Blog post

Les eaux pétrifiantes de Mother Shipton’s Cave

J’aime les histoires mystérieuses qui entourent certains lieux. Cela explique probablement mon amour pour l’Ecosse et ses vieux châteaux hantés ! Ceci étant dit, inutile d’aller jusque dans les terres du nord pour dénicher de fabuleuses histoires. York, par exemple, est très connue pour ses (très) nombreuses histoires de fantômes. Aujourd’hui, c’est à l’ouest de la ville que je vous emmène, dans la jolie ville de Knaresborough, à la découverte des eaux pétrifiantes de la grotte de Mother Shipton.

Les eaux pétrifiantes de Mother Shipton's Cave

Ce lieu a quand même un charme indéniable.

Les eaux pétrifiantes

C’était ce qui nous intéressait le plus bien sûr. En googlant le nom du lieu, j’étais tombée sur des images un peu étranges, de nounours suspendus à des ficelles et changés en pierre ! Avouez que ça a de quoi attirer l’attention. Ce lieu est réputé en Angleterre depuis des siècles. Les premières traces écrites remontent quand même au XVIIe siècle !

Le Petrifying Well, d’abord connu sous le nom Dropping Well, est, il paraît, unique en son genre en Angleterre. A l’époque de Mother Shipton, les habitants de Knaresborough pensaient déjà que le lieu était magique – et du coup, ils ne s’en approchaient jamais (oui, c’est logique, magique = diabolique !). Ils craignaient surtout de se transformer en pierre au contact de l’eau, parce qu’en effet, elle change les objets en pierre. Si, si, je vous assure ! La preuve en image un peu plus bas.

En arrivant sur les lieux, on se retrouve donc au pied d’une mini-cascade. A la roche sont suspendues des cordes, sur lesquelles sont accrochés des objets. Il y a des ribambelles d’ours en peluche, un homard (!), une théière, un gant – bref, un tas de trucs plus random les uns que les autres. Le plus impressionnant ? Ils sont tous pétrifiés, aussi durs que de la pierre !

Les eaux pétrifiantes de Mother Shipton's Cave

Quelques nounours pétrifiés.

Les eaux pétrifiantes de Mother Shipton's Cave

Des ribambelles de nounours pétrifiés.

Y a-t-il une explication ?

Bien évidemment ! En réalité, l’eau du puits est bourrées de minéraux divers et variés, mais notamment de sulfates et carbonates. Ce sont eux les coupables, ceux qui changent la matière en pierre ou du moins, qui font durcir les objets. Il me semble qu’ils se déposent en couches sur les objets et qu’à la longue, ces couches se solidifient. Ce qui donne cet aspect pétrifié aux objets. Le processus est quand même assez rapide. Il faut quelques mois pour qu’un ours en peluche devienne dure comme pierre.

Ceci étant dit, je préfère me dire que c’est une eau magique !

 

Les eaux pétrifiantes de Mother Shipton's Cave Les eaux pétrifiantes de Mother Shipton's Cave

Les petites créatures qui vous attendent à l’entrée… Je ne sais toujours pas laquelle je préfère.

Les eaux pétrifiantes de Mother Shipton's Cave Les eaux pétrifiantes de Mother Shipton's Cave

Mother Shipton

Maintenant que je vous ai raconté les eaux pétrifiantes, il faut quand même que je vous parle de la femme qui a donné son nom au lieu. Vous pouvez vous en douter, c’était une sorcière, laide comme un pou, avec des pouvoirs magiques. Parce que sinon, ce ne serait pas aussi drôle…

Naissance dans une grotte

Mother Shipton, née Ursula Sontheil pendant le règne de Henry VII en 1488, est la plus célèbre prophétesse d’Angleterre. Au cours de sa longue vie, elle a prédit le destin de nombreux rois, mais également d’autres événements historiques. Quelques exemples : le grand incendie de Londres en 1666, la défaite de l’Armada espagnole, etc.

Sa mère, Agatha, n’avait que quinze ans lorsqu’elle accoucha d’Ursula, un soir où un orage violent se déchaînait. Comme elle avait refusé de donner le nom du père au magistrat local, elle se retrouva à vivre en ermite et à accoucher en tant que tel dans une grotte sur la rive de la rivière Nidd, à Knaresborough. Ursula vécut les premières années de sa vie dans cette grotte. Puis, un abbé eut pitié et trouva une famille avec laquelle Ursula pourrait vivre. Agatha fut envoyée sa vie dans un couvent, où elle mourut quelques années plus tard.

Et après, vie dans une grotte

Ursula grandit à Knaresborough et était connue pour son apparence particulière. Son gros nez crochu, son dos tordu et ses jambes arquées ne jouèrent pas en sa saveur et les locaux virent en elle la parfaite sorcière. Bien évidemment, comme à l’époque être moche équivalait à être diabolique, la jeune Ursula comprit rapidement qu’en s’éloignant des hommes, elle jouirait d’une certaine tranquillité.

Elle passa la plupart de sa vie près de la grotte qui la vit naître, où elle étudia les merveilles que la nature lui offrait. Rapidement, les fleurs et herbes n’eurent plus aucun secret pour elle.

Son nom, Mother Shipton a deux origines. Âgée de vingt-quatre ans, elle rencontra un jeune homme et bien qu’il mourut peu après sans lui donner d’enfant, elle garda son nom. Lorsqu’elle atteignit un certain âge, les locaux l’appelèrent Mother, comme c’était souvent le cas à l’époque.

Elle mourut à l’âge de 73 ans, en 1561. Ce qui est, je pense, vraiment pas mal pour une combinaison femme/moche/sorcière/XVe siècle !

Les eaux pétrifiantes de Mother Shipton's Cave

Si les écrits et cette statues rendent réellement justice à Mother Shipton, elle n’était clairement pas gâtée physiquement…

Les eaux pétrifiantes de Mother Shipton's Cave Les eaux pétrifiantes de Mother Shipton's Cave Les eaux pétrifiantes de Mother Shipton's Cave Les eaux pétrifiantes de Mother Shipton's Cave

Le puits à souhaits

Dissimulé dans une petite grotte derrière la cascade se trouve un puits, le Wishing Well (pas très original, on a vu mieux !). Le procédé est très simple : il faut tenir une pièce dans la main droite, mettre sa main dans l’eau et faire son vœux. Après quoi, la pièce est lâchée dans le puits. Attention ! il ne faut surtout pas sécher sa main sur ses fringues ou autre, elle doit sécher naturellement pour que le vœu s’accomplisse !

Mes deux amies et moi avons joué le jeu et laissez-moi vous dire que mon vœu s’est réalisé

Les eaux pétrifiantes de Mother Shipton's Cave Les eaux pétrifiantes de Mother Shipton's Cave

Ana fait un vœu.. J’attends toujours qu’elle me dise s’il s’est réalisé ou non !

Les eaux pétrifiantes de Mother Shipton's Cave

Les prédictions de Mother Shipton

Les remèdes traditionnels conçus par Mother Shipton n’étaient pas le seul don de la femme. Elle pouvait également prédire le futur ! Les premières prédictions furent simples, mais avec le temps, elle devint plus confiante et ses prédictions devinrent bien plus importantes. Elles devinrent également son gagne-pain.

Bien sûr, il est difficile de savoir où s’arrête la vérité et où commence la légende. Toujours est-il qu’au XVIIe siècle, on recensait plus de cinquante éditions de livres sur les prédictions de la vieille femme. Evidemment, toutes se seraient réalisées (sinon ce ne serait pas drôle). En tout cas, les populations locales croyaient dur comme fer à ses prédictions… Ce qui lui a probablement évité le bûcher, quand j’y repense.

Les eaux pétrifiantes de Mother Shipton's Cave

Le musée avec plein de trucs pétrifiés

Dans le minuscule musée, il y a plein d’objets divers et variés laissés par des célébrités et qui ont largement eu le temps de se pétrifier. On peut ainsi y voir des chaussures, des gants, un parapluie, et autres merveilles. J’admets avoir oublié le nom des célébrités en question, mais je me souviens qu’il y a quelque chose de Warwick Davis, connu pour ses rôles dans Harry Potter et Willow. 🙂

La photo suivante présente les différents stades de pétrification d’un nounours. Celle d’après, ce sont juste des gens qui font peur.

Les eaux pétrifiantes de Mother Shipton's Cave Les eaux pétrifiantes de Mother Shipton's Cave

Un cadre idyllique

Outre la grotte de Mother Shipton, le puits et la cascade pétrifiante, il y a toute une forêt à parcourir ! Comme il pleuvait, nous ne nous sommes pas aventurées très loin, mais suffisamment pour profiter un peu de la vue. Après avoir passé un mois de juillet à cramer sous la chaleur ambiante, ça faisait du bien de voir du vert, du frais, de l’humide. Du moins, moi j’étais ravie !

que mine de rien, il y a beaucoup d'activités : louer une barque pour se balader sur la rivière, partir à la découverte des fresques qui ornent la ville, visiter les ruines du château... et bien sûr, aller faire un vœu ! que mine de rien, il y a beaucoup d'activités : louer une barque pour se balader sur la rivière, partir à la découverte des fresques qui ornent la ville, visiter les ruines du château... et bien sûr, aller faire un vœu ! que mine de rien, il y a beaucoup d'activités : louer une barque pour se balader sur la rivière, partir à la découverte des fresques qui ornent la ville, visiter les ruines du château... et bien sûr, aller faire un vœu !

Des pauvres malheureux pétrifiés… dans du bois !

que mine de rien, il y a beaucoup d'activités : louer une barque pour se balader sur la rivière, partir à la découverte des fresques qui ornent la ville, visiter les ruines du château... et bien sûr, aller faire un vœu !

Le camp de Robin des Bois, installé le temps d’un weekend.

Les eaux pétrifiantes de Mother Shipton's

En y regardant de plus près, ces troncs étaient recouverts de pièce de monnaie encastrées. Nous n’avons pas résisté et c’est armé d’un petit marteau qu’Ana a ajouté sa pièce à l’édifice (pardonnez-moi ce jeu de mot).

Les eaux pétrifiantes de Mother Shipton's Cave Les eaux pétrifiantes de Mother Shipton's Cave

Je ne vous ai pas encore parlé de Knaresborough, mais c’est une jolie petite ville à l’ouest de York, traversée par la rivière Nidd. C’est une destination de choix pour s’éloigner de York, parce que mine de rien, il y a beaucoup d’activités : louer une barque pour se balader sur la rivière, partir à la découverte des fresques qui ornent la ville, visiter les ruines du château… et bien sûr, aller faire un vœu !

Les eaux pétrifiantes de Mother Shipton's Cave Les eaux pétrifiantes de Mother Shipton's Cave Les eaux pétrifiantes de Mother Shipton's Cave

Un petit creu ?

Pour rester dans le thème de la journée, nous avons déjeuner à Mother Shipton Inn. C’est un petit pub très sympa à la sortie (ou à l’entrée, ça dépend d’où vous venez) du site.

Les eaux pétrifiantes de Mother Shipton's Cave Les eaux pétrifiantes de Mother Shipton's Cave

 

Infos pratiques

  • L’entrée n’est pas donnée : £7 pour les adultes, plus £2 pour se garer sur le site (super pratique parce que Knaresborough n’est pas super tourist friendly). Il est également possible d’acquérir un guide avec plein d’infos (mais genre, vraiment) pour £1 supplémentaire.
  • Tant qu’à faire, il vaut mieux faire cette visite/balade quand il faut beau – c’est pas drôle de courir entre les gouttes !

Vous préférez quelle hypothèse ?

Les minéraux ou bien la magie ?

Vous aimerez aussi

5 Commentaires

  • LadyMilonguera

    6 septembre 2018 at 10:53

    Un chouette site à découvrir…

  • Anaïs – A BUNCH OF FUTILITIES

    6 septembre 2018 at 13:13

    J’aime tellement ce genre d’endroits, pleins de légende et de magie! Les petites choses mystique ont de quoi charmer mon petit coeur! Outre tout ça, le cadre est juste magnifique! *-*

    1. Ophélie G.

      7 septembre 2018 at 20:45

      Du coup, tu penches pour quelle explication ? 😀 xx

  • Nathalie

    8 septembre 2018 at 11:06

    Au début, je trouvais les images glauques mais l’histoire du lieu est hyper intéressante. Et Mother Shipton est exactement la représentation que je me fais d’une sorcière!

    1. Ophélie G.

      8 septembre 2018 at 20:35

      Je crois qu’ils ont quand même exagéré ses traits de visage.. :’) xx

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Article précédent Article suivant