(Carte Postale #19) Frayeur au Glen Affric

par Ophélie
4 commentaires
Glen Affric, Ecosse

La carte postale, c’est un peu le symbole absolu des vacances. Un endroit lambda présenté sous son plus beau jour, imprimé sur du papier glacé, avec peu d’espace pour résumer un séjour. Avec la carte postale, il faut aller à l’essentiel, dire le meilleur et taire le pire. La carte postale, c‘est toujours un peu kitsch, mais quel plaisir d’en envoyer et d’en recevoir ! Pendant tout le mois d’août, du lundi au vendredi, retrouvez une nouvelle carte postale sur le blog : des endroits où je suis allée, dont je n’ai pas parlé ou que j’ai simplement mentionnés.

 

« Admirez la vue sur le Glen Affric : c’était mille fois mieux en vrai  »

 

En toute modestie, je suis une bonne conductrice. J’ai passé mon permis le lendemain de mes dix-huit ans, après deux ans de conduite accompagnée, et en quatorze ans (!) de permis, je n’ai jamais eu d’accident, ni même d’accrochage. J’ai commencé à conduire en Angleterre en 2016, à bord d’une petite Skoda Fabia – et tout s’est très bien passé, je n’ai pas eu besoin de prendre des leçons supplémentaires. Il y a eu quelques trucs auxquels j’ai dû m’habituer (ou plutôt, me réhabituer), mais all good.

En 2018, j’ai acheté ma première voiture au Royaume-Uni, une vieille Honda Civic absolument parfaite (c’est avec le cœur brisé que je l’ai revendue pour un modèle plus récent). Bref, tout roulait (sans jeu de mot !) et j’étais assurée au volant. Il faut dire que les routes du côté de Ketton/Stamford ne sont pas les plus étroites, ni les plus dangereuses à prendre. 

Et puis, je suis allée en Ecosse avec des amis, au printemps 2019, pour un road-trip à travers les Highlands. Bon, je passerai sur le fait qu’à peine avions-nous quitté Scarborough que mon pot d’échappement s’est fait la malle, et que ça a quand même tenu jusqu’à Stirling (en me coûtant, au passage, plus de £600).

Tout se passait à merveille. Les routes écossaises étaient certes plus étroites que là où j’habitais à l’époque (à York) mais j’avais déjà conduit sur ce genre de route dans le Peak District. Jusqu’au moment atroce où nous avons décidé d’aller voir le Glen Affric d’en haut, via une courte randonnée autour des Dog Falls.

Imaginez un peu : une de ces fameuses single track roads (= qui ne permet le passage que d’une voiture) qui monte sec et en tournant. Le comble de l’horreur. Nous montions, une voiture descendait. Malheur ! Le principe de ces routes, c’est qu’il y a des endroits où la chaussée est plus large pour permettre à deux véhicules de passer et que la personne la plus proche doit s’y arrêter, même s’il faut, pour ça, faire marche arrière.

Bien évidemment, la passing place la plus proche était de mon côté, côté ravin-sans-garde-fou-qui-fait-peur-de-ouf. Donc, j’ai dû : faire marche arrière sur une trentaine de mètres, sur une route en pente et qui tournait, avec un ravin à ma gauche (je rappelle que le volant est à droite ici). En gros, si je ne gérais pas la largeur de mon véhicule, je précipitais tout le monde dans le ravin. Génial

Bref, si j’écris ça aujourd’hui, c’est que j’ai réussi hein, vous vous en doutez. Néanmoins, c’est la première (et presque dernière) fois que j’ai eu véritablement peur en conduisant au Royaume-Uni. J’ai serré les fesses et prié pour m’en sortir vivante. Ça a fonctionné.

Bon, je dramatise de ouf pour l’effet de ce billet, mais je n’oublie pas le lieu. Voici donc une photo prise au sommet d’une colline près des Dog Falls, au cœur du Glen Affric : c’est beau, non ? Ça nous a donné, à Sandra et moi, une envie folle de chanter du Pocahontas à pleins poumons.

A demain pour de nouvelles aventures made in the UK : cette fois, je vous envoie une carte postale du nord-est de l’Angleterre, où je suis allée en février cette année.

Vous aimeriez aussi

Laisser un commentaire

4 commentaires

Camille 25 août 2022 - 14:25

C’est sublime. L’un des plus beaux endroits d’Ecosse et donc du monde. Mais j’étais terrorisée rien qu’à lire ton histoire !!!!

Répondre
Ophélie 26 août 2022 - 09:00

Ça m’a rappelé de mauvais souvenirs d’écrire cette carte, je vais pas te mentir ! x

Répondre
Maurette 25 août 2022 - 21:21

Genial vos cartes postales, toujours accompagnées de merveilleux commentaires
Merci Ophélie!

Répondre
Ophélie 26 août 2022 - 09:01

Merci Maurette de les lire ! Bises x

Répondre

Le blog utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Si vous n'êtes d'accord, vous pouvez refuser. Accepter Lire la suite