Follow:
Culture : TV & Cinéma

Kingsman, un film d’espion britannique

Kingsman, un film d'espion britannique

Il est temps de dépoussiérer la rubrique « Culture : TV & Cinéma » du blog. Je n’y ai rien publié depuis que j’ai vu (et été déçue par) Split il y a quelques mois. Alors que des films, j’en ai vu depuis… Mais rien qui ne mérite d’être mentionné ici. Aujourd’hui, je reviens sur un film britannique que j’ai absolument adoré : Kingsman, de Matthew Vaughn (2015). Et ça tombe bien, puisque le deuxième volet vient de sortir ! 

Kingsman, ça parle de quoi ?

KINGSMAN, l’élite du renseignement britannique en costumes trois pièces, est à la recherche de sang neuf. Pour recruter leur nouvel agent secret, elle doit faire subir un entrainement de haut vol à de jeunes privilégiés aspirant au job rêvé. L’un d’eux semble être le candidat « imparfaitement idéal » : un jeune homme impertinent de la banlieue londonienne nommé Eggsy. Ces super-espions parviendront-ils à contrer la terrible menace que fait peser sur le monde l’esprit torturé du criminel Richmond Valentine, génie de la technologie?

En gros : des espions britanniques, une menace technologique et de l’humour (britannique) à foison !

Ce que j’ai aimé

Le casting

Personnellement, quand on m’a soufflé à l’oreille que Colin Firth jouait dans le film, il ne m’en a pas fallu plus pour avoir envie de le voir. Ajoutez à ça Samuel L. Jackson dans le rôle du méchant et Taron Egerton dans le rôle du beau-gosse un peu paumé, ça donne un trio vraiment pas mal ! Sans oublier les autres acteurs, qui ne sont pas décevants du tout.

Les accents

Pour le coup, c’est aussi subjectif que le choix des acteurs. Cependant, rien ne me fait davantage fondre que l’accent britannique. Que ce soit celui très posh de Colin Firth ou celui slang de Taron Egerton, il y en a pour tous les goûts ! Et ça, c’est canon pour mes petites oreilles. Ben quoi, je ne suis pas expatriée en Angleterre pour rien…

Le décor

J’adore les films qui se déroulent dans des villes que j’ai pu visiter. Genre Trainspotting à Edimbourg ou Paddington à Londres. La majeure partie de Kingsman se déroule à Londres justement. C’est toujours sympa de reconnaître les bâtiments et les rues en arrière-plan ! Et ça donne envie de sauter dans un avion/train pour la capitale britannique.

L’humour

Que serait un film britannique sans sa petite dose d’humour ? Pour commencer, chaque espion membre de Kingsman se voit affubler d’un pseudo et ces derniers sont piochés parmi les chevaliers de la Table Ronde. Mais si, les légendes arthuriennes ! Rien que ça, c’est plutôt chouette. Mais l’humour transpire surtout à travers les dialogues : des petites piques/phrases lancées ça et là dans le film, pour le plus grand plaisir des spectateurs.

Les scènes d’action

Moi qui ne suis pas spécialement fan des films d’action ou d’espions (je n’ai jamais vu un James Bond par exemple), j’ai franchement adoré les scènes de bagarre. Elles sont parfois tellement tirées par les cheveux que c’est à la fois impressionnant et ridicule. Genre, Colin Firth qui se bat avec son parapluie. Vous voyez le truc ?

Kingsman, un film d'espion britannique

A voir ou pas ?

En réalité, il y a tellement de choses que j’ai appréciées dans ce film que la liste en serait bien trop longue. Mais en plus des points susmentionnés, j’ai aimé la musique, les personnages secondaires, la classe vestimentaire britannique, les effets spéciaux… Autant vous dire que c’est un sans-faute à mes yeux, et pourtant, je ne suis pas très bon public. Je recommande donc à 100%. A moins que vous n’aimiez ni les films d’espions, ni l’humour britannique, ni Colin Firth (ça existe vraiment, les gens qui n’aiment pas cet acteur ?), vous passerez un bon moment.

La bonne nouvelle ? Il est disponible sur Netflix ! Ou du moins, sur la version UK. 😉

Vous l’avez vu ?

Vous en avez pensé quoi ?

Article précédent Article suivant

Vous aimerez peut-être aussi

2 Commentaires

  • Reply Mylia

    Autant j’avais adoré le premier opus, autant j’ai été terriblement déçue du second. Peut-être parce que je l’ai vu en VF mais j’ai trouvé le dénouement plus prévisible, je me suis moins prise d’affection pour les personnages que j’ai trouvés un peu niais… Heureusement que j’aime beaucoup l’humour britanique, c’est ce qui a sauvé le film à mes yeux !

    2 novembre 2017 at 13:47
    • Reply Ophélie G.

      Je ne l’ai pas encore vu alors je ne peux pas me prononcer là-dessus… Je vais attendre qu’il soit sur Netflix pour le voir du coup ! xx

      5 novembre 2017 at 11:44

    Laisser un commentaire