Follow:
Chroniques anglaises

Chroniques anglaises #35 : Le temps de la déprime

Chroniques anglaises #35 : Le temps de la déprime

Location: York, Yorkshire

C’est quand que l’hiver se termine, sérieusement ? C’est bien la première fois que je ressens la déprime hivernale dont on entend parler chaque année. Du coup, j’ai deux semaines de bavardages quotidiens à vous raconter, parce que la semaine dernière, je n’étais vraiment pas motivée ! Vous me suivez ?

Une semaine de merde

La semaine qui s’achève a un goût particulièrement amer. Outre la pression du PGCE, dont il sera question dans la suite de ces chroniques, j’ai eu beaucoup de mal à tout gérer ces derniers jours. Je ne saurai pas vraiment expliquer ce qu’il s’est passé, mais c’était difficile au quotidien. Un bon petit coup de déprime quoi !

Le mois de janvier qui n’en finissait plus, ne plus voir la lumière du jour, deux trois trucs supplémentaires. Pour faire bref :

Lundi, la journée s’est étiolée comme pas possible et les heures s’écoulaient à la lenteur d’un escargot. La semaine commençait bien (#ironie).

Mardi, un petit mental break down et j’ai fini en larmes devant une de mes collègues.

Mercredi, mon ordinateur m’a lâchée. C’était bien évidemment LE jour où j’avais un max de choses à faire. Autant vous dire que je suis bien contente d’avoir une tablette de secours – ça ne m’a pas empêchée de passer une partie de la nuit à préparer de nouveau mes cours.

Jeudi, je me suis réveillée avec un mal de crâne de l’enfer qui n’est pas passé de la journée. J’ai presque failli m’endormir dans la salle des profs tant je me sentais mal. J’ai fini par aller me coucher à 18h, après de violentes nausées. Heureusement, mon amie Grace m’a déposée chez moi, m’évitant de marcher une demie-heure dans le froid avec la tête prise dans un étau.

Vendredi, je suis restée au chaud dans mon lit, malade comme un chien, après avoir passé la nuit à tenter de refréner les crises de vomissement, sans grand succès.

Bref, vous voyez le tableau. Ce n’était pas une semaine très engageante, de tous points de vue. Je vous avoue sérieusement que si ce n’était pas les vacances cette semaine, je me demande sincèrement comment j’aurais pu gérer une autre semaine d’école.

Les aléas du PGCE

Donc, j’ai eu mon premier mental break down – à comprendre, ma première grosse crise larmes à cause de la pression liée au PGCE. Rien de grave, je vous rassure. Il paraît que ça arrive à tout étudiant suivant cette formation, à un moment ou à un autre. Il n’empêche que ça a été un peu difficile : insomnie, angoisses, crises de larmes. La totale ! Ces deux dernières semaines ont été moralement fatigantes. Entre la fatigue accumulée, la pression, le stress quotidien, la frustration… Ça a de quoi faire peur, je vous le dis franchement.

Dans ces moments, il m’est toujours difficile de voir le bout du tunnel. Mon pessimiste inné me donne l’impression de complètement me planter, de constamment faire de la merde. En plus de ça, j’ai eu mon vrai premier cours foiré. Du moins, c’est l’impression que j’en retire. Ce n’était absolument pas de ma faute mais c’était quand même vraiment déprimant pour le coup. Je sais que ça arrive à n’importe quel prof, mais c’est difficile à encaisser.

Aujourd’hui, ça va mieux je crois. Il n’y a quand même pas eu uniquement des ombres au tableau. J’avais mon observation officielle par une de mes mentors à la fac, ça s’est passé au-delà de mes espérances. Les élèves, d’habitude assez chahuteurs et difficiles à motivés étaient très engagés dans les activités proposés, très réactifs et super enthousiastes. M’attendant au pire, j’en aurais pleuré de soulagement. J’ai aussi la chance d’évoluer au sein d’un département de langue extrêmement encourageant et très supportive (pourquoi on n’a pas ce mot en français ?!). Mes collègues m’ont beaucoup aidée et rassurée, j’en avais franchement besoin.

J’ai eu l’occasion d’en parler avec d’autres trainees et je suis loin d’être la seule à avoir eu du mal ces derniers temps. Tout va bien donc…

Le programme des vacances

Outre prendre de l’avance dans la préparation de mes cours pour ma dernière semaine de placement et dans la rédaction de mon deuxième essai, j’ai prévu de faire des trucs bien plus fun ! Découvrir York pour commencer ! J’ai une liste longue comme le bras des choses que j’ai envie de voir dans la ville, c’est l’occasion !

Quelques day trips également. J’ai l’impression que ça fait des mois que je ne me suis pas octroyée de balades dans les environs anglais. Est-ce seulement une impression ? Ces vacances tombent donc à pic, et je prévois déjà d’aller à Harrogate, puis à Knaresborough. Ces deux villes ne sont pas très loin de York mais ça me permettra de me changer les idées. J’aimerais aussi aller à Cambridge voir ma copine Adrienne et son mari. Sans oublier un aller-retour à Stamford, notamment pour un nouveau tatouage et voir les amis laissés là-bas. Autant vous dire que ça me met de bonne humeur d’y penser. J’en ai cruellement besoin !

Est-ce triste si je vous dis quand même que la chose qui me fait le plus rêver c’est de rester chez moi ? Parce que bon, même si je passe mes weekends dans mon appartement, je passe la plupart du temps à travailler – ce qui n’a rien de bien joyeux. Même si j’adore ce que je fais, j’ai quand même vraiment besoin d’un break. C’est la première fois que j’ai vraiment besoin de vacances !

Au programme également : jouer à League of Legends, lire, lire, LIRE et regarder de nouvelles séries sur Netflix. Tout ça me donnerait presque envie de pleurer de joie ! Je compte aussi profiter de mon temps libre (ahem) pour travailler sur le blog. J’ai en préparation deux pseudo-guides pour manger et boire à York que je voudrais pouvoir mettre en ligne, plusieurs articles à terminer et un tas de petites modifications à faire !

En vrac et en images

Malgré tout, j’ai pris plus de photos que d’habitude ces deux dernières semaines. Comme je suis sur mon nouvel ordinateur, je n’ai pas encore pris le temps d’installer Gimp pour les retoucher, alors elles sont brutes de chez brutes. J’espère que vous ne m’en tiendrez pas rigueur. :p En parlant de PC, j’ai un clavier QWERTY. Heureusement, je l’ai basculé en AZERTY et comme je n’ai pas besoin de regarder mon clavier quand j’écris, c’est pas trop un problème…

Surprise parmi les livres // Nouvelle acquisition // L’heure du goûter ♥

Tentative de réparation/sauvegarde… // Coincée dans les bouchons // L’heure de corriger les cahiers

De la neige à l’école ! // De la neige à l’école bis ! // Dessin au pub quiz

Une partie de billard // Joli ciel d’hiver // Une jolie lune

Tenter de chasser la déprime de l’appartement // Une pause travail au café


Bon dimanche à vous. ♥

Article précédent Article suivant

Vous aimerez peut-être aussi

14 Commentaires

  • Reply Camomille

    Je crois que tes vacances tombent à point nommé: tu vas pouvoir te reposer et te changer les idées! Janvier février est la période que je n’aime pas, chaque année je traverse une phase de légère déprime saisonnière mais alors cette année, c’est encore pire, j’en peux plus du froid, du manque de lumière… cet hiver est interminable! Vivement mars et les premiers vrais signes du printemps! Bonnes vacances et prends soin de toi 🙂

    11 février 2018 at 19:31
    • Reply Ophélie G.

      C’est quand même fou qu’une saison puisse avoir autant d’impact sur notre santé et/ou moral ! J’hésite à faire une cure de vitamines pour parer au manque de lumière.. J’espère que ça va de ton côté. xx

      11 février 2018 at 20:09
  • Reply Sabine

    Courage ma belle, les jours rallongent et le printemps n’est plus si loin !
    Je suis une hyper sensible à la luminosité.. En France l’hiver c’était la cata, j’étais souvent a ramasser avec la petite cuillère en hiver, depuis que je suis en Australie je me porte comme un charme avec tout ce soleil, mais je sais que tu n’es pas fan de la chaleur qui va avec… Alors bonne vacances et profite bien !

    12 février 2018 at 08:49
    • Reply Ophélie G.

      C’est clair, la chaleur n’est vraiment pas pour moi.. 😉 Mais il y a un raison de soleil ce matin, je vais en profiter pour aller me balader. 😀 Merci de tes encouragements. ♥ xx

      12 février 2018 at 08:59
  • Reply Aurélie

    Miam cette petite crème brûlée, elle a l’air bien bonne 🙂 De quoi gagner quelques points au « moralomètre », s’il existais 😉 Courage pour ces semaines difficiles, tu vas triompher ! Prends un peu de temps pour toi, pour souffler…

    12 février 2018 at 14:45
    • Reply Ophélie G.

      C’est un cappuccino (je déteste les crèmes brûlées :p) ! C’est le but de ces vacances : ne pas faire grand-chose, et profiter de mon temps libre pour recharger mes batteries ! xx

      12 février 2018 at 14:47
  • Reply September Lullaby

    Ma pauvre, tu as vraiment eu une semaine éprouvante ! Mais il faut se dire que le pire est derrière toi et que tu vas pouvoir te reposer à fond ! C’est bien mérité ! 🙂 Bisous !

    12 février 2018 at 21:16
  • Reply Kenza

    Bisous!

    13 février 2018 at 03:50
  • Reply Marion

    C’est vrai que les vacances te feront du bien et j’attends également les miennes qui arrivent vendredi !

    14 février 2018 at 17:56
    • Reply Ophélie G.

      Bon courage, plus que deux jours ! xx

      15 février 2018 at 09:15
  • Reply Cindy

    Y’a vraiment des jours/semaines comme ça où rien ne va, quelle déprime… Heureuse de voir dans tes autres articles que tu vas mieux 🙂 xx

    18 février 2018 at 15:48
    • Reply Ophélie G.

      Merci Cindy ! Ça va mieux oui – heureusement que c’était les vacances ! xx

      18 février 2018 at 15:57

    Laisser un commentaire