Follow:
Ecosse

Le Kelvingrove Park de Glasgow au fil des saisons

Le Kelvingrove Park de Glasgow au fil des saisons

Location: Kelvingrove Park, Glasgow

Quand je vivais à Glasgow, il y avait deux endroits que je fréquentais très souvent. Le premier, c’était le Kelvingrove Museum. Le deuxième, c’était le Kelvingrove Park. Les journées de pluie (hum), j’allais me mettre à l’abri du premier, mais le reste du temps, j’arpentais les allées du second. Quand j’ai trié et organisé mes photos d’Erasmus il y a quelques mois, j’ai eu un peu peur en voyant la quantité de photos prises rien que dans ce parc. Plusieurs dizaines de Go, c’est vous dire ! C’est ça d’être une étudiante fauchée, on passe son temps à se balader. Ceci étant dit, ça me donne matière à vous montrer aujourd’hui.

Le Kelvingrove Park

Le Kelvingrove Park se situe dans le West End de Glasgow, dans le quartier de l’université de Glasgow. A l’époque, j’habitais d’un côté de la rivière, sur Radnor Street, et l’université se trouvait sur la rive opposée. Je n’avais donc pas d’autre choix que de traverser le parc pour aller étudier. Vous aussi vous trouvez ça triste ? 😀

Pendant des semaines, je n’ai arpenté qu’une infime petite partie, restant dans les coins que je connaissais. Au fil de mes errances, je suis tombée sur des endroits différents, un peu cachés, mais pas moins jolis.

Comme j’ai habité en Ecosse pendant une année scolaire, j’y ai été pendant trois saisons : l’automne, l’hiver et le printemps. Lors de chacune d’entre elles, le parc se parait de nouvelles couleurs. Impossible de se lasser dans ce cas ! J’y ai pris l’apéro, écouté de la musique live, observé des gens peindre, pris des photos… Bref, le Kelvingrove Park, c’était bien plus qu’un coin de verdure à mes yeux, c’était un vrai endroit où socialiser.

En automne

Vous vous en doutez, découvrir le Kelvingrove Park en automne a fait que j’en suis tombée amoureuse. L’été n’était pas tout à fait fini, alors il faisait encore bon entre septembre et octobre. Puis peu à peu, les couleurs sont devenues plus vives et se sont teintées de nuances de rouges, de jaunes et de dorés. Le ciel était bien souvent bleu, ce qui rendait les balades encore plus agréables. Un automne comme je les aime, entre couleurs chatoyantes et températures clémentes.

Le Kelvingrove Park de Glasgow au fil des saisons Le Kelvingrove Park de Glasgow au fil des saisons Le Kelvingrove Park de Glasgow au fil des saisons Le Kelvingrove Park de Glasgow au fil des saisons Le Kelvingrove Park de Glasgow au fil des saisons Le Kelvingrove Park de Glasgow au fil des saisons Le Kelvingrove Park de Glasgow au fil des saisons Le Kelvingrove Park de Glasgow au fil des saisons Le Kelvingrove Park de Glasgow au fil des saisons Le Kelvingrove Park de Glasgow au fil des saisons Le Kelvingrove Park de Glasgow au fil des saisons

En hiver

Étonnement, c’est en hiver que j’ai préféré aller me promener au parc. Avec la neige et le givre qui recouvrait les grandes étendues d’herbe, les arbres et les fleurs éparses, les paysages étaient magiques. Cet hiver-là était si froid que même la surface de la rivière était gelée, ça et là. Ça faisait très Winterfell, pour ceux qui connaissent !

Les écureuils étaient tout fluffy, bien plus que d’habitude. Du coup, ils étaient encore plus adorables. Ils étaient plus discrets en général mais quand ils pointaient le bout de leur truffe, c’était souvent un gland entre les dents. Gland qu’ils défendaient sauvagement !

Une fois les doigts tous engourdis par l’air glacé et le bout du nez tout rouge, c’était toujours un plaisir d’aller se réfugier dans un café, pour apprécier la douce chaleur d’une tasse de chocolat chaud.

Le Kelvingrove Park de Glasgow au fil des saisons Le Kelvingrove Park de Glasgow au fil des saisons Le Kelvingrove Park de Glasgow au fil des saisons Le Kelvingrove Park de Glasgow au fil des saisons Le Kelvingrove Park de Glasgow au fil des saisons Le Kelvingrove Park de Glasgow au fil des saisons Le Kelvingrove Park de Glasgow au fil des saisons Le Kelvingrove Park de Glasgow au fil des saisons Le Kelvingrove Park de Glasgow au fil des saisons Le Kelvingrove Park de Glasgow au fil des saisons Le Kelvingrove Park de Glasgow au fil des saisons Le Kelvingrove Park de Glasgow au fil des saisons

Au printemps

Une fois le rude hiver arrivé à terme, les promenades au parc se sont multipliées. Et pas seulement pour moi. En Écosse, quelques rayons de soleil suffisent à déloger les Écossais du confort de leurs habitations. En résultat, les parcs deviennent fortement peuplés et il est parfois difficile de se dénicher un endroit où être au calme. Néanmoins, c’était vraiment chouette de s’installer pour un pique-nique entre copains et de voir des inconnus se joindre à vous avec des victuailles.

Les arbres qui bourgeonnaient, les fleurs qui faisaient timidement leur apparence, l’herbe qui devenait plus verte… C’était synonyme de shorts, de tongs et de petites robes légères pour les Écossais. Bien évidemment, j’avais encore mon manteau la plupart du temps.

Le Kelvingrove Park de Glasgow au fil des saisons Le Kelvingrove Park de Glasgow au fil des saisons Le Kelvingrove Park de Glasgow au fil des saisons Le Kelvingrove Park de Glasgow au fil des saisons Le Kelvingrove Park de Glasgow au fil des saisons Le Kelvingrove Park de Glasgow au fil des saisons Le Kelvingrove Park de Glasgow au fil des saisons Le Kelvingrove Park de Glasgow au fil des saisons Le Kelvingrove Park de Glasgow au fil des saisons Le Kelvingrove Park de Glasgow au fil des saisons Le Kelvingrove Park de Glasgow au fil des saisons

C’est quelle saison que vous préférez pour les balades au parc ?

Article précédent Article suivant

Vous aimerez peut-être aussi

4 Commentaires

  • Reply Cindy

    J’adore le Kelvingrove Park. J’ai travaillé à Glasgow en été et j’habitais dans le West End. Tout comme toi fauchée, je devais traverser le parc pour aller dans le centre. Grand, superbe, riche, les balades sont infinies et il y a toujours une nouvelle photo à prendre. J’ai pour projet d’y retourner et il me tarde de voir ça l’hiver. Une amie y a habité et a vécue une tempête de neige, j’en suis jalouse haha ! 🙂 xxx

    18 janvier 2017 at 11:00
    • Reply Ophélie G.

      Tu travaillais où ? 😀 J’espère pouvoir y retourner aussi ! On avait eu beaucoup de neige avant Noël, tu nous aurais vu à 1h du matin, à moitié en pyjama, à y faire les cons. *-* xx

      18 janvier 2017 at 14:03
      • Reply Cindy

        Dans une petite auberge de jeunesse qui a fermée depuis, le Westend Backpackers, c’était tout près de la station Kelvin Hall et à 5mn à pieds de l’université, c’était top !

        23 janvier 2017 at 14:26
        • Reply Ophélie G.

          Je me souvens de ce Backpackers, j’y étais restée quelques jours ! Je ne savais pas qu’il avait fermé..

          23 janvier 2017 at 16:24

    Répondre à Cindy Annuler