Follow:
Angleterre

Le Sud-Ouest anglais #1 – Glastonbury

Location: Glastonbury, Somerset

Comme je l’avais précédemment dit, j’ai passé un weekend dans le sud-ouest de l’Angleterre, avec ma colocataire Lisa et Rob, un ami. Il nous a fallu quatre heures pour parvenir à Glastonbury, dans le Somerset. Ceci dit, en partant à 6h du matin, on a largement eu le temps d’en profiter. Glastonbury est principalement connue pour son festival de musique estival, qui ramène des visiteurs du monde entier. Heureusement, en temps normal, ce n’est pas si peuplé que ça, et on a vraiment pu apprécier ces deux jours.

Glastonbury Abbey, ou l’île d’Avalon

Le titre de ce paragraphe n’a rien d’aléatoire. Tout le monde (ou presque) connaît Avalon, cette île sur laquelle le roi Arthur est envoyé après son combat contre Mordred, pour y être guéri de ses blessures. Au Moyen-Âge, la popularité des légendes arthuriennes s’étendait dans toute l’Europe et les populations croyaient en l’existence de ce personnage légendaire. Or, dans les années 1180, un incendie détruisit une grande partie des bâtiments. Le monastère en ruine, implanté en terres sauvages et entourés de marais, n’attirait que très peu de pèlerins. Les moines eurent alors une idée brillante : découvrir les corps du roi Arthur et de son épouse Guenièvre. En 1191 donc, les dépouilles furent exhumés et cela fut proclamé haut et fort. Il n’aura pas fallu plus de détails pour que l’association entre l’île d’Avalon et le monastère de Glastonbury se fasse (même si un auteur ecclésiaste avait déjà établit cette connexion dans les années 1120, pour des raisons un peu obscures).

Pour moi, cette visite était essentielle – je viens de rédiger une trentaine de pages de mon mémoire sur cette association et je suis très très très intéressée par les légendes arthuriennes en général. Les bâtiments n’ont pas survécu au passage du temps, et la plupart n’existe plus aujourd’hui. Cependant, ceux qui s’occupent de ce site ont eu une excellente idée : l’emplacement des bâtiments disparus a été tracé sur le sol, et ça permet de se faire une idée de ce qu’a pu être ce monastère.

L’arbre qu’on voit sur la première photo, c’est le Thorn, associé à Joseph d’Arimathie et au début du christianisme en Angleterre. A l’origine, il était planté sur la colline nommée Glastonbury Tor (que l’on peut voir des jardins et au sommet de laquelle se trouve la Tour St Michel) mais a été déplacé dans l’enceinte du monastère il y a quelques années. Nous avons eu de la chance puisque subsidiaient ça et là quelques fleurs encore écloses.

Le Sud-Ouest anglais #1 - Glastonbury Le Sud-Ouest anglais #1 - Glastonbury Le Sud-Ouest anglais #1 - Glastonbury Le Sud-Ouest anglais #1 - Glastonbury Le Sud-Ouest anglais #1 - Glastonbury Le Sud-Ouest anglais #1 - Glastonbury Le Sud-Ouest anglais #1 - Glastonbury Le Sud-Ouest anglais #1 - Glastonbury Le Sud-Ouest anglais #1 - Glastonbury Le Sud-Ouest anglais #1 - Glastonbury

Les jardins sont magnifiques et assez étendus. Très verts et très fleuris, c’est un véritable plaisir de le découvrir et de s’y promener. D’ailleurs, il y avait de nombreuses familles qui pique-niquaient à l’ombre des ruines. On y trouve un jardin de plantes médicinales en usage au Moyen-Âge, deux grandes mares où nagent de très gros poissons, et une partie non entretenues qui regorge de fleurs sauvages.

Le Sud-Ouest anglais #1 - Glastonbury Le Sud-Ouest anglais #1 - Glastonbury Le Sud-Ouest anglais #1 - Glastonbury Le Sud-Ouest anglais #1 - Glastonbury

A la découverte de la ville

Après cette première visite, nous nous sommes baladés dans les rues. La première chose qui interpelle dans la ville lorsque l’on déambule dans la ville, ce sont les petites boutiques de la rue principale et des rues adjacentes, plus petites. Cela vaut vraiment le coup d’y entrer pour jeter un œil, car c’est vraiment pas les boutiques à touristes dont on a l’habitude. Les librairies regorgent d’ouvrages sur les légendes arthuriennes, sur l’ésotérisme, la spiritualité et ce genre de chose. Les boutiques de fringues proposent des pièces extravagantes. Vous pouvez également trouver de nombreux objets reliés à l’ésotérisme (dagues, calices, encens) ou des objets de déco un peu spéciaux (crânes d’animaux, sculptures de dragon et autres). En plus de ça, les bâtiments sont super colorés, un vrai plaisir pour les yeux ! Tout ça donne une idée du style adopté par les habitants.. Je n’aime pas les généralités mais voilà, Glastonbury est majoritairement habitée par des hippies modernes : dreadlocks, couronnes de fleurs dans les cheveux, vêtements amples et de couleur, talismans autour du cou, et j’en passe. Un véritable dépaysement, car à Stamford, les gens sont plutôt « classes ».

Le Sud-Ouest anglais #1 - Glastonbury Le Sud-Ouest anglais #1 - Glastonbury Le Sud-Ouest anglais #1 - Glastonbury Le Sud-Ouest anglais #1 - Glastonbury Le Sud-Ouest anglais #1 - Glastonbury Le Sud-Ouest anglais #1 - Glastonbury Le Sud-Ouest anglais #1 - Glastonbury Le Sud-Ouest anglais #1 - Glastonbury Le Sud-Ouest anglais #1 - Glastonbury Le Sud-Ouest anglais #1 - Glastonbury Le Sud-Ouest anglais #1 - Glastonbury Le Sud-Ouest anglais #1 - Glastonbury

Je vais vous laisser pour aujourd’hui, j’ai beaucoup trop de choses à vous présenter et surtout, beaucoup de photos à partager avec vous. Après-demain donc, la deuxième partie de ce weekend : la visite du Chalice Well ainsi que le coucher de soleil vu de la Tour St Michel, en haut de Glastonbury Tor !

 

Article précédent Article suivant

Vous aimerez peut-être aussi

1 Commentaire

  • Reply Emilie Del

    Tes photos sont magnifiques, ça donne envie d'y aller !

    2 juin 2015 at 11:20
  • Laisser un commentaire