Mirecourt, capitale française de la lutherie

par Ophélie G.
4 commentaires
Mirecourt, ville de luthiers

Mirecourt, c’est une petite ville de presque 6.000 habitants (mais pas tout à fait), située dans les Vosges, à une cinquantaine de kilomètres au sud de Nancy. Très honnêtement, je ne pense pas que Mirecourt soit une destination touristique très répandue – et pour cause, il n’y a pas grand chose à faire. La raison de mon séjour là-bas ? Mon frère y fait ses études : Monsieur apprend, avec son adorable chérie, à fabriquer des violons. Voilà donc le pourquoi du comment. Cependant, mon séjour mérite qu’on s’y attarde un peu en photos.

Je suis mal tombée, puisque les 8 jours où j’y suis allée, la canicule frappait fort sur la région. En résultat, nous ne sommes pas beaucoup sortis, car même prendre l’apéro à l’ombre tard le soir relevait d’une véritable aventure (et, je ne peux pas me mettre au soleil ahah). On a quand même eu le temps de se faire un pique-nique près du Madon, la rivière qui traverse la ville, une journée d’airsoft (mais si, quand les joueurs jouent à faire la guerre IRL, habillés comme des militaires..), une brocante et un musée – entre-autres.

Mirecourt, capitale française de la lutherieMirecourt, capitale française de la lutherieMirecourt, capitale française de la lutherieMirecourt, capitale française de la lutherie

J’ai profité de ce séjour pour apprendre à maîtriser mon appareil photo bridge (un Samsung WB2100). Jusqu’à présent, je n’utilisais que le mode « automatique ». Un ami de mon frangin ayant un reflex, il m’a conseillé, et m’a appris deux trois trucs pour avoir de meilleurs rendus photographiques. J’ai enfin réussi à capturer une image de la Lune ! Lors d’une balade non loin de Mirecourt, la lumière qui passait entre les feuilles rouges d’arbres sur le parvis d’une église était magnifique, et en mode automatique, ne donnait rien du tout. J’ai encore des progrès à faire, mais ça commence..

Mirecourt, capitale française de la lutherieMirecourt, capitale française de la lutherieMirecourt, capitale française de la lutherieMirecourt, capitale française de la lutherie

On a quand même réussi à sortir le bout de notre nez pour une sortie au musée de la lutherie, où les photos n’etaient pas permises mais où mon frère et un de ses amis m’ont joué du violon et du violoncelle. On a également profité d’une balade le long du Madon. Il y avait de jolies portes ouvragées, et personne en vue, si ce n’est de nombreux insectes. J’ai développé une certaine passion pour les portes, délabrées ou non. Ces portes qui se détachaient des murs de pierre, ensevelies sous le lierre et autres plantes grimpantes, ont attiré mon œil et ont fait de parfaits modèles ! Et que dire de cette poignée ouvragée, superbe dans cette allée oubliée.

Mirecourt, capitale française de la lutherieMirecourt, capitale française de la lutherieMirecourt, capitale française de la lutherieMirecourt, capitale française de la lutherie

Vous aimeriez aussi

Laisser un commentaire

4 commentaires

LadyMilonguera 20 juillet 2015 - 15:56

Le coin semble bien charmant…

Répondre
Jee 20 juillet 2015 - 15:56

J'adore tes photographie! Elles sont superbes!
Et puis pour une première fois en manuel, je les trouve très réussie

Répondre
Ophélie G. 20 juillet 2015 - 15:58

J'ai pris pleins de clichés du même "modèle" en modifiant les paramètres à chaque fois, histoire de me familiariser avec ce mode que je découvrais. Un vrai plaisir ! Je suis contente que tu les apprécies, vu que t'y connais bien en photo ! xx

Répondre
Ophélie G. 20 juillet 2015 - 15:59

Je dirais que cette ville fait partie de celles où il faut chercher, ouvrir davantage ses yeux, pour découvrir pleins de recoins charmants. 😉 xx

Répondre

Le blog utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Si vous n'êtes d'accord, vous pouvez refuser. Accepter Lire la suite