Edimbourg enneigée : Welcome to a Winter Winderland

par Ophélie G.
22 commentaires
Edimbourg Castle sous la neige

Je rêvais de voir Edimbourg enneigée. Le contraste vieilles pierres/neige m’avait fascinée à York à l’hiver 2018. Il faut dire que de là où je viens, il ne neige que très peu. Dans la nuit du 28 au 29 décembre, j’ai entrouvert les stores et j’ai regardé les flocons tomber. Alors, j’ai croisé les doigts pour que la neige tienne jusqu’au lendemain. A 7 heures, c’est avec l’énergie d’une enfant le matin de Noël que j’ai regardé les quelques centimètres qui recouvraient le sol, les voitures et les toits. J’ai attendu que le jour se lève, j’ai enfilé écharpe, bonnet et gants et je suis allée prendre un grand bol d’air dans les rues de Old Town, la vieille ville d’Edimbourg.

Est-ce que je vais regretter toute cette neige quand je devrais aller bosser le lendemain ? Probablement. Pour l’heure, je suis bien trop excitée pour y penser.

Remonter le Royal Mile jusqu’au Château d’Edimbourg

Le Royal Mile, ce sont plusieurs rues bout à bout qui vont du palais de la Reine, Holyrood Palace, au château d’Edimbourg, perché sur sa colline. C’est une étape indispensable de toute promenade dans le vieux centre de la ville. J’avoue que cette partie de la ville me fait un peu peur : ça monte, doucement certes, mais jusqu’au château. Est-ce que ça va glisser ? Je ne m’aventure pas sur le Royal Mile par le bas, je coupe via le North Bridge, un peu au milieu : il y a quelques endroits où je voulais absolument aller : St Giles’ Cathedral, Lady Stair’s Close et son Musée des Ecrivains et l’esplanade du château. Tout se trouve dans la partie haute du Royal Mile, autant limiter les dégâts.

Contre toute attente, ça ne glisse pas autant que je l’aurais pensé. Sur les trottoirs, les sableuses sont passées mais quand on est maladroit comme moi, c’est quand même une aventure. La ville tourne au ralentir dans les rues. Les voitures, les passants. Il y a des fous à vélo, d’autres qui courent. Moi qui ai du mal à rester sur mes deux jambes, je suis mi-jalouse, mi-admirative.

En marchant, je vois mon reflet dans les vitrines des boutiques fermées à cause de la pandémie : j’ai clairement abandonné tout effort stylistique (déjà que je ne suis pas une fashionista de base) : ma veste de pluie adorée est enfilée par-dessus ma veste en polaire, le combo chaussettes de rando + Converses est particulièrement laid et mon visage disparaît entre l’écharpe et le bonnet. Mais au moins, je n’ai absolument pas froid. Les quelques courageux qui, comme moi sont venus prendre des photos, n’ont pas l’air plus stylés que moi.

★ Le Royal Mile, Parliament Square et Lady Stair’s Close

Aucune déception en remontant le Royal Mile. C’est bien ce que j’avais imaginé : le contraste des pierres sombres et de la neige est du plus bel effet. Je regrette un peu que la rue soit si vide, si calme, mais d’un autre côté, c’est assez exceptionnel. Autant en profiter. Je m’arrête là où j’avais prévu. La cathédrale St Giles et Parliament Square sont sublimés par la neige. Mais peut-être pas autant que Lady Stair’s Close. Cette petite rue est d’ordinaire fort belle mais là, elle prend des allures de Narnia avec son lampadaire qui trône au milieu de la place. Le Musée des Ecrivains n’a pas réouvert ses portes depuis le printemps 2020, il me tarde de pouvoir y retourner.

Le Royal Mile enneigé
Gladstone Land est fermé au public en ce moment, c’est l’occasion de monter l’étroit escalier de pierre pour admirer la rue enneigée.

★ Edinburgh Castle

De l’esplanade, la vue sur Edimbourg est à couper le souffle. J’étais curieuse de voir jusqu’où la neige s’étendait, je ne suis pas déçue. De là, je peux admirer les toits de la ville, recouvert d’un manteau blanc immaculé. Au loin, les Pentland Hills disparaissent presque sous la neige. C’est beau. Je me dis quand même que ça va être bien emmerdant d’y conduire le lendemain, mais c’est un souci pour plus tard. (Edit : Ça a été un calvaire.)

Edimbourg Castle sous la neige
Les toits d'Edimbourg enneigés
A gauche, Arthur’s Seat est légèrement recouvert de neige. Ce sera pour une prochaine promenade !

Contourner le château via Grass Market et Castle Terrace

Il y a un shortcut, un passage pas vraiment secret qui permet de passer du Royal Mile à Victoria Street. En temps normal, c’est très pratique. Sauf que Upper Row, la petite voie sans issue qui permet d’accéder à Victoria Terrace, est complètement gelée. Le genre de verglas sur lequel tu n’oses pas t’avancer. Et en plus, c’est en pente. Hors de question que je m’aventure dans ces eaux-là, je n’ai aucune envie de tomber.

Je redescends donc, passe sur le pont George IV et descends Victoria Street – la rue censée avoir inspiré J.K. Rowling pour son chemin de traverse – avec précaution. Je l’aime bien cette rue qui descend, avec ses boutiques colorées alignées sur les trottoirs. Il y a un peu de slush, de la neige fondue, sur la route, et les trottoirs n’ont pas été salés mais en longeant les murs, ça passe crème. Chose marrante, le raccourcis-escalier que je voulais prendre est complètement sec.

Victoria Street enneigée

Grass Market est désert et là encore, c’est étrange de voir ça. En temps normal (jadis, dans une autre vie), ça bouillonne de vie, entre les gens assis en terrasse et les promeneurs. Là, c’est d’un calme plat. Au bout de Grass Market, le château se dresse entre deux bâtiments et est éclairé par un bout de soleil un peu timide mais tellement, tellement chaleureux.

Castle Terrace, un peu plus loin derrière, offre une vue imprenable sur le château. Le parking est recouvert de neige, aucun conducteur n’a tenté de s’y garer. Ça fait du bruit sous les pieds, j’aime bien. Et ça permet de se réjouir de la vue, sans avoir à slalomer entre les véhicules. Difficile de détacher ses yeux du château d’ailleurs. J’oublie toujours à quel point il est étendu – je n’y ai mis les pieds qu’une seule fois, et c’était en octobre 2010. Ça remonte.

Errer dans le cimetière de St Cuthbert et traverser Princes Street Gardens

Les cimetières me fascinent toute l’année. The older, the better ! Une fois de plus, celui de St Cuthbert, à l’extrémité ouest des Princes Street Gardens, me laisse rêveuse. Ces vieilles tombes décrépies recouvertes de neige, avec les lampadaires éclairés et l’ombre du château qui domine la colline – le temps semble s’être arrêté.

Edimbourg Castle sous la neige
Le château d’Edimbourg, toujours quelque part dans le paysage.

Il y a beaucoup plus de monde dans le parc. Des familles venues jouer avec leurs enfants, des gens qui promènent leur chien ou d’autres qui se promènent en couple. Le point commun entre tous ces inconnus ? Le sourire béat qui s’étale sur leur visage. Je trouverais ça ridicule si moi-même, je ne souriais pas bêtement. A croire que les premières neiges mettent du baume au cœur de tout le monde.

Edimbourg Castle sous la neige

Impossible de finir ma promenade sans passer faire un coucou à Sir Walter Scott, bien à l’abris sous le Scott Monument. Cette partie du parc n’est pas ouverte au public ce matin, des ouvriers municipaux sont en train de virer la neige des sentiers à grands coups de pelle. Ça n’empêche pas d’admirer le haut monument gothique dont la sombre silhouette détonne contre le paysage enneigé.

Cette balade au cœur d’Edimbourg enneigée m’a fait le plus grand bien. L’avantage de vivre dans la capitale écossaise, c’est que je sais que je vais pouvoir profiter de réels hivers, avec de la neige, des températures en dessous de zéro et du verglas. Une chose est certaine : je vais devoir davantage m’équiper, en achetant un vrai manteau d’hiver par exemple, et des pantalons un peu plus chauds que mes jeans.

Vous aimeriez aussi

Laisser un commentaire

22 commentaires

Ana 5 janvier 2021 - 07:34

Je vivais à Edimbourg il y a 10 ans et on avait eu beaucoup de neige à l’époque (plus de 30-40 cm) par endroits, et cela avait durer au moins une semaine. Les aéroports étaient fermés, c’était le chaos ce qui amusait fortement mes amis canadiens.

Répondre
Ophélie G. 5 janvier 2021 - 17:21

Je pense que depuis, ils se sont améliorés en gestion de la neige (sauf les routes secondaires, ça reste la mort !). Quand je vivais à Glasgow il y a 10 ans, on avait eu pas mal de neige aussi, c’était magique ! xx

Répondre
Audrey Favre 5 janvier 2021 - 13:30

C’est beau !! Je ne me lasse jamais des paysages enneigés à cette période de l’année, et puis comme tu dis, les vieilles pierres sous la neige, c’est irrésistible ! Il neige souvent à Édimbourg ?
Si ça peut t’éviter l’achat de nouveaux pantalons, l’association collants (fins ou épais) et jeans permet de rester bien au chaud ! Plus que des pantalons d’ailleurs, ce sont des chaussures à semelles épaisses qui te tiendront au chaud.

Répondre
Ophélie G. 5 janvier 2021 - 17:23

Comme c’est mon premier hiver à Edimbourg, je ne peux pas trop me prononcer sur la question de la neige.. Mes collègues ont l’air de dire que normalement, ça arrive plus tard dans l’hiver quand neige il y a.
Je note l’idée des collants mais pour aller sous les leggings car je ne porte pas de jeans pour aller au boulot. Mais j’essayerai quand j’irai me balader (une fois que le confinement sera terminé). Merci du conseil. 😀 xx

Répondre
Amandine 5 janvier 2021 - 19:15

Tes photos sont magnifiques et invitent vraiment au voyage. La neige va si bien à Edimbourg ♥

Répondre
Ophélie G. 7 janvier 2021 - 12:14

Je suis d’accord, la neige va terriblement bien à cette ville d’ordinaire déjà magnifique ! xx

Répondre
Coralie 7 janvier 2021 - 09:08

Quelle belle Edimbourg enneigée ! Un instant, je me suis retrouvée dans la ville à arpenter ses ruelles. Merci Ophélie.

Répondre
Ophélie G. 7 janvier 2021 - 12:16

Ravie que la balade ait été à ton goût ! 🙂 xx

Répondre
3 kleine grenouilles 8 janvier 2021 - 09:00

Tes photos sont magnifiques et me donnent à chaque fois envie de faire un petit voyage à Edimbourg. Est-ce que la neige a tenu ?

Répondre
Ophélie G. 9 janvier 2021 - 11:28

La neige tient surtout en dehors du centre-ville. 🙂 Dans les Pentland, c’est encore tout blanc ! Par contre par chez moi, c’est just un peu gelé mais rien de fou. xx

Répondre
lewerentz 8 janvier 2021 - 11:53

Merci pour ces très jolies photos

Répondre
Ophélie G. 10 janvier 2021 - 10:02

Ravie qu’elles te plaisent ! xx

Répondre
Cindy 10 janvier 2021 - 14:40

J’ai abandonné toute idée de style quand les températures sont tombées sous zéro à Glasgow ! Je confirme, un bon manteau, de bonnes chaussures et un collant sous le jean rendent toutes marches en hiver beaucoup plus agréables (un investissement mais tu sais que tu t’en resservira sûrement en Ecosse !). Belles photos 🙂 xx

Répondre
Ophélie G. 11 janvier 2021 - 12:48

C’est même pas tellement un investissement.. J’ai toujours des collants qui traînent, et j’ai mes chaussures de rando ! Autant s’en servir. :p xx

Répondre
Adrienne - Madame Dree 11 janvier 2021 - 11:44

Que c’est joli sous la neige <3

Répondre
Ophélie G. 11 janvier 2021 - 12:46

Je trouve aussi ! ♥ xx

Répondre
Emy 11 janvier 2021 - 15:05

que c’est beauuuu merci pour ces photos!

Répondre
Ophélie G. 11 janvier 2021 - 18:45

Mais de rien ;-)! xx

Répondre
Lolli 14 janvier 2021 - 10:49

Un beau tour d’Edimbourg enneigé grâce à toi. Tes photos me font rêver. C’est vraiment une ville magnifique, pleine de mystères je trouve.

Répondre
Ophélie G. 15 janvier 2021 - 11:08

Il faudra que tu viennes voir ça de tes propres yeux. 🙂 xx

Répondre
Lucie 16 janvier 2021 - 14:43

C’est vraiment très beau Edimbourg sous la neige (et même sans la neige !). J’ai eu la même réaction que toi quand il a neigé par chez nous: dehors dès qu’il a fait jour pour en profiter avant que ca fonde (au final ça a tenu toute la semaine !) avec l’attirail pas glamour du tout mais bien chaud. J’ai passé deux heures à faire le tour de Stafford et des parcs autour. Une vraie gamine. Dans le centre, il y avait des gens qui se sont mis à faire une bataille de boules de neige sur la place de marché, ça faisait plaisir à voir.

Répondre
Ophélie G. 16 janvier 2021 - 19:01

J’ai vu tes photos, Stafford n’est pas mal non plus sous la neige ! Ça devait être sympa de voir les gens se battre à coup de boules de neige. 😀 Ici, la neige va et vient, mais pas partout dans la ville.. Genre dans le centre, on n’en a pas eu beaucoup mais alors en périphérie, je te raconte même pas ! xx

Répondre

Le blog utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Si vous n'êtes d'accord, vous pouvez refuser. Accepter Lire la suite