Douvres, ses falaises blanches et son château

27 octobre 2015

Douvres a marqué notre première sortie de l’année scolaire. Après la reprise du travail, la grippe (merci les enfants !) et la reprise du sport (ahem), cette sortie m’a fait beaucoup de bien.

Il nous a fallu deux heures et demi pour nous y rendre – deux heures et demi pendant lesquelles nous avons eu le plaisir d’admirer la lumière du soleil qui embrasait les arbres longeant l’autoroute. Avec la vitesse de la voiture et les couleurs automnales, nous avions vraiment l’impression que les arbres étaient en feu. Ajoutez à ce paysage une playlist du tonnerre, spéciale road trip à l’américaine (Rob, notre conducteur, est américain) – nous avions la combo idéale pour un voyage entre amis.

Pourquoi Douvres ?

Outre le ferry qui permet de rejoindre la France, Douvres (dans le Kent) est également connue pour ses impressionnantes falaises de craie blanches (les White Cliffs et pour son château – véritable forteresse jonchée sur les hauteurs. Nous n’avons pas mis les pieds dans la ville et nous nous sommes contentés d’explorer les falaises et le château – ce qui nous a déjà pris la journée.

Première étape donc, garer la voiture à l’entrée des falaises, histoire de pouvoir emprunter un des sentiers pédestres. Les lieux sont très accessibles, pour tout public. Il y a plusieurs chemins le long de la mer : un qui est accessible pour tout le monde (y compris poussettes et fauteuils roulants), un qui l’est un peu moins. Bien évidemment, motivés comme nous l’étions, c’est ce dernier que nous avons choisi d’emprunter.

❈ 

Explorer les falaises, les White Cliffs

Douvres, ses falaises blanches et son château

A peine sortis de la voiture, la fraîcheur du vent nous a pris par surprise (bon, nous avons été un peu bêtes de ne pas penser que l’équation bord de mer/falaise/automne, ça allait forcément rimer avec froid de canard et vent à décorner les bœufs). Nous avons bien essayé d’apercevoir les côtes françaises (un peu moins de 34 kilomètres), mais le brouillard était bien trop épais pour ça. Le soleil se reflétait sur tout ce brouillard, et la luminosité m’a fait regretté mes lunettes de soleil, restées à Stamford.

C’est de très bonne humeur que nous avons crapahuté pendant presque deux heures, admirant les paysages qui s’offraient à nous. A notre droite, la Manche et ses eaux turquoises qui nous faisaient penser aux Caraïbes. A notre gauche, une vaste vallée dont le vert contrastait avec la mer. Et tout droit, les falaises blanches qui délimitaient le reste du paysage. Il n’y avait quasiment personne sur le sentier emprunté, et c’était une merveille. Les nuages se sont peu à peu dissipés, pour laisser place à un magnifique ciel bleu.

Je n’ai pas résisté à prendre quelques photos des fleurs encore écloses à cette période de l’année. Des fleurs sèches, épineuses, typiques des bords de mer, mais tellement, tellement jolies !

Nous avons marché jusqu’au phare, South Foreland Lighthouse, dans lequel nous nous sommes arrêtés pour déjeuner. Déjeuner est un bien grand mot, puisque nous nous sommes contentés d’un afternoon tea, à une heure de l’après-midi (l’anglitude prend le dessus). Mrs. Knott’s Tea Room est un excellent endroit pour se restaurer.

Situé dans l’ancienne maison du gardien de phare, il y a du choix, et la décoration des années 1950 ajoute un véritable charme. Papier peint à fleur démodé, porcelaine kitsch à souhait, et décoration de l’après-guerre : tout y est, et c’est franchement beau. Une bonne tasse (ou deux) de thé brûlant, quelques scones accompagnés de clotted cream et de confiture de fraise, le tout à un prix dérisoire. C’était franchement délicieux. Et puis, la salle dans laquelle nous étions avait vue sur la mer, ce qui n’était pas non plus pour nous déplaire.

Douvres, ses falaises blanches et son château

Après avoir profité de l’ambiance très british et de la douce chaleur, nous avons dû ressortir affronter le vent – et les touristes qui avaient fini par arriver. Le chemin de retour a été plus court, car nous avons emprunté l’accès facile (tricheurs que nous sommes). Il faut bien dire ce qui est, on avait super hâte de voir le château. Il nous a fallu reprendre la voiture pour quelques minutes avant de parvenir au château – dont le parking est un cauchemar à comprendre.

Impressionnant camaïeu de bleus ! 

❈ 

Le château de Douvres, Dover Castle

Douvres, ses falaises blanches et son château

Le château de Douvre fait partie d’English Heritage donc c’est gratuit pour les membres (comptez £18 par personne pour les non-membres). J’ai eu de la chance, j’ai réussi à utiliser ma carte de l’an dernier, ce qui m’a fait économiser le prix de l’entrée. D’ailleurs, il peu paraître aberrant, je le conçois. Néanmoins, le château a tellement à offrir que ça en vaut la peine (c’est d’ailleurs le plus grand château d’Angleterre).

L’histoire du château

Le château de Douvres est une forteresse médiévale fondée au XIe siècle. Cependant, les traces d’occupation sont plus anciennes : on retrouve notamment un pharos, espèce de phare roman datant du Ier siècle de notre ère. De par sa position géographique, le château a été un important point de défense stratégique : il était en effet très pratique de surveiller les côtes françaises, situées à une trentaine de kilomètres seulement. L’activité du château a perduré bien après le Moyen-Âge. Pendant la Seconde Guerre Mondiale, de nombreux tunnels courant sous le château furent largement exploités.

Douvres, ses falaises blanches et son château
Ce mélange de couleurs typiquement anglais : l’éclatante verdure, le ciel brumeux qui se confond avec l’océan.
Douvres, ses falaises blanches et son château
Pas besoin de monter tout en haut de la grande tour pour jouir de l’impressionnante vue sur les terres.
Douvres, ses falaises blanches et son château

Il y a vraiment beaucoup à faire entre les remparts. Entre l’église saxonne St Mary de Castro, le pharos romain, les tunnels de la WWII, les jardins et le château en lui-même. L’intérieur de ce dernier est d’ailleurs très intéressant puisque les salles d’origine ont été conservées et aménagées comme à l’époque. On peut ainsi se promener dans la salle d’arme, dans les appartements royaux ou la chapelle privée, dans le scriptorium, dans les cuisines ou même dans les latrines ! Il y a plein de galeries labyrinthiques aussi, à explorer pour les plus courageux.

Pour ceux que les hauteurs n’effraient pas, il y a également le sommet de la tour principal à voir. En soi, rien de bien intéressant, si ce n’est la vue absolument magnifique qu’on a sur la vallée, l’océan et les falaises. Ça vaut honnêtement le détour – même si mes jambes ont tremblé longtemps après être descendue – je ne suis pas fan de ces endroits très hauts, surtout quand il y a autant de marches.

❈ 

Douvres, ses falaises blanches et son château

Informations pratiques

Le château

★ La visite du château est gratuite pour les adhérents à English Heritage.

★ Comptez £20.90 pour un adulte et £12.50 pour un enfant.

★ Le château n’est pas ouvert toute l’année – pensez à vérifier l’ouverture du site sur le site d’English Heritage.

Les falaises

★ Le site est bien évidemment gratuit (chemin de randonnée, kind of) mais le parking est payant (sauf pour les adhérents au National Trust).

 

👉 Pour découvrir d’autres sorties National Trust, c’est par ici !

Comments (10)

  • Tiphaine

    27 octobre 2015 at 10:14

    J’adore ! Vite vite, la suite !! 😉

    1. Ophélie G.

      28 octobre 2015 at 11:29

      Contente que tu aimes ! xx

  • sabine

    27 octobre 2015 at 10:15

    Les falaises sont vraiment magnifiques ! J’adore et merci pour le point histoire/culture sur la « Terre d » Albion ! Je crois me souvenir que ce surnom viendrait en partie de la blancheur des falaises de Douvre 😉

    1. Ophélie G.

      28 octobre 2015 at 11:31

      J’aime trop l’histoire, alors impossible de vous épargner un point culture ahah ! Du coup j’ai vérifié, et l’appellation « Terre d’Albion » pourrait avoir un lien étymologique/culturel avec les falaises, mais c’est pas tout à fait sûr. 🙂 xx

  • LadyMilonguera

    27 octobre 2015 at 10:37

    Ces falaises sont vraiment belles… Et ce château ne semble pas manquer d’intérêt…

    1. Ophélie G.

      31 octobre 2015 at 21:12

      Le château, je le conseille vivement ! Il y a tellement de choses à y voir.. 😉 xx

  • Louisette

    27 octobre 2015 at 12:43

    J’adore ces falaises, ses couleurs, toujours un plaisir de les revoir.

    1. Ophélie G.

      31 octobre 2015 at 21:13

      C’était ma première visite, et je n’ai pas été déçue du tout ! xx

  • MamzelDree

    30 août 2016 at 22:34

    Wahou, ces falaises sont superbes, cette couleur ! 😮

    1. Ophélie G.

      31 août 2016 at 11:48

      Je suis bien d’accord avec toi ! 😀 xx

Leave a comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Article précédent

L'incontournable Pumpkin Pie d'automne

L'incontournable Pumpkin Pie d'automne

25 octobre 2015

Article suivant

Piercée, tatouée et bien élevée

Piercée, tatouée et bien élevée

1 novembre 2015