L’humour britannique : les Anglais sont drôles

par Ophélie G.
16 commentaires
Les Anglais sont drôles

L’humour britannique, c’est le thème des #HistoiresExpatriées de ce mois-ci. J’ai décidé de l’aborder de mon point de vue perso : qu’est-ce qui me fait rire, moi, en Angleterre ? Les Britanniques savent s’y prendre en manière d’insultes polies, c’est le moins qu’on puisse dire. Le truc à retenir, c’est que l’honnêteté n’est pas le fort de nos amis d’outre Manche. De manière générale, ils préfèrent râler en silence et maintenir bonne figure. Mais parfois, leur humour ressort – et c’est que du bonheur !

Source de la photo de couverture.

Les Anglais ont recours au sarcasme et à l’ironie pour n’importe quel sujet.

Au Royaume-Uni, tout est prétexte à l’utilisation du sarcasme et de l’ironie. Nous (moi inclue) utilisons ces deux choses pour à peu près tout – dans nos conversations de tous les jours, pour taquiner nos potes. C’est à la fois une arme et un bouclier, quelque chose derrière lequel nous pouvons nous réfugier quand la conversation prend une tournure qui ne nous plaît pas. Ou tout simplement quand la situation n’est pas la plus sympa.

L’exemple le plus frappant, c’est quand la météo vient sur le tapis (approximativement dix fois par jour en moyenne). Quand il pleut des cordes (enfin, des chats et des chiens dans la version britannique) et que tu dis à quelqu’un lovely weather, innit? – c’est du sarcasme britannique à l’état pur. Clairement, non, le temps n’est pas au beau fixe, et ça t’emmerde, alors tu le soulignes avec l’arme que tu maîtrise le mieux : le sarcasme !

Les Anglais sont drôles : sarcasme et ironie

Les Anglais savent être insultants, tout en restant polis

Le passif-agressif, vous connaissez ? Si les Britanniques ne sont pas prônes à exprimer leur mécontentement, ils sont en revanche très doués pour être mauvais. Mais avec panache ! J’ai écrit il y a quelques années un article sur une caractéristique très britannique : les Anglais sont polis et courtois. Et bien, ils sont passés maîtres dans l’art de dissimuler des insultes derrière des phrases très banales. Ce qui, pour un non-Britannique peut être un peu confusing parfois.

Il y a pas mal de phrases qui n’ont rien à voir avec la traduction littérale et j’avoue qu’il m’a fallu quelques années de vie en Angleterre pour comprendre l’allusion/la pensée qui se cache derrière les mots. Quelques exemples :

Insulter tout en restant poli
Une sélection d’exemples de phrases typiquement passives-agressives parmi mes préférées !

Les Anglais adorent jouer sur les euphémismes

L’understatement, c’est cette manière de minimiser les faits à l’extrême et l’overstatement, c’est d’en faire toute une montagne. Dans les deux cas, c’est souvent drôle.

Les Britanniques peuvent sembler très froids de premier abord et ces traits de caractère humoristique ne jouent pas ne leur faveur. C’est bien simple, face à leur refus de se laisser dépasser par quelque émotion qu’il soit, ils ont souvent recours à certaines phrases qui semblent contenues, voire carrément glaciales. Du genre, à utiliser not bad (pas mal) pour décrire quelque chose qu’ils trouvent plutôt sympa. Ou encore, I’m delighted (je suis ravi) quand tu viens de gagner à l’EuroMillion. Ça demande un léger temps d’adaptation mais promis, on s’y fait rapidement !

Anarchy in the UK

Les Anglais sont forts pour se moquer d’eux-mêmes

L’euphémisme, le sarcasme et l’ironie sont utilisés sans arrêt, pour critiquer tout et n’importe quoi. Mais s’il y a un sujet dont il est facile de rire, c’est bien de nous-même. Là encore, les Britanniques sont plutôt calés en ce qui concerne l’autodérision.

Il y a un compte Twitter qui me fait tout particulièrement rire en la matière, celui de Very British Problems, par Rob Temple. Rob Temple est journaliste et auteur de la série de livres Very British Problems (des pépites). Son truc ? Se moquer (gentiment) des traits qui caractérisent les Britanniques en général : leur étiquette, leurs us et coutumes, leur langue – tout y passe !

En voici quelques exemples :

Very British Problems
Very British Problems
Very British Problems
Les #HistoiresExpatriées

Le rendez-vous mensuel #HistoiresExpatriées a été mis en place par Lucie, expatriée à Venise et auteure du blog L’Occhio di Lucie.

Le thème de ce mois-ci a été pensé par Catherine, expatriée en Allemagne et auteure du blog 3 Kleine Grenouilles. Retrouvez les autres participations sur son blog !

👉 Pour lire les précédentes #HistoiresExpatriées, c’est par là !

J’espère que ce petit tour d’horizon de l’humour britannique vous aura plu. C’est un vaste sujet que celui-ci et l’humour peut se traduire en mille et une manières. Un jour, je vous parlerai de tous ces objets que je trouve drôles, ou encore des pancartes de pubs qui rivalisent de notes humoristiques. Ou encore du métro londonien et de ses pancartes toujours plus drôles et originales ! Et peut-être même que je vous parlerai de ces quelques jeux de mots, ces puns qui m’ont parfois laissée de marbre à cause de la barrière linguistique.

Une petite blague franco-britannique à me raconter ?

Vous aimeriez aussi

Laisser un commentaire

16 commentaires

3 kleine grenouilles 15 avril 2020 - 16:08

J’aime beaucoup l’humour british mais ça doit être compliqué à comprendre quand ton collègue te dit « can you pop it in an email ?  » gentiment et poliment… Je vais aller regarder le site de Very british problems.

Répondre
Ophélie G. 15 avril 2020 - 19:34

Disons que quand tu connais la personne, ça aide à discerner le véritable sens de ses propos ! 😉 xx

Répondre
Laura 15 avril 2020 - 16:30

J’adore, ça peut être bien utile ! Merci 🙂

Répondre
Ophélie G. 15 avril 2020 - 19:34

Pas de quoi ! 😀 xx

Répondre
Fanny - Le jour où 15 avril 2020 - 19:23

C’est tellement vrai tout ça ! Ton tableau m’a bien fait rire !
Si tu veux de l’humour franglish, regarde ce spectacle de Paul Taylor: https://www.youtube.com/watch?v=Pae2AMnmUVA

Répondre
Ophélie G. 15 avril 2020 - 19:35

Je vais aller regarder ça, merci ! xx

Répondre
Audrey Favre 16 avril 2020 - 00:37

L’humour britannique me fait mourir de rire, j’aime beaucoup leurs euphémismes et leur nonsense. Je ne sais pas si j’arriverais à supporter autant de sarcasmes, par contre 😀
Very British Problems est l’un de mes comptes de prédilection sur Twitter !

Répondre
Ophélie G. 16 avril 2020 - 14:13

Le sarcasme, c’est la VIE ! Je suis moi-même très adepte de cet aspect de l’humour britannique… L’absurde aussi, c’est pas mal, mais c’est quand même spécial.
Tu as déjà lu les livres Very British Problems ? Je les trouve hilarants (et me reconnais dans pas mal de trucs… x) ). xx

Répondre
Clementine Tangerine 16 avril 2020 - 19:30

Hahaha ! Comme je baigne là-dedans depuis assez jeune, j’aime beaucoup utiliser l’humour brit. Sauf que… Ça coince souvent avec les français.es, oops!
Bon, le côté « négatif » c’est que je sais également qu’on peut subtilement dissimuler des insultes et du coup, j’over-interprête les frenchies, pensant qu’on essaie de me faire passer un message caché dans une phrase banale… (et je me retrouve parfois dans des situations un peu… étranges, re-oops!)

En tout cas, j’ai toujours aimé pouvoir rire de moi (l’autodérision c’est important !), et utiliser l’ironie et le sarcasme. (En plus, je suis hyper bon public, et je rigole tout le temps !)
xx

Répondre
Ophélie G. 17 avril 2020 - 21:31

Je vois tout à fait ce que tu veux dire quand tu dis que ça coince avec les Français.. et aussi niveau sur-interprétation ! x)
Comme toi, je mélange super bien l’autodérision, l’ironie et le sarcasme, ils vont trop bien ensemble (et ça crée des situations extra). 😀 xx

Répondre
Lucie 17 avril 2020 - 10:11

Super article Ophélie, je dois dire que j’adore l’humour anglais et le compte very british problems que je suis également ! Le tout avec l’accent, c’est génial ! Une question : dans ce contexte, tu dirais que les Monty Pithon sont typiquement un symbole de l’humour à l’anglaise ou au contraire ils se démarquent du reste par un humour différent de celui des anglais en général ?

Répondre
Ophélie G. 17 avril 2020 - 21:29

Les Monty Python rentrent dans une catégorie de l’humour britannique que j’ai choisi de ne pas aborder : l’absurde ! D’autres exemples que je pourrais citer là-dessus seraient Samuel Beckett et son En attendant Godot ou encore le loufoque Mr Bean. xx

Répondre
Emilie 20 avril 2020 - 00:58

C’est vraiment intéressant. Je pensais avoir une connaissance « correcte » de l’anglais britannique et je croyais pouvoir éviter pas mal d’écueils dans la communication, mais en voyant que je me serais bien plantée dans la compréhension de certaines expressions du tableau que tu as proposé, je me dis que j’ai encore un long chemin à faire 😛

Répondre
Ophélie G. 20 avril 2020 - 13:25

Comme quoi.. Je pense que c’est typiquement le genre de phrases que tu apprends à gérer en vivant dans le pays ! xx

Répondre
Adrienne - Madame Dree 8 mai 2020 - 20:47

Ton article est juste génial, c’est tellement ça xD
Avec Wil on a beaucoup ri en le lisant 🙂

La bise 🙂

Répondre
Ophélie G. 9 mai 2020 - 18:24

Merci les copains ! ♥ xx

Répondre

Le blog utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Si vous n'êtes d'accord, vous pouvez refuser. Accepter Lire la suite