Follow:
Chroniques du logement

Home Sweet Home #2 : Paperasse et frais

Home Sweet Home #2 : Paperasse et frais

Jusqu’à présent, j’ai eu de la chance côté logement – mise à part l’histoire de Glasgow. À Poitiers, j’avais trouvé mes deux apparts sur Le Bon Coin. À Stamford, j’étais logée par l’école dans laquelle je bossais. À Ketton, je vivais avec une famille géniale. Pour York, je suis donc passée par agence. Et là, ça fait mal, que l’on parle paperasse ou frais.

J’ai un appartement !

Je n’ai pas visité tant d’appartements que ça au final. J’ai organisé des visites, en ai annulé certaines, en ai ajouté d’autres. Au final, en quelques jours j’avais trouvé. Cet appartement remplit quasiment tous les critères que j’avais énoncés dans le premier article de cette série :

  • Il est clair et lumineux ;
  • Avec une chambre ;
  • À la décoration neutre ;
  • Non-meublé mais avec cuisine qui comprend le frigo, la gazinière et le four (on appelle ça des white goods en anglais) ;
  • Qui comprend une machine à laver (qui en plus fait sèche-linge, je suis joie !).

Il y a de la moquette par contre (mais ni dans la cuisine, ni dans la salle de bains) et se trouve près du centre-ville et à 40 minutes de marche de la fac. Ça reste faisable et au pire, il y a les bus. Du coup, je ne me plains pas trop. Même si ça va m’obliger à gérer les transports. Vous ai-je déjà expliqué à quel point je suis noob en matière de bus ? Je me trompe toujours et me perds. Toujours.

Des frais, des frais

C’est là que le bât blesse. Je savais que passer par agence me reviendrait cher. Sachez donc que si vous souhaitez passer par agence pour trouver un logement au Royaume-Uni, il vous faudra économiser ! Entre le holding deposit pour assurer que vous prenez le logement, la caution, le premier mois de loyer, les frais d’agence et tout ça, ça m’a quand même coûté près de £2000. Certes, la moitié représente la caution, que je récupérerai dans un an. Mais quand même, ça se réfléchit. En plus de cela, si jamais vous ne passez pas les vérifications de références, l’agence peut garder une partie de l’argent (le holding deposit de £200 dans mon cas). Gloups !

Le problème, c’est que c’est une somme d’argent à débourser dès le départ. Pas en plusieurs fois non, d’un seul coup. C’est la première fois que je fais un virement si élevé. Autant vous dire que je n’étais pas sereine en cliquant sur le bouton « valider » du site de Lloyds. :’) Malgré tout, j’étais quand même bien contente de le faire.

De la paperasse, encore et encore

Après avoir visité un appartement merveilleux (à comprendre : qui remplissait les 3/4 de mes critères), j’ai contacté l’agence par téléphone pour leur dire que j’étais intéressée et pour remplir une application form. Je devais leur indiquer mon job et le salaire touché, si j’avais des animaux, si je fumais, etc. L’agence a transmis ces informations aux propriétaires de l’appartement afin qu’ils décident (ou non) de m’accepter. Quand la nana de l’agence m’a appelée pour me dire que c’était bon, je pensais que l’affaire était dans le sac. Que nenni !

Une fois l’accord des proprios donné, j’ai dû signer un document en ligne (je ne savais même pas que ça se faisait !), pour confirmer que je prenais l’appartement et m’acquitter de £200 pour « réserver » l’appartement.

Puis, on m’a envoyé un deuxième document à compléter, avec les informations de mes référents. J’ai dû attendre plusieurs jours que ces referencing checks mentionnés plus tôt soient acceptés pour être sûre d’avoir l’appartement. Ça a pris quelques jours puisqu’il y a deux points noirs au tableau. Le premier, c’est je n’ai pas loué de logement à Ketton, puisque j’habitais avec une famille. Je ne payais pas de loyer, donc niveau référence, j’étais mal barrée. Le second, c’est que je suis étudiante. Même si j’ai accès à une bourse non-négligeable, c’est un peu le bazar. Mais miracle, c’est passé !

Une fois ces vérifications faites, j’ai enfin pu procéder à la signature du bail, une fois encore de manière électronique.

Me voilà donc locataire d’un joli petit appartement. Il ne me reste plus qu’à le meubler maintenant ! La suite au prochain épisode !

Article précédent Article suivant

Vous aimerez peut-être aussi

4 Commentaires

  • Reply prettylittletruth

    Je me souviens quand j’ai du me prendre un appart quand je suis arrivee en Angleterre. La galere! Et c’etait tellement cher aussi! Je suis bien contente d’en avoir fini avec ca! 🙂

    26 septembre 2017 at 08:59
    • Reply Ophélie G.

      J’avoue que je suis soulagée d’en avoir fini avec ça pour le moment.. Au moins un an tranquille, youhou ! xx

      26 septembre 2017 at 18:54
  • Reply Sabine

    Ca se passe pareil ici 😀 Il faut payer pour réserver l’appartement, sans être sur de l’avoir… Très bizarre, remarque c’est pareil avec les VISA ! Et ce que l’on ne savait pas c’est que souvent pour être sûrs d’avoir l’appart les gens proposent de payer 10 ou 20 dollars en plus par semaine de loyer…

    Bonne installation 😀
    Tu nous feras voir ce que ça donne ?
    xx

    26 septembre 2017 at 22:49
    • Reply Ophélie G.

      C’est quand même l’arnaque cette histoire !
      Je vous montrerai avec plaisir ! xx

      27 septembre 2017 at 17:33

    Laisser un commentaire