Blog post

Chroniques anglaises #59 : l’organisation du quotidien

J’ai bien cru que la semaine ne toucherait jamais à sa fin. C’était un peu (beaucoup) la croix et la bannière au niveau du boulot. Ce qui m’a sérieusement fait repenser mon organisation au quotidien.

L’organisation au quotidien

Si la semaine a été si longue, c’était presque exclusivement de ma faute. Le weekend dernier, je n’ai pas été suffisamment productive en matière de planification de leçons, ce qui signifie que j’ai été débordée cette semaine. Mais genre, vraiment. Je me suis retrouvée à corriger des cahiers jusqu’à 23h le soir, ce qui ne m’était jamais arrivé, même pendant mon PGCE. Ce n’est pas quelque chose que j’ai envie de réitérer.

Ça a clairement joué sur mon moral et ma productivité cette semaine. Globalement, la semaine a été très moyenne. Il faut dire que depuis la rentrée, je teste de nouvelles façons de m’organiser au quotidien, histoire de trouver celle qui m’est la plus adaptée cette année. Je ne suis pas encore parvenue à des résultats très probants, mais je ne désespère pas. Je sais au moins ce que je ne veux pas/plus faire, c’est déjà ça !

Déjà testé :

  • Préparer toutes mes leçons de la semaine le weekend – nul car aucun espoir de vie social.
  • Préparer trois jours de leçons le weekend – ok, ça me permet de prendre de l’avance et d’avoir un peu de vie sociale la semaine et le weekend.
  • Ne rien foutre pendant le weekend – MAUVAIS, c’est angoissant comme pas possible, et ça fait un travail monstre à abattre pendant la semaine.

Dans l’idéal, il faudrait donc que je me retrouve avec le minimum de travail à faire le weekend (exceptés les cahiers à corriger, ça ça va !).

L’organisation prévue de la semaine à venir

Du côté travail

Donc, aujourd’hui dimanche, j’ai préparé toutes mes leçons pour demain et je m’apprête à corriger une bonne partie des cahiers que j’ai à la maison – probablement devant un épisode de série. Je vais me pencher sur la préparation de séquences de leçons pour mes quatrièmes et troisièmes, ce que je n’ai encore jamais fait. Mais en tout cas, à dix-huit heures maximum j’arrête de travailler aujourd’hui.

Dès demain, je compte bien rester à l’école jusqu’à 17h30-18h tous les jours, histoire d’abattre le plus de travail sur place. Planification de cours, mais aussi marquage et correction des cahiers. L’idée, ce serait de prendre un maximum d’avance pour éviter que j’aie à sacrifier mes dimanches pour ça (ce qui est actuellement le cas). Dans l’idéal, j’aimerais ne plus rien avoir à faire le soir en rentrant à la maison.

Du côté cuisine

Aujourd’hui, j’ai testé le batch cooking, découvert via la blogosphère. Ce genre de chose n’a jamais été mon truc : je n’aime pas tellement cuisiner alors me taper toute la cuisine de la semaine le weekend, non merci. Sauf que, force m’a été de constater que je n’ai pas le temps (ou que je ne le prends pas) la semaine et que je mange n’importe quoi le soir. C’est une chose à laquelle je veux remédier. J’ai fini ma séance en début de soirée et j’ai de prêt :

  • Lundi : salade de pâtes aux légume le midi + dahl de lentilles corail accompagné de riz le soir.
  • Mardi : salade de riz aux légumes le midi + spaghettis à la ratatouille le soir.
  • Mercredi : salade de pâtes aux légumes le midi + velouté de butternut aux lentilles corail le soir.

Le midi, impossible pour moi de manger autre chose que de la salade. Avec une pause déjeuner de 30 minutes réduites à 20 minutes à cause des trucs à faire, c’est le plus simple. Mes salades sont donc les seuls plats que je fais la veille au soir (sauf les œufs dur et les féculents qui eux sont déjà prêts). J’ai également fait un flacon de vinaigrette pour la semaine

Bref, on va voir ce que ça donnera et si c’est quelque chose que je continuerai de faire pour alléger mon quotidien bien rempli.

Les lectures récentes

Chroniques anglaises #59 : l'organisation du quotidien

Cette semaine, j’ai lu deux ouvrages (hourra !) : une bande-dessinée et un roman fantasy (dont j’ai parlé dans les dernières chroniques anglaises).

Je commence par une bande-dessinée : le premier tome de Locke & Key écrite par Joe Hill (qui n’est pas moins que le fils de Stephen King) et illustrée par Gabriel Rodiguez, paru en France en novembre 2010 aux éditions Milady Graphics.

Le début m’a surprise : les espèces de flashbacks au début m’ont un peu perdue et j’ai dû revenir en arrière plusieurs fois pour être sûre de bien comprendre. Ce que, soit dit en passant, je déteste faire quand je lis. Mais après quelques pages, j’ai rapidement repris le fil de l’histoire et j’ai adoré ce premier opus. Il y en a cinq autres il me semble, et il me tarde de les découvrir !

Ensuite, j’ai fini Neph & Shéa : la Fuite d’Aline Wheeler; paru en novembre 2017. J’ai beaucoup aimé le style de l’auteure et ainsi que l’histoire de manière générale. Par contre, j’aurais préféré que certains passages soient plus fournis en détails. Bien qu’ils aient été bien écrits, ils manquent un peu de profondeur à mes yeux Ceci étant dit, je viens de relire la trilogie The Night Angel, dont la richesse frise la folie – ça doit jouer un peu !

Bref, le deuxième tome, L’Exode, sort en novembre, j’ai hâte de le découvrir.

Une belle semaine à vous. ♥

Découvrir d'autres chroniques anglaises

4 Commentaires

  • Assia

    8 octobre 2018 at 11:04

    Bonjour de France Ophélie 🙂
    Je découvre ton blog avec grand plaisir depuis 2 semaines environ.
    Je le trouve vraiment super tant par son contenu que sa présentation, son esthétique qui sont très jolies et inspirantes.
    Je m’intéresse beaucoup au UK et à la culture, la société british.
    J’admire ton parcours et j’aurais aimé avoir fait ça à ton âge 🙂 (j’ai 36 ans).
    Tu sembles être une personne particulièrement « hard working » et passionnée.
    L’enseignement en Angleterre m’aurait intéressée mais ayant tendance au perfectionnisme, j’aurais été très vite dépassée par le « workload ».
    Ça semble être le cas de pas mal de profs British d’après ce que je lis sur le forum du site « TES ».
    Les évaluations et inspections de cet organisme appelé « OFSTED » semblent leur prendre la tête au possible.
    En comparaison, le métier de prof en France semble moins exigeant.

    Bonne semaine à toi Ophélie 🙂

    1. Ophélie G.

      8 octobre 2018 at 19:05

      Ça me fait très plaisir ce que tu dis Assia, un grand merci à toi ! ♥
      36 ans, c’est encore jeune ça ! Tu as le temps de t’y mettre !
      J’avoue que le perfectionnisme est complètement mon problème à l’heure actuelle. Je passe des heures à peaufiner mes ressources pour que les élèves aient envie de travailler et c’est ce qui me prend vraiment, vraiment trop de temps.
      Les inspections font méga peur ici – Ofsted ne devrait pas tarder à venir dans mon école d’ailleurs. Mais en tant que NQT, ça devrait aller !
      Une belle semaine à toi aussi. 🙂 xx

  • Clem

    8 octobre 2018 at 12:18

    Hey Ophélie ! Décidément j’adore tes chroniques. Trouver un système d’organisation qui nous convient peut prendre du temps mais une fois que ta routine sera bien mise en place je suis sûre que ça ira tout de suite mieux ! (j’essaye encore de trouver mon propre rythme donc je ne peux que te comprendre)
    Je voulais te demander, est-ce que tu enseignes le français et l’espagnol à parts égales ? Ça m’intéresse car pour l’instant je suis en Erasmus en Espagne mais l’année prochaine je serai de retour à Leicester et je commencerai à envoyer mes applications pour UCAS et Teach First, et j’aimerai savoir dans quoi je m’embarque haha ! xx

    1. Ophélie G.

      8 octobre 2018 at 19:13

      Salut Clem ! Merci d’aimer mes chroniques ! ♥
      Je sais bien tout ça, mais bon dieu que ça prend du temps !
      Alors je suis dans une école où seul le français est enseigné. Du coup, bien que j’aie un diplôme French with Spanish, je n’enseigne pas d’espagnol. Mais pour avoir un tas d’amis enseignants, l’équilibre dépend vraiment de l’école qui emploie.. Tiens-moi au jus pour les démarches (ou si tu as besoin d’aide d’ailleurs !). Je sais à quel point c’est relou ahah alors bon courage. xx

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Article précédent Article suivant