Chroniques anglaises #93 – L’art du confinement / Covid-19

par Ophélie G.
8 commentaires
Chroniques anglaises #93 - L'art du confinement / Covid-19

Je ne serais pas surprise si d’ici quelques semaines (mois ?), quelqu’un inventait un terme pour définir l’ambiance actuelle. Une sorte de méthode à la hygge ou cosagach (vous préférez quoi, la version danoise ou écossaise ?), avec tout un tas d’astuces pour mieux gérer le confinement. En attendant, je vous sors ma version de la chose, modestement intitulée L’Art du Confinement. Et sinon, c’est les vacances scolaires aujourd’hui – c’est pas comme si ça changeait quelque chose.

Il semble que c’est la mode en ce moment sur la blogosphère, de raconter comment on occupe nos journées de confinement. Du coup, j’avais envie d’apporter ma pierre à l’édifice, parce que moi non plus, je n’ai rien d’autre à faire que ça. Et aussi parce que ça m’amuse de lire ce que les autres font.

Home Sweet Home
Mon bureau de Work from Home.

Retrouver la valeur du temps

Il y a quelques semaines, je vous ai raconté une semaine dans mon quotidien de prof. Ce qui ressortait de ce billet, c’est que le temps était une donnée qui me faisait cruellement défaut. Du jour au lendemain, je me suis retrouvée avec beaucoup, beaucoup (trop ?) de temps libre. Je ne vais pas vous raconter une fois encore comment ça se passe pour les profs en Angleterre en ce moment, mais pour être tout à fait honnête, je n’ai rien à faire de concret pour l’école.

Le temps a une valeur que j’avais oubliée. Avant, mon temps libre était bien organisé, bien optimisé pour en profiter un maximum. Maintenant que je suis aussi libre que je veux, j’ai du mal à me discipliner et à trouver un rythme, mon rythme.

J’ai un réveil à 9h tous les matins, et je tente tant bien que mal de m’y tenir, mais c’est souvent difficile car je lis toujours jusque tard. La seule chose à laquelle j’arrive à me tenir, ce sont mes deux heures de travail tous les jours. Techniquement, je n’ai rien à faire mais pour tuer le temps, je prépare des ressources pour mon département de langue. 

Dans ma liste des to-do : cuisiner, faire du sport (j’ai essayé le yoga mais c’est bof bof), me remettre à l’allemand, dessiner et peindre.

Se plonger dans l’écriture

★ Participer au NaNoWriMo

Chaque année, je fais face à une tentative avortée de participer au NaNoWriMo, le National Novel Writing Month. Un challenge d’écriture sur trente jours, pendant lesquels l’idée est d’écrire le premier jet d’un roman. 50 000 mots sur 30 jours, environ 1600 mots par jour.

Le mois officiel, c’est en novembre. Parce que les journées sont courtes, qu’il commence à faire froid et que l’hiver s’installe. Autrement dit, le mois parfait pour s’octroyer un peu de temps pour soi, à consacrer à l’écriture. Mais il y a un autre mois dédié à ça, le mois d’avril. Ça s’appelle Camp NaNoWriMo, mais c’est la même chose. 

Cette année, je le commence avec une semaine de décalage (donc lundi prochain). Et je ne serai pas seule puisque Sarah (du blog French Kilt) et Lauriane (du blog Je suis partie voyager) participent aussi à l’aventure. Nous allons pouvoir nous encourager mutuellement, ça va être plutôt chouette !

★ Ecrire mon guide de voyage

Je l’ai mentionné plusieurs fois sur le blog et les réseaux sociaux, mais j’ai pour projet cette année d’écrire mon propre guide de voyage. Je n’ai pas tout à fait envie de m’étendre sur le sujet parce que j’ai encore pas mal de boulot à abattre, mais c’est un projet qui me tient vraiment à coeur et que j’ai envie de mener à bien. Pour le moment, j’ai la structure et j’en suis à la phase de recherches et rédaction.

La recherche, c’est vraiment mon truc. C’est une aptitude découverte et développée pendant mon master recherche, et ça a toujours été un plaisir de me plonger dans de gros bouquins, de comparer des sources pour en extraire l’essentiel. Autant vous dire que je m’éclate là-dessus ! Quant à la rédaction, ça va et ça vient, mais pour le moment, so far so good.

Bref, le Camp NaNoWriMo arrive à point nommé puisque je vais pouvoir écrire ce guide, avec un peu de pression que j’estime nécessaire pour mener à bien ce projet.

L'art du confinement / Covid-19

Profiter des joies d’Internet

Je ne le dirais jamais assez, je bénis le XXIe siècle et les nouvelles technologies ! 

J’ai acheté The Witcher 3: Wild Hunt sur Steam (pour £10, j’allais pas me priver) et c’est la vie. Je galère un peu parce qu’au clavier, c’est juste l’enfer mais ma manette n’est pas encore arrivée.

★ Mon activité sur les réseaux sociaux a pris un virage à 90°. Moi qui n’y allais que de temps en temps, quand j’y pensais, je suis maintenant omniprésente. Notamment sur Twitter et Instagram, où je continue de relayer les infos relatives à la situation du Covid-19 au Royaume-Uni. Moi qui voulais améliorer ma présence sur les réseaux vis-à-vis du blog, c’est réussi.

Le blog est aussi une merveilleuse ressource ! Chaque jour, je m’octroie une heure ou deux de travail dessus. Notamment pour de la mise à jour : beaucoup d’articles n’ont pas du tout suivi le changement de thème de l’année dernière malheureusement. J’aime beaucoup ce travail de fond, qui me permet de voyager à nouveau vers certaines contrées que j’avais presque oubliées.

J’ai participé à mon premier pub quiz virtuel 100% écossais, organisé par Sarah (oui, encore elle ! :D). Le deuxième est en fin de journée, direction son blog si vous voulez plus d’infos !

★ Il y a pas mal de jeux de sociétés en ligne : Pictionary, Le Loup-Garou de Tiercelieux, Blanc Manger Coco… Avec ma famille et des amis, nous avons testé le Pictionary en ligne et c’était l’éclate absolue ! Je recommande pour passer le temps tout en se moquant des talents de dessinateurs de chacun. 🙂

★ J’ai fait un Ghost Tour virtuel de la ville de York ! Organisé par un des guides officiels de la ville, j’y ai appris plein de choses sur les histoires de fantôme de la ville où j’ai habité pendant un an !

L'art du confinement / Covid-19
Cette couverture est sublime !

Faire descendre ma pile à lire

La lecture, c’est la vie ! Je lis beaucoup plus maintenant que j’ai le temps (CQFD) et j’en suis ravie. Des livres de ma pile à lire bien sûr, mais également des blogs.

Je participe à un Readathon version Harry Potter

Un readathon, c’est le marathon en mode lecture ! C’est tout récent pour moi, puisqu’un ami m’en a parlé hier, mais j’ai décidé de me lancer. Le concept est vraiment sympa pour les fans d’Harry Potter. Il suffit de choisir une carrière (herbologiste pour moi) et de voir quelles épreuves des B.U.S.E.S. il me faut passer (l’examen de cinquième année pour les non-Potter heads). Ces épreuves donnent les guidelines pour choisir ses lectures.

Par exemple : je dois donc passer les épreuves de Potion, de Soins aux Créatures Magiques et d’Herbologie. Ce qui signifie que je dois lire un ouvrage de moins de 150 pages, un livre avec un bec sur la couverture et un autre avec un titre qui commence par M.

J’ai choisi de relire A Monster Calls de Patrick Ness (j’en ai déjà parlé sur le blog) et The Melancholy Death of Oyster Boy de Tim Burton ainsi que Crooked Kingdom de Leigh Bardugo.

Bien évidemment, les guidelines (et le nombre d’ouvrages à lire) dépendent de la carrière choisie. C’est donc pour le mois d’avril. En août, on remet ça, mais cette fois-ci avec les A.S.P.I.C. Bref, si ça vous intéresse c’est par ici que ça se passe ! Dites-le moi surtout, qu’on soit reading buddies !

J’en profite pour découvrir de nouveaux blogs

Ma (sur)présence sur les réseaux sociaux m’a permis de découvrir de nouveaux blogs et j’en suis véritablement ravie ! C’est toujours un plaisir d’en apprendre davantage sur le quotidien d’autres expats à travers le monde et de voyager virtuellement. Je n’ai jamais épinglé autant de pins de voyage sur Pinterest (au Royaume-Uni, mais aussi dans le monde entier !).

Être seule mais toujours entourée

Je n’ai jamais été aussi entourée que depuis que nous sommes confinés. C’est un constat qui m’attriste un peu d’ailleurs : je suis bien plus proche de ma famille et de mes amis maintenant. Je passe littéralement mon temps scotchée à mon téléphone, en appel, en face time ou par texto. What’s App, Facebook et Instagram Messenger sont mes applis de choix pour rester en contact avec tout le monde. Je recharge mon téléphone deux fois par jour, c’est pathétique.

Je parle avec des amis perdus de vue depuis longtemps, avec des connaissances qui deviennent peu à peu des amis. J’échange avec des followers (j’ai horreur de ce mot) sur Instagram et Twitter, je partage des mots, des vidéos, des pensées. Sincèrement, c’est chouette.

Oh et j’ai failli oublier ! Avec mon voisin, nous avons pris l’habitude de prendre le café ensemble sur le carré d’herbe devant notre bâtiment. Bien évidemment, nous respectons les deux mètres de social distancing ! C’est juste un chouette moment, une pause dans ce nouveau quotidien encore un peu étrange.

Vous faites quoi pour vous occuper en cette période ?

Vous aimeriez aussi

Laisser un commentaire

8 commentaires

Clem 3 avril 2020 - 17:27

Pareil que toi, je cuisine, je lis, j’en profite pour remettre à jour tous mes articles de blog et les poster sur Pinterest en épingles ce que je n’avais jamais pris le temps de faire !
Je passe le plus clair de mon temps à parler avec ma famille aussi, c’est important !
Je serai de la partie pour le pub quiz de tout à l’heure ! 🙂
Des bisous xx

Répondre
Ophélie G. 3 avril 2020 - 18:44

Je suis aussi super assidue sur Pinterest ! Ça fait du bien d’avoir ce temps pour nous. 😀
Le pub quiz était top ! xx

Répondre
Mariion 4 avril 2020 - 15:29

J’aime l’idée de visiter virtuellement. J’avais fait un Ghost tour à Edimbourg c’était génial !
C’est vrai que pendant cette période on redécouvre pas mal de choses. Je suis aussi très proche de ma famille et de ma meilleure amie qui est aussi ma collègue et que je ne vois plus.
J’ai du préparer ma classe pour que les enfants travaillent de chez eux et j’ai fait deux visios avec mes élèves et c’était vraiment top.
Avec mon copain, on fait une coupe du monde jeux de sociétés et jeux vidéos c’est assez drôle.
Bien sur je lis ! D’ailleurs je vais me renseigner sur le readathon Harry Potter car le concept me tente beaucoup

Répondre
Ophélie G. 4 avril 2020 - 17:24

Ça permet de s’évader un peu tout en restant cloitré, j’aime bien !
Chouette pour le readathon – dis-moi si tu décides d’y participer ! 😀 xx

Répondre
Lolli 4 avril 2020 - 17:45

Merci pour le marathon livresque, je vais illico voir ça de plus près 🙂 Je fais comme toi, le confinement est un moment propice pour l’écriture . prend soin de toi.

Répondre
Ophélie G. 4 avril 2020 - 18:04

J’espère que ça va te plaire ! J’ai déjà lu complété mon exam d’herbologie ! 😀 Plus que deux à passer !
Prends soin de toi aussi. ♥ xx

Répondre
Marie P. 6 avril 2020 - 00:50

Le readathon est une vraiment bonne idée ! J’ai décidé de suivre la carriere de Spell Maker (avant de réaliser que cela impliquait de passer 7 matieres – arg), on verra comment ca évolue !

Répondre
Ophélie G. 6 avril 2020 - 11:46

Ça va, c’est pas comme si t’avais autre chose à faire ahah ! xx

Répondre

Le blog utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Je pars du principe que vous êtes d'accord mais si ce n'est pas le cas, vous pouvez refuser. Accepter Lire la suite