Extraits du National Museum of Scotland

Lorsque j’étais étudiante Erasmus à Glasgow, je suivais des cours de Celtic Civilisation. C’est de là qu’est né mon amour pour l’étude de cette civilisation. Une partie du cours portait sur l’art et les trouvailles archéologiques en général, et la grande majorité des objets étudiés se trouvent actuellement au National Museum of Scotland, situé dans la capitale écossaise. Profitant d’une journée toute seule dans la ville (et aussi pour m’abriter d’une pluie continuelle et glacée), c’est tout naturellement que je me suis dirigée vers ce musée. Imaginez, depuis 2012 j’attends de pouvoir y aller, pour voir de mes propres yeux ces objets vus et revus sur les powerpoints de mes profs.

SAUF QUE, les trois quarts de ces objets font actuellement d’une exposition intitulée Celts et qui se tient actuellement.. au British Museum de Londres. Le musée où je vais à chaque passage à Londres (sauf celui du premier de l’an tiens). Enfin bref, vous imaginez assez bien ma déception/rage/désespoir (aucune mention inutile à rayer). Heureusement que je retourne à Londres dans quelques jours.

Ceci étant dit, malgré cette amère découverte, ça ne m’a pas empêché d’apprécier la balade de cet immense et incroyablement beau musée. Par contre, c’est moi où il est difficile de s’y retrouver dans ce genre d’endroits, même avec une carte détaillée ? Aujourd’hui donc, je vous propose une petite galerie photo de ce musée que j’ai (malgré tout) beaucoup aimé.

Quelques statues

J’aime beaucoup l’art inspiré de la mythologie gréco-romaine, notamment les statues de héroïnes et de héros. La statue qui suit par exemple était merveilleuse (et française en plus). L’enlèvement de Proserpine illustre l’instant où la nymphe Proserpine fut capturée par Pluton et conduite aux Enfers. Je vous avoue tout de suite, c’est les seules infos que j’ai vraiment lues et retenues. Alors on se contentera de mystère total en ce qui concerne les œuvres d’art suivantes.

Des statues Des statues Des statues

Quelques animaux

Une grande partie du National Museum of Scotland est consacrée à la faune et la flore de notre sublime planète. Entre ossements de dinosaures et reproductions à l’échelle d’animaux contemporains (il est même précisé que les cornes de rhinocéros ne sont que des reproductions), il est très amusant d’observer tout en apprenant.

Quelques animaux Quelques animaux Quelques animaux Quelques animaux Quelques animaux

Space Oddity

Il y a également une aile dédiée à l’astronomie, aux planètes et aux étoiles – et ça, j’adore ! On peut observer de grands instruments étranges (qui me rappellent beaucoup le bureau du Professeur Dumbledore), des étoiles, des reproductions à petite échelle de planètes, et des minerais, beaucoup de minerais. Mais chaque chose en son temps.

Space Oddity Space Oddity Space Oddity

Quelques photographies

Mis à part que je les ai trouvées très jolies, il n’y a pas grand chose à en dire. Je ne me souviens même plus qui en est l’auteur (je suis une véritable quiche, je suis d’accord).

Quelques photo SAM_2887

Beaucoup de minerais et de roches

J’avoue m’être beaucoup amusée à prendre des gros plans de cette multitude de roches qui s’offrait à mes yeux. Il y avait tellement de matières et de textures différentes ! Sans oublier les variations de couleurs, nuancées à l’infini, éclatantes à la lumière vive un peu spéciale typique des musées. On dirait que certaines roches ont été coupées en lamelles et posées sur un microscope (ou alors, je suis peut-être la seule à voir des ressemblances avec les trucs qu’on observait en cours de SVT au collège..). Par contre, aucune idée de ce que j’ai photographié.. 😉

Minerais et roches Minerais et roches Minerais et roches Minerais et roches Minerais et roches Minerais et roches Minerais et roches Minerais et roches

Vous êtes déjà allé faire un tour dans ce joli musée ? C’était comment ?

Ophélie G.

Expatriée en Angleterre, à Stamford, puis à York, depuis septembre 2014, je partage mon quotidien chez les Anglais, mes (més)aventures ainsi que mes balades et découvertes. Parfois j’étudie aussi, pour être prof de français/espagnol dans le secondaire britannique !

Article précédent

Article suivant

2 comments

  • LadyMilonguera

    16 janvier 2016 at 09:39

    Surprenant de constater comme ce musée mélange les genres…

    1. Ophélie G.

      18 janvier 2016 at 18:23

      C’est souvent le cas au Royaume-Uni.. Le British Museum de Londres est pareil, tout comme le Kelvingrove Museum de Glasgow ! xx

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *