Follow:
Chroniques anglaises

Chroniques anglaises #6 : Édimbourg a volé mon ♥

Une fois n’est pas coutume, ces chroniques anglaises sont publiées un lundi et non un dimanche. La cause de ce chamboulement ? Une irrésistible envie de rester à Édimbourg. D’ailleurs, j’aurais probablement dû appeler cette article « chroniques écossaises » pour plus de justesse.. En effet, ça ne vous aura probablement pas échappé, je viens de passer une semaine à Édimbourg. En vrai, c’était un long séjour de neuf jours dont je suis rentrée avec de merveilleux souvenirs et, il faut bien l’avouer, un pincement au cœur.

Résultat des comptes, je n’ai pas pu publier ces chroniques en temps et en heure. D’une part parce que je n’avais pas le temps, d’autre parce que la wifi du train n’a pas été aussi clémente que la semaine dernière. Parce qu’en vrai, j’écris cet article dans le train (Coach D, Seat 11 cette fois !) mais que je n’arriverai pas à le mettre en ligne dans la foulée. VIRGIN TRAINS, JE TE MAUDIS. Non mais sans déconner, Virgin Medias (qui gère Virgin Trains), c’est quand même un opérateur téléphonique quoi.

Peut-on faire plus touristique que cette photo d’un homme en kilt jouant de la cornemuse avec le Scott Monument en arrière-plan ? Ne cherchez pas, la réponse est « non ».

Édimbourg a volé mon cœur

Édimbourg a volé mon cœur, pour de vrai. Il n’y a pas si longtemps, je vous racontais à quel point j’aimais ma vie à Stamford. Je crois bien que j’ai trouvé l’endroit qui me plairait encore plus. Jusqu’à présent, j’étais profondément convaincue que vivre en ville n’était pas fait pour moi. La vérité, c’est qu’Édimbourg m’a fait réviser mon jugement.

C’est décidé, c’est à Édimbourg que je veux vivre. Pour de vrai cette fois. Ce qui me permet d’affirmer ça avec autant de force, c’est que c’est le seul endroit d’où je n’ai jamais envie de repartir. D’habitude, après plusieurs jours loin de chez moi, je n’ai qu’une envie, c’est de retrouver mon chez-moi et les petites habitudes de mon quotidien. Mais jamais quand je suis à Édimbourg. À chaque fois que je dois rentrer après un séjour, je dois me faire violence pour ne pas pleurer. Serait-ce parce qu’Édimbourg a été la première ville visitée sans ma famille ? Mon premier voyage m’aura probablement plus marquée que je ne le pensais…

Une semaine à Édimbourg

En attendant de vous raconter Édimbourg sur le blog, je peux quand même vous dire quelques mots sur ce qui s’est passé ces neuf derniers jours. Parce que, croyez-moi, il s’en est passé des trucs ! Une semaine de dingue, à cent à l’heure. Chaque seconde à profiter un peu plus de la vie en Ecosse, un peu comme si chaque jour était le dernier dans ce formidable pays (mélodramatique, moi ? JAMAIS de la vie !).

Cette semaine, il y a donc eu (entre autres) :

  • Des balades au parc et au cimetière ;
  • Des visites de musées et de château ;
  • Un nouveau tatouage ;
  • Des litres de bières bues (et les cuites/hungovers qui vont avec) ;
  • Des litres de café dégustés ;
  • Des pâtisseries testées ;
  • La découverte de (très) nombreux pubs ;
  • Des crises de rire à s’en briser les côtes ;
  • Des kilomètres parcourus à arpenter les rues de la vieille ville ;
  • Un Halloween improvisé ;
  • Un billet de train changé ;
  • Un restaurant indien et son dal végétarien trop-épicé-qui-arrachait-la-gueule ;
  • Une soirée film des plus incongrues.

Ça vous donne un aperçu de ce qui arrive sur le blog ces prochaines semaines. J’espère que vous aimez l’Ecosse, et plus spécifiquement Édimbourg, car vous n’avez pas fini d’en entendre parler ! J’ai encore un peu de mal à me faire à l’idée que je suis rentrée et que je vais devoir retourner bosser. Comme à chaque fois, je suis un peu en déprime post-Édimbourg (oui messieurs, dames, c’est une vraie pathologie !). Alors comme d’habitude, je lance ma playlist intitulée « Flower of Scotland », et je trie mes photos.

Édimbourg dans mon téléphone

Moi qui n’ai d’habitude pas le réflexe de sortir mon téléphone pour faire des photos, j’en ai pris beaucoup beaucoup à Édimbourg. Sur Instagram, vous n’avez vu que la partie émergée de l’iceberg ! Petite précision tout de même : les photos qui suivent ne sont pas du tout éditées. Et en plus elles sont en vrac.

En tout cas, elles résument bien ma semaine. Je suis passée 150 fois (au moins) au pied du Scott Monument, j’ai bu des litres de café, j’ai entendu beaucoup de cornemuse et j’ai joué les touristes.

Bon lundi et à demain pour un nouvel article !

Article précédent Article suivant

Vous aimerez peut-être aussi

14 Commentaires

  • Reply Mathilde

    J’étais à Edimbourg le week-end dernier … Quelle belle ville ! Je suis moi aussi tombée sous le charme des beaux bâtiments … On sent qu’il y fait bon vivre 🙂
    Hâte de voir la suite de ton séjour 🙂

    31 octobre 2016 at 17:55
    • Reply Ophélie G.

      A chaque fois que je rentre, c’est trop la déprime ! Comme tu le dis, il y fait bon vivre, dans cette jolie ville ! xx

      1 novembre 2016 at 13:41
  • Reply Cindy

    J’y étais il y a un mois de ça et de voir tes photos m’a replongé dans mes souvenirs… Je comprends ton sentiment, cette envie de ne plus avoir envie de repartir, de penser à changer sa vie complètement, déménager… Moi je l’ai surtout vécu à Stockholm. 4 petits jours et un cœur bouleversé.

    31 octobre 2016 at 17:56
    • Reply Ophélie G.

      Heureusement, j’y retourne bientôt, sinon ce serait la méga déprime !
      Je ne suis encore jamais à Stockholm, mais ça a l’air génial aussi ! xx

      1 novembre 2016 at 13:42
  • Reply prettylittletruth

    Super ces photos d’Edimbourg! Je suis amoureuse de cette ville aussi, tellement magnifique et chargee d’histoire! 🙂

    31 octobre 2016 at 18:19
  • Reply mademoiselle a

    Tres jolie photo de ma ville d’adoption! Si jamais tu y repasses je te donnerai des nouvelles adresses si tu veux!

    1 novembre 2016 at 13:50
    • Reply Ophélie G.

      J’y retourne dans quelques mois, alors avec plaisir ! 😀 xx

      1 novembre 2016 at 15:53
  • Reply LadyMilonguera

    Je comprends ton coup de cœur !

    2 novembre 2016 at 14:10
  • Reply teabeestrips

    Salut Ophélie,
    C’est bizarre car moi j’ai été déçu d’Edimbourg. J’en avais tellement entendu du bien que je m’attendais à mieux que ça. Je ne sais pas pourquoi elle ne m’a pas charmé pourtant j’adore l’Ecosse et c’est un pays dans lequel je pourrais vivre. J’attends de lire avec impatience tes articles sur Edimbourg peut être qu’ils vont me donner envie d’y retourner et d’apprécier cette ville.
    Mélodie

    5 novembre 2016 at 08:31
    • Reply Ophélie G.

      J’ai déjà pas mal d’articles sur Edimbourg si ça te dit d’aller jeter un œil. J’imagine que la ville ne peut pas plaire à tout le monde.. En ce qui me concerne, je suis amoureuse ! Du coup j’espère que mes articles te donneront envie d’y aller de nouveau. 🙂 xx

      5 novembre 2016 at 15:24
  • Reply Anaïs

    J’ai beaucoup beaucoup aimé cette chronique, pour pas changer! Ceci dit, il faut vraiment que j’aille là bas! Tu m’accompagnes :p?
    Encore merci pour ta carte mon chat ♥.

    26 novembre 2016 at 21:57
    • Reply Ophélie G.

      Quand tu veux ! Je ne dirai jamais non à un city-trip en Ecosse ahah. Mais de rien. 🙂 ♥

      27 novembre 2016 at 12:04

    Laisser un commentaire