Chroniques anglaises #87 : Brexit Day & Escape Game

par Ophélie G.
4 commentaires
Chroniques anglaises #87 : Brexit Day & Escape Game

Avec un peu de retard, voilà les dernières chroniques anglaises. Dans ces articles, je vous parle de mon quotidien en Angleterre, avec beaucoup de tout et surtout de rien. Des petits moments de vie, qui méritent d’être mentionnés, sans grande préparation préalable. Aujourd’hui, je vous parle de mon ressenti vis-à-vis du Brexit Day, et d’autres petites choses plus sympa !

J’ai trouvé la photo d’illustration sur Pixabay : il s’agit de Scarborough. C’est beau, non ? Je déniche souvent les photos pour illustrer mes chroniques anglaises sur cette plateforme d’images libres de droit, si jamais ça vous intéresse.

Brexit Day – le jour où le Royaume-Uni a finalement pris le large

Vendredi, je savais que la journée allait être pourrie à peine réveillée. Le 31 janvier n’a pas été ma tasse de thé depuis 2011 pour une raison perso. Depuis 2020, j’ai une nouvelle raison de détester ce jour : le Royaume-Uni a bel et bien quitté l’Union Européenne.

Pour être tout à fait honnête, je n’y ai pas pensé plus que ça en me réveillant vendredi – j’avais d’autres trucs en tête. Et puis, il y a eu ce quart d’heure avec ma Form, nous avons regardé BBC News Round (un programme infos de la BBC très court, adapté aux enfants). C’était dédié au Brexit justement.

J’ai eu chaud au coeur quand mes élèves, des adolescents de 12 à 13 ans m’ont fait part de leur colère, de leur indignation vis-à-vis de la situation. Pour en citer un d’entre eux « it’s unfair these stupid and old idiots were allowed to vote to decide OUR future. WE should have been allowed to vote too, we’re the ones who are going to suffer from their ignorance. » J’ai pas eu grand chose à ajouter – des gosses ont mieux compris le problème que des vieux cons. L’ignorance et le manque d’éducation posent souvent problème malheureusement.

En tout cas, je me suis réveillée dans le brouillard samedi, bien trop tôt. Pour la première fois, j’ai pris conscience de la certitude de mon identité européenne. Je suis française, oui, mais je suis surtout européenne. C’est quelque chose qui se ressent, qui se vit au quotidien. Maintenant que mon pays d’accueil, celui que je me suis choisi il y a des années, a rejeté cette part de son identité (une identité acquise il y a plusieurs décennies quand même !), ça me fait mal. Très mal.

C’est idiot mais au moins, ça affirme encore davantage ma volonté de quitter l’Angleterre. L’Ecosse saura retrouver une place au sein de l’Union Européenne. Je n’en doute pas une seconde ! Et ce jour-là, moi aussi je marcherai avec les Ecossais, et tous ceux qui ont décidé de faire de ce pays le leur. 

Déjouer les plans de Moriarty à Scarborough : done !

Sur une note plus positive, ce weekend je suis sortie avec des amies à Scarborough. Pas de grande soirée de dingue (c’est vraiment pas notre truc, on est plutôt des nerds) mais un restau et un Escape Game ! C’était le deuxième pour moi, après celui de York en octobre dernier, et ça a de nouveau été un succès ! Nous sommes parvenus à désactiver la machine installée par le Professeur Moriarty au 221B Baker Street (on reste dans le thème du moment). C’est toutes fières que nous avons posé avec notre panneau de winners !

C’était vraiment chouette de se retrouver dans l’univers de Sherlock Holmes et de parvenir à aligner nos cerveaux fatigués au sien pour parvenir à résoudre toutes les énigmes. Le salon du 221B Baker Street était génial et nous avions vraiment l’impression d’y être…

Je retiens une bonne adresse pour déjeuner/dîner à Scarborough : Eat Me Cafe & Social. C’était la deuxième fois que j’y allais et c’était toujours aussi bon. Les portions y sont monstrueuses et c’est très abordable.

Chroniques anglaises #87 : Brexit Day & Escape Game

Et sinon…

  • Vous avez été très nombreux à lire et à commenter, ici ou sur les réseaux, le dernier article du blog : être prof en Angleterre. Un grand merci pour vos retours, ultra positifs ! Je suis ravie que cet article ait pu vous donner une idée plus précise de ce qu’est la vie de prof en Angleterre.
  • La première newsletter du blog a été envoyée vendredi. Une fois encore, un grand merci pour vos retours ! Si vous avez loupé le coche, vous pouvez vous abonner via le formulaire en bas de cette page ! Promis, pas de spam, c’est juste une fois par mois !
  • Dans la semaine, je vous invite à découvrir mes Escales Insolites à Londres, et j’ai terriblement hâte de vous faire découvrir la capitale anglaise sous un tout nouvel angle. J’espère que ça vous plaira. 🙂 En attendant, vous pouvez découvrir le concept dans cet article !
  • Dans l’optique de reprendre mon cheminement vers le zéro déchet (j’en ai parlé dans mes projets 2020), j’ai passé ma toute première commande sur le site de Who Gives A Crap. C’est une entrerprise qui fabrique du papier toilette biodégradable et en papier recyclé. Il n’y a aucun plastique dans la commande : les rouleaux sont enroulés individuellement dans du papier coloré, bien évidemment recyclable. En plus, 50% des bénéfices sont reversés à des associations pour la construction de toilettes dans le monde entier. ♥ Bref, j’ai hâte de recevoir tout ça.

Je vous souhaite une excellente semaine ! ♥

Vous aimeriez aussi

Laisser un commentaire

4 commentaires

Alex 4 février 2020 - 14:57

Tellement triste de voir l’UK quitter l’EU… Avec de la chance l’Écosse pourra revenir (et du coup, bah toi aussi en quelque sorte héhé)
En tout cas, tu as quand même fait de chouettes choses avec l’escape room et puis le lancement de ta newsletter! Tu peux être fière de toi 🙂 J’ai hâte de lire ton prochain article sur les escales insolites à Londres, no pressure 😉

Répondre
Ophélie G. 4 février 2020 - 20:21

M’en parle pas… Du coup oui, encore plus envie de changer de pays. Scotland, here I come !
Merci Alex !! Les escales arrivent demain sur le blog, j’espère qu’elles te plairont ! 😀 xx

Répondre
Mariion2404 4 février 2020 - 21:24

J’attendais ton retour sur le brexit et je trouve la phrase de ton élève tellement bien. J’espère que les écossais pourront revenir s’ils le souhaitent

Répondre
Ophélie G. 4 février 2020 - 21:35

Je l’espère de tout cœur aussi.. Mes élèves ont été parfaits ce jour-là, très ouverts sur la question. xx

Répondre

Le blog utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Si vous n'êtes d'accord, vous pouvez refuser. Accepter Lire la suite