Ces choses jamais faites avant le Royaume-Uni | Cross my Heart

Ces choses que je n’avais jamais faites avant d’habiter au Royaume-Uni

Il y a quelques temps, Laetitia du blog French Fries and Apple Pie et Isabelle de FromSide2Side ont lancé un nouvel opus de leur catégorie 20th in America avec pour thème : « ces choses que vous n’avez jamais faites avant les USA« . J’ai adoré le principe et je me suis dit que ce serait sympa de faire pareil, version Royaume-Uni. Je vous propose donc de découvrir aujourd’hui ces choses que je n’avais jamais faites avant d’habiter au Royaume-Uni.

Ces choses jamais faites avant d’habiter au Royaume-Uni

Conduire à gauche.. Avec le volant à droite

Tout simplement parce que je n’avais jamais conduit au Royaume-Uni, ni dans un pays où le système routier est à l’inverse de celui que je connais si bien. Mais ça y est, je pense pouvoir affirmer être passée de « conductrice novice » à conductrice expérimentée !

Entendre Bring Me The Horizon à la radio

Ce groupe n’étant pas hyper connu en France, jamais un de leurs titres ne passe à la radio. Avec BBC Radio 1, ça arrive très fréquemment, pour mon plus grand plaisir. J’étais obligée de le noter ici, car ça relève du miracle.

Faire les courses à des heures folles

Le jour où j’ai aménagé à Glasgow, les colocs et moi avions dû aller à Tesco à minuit passé. Une aventure un peu folle mais très sympa : rien de mieux que faire ses courses quand il n’y a un pas un chat (ce qui m’amène quand même à m’interroger sur la rentabilité d’être ouvert 24h sur 24, 7 jours sur 7).

Être capable de boire plusieurs pintes de bière dans une même soirée

En arrivant à Stamford, la quantité d’alcool servie dans les pubs m’effrayait. Après tout, une pinte c’est quand même plus d’un demi litre ! Aujourd’hui, je peux en boire un nombre incroyable sans sourciller. Comme quoi, il suffit juste un peu d’entraînement.

Donner des cours à des adultes

En décrochant un poste comme professeur de français dans une école de langue à Stamford, j’ai goûté aux joies d’enseigner à un public adulte. Autant vous dire que c’est un public que je trouve très intéressant et avec qui j’ai beaucoup de plaisir à travailler.

M’inscrire dans une salle de sport

J’ai fait du judo en clubs pendant dix-huit ans quand j’étais en France. En Angleterre, il m’a bien fallu m’occuper et c’est pleine de motivation que je me suis inscrite à la salle de sport de mon école. Je n’ai pas tenu très longtemps, mais je compte bien réitérer (et y rester cette fois !). C’est pas de ma faute, il y avait juste trop d’étudiants à mon goût…

Prendre le train aussi souvent

En France, je trouve le prix des billets de train exorbitants et ne le prends qu’à de très rares occasions. En Angleterre et bénéficiant des avantages de la carte 16-25, je l’ai pris et le prends encore très souvent – à chaque fois que je veux  sortir un peu de ma campagne quoi.

Prendre le taxi

Un peu comme pour les trains, les taxis sont très chers en France alors qu’au Royaume-Uni, c’est largement abordable.

Rater un train et prendre le taxi gratuitement

En rentrant de Londres par le dernier train, il y a eu quelques soucis en route qui nous ont faire perdre une dizaine de minutes. La dizaine de minutes nécessaires pour changer de train. Après avoir vu ce train-là partir alors qu’on entrait en gare, le personnel nous a fait rapatrier en taxi, tous frais payés.

Prendre le temps de découvrir la ville où j’habite

Croyez-le ou non, malgré y avoir habité deux ans, je n’ai jamais pris la peine de visiter Poitiers. A Stamford, la moindre excuse est bonne pour aller me balader et découvrir les petits recoins cachés.

Aller à un concert seule

A ce jour, j’en compte deux : Escape The Fate à Glasgow et Bring Me The Horizon à Birmingham. C’est une expérience un peu particulière mais loin d’être déplaisante.

Aller à une séance de dédicace

Dans la même lignée, je n’étais jamais allée à une séance de dédicace de livre. C’est désormais chose faite puisqu’en avril dernier, je suis allée à Birmingham pour faire dédicacer Lady Midnight, de l’auteure américaine Cassandra Clare  (après après voir attendu quatre heures dans la librairie où ça se passait).

Montrer mon ID pour acheter une paire de ciseaux à bouts ronds

Autant pour acheter de l’alcool ou des lames de rasoir, je veux bien. Mais des ciseaux sérieux ? Quand on sait que les médicaments sont en libre service, c’est quand même un peu étrange, non ?

Boire des litres de thé

Ça, je ne pouvais pas y échapper je crois bien.. Quoi qu’il en soit, j’adore découvrir de jolies petites boutiques de thé dans les villes où je me balade (ou des salons pour un Cream Tea, c’est chouette aussi). C’est toujours l’occasion de découvrir de nouvelles saveurs et de remplir le placard.

C’est quoi les choses jamais faites avant de débarquer dans votre pays d’adoption ?

Ophélie G.

Expatriée en Angleterre, à Stamford, puis à York, depuis septembre 2014, je partage mon quotidien chez les Anglais, mes (més)aventures ainsi que mes balades et découvertes. Parfois je travaille aussi, comme prof de français dans le secondaire britannique !

Article précédent

Article suivant

29 comments

  • Tiphaine

    16 août 2016 at 11:05

    Les joies de l’expatriation ! Ça a du bon quand même 😉
    Sur ce, je vais aller écouter ce groupe que je ne connais même pas !

    1. Ophélie G.

      16 août 2016 at 18:34

      J’espère que tu vas aimer ! 😀 C’est mon groupe préféré de tous les temps *-* ! xx

  • prettylittletruth

    16 août 2016 at 12:04

    Completement d’accord avec toi sur tous les points! Je n’avais pas fait tout ca avant d’arriver en Angleterre aussi! Il y a aussi diner a 17h30 par exemple 🙂

    1. Ophélie G.

      16 août 2016 at 18:35

      Je n’ai encore jamais dîné à 17h30 ! Par contre, et j’aurais pu l’ajouter, j’ai déjà bu un Bloody Mary (ou deux, je ne sais plus trop) à 15h30.. 😉 xx

  • Marion

    16 août 2016 at 12:46

    Quelle bonne idée cet article!!!! je pense en faire un sur l’Australie du coup 😉

    1. Ophélie G.

      16 août 2016 at 18:35

      Bonne idée ! xx

    2. Sabine

      20 août 2016 at 00:29

      Il faudrait qu’on lance un groupe de blogueuses Australiennes pour partager nos expériences dans le même style qu’au US ! Ca pourrait être sympa 🙂

      1. Ophélie G.

        20 août 2016 at 09:01

        Et un groupe de blogueuses en Angleterre aussi, ça pourrait être trop chouette ! 😀 xx

        1. Sabine

          22 août 2016 at 22:19

          Ce serait chouette oui 🙂 Il faut qu’on essaye d’organiser ça alors ! Super ton nouveau design, j’aime beaucoup 🙂
          xx

          1. Ophélie G.

            23 août 2016 at 16:16

            Merci ! 😀 xx

      2. Marion

        24 août 2016 at 14:48

        Tout à fait d’accord!!!! 🙂

  • Em

    16 août 2016 at 15:59

    Très sympa comme article 😉
    Comme je te rejoins pour les litres de thé… Ma journée ne démarre pas avant d’avoir bu 2 tasses de Smoky Earl Grey de Fortnum & Mason, ensuite vient l’heure du Chai, l’Afternoon Blend Tea… J’ai dû ramener deux carton entier de thés de Londres jusqu’à Amsterdam haha !
    xx

    1. Ophélie G.

      16 août 2016 at 18:36

      Le thé, c’est la vie (et s’il y a des scones avec, c’est encore mieux !) ! xx

  • Mylia

    17 août 2016 at 08:36

    Le point sur la découverte de ta ville m’a fait sourire. C’est vrai qu’on ne prends jamais vraiment le temps de visiter la ville où l’on vit depuis des années. Je vis sur la Côte d’Azur depuis 20 ans et quand mon copain, Nîmois à la base, a débarqué avec ses parents, j’ai découvert avec eux plus de choses en 2 ans que tout le reste de ma vie. Parce qu’ils voulaient visiter, se renseigner, etc. Et j’ai réalisé que je vivais vraiment dans un coin magnifique.

    1. Ophélie G.

      17 août 2016 at 14:36

      C’est franchement quelque chose que je regrette de ne pas avoir fait à Poitiers.. xx

  • MamzelDree

    18 août 2016 at 10:52

    Ah faire les courses à des heures inhabituelles pour des FR, je trouve ça génial ! J’adorais ! 🙂

    1. Ophélie G.

      18 août 2016 at 13:27

      C’est tellement pratique n’empêche ! 😀 xx

  • Les Flâneuses

    29 août 2016 at 19:35

    Eh bien ça en fait des découvertes ! Je crois qu’on peut dire que l’Angleterre a apporté beaucoup de nouveautés dans ta vie, plein de belles expériences 🙂

    1. Ophélie G.

      30 août 2016 at 11:25

      Oui, et j’ai encore assez de points pour faire un second article sur le sujet. C’est fou comme les idées viennent toujours trop tard.. 😉 xx

  • Nathalie Cookieetattila

    3 septembre 2016 at 21:40

    Pour la bière, c’est pareil pour moi! En Belgique, nous sommes de bons buveurs de bières mais j’ai plutôt l’habitude des petites bières fortes en alcool qui se dégustent. Ici, je me suis habituée au demi-litre, suivi d’un autre et d’un autre et d’un autre, etc. Par contre, j’avoue m’être vite lassée, sans alcool, la fête est plus folle!

    1. Ophélie G.

      4 septembre 2016 at 13:05

      Je suis d’accord, on s’habitue vite aux quantités.. Comme je conduis maintenant, je bois beaucoup moins, ce qui ne m’empêche pas de m’amuser ! xx

  • Anaïs

    4 septembre 2016 at 17:40

    Oooh tu as vu Escape the Fate, mon dieu ♥. Et qu’est ce que je donnerais pour entendre BMTH à la radio Française haha.
    Ceci dit apprendre toutes ces petites choses étaient très sympa :)!

    1. Ophélie G.

      5 septembre 2016 at 10:07

      Ouais 😀 ! Même que Craig Mabbitt, ce boulet, a sauté dans la minuscule fosse (juste à côté de moi), s’est pris son micro dans la tronche et s’est à moitié assommé ! XD J’ai jamais autant ri de ma vie pendant un concert. Tu m’étonnes, BMTH C’EST LA VIE ! xx

  • BB Marmotte

    10 septembre 2016 at 19:08

    Je me suis moi aussi reconnue dans beaucoup de points, bien que je soit en Pologne 🙂
    La première chose qui m’a frappée ici c’est d’avoir des superbes radios de rock qui passent des groupes au top et pas seulement les nouvelles musiques ! Alors moi aussi j’entend Bring Me the Horizon à la radio, et même des titres de Placebo que seuls un fan peut connaître, pour mon plus grand plaisir 😀
    Faire les courses à des heures impossibles en France c’est aussi hyper cool ! Ici le dimanche c’est pas un jour mort haha.

    1. Ophélie G.

      11 septembre 2016 at 11:03

      Je t’avoue qu’en France, j’habitais dans un endroit où on ne pouvait pas faire les courses à n’importe quelle heure.. Et le dimanche, c’était un calvaire ! Je me trainais toute la journée, sans savoir quoi de ma peau.. xD xx

  • Isabelle

    11 septembre 2016 at 03:39

    sympa d’avoir repris notre idée et de l’avoir adapté au Royaume Uni ! très instructif en plus ! tu continue l’aventure ?

    1. Ophélie G.

      11 septembre 2016 at 11:04

      Merci ! 😀 C’est Laetitia qui a suggéré l’idée d’adapter cet article. 🙂 Je réfléchis à continuer l’aventure, mais il faut d’abord que je me mette en quête de blogs d’expatriés au Royaume-Uni. Mais ça serait plutôt cool. 🙂 xx

  • Ces choses que je n’avais jamais faites avant d’habiter en Australie. | Voyages de prof

    25 octobre 2016 at 06:34

    […] y a quelques temps déjà, Sabine du Blog Aventures d’ici et d’ailleurs, et Ophélie du Blog Evil from paradize, avaient publié un article : “Ces choses que je n’avais jamais faites avant […]

  • Ces choses jamais faites avant de vivre à Londres | Let' Em go

    18 août 2017 at 15:00

    […] leur catégorie “20th in Ameria”.  Un type d’article découvert chez Ophélie de Cross my Heart and Hope to Die, expat au UK, et Sabine, sur Aventures d’ici et d’ailleurs, expat en […]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *