Follow:
Stamford

Au cœur de l’automne

La lumière d'automne

Je l’ai dit dans le billet Septembre en dix photos, l’automne est la saison que je préfère par dessus tout (d’ailleurs, je vous dirais les raisons de tout ça dans un post dédié qui arrivera très vite). Du coup, malgré le froid qui s’installe tout doucement, je sors presque tous les jours pour prendre quelques photos et profiter de l’incroyable lumière qui se dégage lorsque le soleil commence à décliner à l’horizon. Le Burghley Park est l’endroit vers lequel je me dirige systématiquement lors de ces escapades quotidiennes. Situé dans un comté différent du mien (j’habite dans l’extrême sud du Lincolnshire, le parc est dans le Cambridgeshire), il est immense et m’y promener est vraiment relaxant. Pas de voiture, seulement quelques piétons et joggeurs qui viennent apprécier le calme et la beauté de la nature.

Des animaux

Car dans ce parc, la nature prime avant tout. Au centre de la partie principale de celui-ci se dresse la Burghley House, une magnifique maison de style élisabéthaine construite au XVIe siècle (je vous en parlerais quand je me serais décidée à y entrer). Dans la partie qui entoure la demeure (qui n’a rien à voir avec une maison, comme le suggère son nom), les cerfs se baladent tranquillement, pour le plus grand plaisir des promeneurs. Ils ont l’habitude des êtres humains et ne sont pas effrayés par les quelques voitures qui traversent le parc (les jardiniers notamment). Ceci étant dit, ils restent sauvages et s’éloignent lorsque l’on s’approche trop d’eux. A partir du moment où l’on se contente de les observer sans bruit, ils vaquent tranquillement à leurs occupations : paître, se reposer à l’ombre des arbres ou même se battre (deux jeunes mâles s’affrontaient, ça faisait un bruit du tonnerre !). Dans l’autre partie du parc, celle qui est plus éloignée de la demeure, il y a des moutons à perte de vue, qui paissent gentiment et qui ne sont absolument pas effrayés quand on s’approche (d’ailleurs, quand je vais courir dans le parc, il faut en général que je joue à les éviter, parce qu’ils refusent de bouger).

Burghley Park Burghley Park Burghley Park Burghley Park Burghley Park Burghley Park

Bataille de couleurs

Que serait l’automne sans son incroyable palette de couleurs plus chaudes les unes que les autres ? Ce début d’automne a été plutôt radieux – si l’on omet les deux trois jours de pluie la semaine passée. Quel plaisir de voir ces déclinaisons de couleurs chatoyantes se démarquer sur ce ciel d’un bleu parfait ! La nature change tellement vite que les feuilles changent de couleur à une vitesse folle. L’intérêt d’aller se promener régulièrement, c’est de voir ces changements et de pouvoir s’extasier sur tout ça.

Burghley Park Burghley Park Burghley Park Burghley Park Burghley Park Burghley Park Burghley Park

Quelques détails

J’aime tellement le mode macro de mon appareil photo que je l’utilise trop très souvent lors de mes promenades. Depuis que j’ai commencé à jouer avec le mode manuel de cet appareil, je prends vraiment beaucoup de plaisir à photographier les fleurs qui croisent mon chemin. Il faut que j’en profite, parce que ces dernières commencent doucement à se faner.. Heureusement que les fruits sauvages et que les fruits d’automne commencent à pointer le bout de leurs épines (oui, j’ai remarqué que les fruits d’automne sont tous recouverts d’épines ahah).

Burghley Park Burghley Park Burghley Park Burghley Park Burghley Park Burghley Park

Rayons de soleil

Je l’ai signalé au début de l’article, la lumière automnale a quelque chose de magique (non, mais vraiment !). Je trouve ça difficile à expliquer (et encore plus à comprendre), mais il y a toujours ce moment où la lumière devient dorée et embrase littéralement tout ce qui croise ses rayons. C’est comme si quelqu’un allumait des projecteurs pour rendre la nature encore plus magnifique qu’elle ne l’est déjà. La moindre feuille, la plus petite brindille, la plus infime parcelle de poussière se nimbe d’une aura dorée, et je trouve difficile d’assister à ça sans être émerveillée. Souvent, je m’assoie dans l’herbe, et je regarde ce spectacle inlassablement (tout en oubliant de prendre des photos qui, de toute façon, ne rendent pas justice à la beauté de tout ça). Bref, je crois que vous avez saisi à quel point j’aime cette jolie saison qu’est l’automne..

Burghley Park Burghley Park Burghley Park

Et vous, l’automne, ça vous plaît ?
Article précédent Article suivant

Vous aimerez peut-être aussi

6 Commentaires

  • Reply Miss O

    Elles sont belles tes photos, il y a un je ne sais quoi de réconfortant. Merci 🙂

    13 octobre 2015 at 18:20
    • Reply Ophélie G.

      Merci Miss O ! Je suis ravie que tu ais trouvé un peu de réconfort dans mon univers. 😀 xx

      13 octobre 2015 at 20:56
  • Reply Tiphaine

    De belles photos qui résument bien l’ambiance douce de cette belle saison !

    13 octobre 2015 at 19:23
    • Reply Ophélie G.

      La douceur de l’automne, la chose la plus réconfortante au monde je trouve ! xx

      13 octobre 2015 at 20:57
  • Reply Anaïs

    Je suis totalement d’accord avec toi pour ce qui est de la lumière magique d’automne. Ceci dit tes photos sont vraiment très jolie ♥.

    13 octobre 2015 at 19:55
    • Reply Ophélie G.

      Dimanche, je suis allée dans le sud de l’Angleterre avec des amis, et pendant tout le trajet, nous avons pu admirer la lumière du soleil qui jouait avec les arbres bordant la route.. C’était absolument incroyable, mais surtout, indescriptible.. Merci pour le compliment. 🙂 ♥

      13 octobre 2015 at 20:59

    Laisser un commentaire