Must-see dans le Yorkshire : Sutton Bank et le White Horse of Kilburn

27 mars 2019

Les mots « Sutton Bank » étaient restés dans ma mémoire, comme le jour où l’A64 était fermée et où j’avais dû descendre cette route à 25%. Ma voiture s’en souvient encore. Vous n’imaginez pas ma joie quand j’ai vu que le Sutton Bank National Park Centre se situait juste avant cette fichue pente !

Cette randonnée est décrite comme géniale pour les amateurs de panorama et pour les list-tickers, ceux qui aiment faire des to-do lists et en cocher le contenu. La raison ? Le White Horse of Kilburn, dont je reparlerai plus bas. Spoiler : c’est moche. La marche, par contre, c’est une autre histoire.

C’est une courte randonnée de 3 miles (4.8 kilomètres) avec quelques descentes et montées mais rien de bien fou non plus.

Sutton Bank National Park Centre

Sutton Bank est le nom d’une colline dans le North York Moors National Park de l’ouest – environ une heure de route de Scarborough.

Pas de grand axe pour s’y rendre, mais plutôt plein de petites routes de campagne assez mignonnes et dégagées. La vue était vraiment sympa par ce temps très clément.

La colline de Sutton Bank est très réputée : il paraît que c’est the finest view point in England. En tout cas, c’est ce qu’un panneau planté sur les hauteurs indique. Il faut dire que la vue du haut de la colline est imprenable : le Vale of York et le Vale of Mowbray s’étendent à perte de vue.

Au pied de Sutton Bank, après avoir conduit sur cette pente à 25% (accrochez-vous à votre frein) avec un sacré virage en épingle à cheveux, on arrive à un petit village qui a une particularité. C’est le village qui a le nom le plus long (et avec des traits d’union) en Angleterre : Sutton-under-Whitestonecliffe. 27 lettres. Littéralement, « Sutton sous les falaises de pierre blanche ». Même la fameuse rue de York nommée Whop-ma-whop-ma-gate, qui a la réputation d’avoir le plus grand ratio nom/taille de rue, ne lui arrive pas à la cheville !

Info pratique

★ Le parking pour 2 heures coûte £2.50. Pour plus de deux heures, c’est £4.50.

★ Il est possible de payer par cash à l’horodateur, mais aussi par carte directement à l’accueil du centre. Le réceptionniste a été très cool : nous avions payé pour deux heures mais quand nous y sommes retournées pour repayer, il nous a simplement fait payer le top-up, soit deux livres supplémentaires. 

★ Sur place, il y a un café et une boutique, ainsi que des toilettes publiques, gratuites et très propres.

Sutton Bank National Park

Pour cette courte randonnée, nous sommes parties des hauteurs : le Sutton Bank National Park Centre se trouve au sommet. De Sutton Bank partent plusieurs chemins de randonnée et de pistes cyclables. 

Admirer la vue sur la Vale of York

Mardi 26 février. Il fait très bon pour cette fin d’hiver et en quelques minutes de marche, nous crevons déjà de chaud. Le chemin que nous suivons n’est pas abrité et le soleil tape plutôt fort. 

Il n’y a pas à dire, la vue sur la vallée vaut la peine de marcher le long de la falaise, avant de descendre pour suivre le chemin de randonnée. Malgré la clarté du ciel, nous ne pouvions pas voir aussi loin que prévu : une épaisse écharpe de brume brouillait l’horizon. Ça ne s’est d’ailleurs pas amélioré au cours de la journée et dans l’aprem, nous ne pouvions pas voir très loin.

Étonnement, les Vale of York et Vale of Mowbray sont des régions très plates. L’activité principale y est l’agriculture et c’est vrai que du haut de Sutton Bank, ce sont des champs que l’on peut voir à perte de vue. Difficile de dire où s’arrête l’un et où commence l’autre.

Sutton Bank National Park
Sutton Bank National Park
Sutton Bank National Park
Sutton Bank National Park

Promenons-nous dans les bois

Une fois repues du spectacle des hautes, nous sommes descendues par le long escalier en bois et boue humide un peu caché qu’indiquait la petite carte récupérée dans le Centre. Contre toutes attentes, nous nous sommes retrouvées en forêt. Mais pas la forêt flippante des contes de fée, où tu sais que tu vas finir dévoré par une bête sauvage. Non, une jolie forêt, mise à nue par l’hiver et embellie par la lumière de cette fin de matinée.

Parlons-en d’ailleurs, de cette lumière, parce qu’elle était vraiment incroyable. Bien sûr, les photos lui rendent difficilement justice mais elle était toute dorée. Un peu comme la Golden Hour automnale, quand tout ce qu’elle touche se nimbe d’or.

La forêt était sublimée par cette lumière toute douce, qui s’harmonisait à la perfection avec le grand ciel bleu.

Sutton Bank National Park
Là, c’était plutôt plat. Au détour de la courbe, c’était pentu et la boue humide rendait la descente vraiment glissante.
Sutton Bank National Park
Regardez-moi cette lumière de dingue !

Le White Horse of Kilburn

J’avais lu dans plusieurs guides touristiques sur le Yorkshire que ce fameux cheval était une chose à voir si l’on était de passage dans le Yorkshire. Soit.

Malgré le fait que nous nous soyons perdues (la faute à chemin très mal balisé), nous avons refusé d’abandonner : nous voulions voire ce foutu cheval. Nous avons d’ailleurs réussi, après un détour d’une heure.

Le cheval blanc de Kilburn

Il s’agit d’un cheval gigantesque (et mal proportionné), taillé sur le flanc sud de Sutton Bank. Pour se faire, la couche supérieure de la roche a été retirée, puis les couches alors exposées furent recouvertes d’éclats de calcaire. Il mesure 97 mètres de long pour 67 mètres de hauteur, pour une surface d’environ 6.5 m² – ce qui fait d’elle la sculpture de ce genre la plus grande en Angleterre et aussi la plus au nord.

Le Cheval Blanc fut réalisé en novembre 1857, mais personne ne sait bien par qui. Tantôt ce serait par un directeur d’école, John Hodgson, ses élèves et quelques bénévoles, tantôt ce serait un homme du nom de Thomas Taylor

J’imagine que vue du ciel, où même de plus loin, le rendu ne doit pas être le même. Parce qu’arrivées au pied du cheval, nous l’avons trouvé grotesque et vraiment pas en accord avec la beauté du paysage.

Avouez que comme sculpture, on fait mieux..

« The finest viewpoint in England »

Ce titre racoleur était affiché un peu partout dans le Centre. Il suffisait de prendre un deuxième chemin de randonnée pour y accéder et profiter de la vue, absolument magnifique apparemment.

Le chemin était rapide : une quinzaine de minutes seulement, à travers une mini-forêt un peu nue. Après tout, c’était encore l’hiver. C’était tout plat, et vraiment joli.

Quant à la vue imprenable sur la vallée… Le brouillard qui nous a accompagné toute la journée, plutôt que de s’éloigner, s’est épaissi. Une véritable purée de poix qui, comme vous pouvez l’imaginer, ne nous permettait pas de voir aussi loin que le panneau explicatif nous l’affirmait. C’était un peu décevant. Surtout que le peu que nous pouvions voir nous laissait deviner à quel point la vue devait être spectaculaire en temps normal.

Sutton Bank National Park
Un joli camaïeu de bleus et de verts dans la vallée.

En quelques mots, une super journée de fin d’hiver, à apprécier la clémence des températures et les paysages du Yorkshire. Avec en prime, quelques petites oiseaux tout mignons qui pépiaient tout au long de la journée.

👉 Vous avez encore un peu de temps dans le Yorkshire ? Découvrez d’autres endroits à découvrir ! Entre paysages et villes, il y a du choix. 🙂

Comments (6)

  • lewerentz

    28 mars 2019 at 06:03

    Jolie balade, certainement, et jolies photos. Merci pour la visite virtuelle.

    1. Ophélie G.

      28 mars 2019 at 19:30

      Merci beaucoup ! xx

  • Lolli

    30 mars 2019 at 09:09

    Les photos dans les bois sont effectivement plus jolies que la vue en elle même 🙂 Très joli coin pour se promener.

    1. Ophélie G.

      30 mars 2019 at 12:00

      C’est surtout la lumière qui était dingue et qui sublimait les lieux ! xx

  • Mariion2404

    31 mars 2019 at 19:08

    C’est toujours super de découvrir tes balades et photos. J’adore le passage dans la forêt, les arbres sont si grands et cette ambiance est sublime. Le cheval est comme tu le dis certainement beau de loin 🙂

    J’en profite pour te dire que mi février je t’ai envoyé une carte postale car tu m’en avais envoyée une pour les fêtes. Et je suis assez triste car en fait il semblerait que tu ne l’ai jamais reçue. C’était une carte de Nîmes, chez moi, pour que tu vois un des monuments romains que l’on trouve. A l’occasion je réessaierai 🙂
    Bisous

    1. Ophélie G.

      31 mars 2019 at 20:24

      Cette forêt était superbe et s’y promener par ce temps un véritable plaisir !

      J’étais persuadée que je t’avais envoyé un message sur Twitter, j’ai reçu ta carte il y a des semaines ! Je l’ai même accrochée au-dessus de mon bureau, avec toutes les autres ! Elle est arrivée un jour où j’avais passé une journée moisie, ça m’avait fait super, super plaisir ! Un grand merci à toi. ♥♥ xx

Leave a comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Article précédent

Comment trouver un logement au Royaume-Uni ?

Comment trouver un logement au Royaume-Uni ?

20 mars 2019

Article suivant

Chroniques anglaises #67 : Brexit et news en vrac

Chroniques anglaises #67 : Brexit update et news en vrac

31 mars 2019