Follow:
Bavardages

Vivre un concert sans écran interposé

Vivre un concert sans écran interposé

Il y a quelques temps, j’ai revu Bring Me The Horizon, mon groupe favori, en concert au Zénith de Paris. Oui, oui, encore. Comme d’habitude, leur prestation était franchement géniale, mais ce n’est pas vraiment de ça dont j’avais envie de vous parler dans cet article. Aujourd’hui, j’avais envie de vous raconter à quel point j’ai apprécié ce concert, notamment à cause du fait que je ne m’étais pas embarrassée de mon appareil photo. Lui qui pourtant ne quitte jamais mon sac était sagement resté chez moi, à l’abri du chaos de la fosse. Car oui, pour un concert de Deathcore, le mosh pit se métamorphose en quelque chose de très spécial. Je ne sais pas pourquoi mais ce jour-là, je n’avais pas envie de le prendre, ce bridge que j’aime tant. J’avais envie de profiter à fond du concert, de la musique et de l’ambiance, sans être parasitée par le besoin de prendre quelques clichés.

Et je n’ai franchement pas regretté mon choix.

Ce concert, je l’attendais depuis des mois : c’était le 14 avril, date d’anniversaire de ma meilleure amie avec qui j’allais passer cet incroyable moment. Je me suis rendue compte que parfois, à trop vouloir en faire, on gâche l’émotion du moment. Ce jeudi soir, nos verres de bière dégueulasse et hors de prix à la main, on a dansé, sauté, transpiré, hurlé, chanté à l’unisson avec le groupe et le public, et il n’y avait rien de plus beau que ce joyeux bordel musical. Quasiment personne ne prenait de photos, et ce n’est pas uniquement parce que la fosse c’est l’enfer pour ce genre de concert, entre les pogos et les death walls. Non, tout le monde profitait et s’éclatait, et ça faisait tellement de bien. La seule fois où j’ai sorti mon portable, comme les trois quarts des gens, c’était pour faire de la lumière, faute de briquet. Pas une seule seconde j’ai eu envie de prendre une photo, ou de filmer. C’était bien la première fois que ça m’arrivait.

Certes, je n’ai pas de photos à regarder quand l’envie me prend de me replonger dans l’instant. Pourtant, aucune photo n’aurait pu immortaliser cette sensation de liberté totale que j’ai éprouvée ce jour-là – une sensation dont je me souviendrais toujours je pense. Les boum-boum de la musique qui résonne dans ton cœur, la chaleur moite qui fait de tes cheveux un véritable désastre, les accords qui font écho dans tes oreilles, le bonheur qui en devient presque palpable. Tout ça ne transparait pas sur des photos, aussi réussies soient-elles.

On est sorties de la salle avec des étoiles plein les yeux, avec les dernières images du concert imprimées sur la rétine. Avec la promesse silencieuse de revivre tout ça encore une fois.

Article précédent Article suivant

Vous aimerez peut-être aussi

6 Commentaires

  • Reply Anaïs

    ooooh comme j’aurais aimé assister à leur concert, ça devait être purement magique et absolument bon! Je comprends tout à fait ton sentiments, et puis ne dit-on pas que notre mémoire est le meilleur disque dur au monde? 😉

    Bisouuuus ♥

    19 avril 2016 at 16:37
    • Reply Ophélie G.

      C’était juste génial ! Je les revois en concert vendredi à Londres (hiiiii ♥) et j’espère que ce sera le même genre d’expérience ! 😀 Bisous ♥♥

      20 avril 2016 at 08:16
  • Reply Frenchie au Canada

    Je ne connais pas du tout Bring Me The Horizon (honte a moi!) mais je suis tout a fait d’accord avec toi que parfois ca fait du bien de profiter du moment au lieu de vouloir toujours tout documenter! Et j’imagine que pour des artistes c’est aussi plus plaisant d’avoir un public qui s’éclate que plein de gens en train de prendre des photos avec leur telephone

    20 avril 2016 at 16:15
    • Reply Ophélie G.

      Va écouter BMTH sur Youtube, ça te plaira peut-être ! 😀 J’imagine également que pour les artistes, c’est bien aussi d’avoir un public réactif, à des années-lumières de leurs téléphones. xx

      21 avril 2016 at 17:44
  • Reply Etheal

    Pendant trèèèès longtemps, je voulais absolument prendre des photos parfaites pour avoir pleins de souvenirs et pour me rendre compte après que je ne les regardais presque jamais. Maintenant je profite au maximum sans regarder les artistes à travers mon appareil photo et c’est mille fois mieux ! Il suffit de fermer les yeux pour se souvenir à nouveau de ces merveilleux souvenirs de concert finalement. Ça me permet aussi de ne pas avoir peur pour mon pauvre appareil photo d’ailleurs ahah 🙂 xx

    21 avril 2016 at 10:46
    • Reply Ophélie G.

      Pareil, toutes mes photos de concerts sont rangées dans un coin de mon PC, mais je ne les regarde jamais.. Alors maintenant, je laisse l’appareil photo à la maison, et je PROFITE de ce pour quoi je suis présente. Et comme toi, ça m’évite d’avoir peur pour lui ahah ! xx

      21 avril 2016 at 17:46

    Laisser un commentaire