêvai de lacs, de montagnes et de collines, de forêts, etc. En naviguant de blogs en blogs, je suis tombée sur un article de Marjorie (celui-là), qui disait avoir fait un tour avec la compagnie Hairy Coo

Après un coup d’œil sur Trip Advisor, je me suis dit qu’il fallait tenter. En plus de deux tours bien définis (et un peu hors budget, il faut bien l’avouer), cette compagnie propose également un tour gratuit. Vrai de vrai ! En fait, le principe est simple : on réserve, on fait le tour, et on « tip », c’est-à-dire qu’on donne un pourboire en fonction de l’appréciation globale de la journée. Et bien, je dois avouer, ce tour était juste GÉNIAL.

Je vais tenter (je dis bien tenter) de ne pas inonder cet article de photos – mais c’est pas dit que j’y arrive.. A 8h45, nous avions rendez-vous près d’un café, le Deacon Brodies situé à mi-chemin entre le château et St. Giles’ Cathedral sur Royal Mile. Pour la petite info, William « Deacon » Brodie (1741-1788) menait une double vie : ébéniste la journée, voleur le reste du temps. Il a terminé sa vie au bout d’une corde, pendu en place publique. Notre chauffeur et guide, Donald, s’est révélé extraordinaire ! Avec son charmant accent écossais, il nous a donné un tas d’anecdotes tout au long de la journée, et on a appris plein de choses. Et voilà grosso-modo les étapes du voyage :

Itinéraire dans les Highlands

La première étape de ce voyage, c’était un bref arrêt au Forth Bridge, à la sortie d’Édimbourg, qui traverse le Firth of Forth, ce petit bout de mer coincé entre deux morceaux de terre. Lorsqu’il fut inauguré en 1890, il s’agissait du premier pont de ce type jamais construit.

Edinburgh #4

Après avoir sauté dans le mini-bus (qui ressemblait à une vache écossaise, avec ses cheveux et sa couleur orange) et être passés devant les Kelpies, ces grandes effigies de chevaux mythologiques, on s’est arrêté au Wallace Monument, cette gigantesque tour construite au sommet de Abbey Craig au XIXe siècle, afin d’honorer la mémoire de William Wallace, héros écossais du XIIIe siècle (oui, le héros de Braveheart). Cette tour est assez singulière, puisque perchée sur une colline au milieu de nulle part. Comme le temps était dégagé, la vue d’en haut était sublime, et le château de Stirling se dessinait parfaitement à l’horizon. D’ailleurs, ce château était notre troisième étape : on ne s’y est pas arrêté à proprement dit, mais Donald nous a trouvé un coin pour le voir d’en bas, et c’était top ! En tout cas, ce monument m’a beaucoup fait penser à la tour dans laquelle est enfermée Monica Bellucci dans Les Frères Grimm.

Edinburgh #4Edinburgh #4Edinburgh #4Edinburgh #4Edinburgh #4

Sur la route qui mène à Aberfoyle, où l’on a déjeuné, nous nous sommes arrêtés au Lake of Menteith, qui est le seul et unique lac sur le sol écossais. On connait tous le Loch Ness, pas vrai ? Loch est un mot issu du gaélique et est largement utilisé en Ecosse (en vrai, il s’agit d’un lac, tout simplement). Prononcé avec l’accent écossais, ce mot est super canon ! Si le lac de Menteith est appelé comme tel, c’est simplement à cause d’une erreur de traduction, à l’époque où l’usage du gaélique était interdit.

Edinburgh #4Edinburgh #4Edinburgh #4Edinburgh #4

Je n’ai pas pris de photo à Aberfoyle, parce qu’il n’y avait en soi pas grand chose à photographier. C’est une mignonne petite ville nichée dans les Highlands, où on a pu déguster une bonne glace, assises au soleil. L’étape au Queen Elizabeth Forest Park m’a également beaucoup plu ! Mis à part les gens qui mangeaient un barbecue plein de viande, on a pu profiter de la vue dégagée et du ciel parsemé de nuages. On s’est vite rendu compte de la beauté des montagnes écossaises, qui offrent un panorama extraordinaire de paysages.

Edinburgh #4Edinburgh #4Edinburgh #4Edinburgh #4

Ce qui est venu après, c’était un peu la cerise sur le gâteau. Nous sommes allés voir les Hairy Coos, ces vaches écossaises chevelues et rousses. Et surprise, il y avait un bébé, d’une semaine à peine ! Donald nous avait prévenu, pas sûr que la mère s’approche. Pourtant, lorsque le bus s’est garé, les vaches ont dû reconnaître notre guide puisqu’elles sont venues au pas de course (bon, il avait du pain à leur donner à manger aussi, elles doivent avoir l’habitude). C’était vraiment une expérience formidable de pouvoir approcher ces charmantes créatures dans un paysage aussi incroyable !

Edinburgh #4Edinburgh #4Edinburgh #4

Tout de suite après, direction Loch Katrine, ce loch écossais où Sir Walter Scott a trouvé l’inspiration pour écrire son poème intitulé Lady of the Lake, publié en 1810. Et on a vite compris pourquoi. Ce loch est absolument magnifique (j’ai littéralement passé la journée à m’extasier sur les paysages). Comme on avait le temps, on est restée à l’entrée pour boire un café en papotant.

Edinburgh #4Edinburgh #4Edinburgh #4Edinburgh #4Edinburgh #4

Dernière étape, le Doune Castle. Vous l’avez probablement déjà vu, puisque c’est là qu’a été tourné Monty Python and the Holy Grail, réalisé en 1975 par Terry Gilliam et Terry Jones (le château des Français :D). Comme le château est privé, le propriétaire avait donné trois semaines, et pas un jour de plus, pour le tournage. Pari tenu ! Donald avait préparé les noix de coco et quelques personnes se sont amusés à jouer les chevaux ahah. C’est aussi là qu’a été tournée une partie de la première saison de Game of Thrones. Winterfell, c’est ce château !

Edinburgh #4Edinburgh #4Edinburgh #4Edinburgh #4Edinburgh #4
La selfie du jour !
Article précédent Article suivant

Vous aimerez peut-être aussi

2 Commentaires

  • Reply Sarah

    Ahah c'était génial !!!! *.* une de mes journées préférées aussi, mais je crois que si je devais en choisir une a revivre, ce serait celle dans les Pentland Hills *-*

    17 avril 2015 at 21:46
  • Reply Evilfromparadize.

    Oui c'est clair ! Probablement parce qu'on était seules au monde, avec les moutons et la mousse qui mouillait ! *-* ♥

    17 avril 2015 at 21:49
  • Laisser un commentaire