Halloween au Royaume-Uni 🎃

A un jour près, cet article aurait été à l’heure. Si cette célébration m’intéresse autant, c’est parce qu’elle fait intégralement partie de la civilisation celte. Civilisation que j’avais adoré étudié à l’Université de Glasgow. Le jour d’Halloween, une de mes professeurs de civilisation celte avait commencé son cours par une petite introduction sur les Halloween et ses origines. Comme je viens de célébrer Halloween comme il se doit à Édimbourg, je me suis dit que ça ne me ferait pas de mal de me replonger dans mes notes et de vous faire partager tout ça.

Halloween, les origines linguistiques

On le sait tous, l’origine d’Halloween remonte à l’époque celte. Ce qu’on connaît de cette « fête des esprits » aujourd’hui, c’est aux mœurs des pays celtes qu’on le doit. Vous vous en doutez, les célébrations d’Halloween sont pré-chrétiennes, même si le terme en lui même n’a vu le jour qu’au XVIIIe siècle, sous le joug de la chrétienté justement.

C’est intéressant de parler de l’étymologie alors que je reviens d’Ecosse car le terme Halloween ou Hallowe’en provient de l’expression chrétienne All Hallows’ Eve. En Scots, le mot even signifie eve et est contracté e’en. Au fil d’évolutions linguistiques, l’expression s’est contractée pour devenir Halloween.

Halloween, les origines historiques

Halloween donc, est, à l’origine, un festival païen. D’ailleurs, c’était probablement le festival le plus importants des Celtes, et pour cause, il s’agissait de leur réveillon de nouvelle année. Avant de s’appeler Halloween, vous vous doutez bien que ce festival avait un nom.

En réalité, il n’en avait pas qu’un seul. Samhain en irlandais, Oidhche Shamhna (« nuit de Samhain ») en gaélique écossais, Sauin en dialecte de l’île de Man ou encore Calan Gaeaf en gallois.

Il faut savoir que le calendrier celte n’était pas astronomique, mais agricole. Les quatre dates les plus importantes de l’année « celte » étaient donc liées à l’agriculture. Ces dates donnaient lieu à de grands festins, histoire de partager la nourriture qui ne pouvait être conservée.

Samhain marquait à la fois la fin d’un cycle (ou d’une année) et le début d’une autre. Samhain était imaginé comme une sorte d’entre-deux, une sorte de non-lieu. En français, ça signifie que Samhain n’appartenait plus à l’année écoulée, ni à celle qui commençait. Ce jour était considéré comme hors des limites du temps. C’est pour cette raison que les frontières entre la réalité et le Otherworld étaient censés rester grandes ouvertes et que les esprits pouvaient se balader librement d’un monde à l’autre.

Attention cependant, cet « Autre Mondre » n’évoque pas forcément quelque chose de mauvais. Bien évidemment, certaines créatures surnaturelles qui franchissaient le voile entre les mondes étaient mauvaises, mais pas toutes. Après tout, on célébrait également les bons esprits, à grands renforts de feux de joie et de processions !

Halloween au Royaume-Uni

Et les coutumes alors ?

C’est justement de cette ouverture de barrière entre les mondes qui est à l’origine des déguisements.  Sortir à visage découvert lors de la nuit de Samhain, c’était prendre le risque d’être reconnu par des créatures malveillantes qui auraient profité de l’ouverture des mondes pour se glisser dans le notre. Un déguisement assurait un certain anonymat et une relative sécurité. Pour les Celtes, la tête était extrêmement importante, puisque c’était là que siégeait l’âme d’une personne. Ainsi, il était indispensable de protéger cette partie du corps, afin que les mauvais esprits ne s’en emparent pas. D’où le fait que le déguisement de base n’ait été qu’un masque.

Il est difficile de savoir à partir de quel siècle les populations ont commencé à se « déguiser » pour sortir. Probablement pas avant le milieu du Moyen-Âge, quand les croyances populaires étaient à leur comble.

Quant aux citrouilles creusées, saviez-vous qu’à la base, c’était un navet que l’on creusait ? Le très célèbre Jack-o’-Lantern faisait partie des traditions irlandaises et écossaises (du moins, dans les Highlands). Il s’agissait d’un moyen de faire fuir les mauvais esprits..

Célébrer Halloween aujourd’hui

Si Halloween n’est pas vraiment quelque chose que l’on célèbre en France aujourd’hui, au Royaume-Uni, c’est quelque chose ! Les jours qui précèdent cette date si particulière, de nombreux événements fleurissent un peu partout Outre-Manche. Des morts-vivants envahissent les rues lors des Zombies Walks organisées dans les grandes villes, des Ghost Tours flânent dans les rues des vieilles villes, les citrouilles creusées et les lanternes illuminent la nuit…

Halloween au Royaume-Uni Halloween au Royaume-Uni Halloween au Royaume-Uni

J’aime énormément l’ampleur que prend Halloween dans les pays anglo-saxons. Chacun joue le jeu à sa manière et les maisons se parent de leurs plus beaux atours à l’approche de la fête des morts. Ce qui me fait beaucoup rire, c’est que c’est aussi l’occasion rêvée pour s’habiller comme bon nous semble, sans nous soucier du code moral. Comprenez par là que c’est une bonne excuse pour s’habiller de manière outrageuse sans avoir à souffrir de reproches ! 1

Au Royaume-Uni d’ailleurs, les costumes ne sont pas forcément effrayants. On se déguise, et c’est tout. Beaucoup choisissent de faire des cosplays de personnages de films/dessins animés (comme moi cette année tiens). Samedi soir, outre les zombies, vampires et fantômes habituels, j’ai vu Ursula et Hadès de Disney, des élèves de Poudlard, un soldat de plomb, des Jokers à tout va, quelques Harley Quinn, une petite fille, des poupées mexicaines… Il y en a pour tous les goûts et surtout, personne n’a d’excuse pour rester habillée normalement !

Vous célébrez Halloween vous ? 🙂 🎃

By Ophélie G.

Expatriée en Angleterre, à Stamford, puis à York, depuis septembre 2014, je partage mon quotidien chez les Anglais, mes (més)aventures ainsi que mes balades et découvertes. Parfois j’étudie aussi, pour être prof de français/espagnol dans le secondaire britannique !

Article précédent

Article suivant

8 comments

  • Morgane – Hina

    1 novembre 2016 at 18:23

    Ca doit être tellement sympa l’Angleterre à cette période ! J’y suis allée pour la première fois cet été, et je crois que ce ne sera pas la dernière !
    En tout cas, je suis ravie d’avoir découvert ton blog 🙂 (par le biais du blog d’Alexandra !)
    Belle soirée !

    1. Ophélie G.

      2 novembre 2016 at 08:52

      Ça l’est ! Les gens jouent vraiment le jeu, à tous les âges ! J’ai un peu l’impression d’avoir dix ans de nouveau à chaque fois.. 😀
      Tu es allée où exactement ? 🙂
      Bienvenue sur le blog en tout cas ! xx

  • Aemilia

    1 novembre 2016 at 18:27

    Très intéressant ton article ! Je comprends ton intérêt pour les Celtes, les civilisations antiques sont passionnantes ! 😉

    1. Ophélie G.

      2 novembre 2016 at 08:55

      Merci mademoiselle ! On est bien d’accord, tout ça est passionnant ! xx

  • Marion

    1 novembre 2016 at 23:55

    Merci pour ce super article!!!! il y avait plein de details que je ne connaissais pas, et j’ai trouvé chaque partie de l’article super intéressantes!!!

    1. Ophélie G.

      2 novembre 2016 at 08:55

      Merci Marion ! 😀 xx

  • Laurie

    2 novembre 2016 at 09:42

    J’ai toujours aimé l’ambiance autour de Halloween même si je ne suis pas très fête et déguisement. En même temps, je ne suis pas très entourée de gens qui aiment Halloween donc ça m’aide pas. ^-^ J’adorerais être dans un pays anglo-saxon à cette période de l’année

    1. Ophélie G.

      2 novembre 2016 at 12:32

      Quand tu te retrouves dans une telle ambiance, t’es obligée de te sentir à l’aise avec les fêtes et déguisements ! 😉 xx

Leave a comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *