Follow:
Go Green in England

Modifications corporelles et soins naturels

Modifications corporelles et soins naturels

Cet article me trotte en tête depuis quelques temps déjà. Une mésaventure m’a motivée à enfin le rédiger. Au programme du jour donc, il va être questions de modifications corporelles (piercing, implant et tatouage) et des soins naturels qu’il est possible d’appliquer. Parce que c’est bien beau, mais comment réussir à passer outre la Biseptine et la Bépanthène pour des produits plus naturels ?

Mise en contexte

Il y a quelques temps, un de mes implants au sternum a fait sa crise d’adolescence. Alors que je ne me souviens pas l’avoir accroché, il est devenu rouge et douloureux, et a méchamment gonflé. Le problème des implants, c’est qu’ils sont capricieux et que le corps peut les rejeter. Si c’est le cas, il faut aller dans un salon de pierceur pour le faire enlever. A part ça, ce sont de petites merveilles, c’est promis !

Ceci étant dit, je ne suis pas du genre à m’inquiéter pour ce genre de choses. Quand c’est devenu vraiment moche, ça m’a plus emmerdée qu’autre chose. Le véritable problème, c’est que mes implants ne sont pas très vieux. Impossible pour moi de savoir s’il s’infectait ou s’il faisait un rejet. Après réflexion, il s’agissait d’un début d’infection, qui a résulté en un début de rejet.

Quand j’ai eu ce léger problème, je n’étais pas chez moi et je n’avais donc pas accès à ma Biseptine (les piercés comprendront de quoi je parle) adorée et il m’était impossible de me rendre chez un pierceur. Et puis, je me suis dit que ce n’était peut-être pas si mal et qu’il devait y avoir d’autres moyens de gérer le problème. Alors je me suis tournée vers les produits que j’avais sous la main.

Pourquoi se tourner vers les soins naturels ?

Une modification corporelle, qu’il s’agisse d’un piercing, d’un implant ou d’un tatouage, nécessite des soins. Seulement, il y a aujourd’hui des alternatives naturelles. On trouve aujourd’hui des tas de marques sur le marché qui permettent de prendre soin de ses modifications corporelles de manière plus naturelle que les traditionnels Biseptine et Bépanthène.

Cependant, ce n’est pas de ces produits-là dont je veux parler aujourd’hui. J’ai envie de vous présenter les alternatives que j’ai adoptées et ce, pour plusieurs raisons :

  1. Ma conscience se sent mieux (et c’est important pour moi).
  2. C’est beaucoup moins cher.
  3. C’est moins nocif que les produits traditionnels.
  4. Ce sont des produits qu’on a souvent sous la main.

Une petite précision s’impose. Il s’agit de votre corps, de vos modifications corporelles. En cas de doute, la première chose à faire est de se tourner vers un professionnel qui saura vous orienter vers la méthode à suivre. La seconde, c’est d’écouter votre corps. En général, vous êtes le/la mieux placé·e pour savoir ce dont vous avez besoin.

Ma trousse de soins green

A l’heure actuelle, ma trousse de soins green spéciale modifications corporelles ne contient que quatre produits, qui ont l’avantage d’être multi-usages (je m’en sers aussi pour me démaquiller ou pour les produits ménagers par exemple). Depuis que je les ai, ils ont fait leurs preuves à plus d’une reprise :

  • De l’eau salée ;
  • De l’huile essentielle d’arbre à thé ;
  • De l’huile de noix de coco ;
  • Des compresses et des coton-tige (on repassera pour le côté green de la chose, mais c’est un indispensable).

Les usages que je fais de ces produits

L’eau salée, c’est la vie.

Tout le monde a chez soi de l’eau, du sel (gros ou fin) et de quoi faire bouillir tout ça. L’eau salée s’avère très utile pour nettoyer et faire dégonfler un piercing capricieux. Pendant une semaine, à raison de deux ou trois fois par jour selon mon emploi du temps, j’ai appliqué une compresse imbibée d’eau salée (bouillie, mais refroidie !) sur mon implant. En quelques jours à peine, il avait déjà bien dégonflé ! J’applique cette méthode depuis longtemps, elle a toujours fait ses preuves.

C’est donc plutôt utile pour les cicatrices hypertrophiques (qu’on appelle souvent des chéloïdes, à tort). C’est aussi à l’eau salée que je nettoie mes nouveaux piercings. Je n’utilise plus de désinfectants, car ils sont en général trop agressifs pour moi. Avec une quinzaine de piercings à mon actif, je peux affirmer que l’eau salée suffit largement.

Je viens d’ailleurs de faire poser deux nouveaux implants. Le pierceur m’a dit d’utiliser uniquement de l’eau salée pour les nettoyer. Au bout de dix jours, ils vont très bien. Par contre, j’ai fait une allergie aux pansements, c’est moche.

L’huile d’arbre à thé, ce produit miraculeux

C’est probablement l’HE que tout le monde possède à la maison. Chez moi, elle est multitâche. Quelle n’a pas été ma joie en apprenant qu’on pouvait également s’en servir pour les modifications corporelles ! Ses propriétés sont multiples : antiseptique et antifongique sont celles que je retiens pour les piercings. Et en plus, elle pénètre facilement. On peut donc l’utiliser autour d’un piercing, elle se distribue naturellement plus profondément dans la plaie.

Si l’eau salée ne s’avère pas assez efficace contre les « chéloïdes », une goutte d’HE d’arbre à thé mélangée à une huile végétale et appliquée en massage fait des merveilles. On peut aussi coupler les compresses d’eau salée aux massages d’HE pour plus d’efficacité.

Soit dit en passant, j’ai un jour arraché un de mes hélix (piercing dans le cartilage de l’oreille) en me battant un peu trop violemment lors d’un combat de judo. La chéloïde que je me traînais depuis des mois est partie sur le coup. Mais l’HE d’arbre à thé, c’est quand même à la portée de plus de personnes qu’un kimono. 😉

L’huile de noix de coco est parfaite pour les tatouages.

Cet été, j’ai fait retoucher les étoiles que j’ai tatouées sur le bras (après neuf ans, il était grand temps !) et je ne voulais pas acheter de Bépanthène. Ce n’est plus un mythe, la composition de cette crème est vraiment dégueue. Qui a envie d’étaler du pétrole sur un tatouage fraîchement réalisé ?!

J’ai donc appliqué de l’huile de coco plusieurs fois par jour pour l’hydrater, et la cicatrisation s’est déroulée comme il se doit. J’avais déjà testé sur mes tatouages aux mollets. A cause du frottement des collants ou des pantalons, l’huile était absorbée trop rapidement, et il fallait que j’en mette vraiment souvent. Mais c’est très efficace, naturel, et ça sent bon !

De temps en temps, j’en étale sur mes tatouages pour les hydrater, ils aiment beaucoup. 🙂

La prochaine étape ? Voir avec un pierceur si je peux remplacer les compresses par des cotons lavables. Je ne suis pas certaine que ce soit top, notamment pour le côté stérile de la chose, mais ça vaut le coup de se renseigner.

J’aime l’idée de prendre soin de mes modifications corporelles de manière naturelle. Si vous avez d’autres astuces à ce niveau, je serais très curieuse de les connaître. N’hésitez pas à les partager en commentaire !

Article précédent Article suivant

Vous aimerez peut-être aussi

4 Commentaires

  • Reply Maëva's Mapa Mundi

    J’ai peu de piercing mais ça peut s’avérer utile, merci pour les tuyaux! 😉

    26 novembre 2017 at 12:19
  • Reply Vanessa

    Très chouette cet article !
    Moi aussi je suis pour le naturel, pour à peu près tout d’ailleurs (enfin j’essaie).
    Je fais cicatriser mes tattoos à l’huile de coco depuis de très nombreuses années et ils sont nickels (d’ailleurs je les hydrate régulièrement avec aussi 😉 ).
    Merci pour l’astuce de l’eau salée comme désinfectant, je vais m’en servir sur un de mes piercings qui me pose quelques petits soucis.
    Au plaisir de te relire !
    Vanessa

    27 novembre 2017 at 13:43
    • Reply Ophélie G.

      Je suis aussi pour le naturel dans à peu près tous les domaines. 😉
      N’hésite pas à repasser par ici pour me dire si l’eau salée a marché pour toi, je suis curieuse ! xx

      27 novembre 2017 at 14:48

    Laisser un commentaire