Blog post

Chroniques anglaises #46 : slow tattoo et Londres

Je rentre juste de Londres où j’ai passé le weekend. Ça fait du bien de voir les copains et de se balader dans les rues. Le soleil est toujours au rendez-vous, ce qui n’est pas plus mal. Mes invitées sont parties, ça me rend triste car ma sœur n’est plus là pour me faire à manger… Je commence tout juste à m’habituer de nouveau au calme et à avoir un appart rangé. Ce qui n’est pas plus mal. 

Ces chroniques vont être encore plus décousues que d’habitude. J’ai eu une semaine très chargée niveau travail, et n’ai pas eu le temps de faire grand chose. Soit. A Londres, je me suis juste baladée au fil des rues avec les amies : Covent Garden, Trafalgar Square, Victoria Embankment Gardens. C’était chouette de prendre le temps. C’était un peu le thème du weekend d’ailleurs, prendre le temps. Après des semaines à mille à l’heure, ça fait un bien fou.

Slow tattoo : une expérience à part entière

J’ai profité de mon passage à Londres pour me faire deux nouveaux tatouages. C’est Victoria qui me les a fait. Victoria, c’est l’amie d’une amie de lycée. Un peu touche-à-tout, mais surtout artiste, elle se lance juste dans le tatouage. Je suis ses créations depuis un moment, d’un œil très envieux. Son univers graphique me parle beaucoup. Il y a quelques semaines, elle a publié des feuilles de flashs sur sa page Instagram et deux motifs m’ont véritablement tapé dans l’oeil. En quelques échanges Instagram, le rendez-vous été pris. Une chance pour moi qu’elle habite à Londres !

☛ Découvrir le travail de Victoria sur Instagram ☚

Le slow tattoo, ou stick and poke, c’est quelque chose qui m’attire depuis longtemps. J’ai même expérimenté sur moi-même il y a des années : une petite flèche sur le pied gauche. J’avais adoré me tatouer toute seule. Pour celles et ceux qui se posent la question, le stick and poke est une méthode de tatouage traditionnelle, sans machine. Bien entendu, il ne s’agit pas de prendre une aiguille et de l’encre comme je l’ai fait plus jeune. Victoria a été extrêmement professionnelle pour exercer son art. Le matériel (professionnel !) était stérilisé et désinfecté, les aiguilles à usage unique. Elle a même changé d’aiguille entre les deux tatouages.

Le slow tattoo est une expérience à part entière. L’absence du bruit de la machine, aussi relaxant et hypnotisant qu’il soit, m’a fait beaucoup de bien. L’atmosphère était plus détendue, moins chaotique. Victoria m’a tatouée sur un fond de Brassens et autres musiques qu’elle avait sélectionnées, dans un environnement sain et tellement, tellement relaxant. L’absence de bruit m’a permis de mieux me concentrer sur mes propres sensations, et sur la réaction de mon corps face à l’aiguille. C’était absolument incroyable et je réitérerai sans le moindre doute. Probablement avec elle, d’ailleurs.

En images

Il paraît que le nouveau Jurassic World est sorti au cinéma en Angleterre. Du coup, T-rex et raptors ont envahi la gare de King’s Cross – c’était une chouette surprise !

On a mangé plein de bonnes choses. D’abord un lunch à The Actress, quelque part dans le sud de Londres (à East Dulwich). Puis un excellent brunch à The Good Egg – je suis incapable de vous donner l’adresse, mais c’était bon. Je me découvre une passion pour la nourriture du Moyen Orient.

Dans les trains Grand Central, on peut jouer au Cluedo ou aux dames (à moins que ce ne soit aux échecs, je ne sais pas). A condition de prévoir ses cartes et ses pions, bien évidemment. A l’école, j’ai accepté à contre-coeur de manger un cupcake pour aider des enfants à financer un voyage aux tréfonds du monde (tristesse !). Et il y a eu cette jolie fleur sur le chemin de l’école – celle que je me promets de photographier depuis DES JOURS. C’est maintenant chose faite !

A défaut de vous souhaiter un bon dimanche, je vous souhaite une belle semaine ! ♥

Encore un peu de lecture

10 Commentaires

  • Kenza

    10 juin 2018 at 21:37

    J’aime beaucoup les feuillages aussi ! Elle est sarcastique ta phrase sur le cupcake ou sérieuse ? Si c’est sérieux, pourquoi ?

    1. Ophélie G.

      11 juin 2018 at 09:09

      Oui oui, c’était sarcastique ! J’aime bien entretenir mon gras pour une bonne cause ! 😀 xx

      1. Kenza

        11 juin 2018 at 18:38

        Ah ok 😀 car je me disais que tu avais peut-être arrêté les produits laitiers ou un truc comme ça !

        1. Ophélie G.

          11 juin 2018 at 18:39

          Le fromage est la seule raison pour laquelle je ne suis pas végane ahah ! 😀 xx

        2. Aurélie

          13 juin 2018 at 18:04

          Je me suis fait la même remarque tiens 😉 ça me rassure !

    2. Ophélie G.

      11 juin 2018 at 09:10

      Oui oui, c’était sarcastique ! J’aime beaucoup que les élèves se débrouillent pour récolter des fonds pour leurs différents projets/voyages alors si je peux participer, c’est avec plaisir ! xx

  • Alexandra

    16 juin 2018 at 07:34

    En retard mais je suis là quand même ! Vraiment chouette l’expérience du slow tattoo, je ne connaissais pas du tout ! En tout cas ils sont très jolis, tu as de très belles cheville (hahaha comment passer pour une psycho) 😀

    1. Ophélie G.

      16 juin 2018 at 17:11

      Oh merci ! C’est bien la première fois qu’on me complimente sur mes chevilles, j’apprécie beaucoup ! :3 En ce qui concerne le tatouage, je te recommande l’expérience ! xx

  • Anaïs – A BUNCH OF FUTILITIES

    20 juin 2018 at 19:48

    Tes 2 nouveaux bébés sont dinguement magnifique, je suis en amour *-*! J’ai grand hâte de me faire celui sur le doigt au Stick and Poke!

    1. Ophélie G.

      20 juin 2018 at 20:04

      Tu vas faire quoi ?? 😀

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Article précédent Article suivant