Les habitudes britanniques que j’ai adoptées

15 avril 2019

Pour ce nouveau rendez-vous des #HistoiresExpatriées, le thème s’intitule « les coutumes et habitudes que vous avez adoptées ». Cela fait quatre ans et demi que je vis en Angleterre et des coutumes et traditions adoptées, il y en a plusieurs au compteur. Impossible d’ailleurs de toutes les lister, mais voici un bref aperçu de mon acclimatation au pays.

8 habitudes britanniques que j’ai adoptées

Les habitudes britanniques que j'ai adoptées

Boire du thé, notamment du Earl Grey et du Lady Grey – mais sans nuage de lait.

Les habitudes britanniques que j'ai adoptées

Faire la queue : dans une boutique, en grande-surface, au pub, pour monter dans le train. Bref, partout.

Les habitudes britanniques que j'ai adoptées

Un grand classique des expats au Royaume-Uni : dire pardon, à tout bout de champ. Je vous jure, c’est contagieux.

Aller au pub en Angleterre

Aller au pub, bien sûr ! Avec des amis, entre collègues, pour une occasion spéciale ou seulement par envie. Le pub, c’est la vie !

L'ID : le Graal pour certains achats

Avoir mon passeport prêt quand j’achète un produit interdit aux mineurs (le dernier en date : du dissolvant pour ongles)

Les habitudes britanniques que j'ai adoptées

Parler de la météo genre tout le temps. Le temps, ça occupe au moins 50% des discussions dans la salle des profs (les autres 50%, c’est du ragot sur les élèves).

Poppy Day

Porter le poppy, ce petit coquelicot de papier entre le 1er et le 11 novembre, en hommage aux combattants et vétérans.

Les habitudes britanniques que j'ai adoptées

Faire mes courses, run some errands n’importe quel jour et souvent à n’importe quelle heure. Notamment le dimanche !

Pourquoi es-tu partie (et restée) ?

Le rendez-vous mensuel #HistoiresExpatriées a été mis en place par Lucie, expatriée à Venise et auteure du blog L’Occhio di Lucie.

Le thème de ce mois-ci a été pensé par Maëlle, expatriée à Montréal et auteure du blog Oceane’s Family. Retrouvez les autres participations sur son blog !

👉 Pour lire les précédentes #HistoiresExpatriées, suivez le guide !

 

Et vous, c’est quoi vos habitudes adoptées ?

Comments (10)

  • Morgane

    16 avril 2019 at 08:59

    Je n’ai pas pu m’empêcher de sourire et d’être étonnée en même temps quand j’ai lu que le dissolvant pour les ongles était interdit aux mineurs haha ! Les ados font comment ? :p Sinon, ils ont l’air plus sérieux niveau contrôle d’identité, c’est déjà ça et mieux que dans nos pays où ils s’en foutent si un jeune de 17 ans achète de la vodka ! 🙂

    1. Ophélie G.

      16 avril 2019 at 09:18

      Ils demandent à leur parents j’imagine ! Ceci dit, ça frise parfois le ridicule. Je me souviens d’avoir lu dans le journal qu’une nana n’avait pas pu acheter de cuillère à thé parce qu’elle n’avait pas sa carte (elle était majeure). Et à côté de ça, tu peux acheter des médocs en libre-service dans les grandes surfaces… Donc bon, je ne sais pas si c’est mieux ou pas.. xx

  • Madame Dree

    16 avril 2019 at 15:25

    Ahah je n’ai encore jamais eu à montrer mon passeport ! Bon après, j’ai découvert que j’avais des cheveux blancs… les caissiers doivent probablement les avoir vus aussi ! Ca doit être pour ça ! Ahah !

    1. Ophélie G.

      16 avril 2019 at 19:21

      La chance, ça m’arrive encore relativement souvent… xx

  • Maëlle

    16 avril 2019 at 16:13

    Wahou le dissolvant interdit aux mineurs c’est pas mal ça! À ces british 😉 mais sinon, à Montréal aussi on fait la file pour pas mal tout lol, et la météo est LE sujet de conversation au bureau 😉

    1. Ophélie G.

      16 avril 2019 at 19:23

      C’était une première ! On m’avait déjà fait le coup pour de l’alcool ou des ciseaux à bouts ronds, mais du dissolvant… Ravie de voir qu’on a des habitudes en commun ! 🙂 xx

  • Ces habitudes coréennes devenues miennes – étoile verte

    17 avril 2019 at 04:26

    […] Ophélie, en Angleterre ; […]

  • Kenza

    17 avril 2019 at 15:37

    Trop cool le format ! Tu n’as pas une pièce d’identité britannique à donner à la place du passport ? genre le permis ?

    1. Ophélie G.

      18 avril 2019 at 10:35

      Merci, j’essaie d’innover un peu !
      Mon permis (toujours ce bon vieux papier rose) a déjà été refusé plusieurs fois.. Je n’ai jamais ma carte d’identité non plus donc passeport ! xx

Leave a comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Article précédent

Chroniques anglaises #69 : Teacher's flu et balades dans le Yorkshire

Chroniques anglaises #69 : Teacher's flu et balades dans le Yorkshire

14 avril 2019