Follow:
Culture : TV & Cinéma

A voir : The Marvellous World of Roald Dahl

A voir : The Marvellous World of Roald Dahl

Bien qu’il ne soit plus de ce monde depuis 1990, Roald Dahl n’a pas fini de faire parler de lui. Entre l’adaptation de The BFG (Le Bon Gros Géant en français) au cinéma par Steven Spielberg et le centième anniversaire de sa naissance, il y a matière à en dire. A l’occasion de tout ça, la BBC a produit un formidable portrait de l’auteur à travers un documentaire, The Marvellous World of Roald Dahl (« Le Monde Merveilleux de Roald Dahl »). Cet auteur britannique, on le connaît pour certains de ses romans qui font partie des plus belles œuvres de la littérature jeunesse britannique. Parmi celles-ci, on connaît notamment Matilda (Matilda, 1988), Charlie et la Chocolaterie (Charlie and the Chocolate Factory, 1964), James et la Grosse Pêche (James and the Giant Peach, 1961) ou encore Sacrées Sorcières (The Witches, 1983).

Je suis très fan de l’auteur et j’ai adoré ce documentaire. Il fallait que je vous en parle !

The Marvellous World of Roald Dahl

A l’image de l’auteur lui-même, ce documentaire d’une heure semble un peu brouillon et un peu fou. Et pourtant, il est très justement réalisé. Au cœur de ce documentaire, il y a bien sûr plusieurs interviews de Roald Dahl en personne. Il nous raconte ses souvenirs et ceux-ci prennent corps sur l’écran, illustrés par un savant mélange de mini-films et de dessins de Quentin Blake. Car peut-on parler de Roald Dahl sans mentionner cet incroyable illustrateur qu’est Quentin Blake ? Ce dernier a illustré les romans jeunesse de Roald Dahl de 1978 (en commençant par The Enormous Crocodile, L’Enorme Crocodile en français) jusqu’à la mort de l’auteur. Des illustrations pleines de couleurs et de magie.

A voir : The Marvellous World of Roald Dahl

Ca et là sont également glissées des anecdotes de Liccy, qu’il a épousé en 1983, et de Lucy, sa plus jeune fille, née en 1965. Elles reviennent avec émotion sur le souvenir d’un mari et d’un père. Parmi ces interviews, on retrouve également des photos, des notes de l’auteur lui-même. Et aussi, des lettres qu’il a écrit à sa mère. Des détails qui nous font entrer dans le quotidien de l’auteur, au plus près de ce qu’à pu être sa vie.

A voir : The Marvellous World of Roald Dahl

On découvre alors un homme formidable au-delà de l’auteur de renom – un mari aimant, un père merveilleux. Ce documentaire ouvre le livre de la vie de Roald Dahl et nous invite à partager son histoire en douze chapitres plus passionnants les uns que les autres.

Portrait d’un touche-à-tout

S’il y a bien un terme qui définit Roald Dahl à la perfection, c’est celui de « touche-à-tout ». Au cours de sa vie, il a vécu mille et une aventures. Car avant d’être cet auteur merveilleux, Roald Dahl a porté bien d’autres casquettes.

Engagé dans l’armée pendant la Seconde Guerre Mondiale, il est envoyé en mission en Afrique. Peu après ça, il s’engage dans la Royal Air Force (RAF) et devient pilote. Il échappe de peu à la mort après un atterrissage raté et un avion en feu. Cela ne l’arrête pas : sitôt remis, il repart au combat. Puis il est envoyé en mission aux Etats-Unis pour les convaincre d’intervenir dans le conflit. Il travaille également au service de renseignements, et côtoie des espions de très près.

De fil en aiguille, il rencontre Ian Fleming, qui écrira les James Bond un peu plus tard puis Walt Disney. Ce n’est qu’en 1942 qu’il commence à écrire ses livres mais pas seulement. Il rédige aussi des nouvelles, dont certaines seront adaptées par Alfred Hitchcock en personne. Roald Dahl épouse alors une actrice américaine de renom.

« Rien ne se perd, tout se transforme »

Ses aventures, plus passionnantes les unes que les autres, il nous invite à les découvrir via ses romans. En effet, comme le documentaire l’illustre si bien, toutes les choses que Roald Dahl a vécues, il les a retranscrites dans ses histoires.

Les sorcières impitoyables scandinaves de Sacrées Sorcières ? Il les tient de sa mère norvégienne et des histoires qu’elle lui racontait sur son pays natal. L’inventeur déjanté de Charlie et la Chocolaterie et son incroyable chocolaterie ? C’est parce qu’il n’a jamais aperçu ne serait-ce qu’un seul travailleur de la chocolaterie Cadbury, qui envoyait une boîte de chocolats à tous les enfants de son école pour des tests. Cet énorme crocodile qui dévore les enfants ? Il s’agit en réalité d’un serpent mortel, le Black Mamba, qui attaque sans être provoqué et dont le venin est extrêmement mortel. Même le langage étrange du Bon Gros Géant est tiré de sa vie personnelle. Alors qu’elle attendait leur cinquième enfant, sa femme a fait plusieurs ruptures d’anévrismes. A la suite de ça, elle ne pouvait plus communiquer et mélangeait les mots existants, en formant de nouveaux.

Pour résumer Roald Dahl, c’est un peu « rien ne se perd, tout se transforme ». Et il le fait très bien.

A voir : The Marvellous World of Roald Dahl

Les œuvres de Roald Dahl à lire

Je ne pouvais pas achever cet article sans vous proposer une sélection personnelle des œuvres de Roald Dahl. Croyez-moi, le choix n’a pas été simple puisque je suis fan de presque tout ce qu’il a écrit. Mais here you are:

Un récit autobiographiqueMoi, Boy : Souvenirs d’enfance (Boy: Tales of Childhood, 1984).

Un roman jeunesseSacrées Sorcières (The Witches, 1983).

Une nouvelleCoup de Gigot (Lamb to the Slaughter, 1953).

Trois petits récits qui vous feront (re)découvrir l’auteur britannique et vous donneront, j’en suis sûre, envie d’en découvrir d’autres ! Et pour ceux qui voudraient se mettre à l’anglais, ses romans jeunesses sont plutôt faciles à lire. Bien évidemment, si vous préférez regarder des adaptations, il y a de quoi vous satisfaire. Sacrées Sorcières de Nicolas Roeg (1990), Matilda de Danny DeVito (1996), Charlie et la Chocolaterie de Tim Burton (2005) ou encore Fantastic Mr. Fox de Wes Anderson (2009).

En conclusion, la BBC a rendu un très bel hommage à cet homme, joyeux mélange de fiction et de réalisme. De quoi donner envie de se pelotonner sous un plaid, une tasse de thé dans une main, un roman dans l’autre.

Source des photos de l’article : BBC.

« Those who don’t believe in magic will never find it. »

Article précédent Article suivant

Vous aimerez peut-être aussi

4 Commentaires

  • Reply Cindy

    Moi qui l’adore, je vais le regarder très vite 🙂

    29 août 2016 at 17:56
    • Reply Ophélie G.

      Tu me diras ce que tu en penses ! C’est franchement un super docu, ça m’a donné envie de relire tous les livres de Dahl ! 😀 xx

      30 août 2016 at 11:24
  • Reply Anaïs

    Comment te dire? Roald Dahl c’est un peu toute mon enfance, j’ai adoré ses livres gamines, à les lires et relires et re relires. J’ai beaucoup aimé ton article, qui m’a donner envie de relire quelques livres haha.

    Bisouuus ♥

    5 septembre 2016 at 18:12
    • Reply Ophélie G.

      Oh mais je savais pas ça ! 😀 Tu devrais vite te remettre à la lecture alors (cet été, je n’ai eu le temps de lire que The BFG, mais c’est mieux que rien.. :D). ♥ xx

      6 septembre 2016 at 09:09

    Laisser un commentaire