Comment trouver un logement au Royaume-Uni ?

par Ophélie G.
2 commentaires
Comment trouver un logement au Royaume-Uni ?

Depuis que je suis en Angleterre, j’ai déménagé trois fois : de Stamford, je suis allée à Ketton, puis à York et enfin à Scarborough. Avec les bons outils, rien de bien compliqué !


Trouver un logement, c’est une des principales préoccupations quand on vient habiter dans une nouvelle ville, que ce soit dans son propre pays ou un autre. 

Quand je suis partie étudier à Glasgow, trouver un logement a été une véritable épreuve. J’avoue à l’époque être partie les mains dans les poches, sans trop me renseigner sur la manière de m’y prendre. L’appartement dans lequel j’habitais s’est révélé abominable, presque insalubre.

👉 Si mes mésaventures de logement à Glasgow vous intéresse, je vous renvoie à la lecture de l’article où j’en parle en long, en large et en travers : j’ai habité un logement insalubre à Glasgow

Pour vous éviter de faire les mêmes erreurs que moi, je vous propose donc un compendium des choses à savoir et des choses à faire. Je vais uniquement vous parler de la location, et non d’un achat, car ce n’est pas mon rayon.

Trouver un logement au Royaume-Uni peut être un véritable casse-tête. Le marché est souvent saturé et les prix sont plutôt élevé. Il est vivement conseillé d’attendre d’être sur place pour en dénicher un.

Si vous êtes seul, il est préférable de louer une chambre en Airbnb, en hôtel ou en auberge de jeunesse pour quelques jours, le temps de trouver un logement. Accompagné ou en famille, il est préférable de se rendre sur place avant le départ officiel, histoire de trouver quelque chose pour le jour J.

👉 Vous avez prévu de venir vous installer au Royaume-Uni ? Toutes les démarches sont à retrouver dans le dossier « mon guide de l’expatriation » !

La maison que je rêve d’habiter en Angleterre. Si possible à la campagne, pas en ville. 😀

Le budget

Avant toute chose, il faut avoir conscience de la valeur du marché immobilier au Royaume-Uni. Je ne vais pas vous mentir, louer un logement au Royaume-Uni peut être très onéreux. Tout dépend de ce que vous cherchez bien évidemment, mais le budget peut vite être considérable.

☛ Quels critères pour établir son budget ?

Il est donc fortement utile de se renseigner au préalable sur le prix des loyers, en fonction de plusieurs critères :

  • La ville où vous vous expatriez ;
  • Le quartier dans lequel vous souhaitez vivre ;
  • Le type de logement recherché (maison, appartement…) ;
  • Le type de location recherché (seul, colocation…) ;
  • L’éloignement du lieu de travail ;
  • La manière dont vous allez chercher le logement (agence, particulier, coloc’…).

☛ Pourquoi ces critères ?

Ce sont ces critères particuliers qui vous permettront d’établir une fourchette de prix. Inutile de vous préciser que si vous cherchez un appartement à louer à Londres pour £300 par mois, vous ne trouverez rien (ou peut-être une vieille pièce mansardée de 3m², qui sait ?).

Pour trouver un logement rapidement, il faut donc correctement estimer ce que vous pourrez vous permettre et ce que vous ne pourrez pas.

★ La ville et ses quartiers seront les premiers éléments à prendre en compte, puisque c’est essentiellement eux qui vont vous aider à avoir une idée du prix mensuel. La taxe d’habitation (Council Tax) est calculée par quartier, il est donc utile de se renseigner là-dessus (voir plus bas).

★ Le type de logement et de location sont également à considérer : vivre en colocation dans un appartement sera forcément moins onéreux que vivre seul dans une maison.

★ Si vous avez la chance d’avoir un emploi qui vous attend sur place, l’éloignement du lieu de travail est à ne pas négliger. Il faut étudier toutes les possibilités. Vaut-il mieux habiter près du travail quitte à payer plus cher son loyer ? Ou est-il plus rentable de s’éloigner, quitte à devoir payer le transport ?

★ Quant à l’agence, j’en reparle plus bas mais il me semblait important de le noter ici car c’est un détail à tenir en compte pour établir son budget.

Une fois le budget établit, vous pourrez passer à l’étape la plus cruciale : la recherche.

Comment trouver un logement en Angleterre ?
Les fameuses terraced houses, qui s’alignent bien sagement le long des rues (et se ressemble toutes, dans une volonté d’unité visuelle).

Les types de logement

On compte six types de logement principaux au Royaume-Uni. Le type d’architecture rentre en compte dans le prix de la location (et dans le calcul de la taxe d’habitation !). Architecture victorienne, géorgienne, cottage – il y en a pour tous les goûts (et tous les prix).

  • Les detached houses : ce sont les maisons individuelles. Elles disposent donc d’un jardin et offrent plus d’intimité.
  • Les semi-detached houses : les maisons mitoyennes sont très répandues au Royaume-Uni. C’est d’ailleurs le type de logement le plus populaire. Ce sont deux maisons qui ont un mur en commun. Elles sont souvent construites en « miroir ».
  • Les terrace houses : ce sont ces maisons absolument identiques, rattachées les unes aux autres le long des rues. Ces rues sont souvent appelées « xx terrace » d’ailleurs. On voit ce genre de logement un peu partout.
  • Les bungalows : synonyme de vacances pour nous, il s’agit en fait de maisons individuelles à un étage. Elles sont assez rares et on les trouve surtout dans les villages.
  • Les flats : communément appelés « appartements ». Dans les grandes agglomérations, les appartements peuvent se trouver dans les tower blocks, qui sont de grands immeubles. Dans les communes plus modestes, il s’agit souvent de maisons séparées : un appartement au rez-de-chaussée, un appartement à l’étage. Certains ont un jardin, d’autres non.
  • Le student accomodation : pour les étudiants, il y a également la possibilité d’obtenir une place en logement étudiant. Les tarifs sont parfois assez onéreux mais c’est une valeur sûre.

Les types de location

Parmi les types de location les plus répandus, on en retrouve trois principaux :

  • Chez l’habitant : louer une chambre chez un local peut s’avérer très pratique, notamment lorsqu’on ne maîtrise pas totalement l’anglais. C’est aussi une bonne manière de s’immerger dans la culture du pays tout en s’intégrant à une vie sociale. Cependant, ce n’est pas la solution la plus durable je pense.
  • En colocation : c’est une excellente manière de devenir plus indépendant, mais c’est surtout la moins onéreuse.
  • Seul/en famille : passer par une agence sera le plus pratique pour trouver une location. Bien évidemment, cela implique des frais supplémentaires, mais en cas de problème, l’agence les réglera pour vous. Par contre, les agences sont pointilleuses et vous demanderont probablement des références (notamment pour s’assurer que vous pourrez payer le loyer).
Comment trouver un logement en Angleterre ?
La maison mitoyenne, très réputée dans

Où chercher un logement ?

Plusieurs options s’offrent à vous pour trouver un logement.

☛ Les sites d’annonces

Les sites d’annonces de particuliers sont la méthode la plus simple quand on compte se débrouiller tout seul. Et en plus de ça, c’est gratuit. Il suffit d’y indiquer la ville, le quartier, le type de logement, le type de location et votre budget pour qu’ils vous trouvent ce qui est à disposition et qui rentre dans vos critères. Attention cependant aux arnaques : ne versez pas d’argent avant d’avoir vu le logement et de vous être mis d’accord avec le propriétaire sur les termes du contrat.

☛ Passer par une agence immobilière (Estate Agency)

Les agences sont un moyen fiable de dénicher la perle rare. Bien évidemment, ce service n’est pas gratuit. Les tarifs sont libres et peuvent varier de £100 à £700, ce qui n’est pas négligeable. Légalement, l’agence n’a pas le droit de vous facturer tant qu’elle ne vous a pas trouvé de logement.

Le rôle de l’agence est de mettre le locataire (tenant) en relation avec le propriétaire (landlord) du logement. C’est ensuite à vous de vous mettre d’accord avec le propriétaire concernant les termes du contrat.

Par contre, les agences peuvent se montrer un poil plus exigeant. Elles vous demanderont en général des informations sur votre emploi (salaire annuel, type d’emploi, contrat de travail…) ou sur votre passé (anciennes adresses…).

Dans l’idéal, les agences préfèrent les personnes qui sont en mesure de payer leur loyer (logique), donc les gens qui ont un emploi depuis un certain temps. Ça a été le cas pour mes deux appartements trouvés via agence, il fallait que je prouve que mes revenus mensuels bruts étaient égaux à 2.5 fois le loyer mensuel.

Attention, la vérification de ces références (le background check) vous sera facturée ! Si jamais vous ne pouvez pas présenter les documents requis, l’agence peut vous demander de payer plusieurs loyers d’avance.

☛ Le bouche à oreille

Il ne faut pas négliger ce moyen, car il peut être très pratique. Renseignez-vous auprès de vos amis et autres, ils auront peut-être connaissance de quelque chose qui pourrait vous convenir.

Eléments à prendre en considération

☛ La Council Tax

J’en ai parlé un peu plus haut, il ne faut pas oublier la taxe d’habitation. Le système britannique est un peu particulier. Il faut d’abord connaître la fourchette de prix déterminée par le gouvernement, selon votre type de logement et le pays (Angleterre, Pays de Galles, Ecosse). Il faut ensuite se renseigner auprès du conseil municipal (local council) pour savoir combien est taxée cette fourchette de prix.

Certains sont éligibles à une réduction, il est donc intéressant de se renseigner (étudiant à plein temps, locataire seul, etc.). Parfois, la taxe est inclue dans le loyer. Il faut donc demander au propriétaire ou à l’agence.

☛ Prix à la semaine ou au mois ?

Il n’est pas rare que les loyers soit indiqués par semaine (per week ou pw) au lieu de par mois (per month ou pm). Si un logement vous paraît vraiment bon marché, c’est probablement parce que le prix est donc indiqué à la semaine. En général, il faut multiplier le tarif à la semaine par 4,3 (car il y a 12 mois et 52 semaines dans l’année).

☛ Le gaz, l’eau et l’électricité

Ils sont parfois inclus dans le loyer, parfois non. Si ce n’est pas le cas, les factures peuvent être très salées en fin de mois. Les logements sont souvent moins bien isolés qu’en France, donc on a tendance à mettre plus de chauffage en hiver, par exemple. Si ces factures sont à votre charge, ce sera à vous de vous occuper des abonnements respectifs. Si vous pouvez opter pour un logement avec double vitrage (double glazing), c’est beaucoup mieux.

☛ Meublé ou vide ?

Certains logements sont proposés meublés (furnished), d’autres ne le sont pas. À vous de voir ce que vous préférez.

Comment trouver un logement au Royaume-Uni ?

La visite

J’insiste sur le fait que la visite d’un bien est primordiale. Croyez-moi, j’ai visité des appartements à Glasgow qui n’avaient absolument rien à voir avec les photos des annonces. En plus de vous assurez que le logement est conforme à vos attentes, ça vous permettra de poser quelques questions :

  • Le loyer inclut-il les factures ? Si oui, lesquelles ?
  • Y a-t-il des charges supplémentaires (entretiens des parties communes…) ?
  • A combien s’élève la taxe d’habitation ? Est-elle comprise dans le loyer ?
  • A combien s’élève la caution ?

Si vous choisissez un logement visité, assurez-vous que tout ce qui a été dit se trouve dans le contrat de location.

Contrat de location, état des lieux et caution

☛ Le contrat

Au Royaume-Uni, il est possible d’avoir un contrat de location (tenancy agreement) oral ou écrit. Préférez bien évidemment la seconde possibilité, histoire d’éviter toute ambiguïté. Lisez bien le document, tout doit y être spécifiquement indiqué. Une fois que vous avez visité le logement et que vous vous êtes mis d’accord avec le propriétaire, vous pouvez procéder à l’état des lieux et à la signature du contrat de location.

Le bail est relativement similaire à celui français. Sa durée peut aller de quelques mois à un an ou deux, selon le propriétaire. Si vous pouvez, préférez un fixed term tenancy agreement : il vous garantira que le loyer n’augmentera pas pendant la durée du contrat. Parfois, les contrats incluent une break clause : c’est une clause qui fournit au locataire et au propriétaire l’opportunité de mettre un terme à la location plus tôt que la date prévue (un contrat de 12 mois pourra s’arrêter à 6 par exemple). Sans cette clause, sachez que vous devrez payer jusqu’à la fin de votre bail, même si vous devez le quitter plus tôt que prévu. Dans ce cas, vous pouvez toujours sous-louer le logement (si votre bail le permet), histoire de ne pas avoir à payer de frais.

☛ L’état des lieux

Un état des lieux (inventory) en votre présence n’est pas obligatoire en Angleterre. Il est utile de vérifier l’état général du logement ainsi que l’état de tous les équipements. Il ne faut surtout pas hésiter à notifier toutes les petites (ou grosses) dégradations non répertoriées. Soyez vraiment attentifs car le moindre petit truc peut être une raison pour que le propriétaire retienne votre caution.

Je n’ai pas eu d’état des lieux à Scarborough. J’ai donc pris soin de prendre en photos toutes les petites (ou grandes) choses que j’ai remarquées (un bout de lino déchiré, un petit trou dans un mur, etc.) que j’ai fait parvenir à mon agence. Comme ça, quand je partirai, on ne pourra pas me reprocher ces détails.

☛ La caution

La caution (deposit) est en général équivalente à six semaines de loyer, ou à un loyer + £100. À la signature du bail, les propriétaires demandent la caution ainsi qu’un mois de loyer d’avance. Sachez que cette caution doit être conservée dans un fond spécial appelé DPS (Deposit Protection Scheme). En gros, le propriétaire n’aura pas accès à cet argent et s’il veut retenir votre caution ou une partie, il devra le faire avec votre accord. Ça vous garantie le droit de plaider votre cause. Pensez à demander un reçu (receipt) lorsque vous payez quelque chose – d’autant plus qu’il y a de forte chance que vous soyez obligé de payer en cash, si vous n’avez pas de compte en banque.


Je pense avoir dit tout ce qu’il y avait à dire sur le sujet. Si vous avez une question, n’hésitez pas à m’en faire part dans les commentaires, j’y répondrai au plus vite !

2 commentaires

Vous aimeriez aussi

2 commentaires

Elia 20 mars 2019 - 21:25

J’avoue que pour la council tax, mieux vaut bien se renseigner sinon ça fait exploser le budget…

Répondre
Ophélie G. 20 mars 2019 - 21:39

M’en parle pas.. Je paye £111 par mois, tout en bénéficiant de 25% de réduc parce que je vis seule.. xx

Répondre

Laisser un commentaire

Le blog utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Je pars du principe que vous êtes d'accord mais si ce n'est pas le cas, vous pouvez refuser. Accepter Lire la suite