Se dégourdir les jambes du Loch Morlich au Green Loch

par Ophélie G.
5 commentaires

Green Loch Article mis à jour le 5 août 2020.

En route vers le sud de l’Ecosse avant de rentrer à York, Ana et moi nous arrêtons au Loch Morlich. Après une nuit parfaite près d’Aviemore, nous décidons de nous y arrêter. En profitant d’un peu de 4G sur les routes la veille, nous sommes tombées sur quelques articles concernant ce joli loch. Ça nous a suffit pour tomber amoureuses. Nous avons lu de fabuleuses reviews de ce joli loch, et encore plus de la courte randonnée pour rejoindre le An Lochan Uaine, plus connu sous le nom de Green Loch. 

Roadtrip : 5 jours sur les routes en Ecosse

Encore un peu d’Ecosse ?

Cet article est le deuxième volet d’une série autour du road trip que j’ai fait cet été à travers l’Ecosse. Pour plus d’infos générale, rendez-vous sur ce billet !

Pour une visite plus historique, je vous invite à découvrir le volet précédent, sur l’émouvante visite du champ de bataille de Culloden Moor.

Les rives sablées du Loch Morlich

J’ai brièvement mentionné le Loch Morlich dans mon article hommage aux jolis lochs écossais. Ce loch semble être un lieu très apprécié par les familles en vacances. Le parking esten effet vide quand nous y arrivons, mais plein à craquer quand nous repartons. Ce qui n’a rien d’étonnant ! Ce joli loch est bordé de plages de sable fin et l’eau y est appropriée pour la baignade.

Nous nous serions bien baignées dans les eaux du loch, mais une chouette randonnée nous attendait !

Du Loch Morlich partent plusieurs sentiers, chacun menant au Green Loch – ou plutôt au « An Lochan Uaine ». Sans carte ni réseau 3G, nous en choisissons un parfaitement au hasard parmi les trois. Celui qui s’enfoncent dans les bois nous semble absolument parfait – et il l’est !

Le défilement des paysages

Quelques minutes à peine sur la côte abrupte du sentier, sous un soleil de plomb, et nous sommes déjà sous le charme. Au total sur ce trajet, nous croisons probablement dix personnes à tout casser. Des randonneurs, comme nous, mais pas vraiment de touristes. Le pied !

Les paysages changent à chaque détour, après chaque bosquet. Forêts de pin, étendues sauvages, bosquets. La nature du terrain n’a rien d’ennuyeux non plus – ça monte, ça descend, ça remonte. Un vrai plaisir pour se dégourdir les jambes. Les roadtrips, c’est bien, mais on finit par s’ankyloser un peu !

Regardez-moi cette variété de paysages ! Une merveille, l’endroit parfait pour marcher et se dégourdir les jambes.

Fan d’Outlander ?

Ces arbres vous diront peut-être quelques choses. En effet, quelques scènes de la saison 1 d’Outlander ont été tournées aux alentours d’Aviemore – notamment les scènes où Jamie et Claire chevauchent pour rejoindre Castle Leoch. Un vrai bonheur de s’imaginer marcher sur les traces des acteurs et de leurs montures !

Pour découvrir d’autres lieux de tournage Outlanderc’est par ici !

 

Les eaux magiques du Green Loch

Le clou du spectacle, après cette randonnée super rafraîchissante (et légèrement fatigante), c’est le Green Loch et ses eaux magiques. Un minuscule havre de paix, tranquille à souhait. 

Quand nous arrivons, une famille de courageux s’y baigne. Après tout, il fait chaud, le soleil joue à cache-cache avec les nuages, et l’endroit est tranquille. Leurs vélos traînent près du loch et nous pensons qu’ils sont vraiment motivés pour emprunter le même sentier que nous à vélo. Mais ça ne nous trouble pas plus que ça – il y a bien mieux à apprécier !

Fun fact : l’origine de la couleur de l’eau est aujourd’hui inconnue. La légende veut que les fées auraient utilisé ce merveilleux endroits pour y faire leurs lessives pendant très longtemps. A force, les vêtements auraient déteint dans l’eau, lui donnant cette couleur émeraude absolument magnifique. C’est cette explication que je retiens !

Nous restons longtemps, les pieds dans l’eau, à regretter d’avoir laissé nos maillots de bain dans la voiture ! Il fait bon, l’eau est d’une impressionnante clarté, il n’y a quasiment personne. Tous les éléments sont  rassemblés pour un super moment baignade. Mais non. Nous nous contentons de faire tremper nos pieds.

Nous repartons quand d’autres touristes et randonneurs finissent par débarquer, brisant quelque peu la magie du lieu devenu un peu trop bruyant pour nous.

L’anecdote finale

Il y a bien un deuxième sentier, pathway, pour parvenir au Green Loch. Un sentier, non pas pavé mais presque, tout droit, sans la moindre montée ou descente, tout plat, d’un bout à l’autre. Faisable en une demie-heure top chrono. Nous l’empruntons pour retourner à la voiture mais sans aucun doute, le chemin à l’aller était bien plus sympa ! Certes, c’était un peu plus mouvementé et long, mais c’était tellement agréable de ne croiser personne et de profiter d’une vue sur les hauteurs !

« And again in the dusk of evening, I shall find once more alone the dark water of the green loch. And the pass beyond Ryvoan. »

Vous aimeriez aussi

Laisser un commentaire

5 commentaires

lewerentz 18 janvier 2019 - 17:38

Jolies photos et certainement jolie balade. Pour la couleur de l’eau, je donne ma langue au chat mais je ne lui trouve rien de particulier; si ?

Répondre
Ophélie G. 18 janvier 2019 - 18:20

Comparée aux eaux habituels des lochs, ce vert est assez rare. 🙂 Les photos ne lui rendent pas tellement justice.. xx

Répondre
Nathalie Dheur 17 février 2019 - 10:21

Ce n’est pas l’image que je me fais d’un loch. J’avoue voir Nessie poindre le bout de son nez dés que j’entends ce mot… C’est très joli en tout cas. Il n’y a rien de tel que le bleu du ciel et de l’eau couplé au vert de la nature!

Répondre
Ophélie G. 17 février 2019 - 16:27

C’est vraiment un loch différent des autres, ça c’est sûr. 🙂 xx

Répondre

Le blog utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Si vous n'êtes d'accord, vous pouvez refuser. Accepter Lire la suite