Ce jour où j’ai fait du canyoning en Écosse

par Ophélie
Publié le Edité le 20 commentaires
Canyoning dans la Calvine Gorge, Ecosse

« Ça te dit d’essayer le canyoning ? » m’a demandé Camille l’été dernier.

« Mais carrément ! » ai-je répondu, débordante d’enthousiasme. Sarah m’a regardée avec de grands yeux, l’air de dire « euh, t’es sûre de ton coup, là ? » Ça m’a fait douter alors j’ai été vérifier ça sur le net. Est-ce que j’ai confondu canyoning avec kayak ? Oui. (note : le kayak se dit ‘kayaking’ en anglais, voilà pourquoi j’ai confondu). Moi qui n’aime pas me mettre à l’eau et qui ai le vertige, j’ai accepté de tenter une activité qui consiste à crapahuter dans l’eau et à sauter dans des cascades. Oh, well.

Let’s get ready!

Juillet 2021, première sortie camping de l’année pour Camille et moi (en tente je veux dire, car j’ai fait du glamping avec Sarah en juin). Camille a remis le canyoning sur le tapis, alors que je pensais que ça lui était passé. Je ne me suis pas dégonflée, j’ai une nouvelle fois accepté quand elle m’a demandé si ça me tentait toujours. J’ai accepté, tout en ayant les images de cinglés qui sautaient du haut de rochers, droit dans une rivière. J’ai laissé Camille réserver l’activité, sinon nous ne l’aurions jamais fait.

C’est Freespirits que Camille a choisi, un peu par hasard. Nous voulions camper dans le Parc National des Cairngorms, il fallait trouver quelque chose dans le coin. Quelques clics plus tard et voilà, réservation faite. Rendez-vous à Grandtully le 19 juillet, en début d’aprem. Entre le jour de résa et le départ, je n’ai pas arrêté de douter. Je vais pas pouvoir, mais si, mais non en fait. Le bon vieux combat intérieur qui t’empêche souvent d’essayer des trucs cool. Je n’ai pas craqué. J’ai eu peur MAIS je l’ai fait.

Nous sommes arrivées à Grandtully une demi-heure avant le rendez-vous. Nous avons eu le temps de passer à Highland Chocolatier (Grandtully, Pitlochry PH9 0PL) pour se remplir l’estomac. C’est un endroit merveilleux, très populaire dans le coin, que je conseille vivement : une ambiance à la Alice au Pays des Merveilles et des boissons/pâtisseries chocolatées à tomber. Au moins, ça permet de penser à autre chose qu’à l’enfer qui s’annonce. (je rigole, je suis une drama queen).

Rencontrer l’équipe du jour

Il y a juste à traverser la route pour arriver dans les locaux, via le parking d’un hôtel. C’est un peu caché mais pas vraiment difficile à trouver. Là, nous avons été accueillies par Steve, qui a été notre guide pour cette première virée.

Steve a l’allure du mec qui profite du grand air tous les jours, avec sa peau burinée par le soleil et les traces de bronzage qui s’arrêtent là où sa combinaison commence. Il portait des sandales ouvertes et je me suis demandée si c’était un choix sensé : si je portais ça, je perdrais un ou deux orteils en cours de route, c’est sûr et certain. En tout cas, le sourire de Steve était contagieux. Nous avons également rencontré Kelly et Rich, deux londoniens en van trip en Écosse. Nous étions tous des noobs (aka des novices) en matière de canyoning, ce qui était plutôt rassurant. Enfin pas Steve, lui, il s’y connaissait quand même vachement. Rich lui a demandé depuis combien de temps il crapahutait dans les gorges, Steve a modestement haussé les épaules pour dire que ça faisait plus de trente ans qu’il faisait ça. Je me suis sentie rassurée.

Steve nous a filé les tenues à mettre. Une combinaison de plongée et sa veste assortie, un gilet de sauvetage et un casque. Il nous répète que nous devons rester harnachés de la sorte pendant toute la durée de l’aventure. Got it!

Normalement, le trajet jusqu’à l’entrée de la gorge se fait tous ensemble, dans la bonne vieille Jeep de Steve mais voilà, Covid oblige, nous devons prendre nos véhicules respectifs. Il fait une chaleur à crever
et la moitié de l’équipement est balancé en vrac sur la banquette arrière de ma voiture.

On se croirait dans un épisode de série en Australie, embarquées pour une session surf : les cheveux au vent, en maillot de bain, lunettes de soleil sur le nez et grand sourire aux lèvres.

Let’s go canyoning!

Nous nous sommes garés à une centaine de mètres de l’entrée du chemin. Équipés de nos super tenues, complètes cette fois, nous avons suivi Steve. Une dizaine de minutes de marche le long de la gorge et nous y voilà. Un trou entre des rochers, qui permet de descendre au ras de l’eau.

Nous descendons et écoutons patiemment les conseils de Steve.

I will encourage you but not force you; if you feel you really can’t do it, it’s okay, don’t. I want you to enjoy the afternoon. Parfait, j’avais un (tout petit) peu peur qu’il ne nous pousse en cas de difficultés.

Le premier saut est le plus effrayant je crois. Pourtant, il ne s’agit que de littéralement plonger dans l’eau, à hauteur du rocher où nous nous tenons, histoire de nager vers la première plate-forme, celle d’où nous allons véritablement commencer le truc. D’ailleurs, mes lunettes se sont échappées, je les ai rattrapées in extremis. Ah oui, sans mes lunettes, je n’y vois que dalle donc impossible pour moi de les retirer. L’astuce que j’ai trouvée : à chaque saut, les glisser dans ma combinaison, entre les seins. Pas top niveau glamour mais vu la gueule qu’on se paie, c’est pas très important.

Le canyoning, c’est cool

A partir de là, Steve ne s’arrête plus. Il nous montre comment passer d’une plate-forme rocheuse à une autre, et nous nous exécutons tous les quatre, les uns après les autres. Tout le monde s’encourage, surtout dans les moments un peu flippants, ceux où nous regrettons un peu d’avoir sauté à l’eau.

Je ne vais pas vous raconter tout ce que nous avons fait cet après-midi là, ce serait trop long. Mais pour résumer, nous avons :

  • sauté dans une cascade ;
  • nagé pour atteindre différentes parties rocheuses ;
  • glissé sur un toboggan de toile tendue sur un gros rocher plat ; 
  • tenté différentes manières de sauter dans l’eau, tête la première, en piqué… ;
  • sauté de rochers plus ou moins hauts ;
  • et nous sommes remontées en haut des rochers à l’aide d’une épaisse corde nouée autour d’un arbre ou d’un rocher), à la force des bras, en restant bien perpendiculaire à la roche (c’est bien plus difficile que ça en a l’air). Plusieurs fois.

Au final, je vous avoue que c’était une expérience incroyable pour moi. Il n’y a qu’un seul saut que je n’ai pas pu faire, et pour une bonne raison : le rocher était très haut, et Steve nous a expliqué qu’il fallait sauter assez loin du bord pour ne pas s’éclater contre une petite plateforme rocheuse qui s’avançait en contre-bas. Sans mes lunettes, impossible pour moi d’évaluer la distance et de sauter de manière complètement safe. C’est pas grave, j’ai encouragé les copains ! 


Infos pratiques

★ Nous sommes passées par la compagnie FreeSpirits Outdoor Company, basée dans le Parc National des Cairngorms (adresse exacte : The Riverside, Grandtully, By Pitlochry, Perthshire, PH9 0PL).

★ Il y a trois endroits possibles pour faire du canyoning dans ce coin : Calvine, Falls of Bruar et Killiecrankie. C’est le guide qui choisit celui qui est le plus approprié à la météo et au groupe. Plus d’infos sur cette page.

★ Il faut compter £40 par personne pour pour une demi-journée, £75 par personne pour la journée complète. Nous avions opté pour la demi-journée, plus que suffisant pour une première expérience. Nous avons adoré ces quelques heures à crapahuter dans l’eau mais nous étions lessivées le soir !

★ Notre guide a pris des photos tout au long de la sortie, qu’il nous a ensuite envoyées par What’s App. Camille avait également son vieil iPhone, protégé de l’eau par un étui waterproof : ça a très bien fonctionné. L’étui en question est celui-ci (lien affilié : en passant par celui-ci, je touche une commission sans que ça ne vous coûte rien !).


✏️ Vous avez déjà essayé le canyoning ? Ça vous tente ou pas du tout ?

Vous aimeriez aussi

Laisser un commentaire

20 commentaires

Camille 8 février 2022 - 13:15

Je crois que j’ai au moins aussi peur que toi, je t’admire TROP de l’avoir fait. Je n’oserai jamais (j’ai les jambes en compote et je pleurniche quand je dois escalader quelques barreaux métalliques sur 2m de haut…) !! Bravo ! En tout cas, les gorges étaient très belles, en effet.

Répondre
Ophélie 8 février 2022 - 21:25

Je suis comme toi, surtout pour les échelles. Combien de fois j’ai reculé devant un truc où il fallait monter et/ou descendre des échelles étroites, à barreaux… Je me souviens, quand je suis allée en haut de York Minster, j’ai cru que j’allais pleurer pendant la montée… la descente était absolument horrible. Mais pour le canyoning, j’en referais avec plaisir ! x

Répondre
katell 8 février 2022 - 17:15

Superbe article et photos! pr une activité qui ne me tente absolument pas ….j’en ai fait une fois et j’ai trouvé çà atroce! lol

Répondre
Ophélie 8 février 2022 - 21:26

Merci Katell ! Comme quoi, c’est pas pour tout le monde. 😉 Bises x

Répondre
Camille 9 février 2022 - 10:44

On recommence cet été? Je veux faire les falls of bruar!!!

Répondre
Ophélie 9 février 2022 - 11:29

Mais carrément ! x

Répondre
Camille 9 février 2022 - 18:34

Y’a aussi du canyoning du côté de Fort William ce qui nous permettrait de camper a Glen Etive parce qu’au final on a jamais eu l’occasion a cause de la pluie

Répondre
Ophélie 9 février 2022 - 22:10

C’est pas faux ça ! 😀 On pourrait aussi faire du kayak, ça serait cool. x

Répondre
Camille 11 février 2022 - 23:40

J’ai horreur de pagayer, j’ai pas de force dans les bras. J’ai cru crever en Croatie alors que pourtant c’était des conditions idéales (IE, pas de vent et pas de courant). Mais on peut gorge walking, zip lining, mud racing our dans le même style que le kayak, stand up paddling.

Ophélie 12 février 2022 - 11:22

T’es nulle ! Le SUP, ça m’attire pas du tout.. donc au pire je fais du kayak pendant que tu fais du stand up paddling. Deal ?

Audrey 9 février 2022 - 22:05

Je vais me joindre au chœur de celles que ça ne tente absolument pas ! Les sensations fortes (ou mi-fortes), ce n’est pas mon truc. Mais faire une rando le long de cette belle rivière, alors là, oui !

Répondre
Ophélie 9 février 2022 - 22:12

Si je te dis que je suis en train de me renseigner pour faire de l’accrobranche, tu y crois toi ? (En vrai, j’ai des palpitations rien qu’en regardant des vidéos du truc, mais j’ai quand même envie d’essayer :D). Honnêtement, je suis contente de l’avoir fait – mais c’était pas gagné au départ. Et je comprends tout à fait que tu n’aies pas envie d’essayer ce genre de truc. Je valide la rando en tout cas ! x

Répondre
Audrey 11 février 2022 - 16:16

Pour le coup, j’aime bien l’acrobranche (à part les cordes de Tarzan car je n’ai AUCUNE force dans les bras). J’espère que tu aimeras aussi, les tyroliennes peuvent être très amusantes une fois qu’on a compris qu’on ne risque rien. Je n’ai pas le vertige mais pour le canyoning, je ne sais pas… l’eau ce n’est pas mon élément.

Répondre
Ophélie 12 février 2022 - 11:21

Alors je t’avoue que je ne suis pas du tout prête mentalement pour l’accrobranche. L’idéal serait que mon mec m’y traîne un jour sans me prévenir, comme ça je n’aurais pas le temps de me faire des films ! En attendant, ça reste dans un coin de ma tête…
Après, je comprends totalement que le canyoning ne soit pas pour tout le monde. Je pense sincèrement que si j’avais pu garder mes lunettes sur le nez et me rendre compte de la hauteur des rochers.. je n’aurais probablement pas sauté. x

Répondre
Itinera Magica 11 février 2022 - 14:11

Bravo pour ton courage, franchement ! les sauts dans l’eau ça me tétanise, j’ai peur de m’éclater la tête contre la pierre / mourir noyée dans un siphon / être mangée par un monstre marin, tu as été héroïque (et j’ai beaucoup rigolé) !

Répondre
Ophélie 12 février 2022 - 11:19

La pensée de le faire dévorer par des Kelpies m’est venue en tête… mais aucune bête à l’horizon, réelle ou fictive ! 🙂 Tu devrais essayer un jour, je suis sûre que ça te plairait ! x

Répondre
Estelle 14 février 2022 - 18:19

C’est une super expérience, heureusement que tu t’es lancée, tu l’aurais regretté. Moi j’adore le canyoning. En faire dans les Cairngorms doit être encore plus fun et plus beau.

Répondre
Ophélie 14 février 2022 - 22:33

Merci Estelle, je crois bien que tu as raison ! Il n’empêche que c’était pas évident au départ… Bises x

Répondre
Adrienne - Madame Dree 15 février 2022 - 23:06

Oh mais ça a l’air TROP COOL !!! Vous avez tellement dû vous marrer !

Répondre
Ophélie 16 février 2022 - 13:06

Tellement ! Il va falloir que Will et toi vous y mettiez ! x

Répondre

Le blog utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Si vous n'êtes d'accord, vous pouvez refuser. Accepter Lire la suite