Follow:
Angleterre VS France

Ces choses que je n’avais jamais faites avant d’habiter au Royaume-Uni #2

Ces choses que je n'avais jamais faites avant d'habiter au Royaume-Uni #2

Depuis la publication de l’article « Ces choses que je n’avais jamais faites avant d’habiter au Royaume-Uni« , une dizaine d’autres éléments me sont revenus à l’esprit. J’avais songé à mettre à jour l’article en question, mais il y avait décidément trop de petites anecdotes à ajouter. D’où ce nouvel article, qui j’espère vous plaira tout autant que le premier.

Vivre en Angleterre donc (ou dans tout autre pays, je le conçois), c’est l’occasion de faire un tas de trucs qui ne nous seraient jamais venus à l’esprit ailleurs. Ou alors, des choses que vous n’auriez pas eu l’occasion d’expérimenter. Voici donc une série de « premières fois » britanniques.

Aller à l’ouverture d’un bar à vin

Le bar en face de l’appartement à Stamford a changé de propriétaire. La réouverture a été pour moi l’occasion de découvrir ce qui allait devenir le pub le plus prisé de Stamford, mais également de boire trois bouteilles de vin rouge avec des copines. Somme toute, c’était une belle soirée (qui s’est mal finie, parce que le cocktail après le vin, c’était une mauvaise idée).

Aller à l’ouverture d’un salon de beauté et bénéficier d’une manucure gratuite

C’était plus pour accompagner une amie qu’autre chose, mais j’ai été faire un tour dans un salon de beauté le jour de son ouverture. Je n’ai pas franchement apprécié ce moment (je ne dois pas être une vraie fille, je pense). Entre la nana qui voulait me maquiller (j’étais déjà maquillée) et celle qui voulait absolument me tartiner des trucs dans les cheveux (j’ai eu beau lui dire que c’était niet, elle a insisté cette sauvageonne), c’était un moment de torture. Je suis quand même ressortie avec une manucure gratuite. Et un vernis rose champagne à paillettes. Ouep.

Boire un Bloody Mary à 3 heures de l’après-midi

Quelques jours après être arrivée à Stamford, mes collègues m’ont proposé d’aller boire un verre pour faire connaissance. Il était trois heures de l’après-midi, je pensais avoir mal compris. À cette heure-là, c’est un café qu’on boit… Que nenni ! Quand je les ai entendus commander leur cocktail, j’ai suivi le mouvement. C’est ainsi que je me suis retrouvée à boire un Bloody Mary en plein milieu de l’après-midi. Comme si c’était normal. Mais en fait, c’était pas si mal (on en a pris deux quoi).

Participer à une Cheese and Wine Party

L’année dernière, un des professeurs de français de l’école a organisé une « Cheese & Wine Party ». C’était donc une soirée découverte pour nos amis anglophones. Il y avait six vins (3 blancs et 3 rouges) à découvrir, ainsi que six types de fromages différents. La dégustation était agrémentée de quizz sur la France et la culture française en général, et c’était une excellente soirée. Même si tout le monde a trop bu, c’était bien drôle.

Acheter des produits dit « meat-free »

Si en France ce genre de produits ne m’a jamais attiré (je n’ai jamais été une grande fan de viande), je me laisse souvent tenter par les produits dits meat-free. Comprenez par là qu’il s’agit de produits végétariens qui ressemblent à de la viande. J’aime tout particulièrement la marque Quorn : le haché végétal est parfait pour réaliser des lasagnes végétariennes et leurs saucisses cocktail sont à tomber !

Indiquer mon orientation sexuelle, mon ethnicité et mes croyances religieuses sur un document officiel

Ce point là est souvent débattu par ceux qui ne sont pas familiers du système britannique. Il n’est donc pas rare qu’on demande l’orientation sexuelle ou la religion, au même titre que l’âge et le statut marital, dans des questionnaires officiels. La première fois que cela m’est arrivé, c’est lors de mon inscription à l’Université de Glasgow. Là, il était bien précisé que c’était pour une question de statistiques : l’université voulait veiller à ce que la diversité soit bien représentée. La seconde fois, c’est quand je me suis inscrite à la bibliothèque de Stamford. La troisième fois, c’était en m’inscrivant sur la plateforme Admission Post-Bac version Angleterre. Personnellement, ça ne me choque absolument pas, d’autant plus qu’on a le choix de répondre ou non.

Participer à une Zombie Walk

L’année où je suis arrivée en Angleterre, j’ai participé à une Zombie Walk à Peterborough. Le but ? Se déguiser en zombie et traverser la ville en espèce de cortège. Il ne s’agit pas de défiler grimés en mort-vivants, mais bien de jouer un rôle et de faire peur aux passants. Une manière différente de célébrer Halloween, entourée de personnes de tous âges ! J’en garde d’excellents souvenirs.

Changer mon billet de train pour retarder mon retour de vacances

La dernière fois que je suis allée à Edimbourg, l’idée de rentrer chez moi me brisait le cœur, alors j’étais allée à la gare de Waverley pour modifier la date de mon retour. Vingt-quatre petites heures de plus, c’était pas beaucoup mais ça faisait du bien.

Aller dans un restaurant où il faut emmener sa bouteille de vin

Il y a quelques mois, je suis allée dîner dans un restaurant avec une amie. Sur la carte ne figuraient que des « mocktails », c’est-à-dire des cocktails sans alcool. Pas de vin, ni de bière ou autre breuvage alcoolisé affiché sur le menu. J’ai trouvé ça un peu curieux… Après s’être installé, l’homme assis à la table jouxtant la notre a posé sur la table un sac plastique contenant deux bouteilles de vin. Je pensais qu’il venait de les acheter, pour plus tard. Et bien non ! Le serveur en a pris une, l’a débouchée avant de servir le couple. J’ai appris par la suite que certains restaurants n’ont pas de licence pour proposer de l’alcool au menu et que si l’on veut consommer un verre, il faut apporter sa propre bouteille.

Faire du bénévolat

En France, je n’ai jamais songé à faire du bénévolat. Ni par manque de temps, ni par envie, ça ne m’était tout simplement jamais passé par la tête. C’est donc en Angleterre que j’ai eu l’occasion de me lancer, en joignant une association hivernale pour aider des personnes sans-abris. Une expérience que j’ai beaucoup apprécié et que j’espère réitérer un jour ou l’autre !

Recevoir des cadeaux des collègues/élèves

N’ayant jamais véritablement travaillé avant de m’installer à Stamford (outre les jobs étudiants), je n’avais encore jamais reçu de cadeau de la part de collègues, ni d’élèves. À la fin de l’année dernière, mes élèves en terminales m’ont offert des livres, pour mon plus grand bonheur. Et pour Noël, je reçois désormais du chocolat ou de bonnes bouteilles de vin/boissons alcoolisées. Imaginez la tête des élèves qui me voyaient traverser l’école, ma bouteille sous le bras !


Comme je ne suis pas prête de quitter l’Angleterre, j’imagine que j’aurais encore des « premières fois » à vous raconter. Si c’est le cas, vous pouvez vous attendre à un troisième article de ce genre. 😉

Et vous, des choses inédites que vous avez eu l’occasion de faire en tant qu’expat’ ?

Article précédent Article suivant

Vous aimerez peut-être aussi

15 Commentaires

  • Reply prettylittletruth

    Oui j’avoue que donner sa religion ou son orientation sexuelle sur le document officiel ca fait bizarre, tout comme emporter sa propre bouteille de vin au resto ou encore un gateau d’anniversaire achete en grande surface dans un resto pour le manger en dessert. 🙂

    16 janvier 2017 at 12:38
    • Reply Ophélie G.

      Je n’ai encore jamais acheté de gâteau tout fait… Mais ça finira bien par m’arriver aussi ! 😀 xx

      16 janvier 2017 at 14:10
  • Reply Emilie

    ah oui, mentionner ma « race », ça m’a toujours posé problème, non seulement d’un point de vue éthique mais aussi pratique « mais au fait je suis quoi moi? blanche, ok, mais blanche comment??? » Je crois que la plupart du temps je mettais blanche-irlandaise car rien ne convenait vraiment

    16 janvier 2017 at 14:40
    • Reply Ophélie G.

      Je suis d’accord avec toi ! J’ai toujours un peu de mal à me définir à ce niveau-là.. xx

      16 janvier 2017 at 16:11
  • Reply teabeestrips

    Mon premier repas de Noël avec mes collègues à 3h de l’après midi et faire un afternoon tea avec les copines.

    16 janvier 2017 at 15:28
  • Reply Aurélie

    J’aurais adoré voir/participer à la Zombie Walk 😀
    En 2011 j’ai vécu 6 mois à NYC, et dans les premières fois inoubliables il y a eu mes virées nocturnes dans les musées (souvent gratuits un soir par semaine), mon premier cafard dans la cuisine (je ne savais même pas ce que c’était à l’époque…), mon premier bouquet de fleurs offert par un collègue à la fin de mon stage (lol), et puis pour rester dans le floral mon premier bouquet de fleurs livré à la porte (par mon chéri cette fois, le jour de mon anniversaire ;-))
    Dans mes premières fois réunionnaises, depuis que je suis ici il y a notamment ma première-cuite-au-champagne-en-refaisant-le-monde avec ma coloc et amie. Pas prête de l’oublier celle-là ! (la cuite et la copine ;-))

    16 janvier 2017 at 15:47
    • Reply Ophélie G.

      C’était génial ! Si jamais t’as l’occasion, n’hésite surtout pas ! Des musées de nuit ? Ça devait être flippant, non ? Je valide tes premières fois en tout cas ! xx

      16 janvier 2017 at 16:13
  • Reply Frenchie au Canada

    Je te rejoins pour l’alcool tot, ca m’avait surpris en Ecosse d’aller au pub dans l’aprem’ plutot qu’aller au cafe du coin!
    Et pareil, ici aussi on rempli son sexe / son ethnicite sur les formes officielles!

    16 janvier 2017 at 17:12
    • Reply Ophélie G.

      On s’y habitue très vite ceci dit :’) ! xx

      17 janvier 2017 at 12:33
  • Reply Camomille

    Hihi pendant mon année au Royaume-Uni j’ai aussi fait une Cheese & Wine party! Bon c’était pas du grand fromage ni du grand vin, mais ça fait du bien quand ça manque! (et comme toi on a tous trop bu)

    Pour les produits « meat-free » ça ne fait que depuis environ 2 ans que j’en achète mais je trouve qu’en France même si la marque Quorn n’est pas présente, ça s’améliore de plus en plus de ce côté là au niveau du choix et de la qualité en magasin bio!

    Et je comprends complètement la prolongation du billet de train d’Edimbourg: cette ville est tellement bien qu’on a vraiment pas envie de partir!

    16 janvier 2017 at 18:21
    • Reply Camomille

      Héhé et j’ai oublié: faire plein de soirées à thèmes avec tout le monde VRAIMENT déguisés (dont un pub crawl par équipes (nous on était en Kiss! XD) et une soirée où est Charlie où on était tous en Charlie!

      16 janvier 2017 at 18:23
      • Reply Ophélie G.

        Il y a tellement de trucs qu’on ne ferait jamais en France ! Tes soirées à thèmes devaient être extras ! *-*
        Moi c’était du bon vin et du bon fromage biens français, la soirée de rêve ! xx

        17 janvier 2017 at 12:35
  • Reply Anaïs

    J’ai adoré lire ton article chaton, vraiment sympa ces nouvelles première fois! 🙂
    Pour ma part je dirais aussi aller boire un coup en milieu d’aprem, mais finalement c’était quand même sacrément cool! 😀

    17 janvier 2017 at 18:45
    • Reply Ophélie G.

      Je suis pour boire un coup en milieu d’aprem ! 😀 xx

      17 janvier 2017 at 19:05

    Laisser un commentaire