Follow:
Chroniques du logement

Vivre à l’étranger : avantages de la colocation

Vivre à l'étranger : les avantages de la colocation

L’année dernière, j’avais publié un article sur la typologie des colocataires à l’étranger (et chez soi aussi, mais je n’ai jamais testé la coloc’ en France). Avec quelques mois de recul, je me suis rendue compte que ce billet ne mettait pas du tout en valeur les avantages de vivre en colocation à l’étranger. Ce à quoi je vais remédier tout de suite avec un nouvel article sur le sujet.

5 avantages de vivre en colocation à l’étranger

  1. On partage les tâches ménagères

Ça me semble l’avantage majeur de la colocation. Que ce soit à Glasgow ou à Stamford, un système de partage des tâches ménagères s’est tout de suite mis en place. Ce système n’est pas infaillible, car il faut admettre que parfois, la flemme prend le dessus. Cependant, c’est toujours plus sympa de faire le ménage à plusieurs. D’une part, le temps passe plus vite, puisqu’on peut discuter d’un tas de choses. De deux, on a tous quelque chose que l’on déteste faire (perso, je déteste nettoyer la salle de bain, mais j’adore faire la cuisine ahah) : le partage des tâches permet de répartir de façon agréable. Et ça, c’est franchement cool.

  1. On partage les frais liés au quotidien

 Ce point semble évident, au moins pour le rapport surface/prix. Plus on est nombreux, plus l’espace est grand : le partager est une manière efficace de payer moins cher. Mais il n’y a pas qu’à ce niveau : on peut également partager les frais des produits ménagers, des ustensiles de cuisine, de certains aliments, etc. Depuis l’année dernière, on a adopté un système qui marche plutôt bien : tous les mois, on glisse £5 dans une boîte qui se trouve dans la cuisine. Quand quelque chose vient à manquer (que ce soit du papier toilette ou de l’huile d’olive), on se sert et on achète. Ça évite de s’emmerder à faire les comptes.

  1. On est rarement seul

C’est important aussi de le noter. Par exemple, lorsque notre appartement a été cambriolé, j’étais bien contente de vivre avec cinq autres personnes. Je suis d’accord, avoir son propre chez soi est quelque chose de formidable. Ceci dit, avoir un coloc/ami avec qui partager le meilleur comme le pire, c’est chouette aussi. Et ça évite de s’ennuyer aussi : quand on ne sait pas quoi faire, on peut toujours squatter la chambre d’un de ses colocs.

  1. On rencontre du monde

« Les amis de mes amis sont mes amis », vous connaissez tous ce fameux adage. Bien que ce ne soit pas vrai en toute circonstance, avoir des colocs, c’est avoir la chance de rencontrer leurs amis, et donc d’élargir son cercle social ! Quand on arrive dans une nouvelle ville, et encore plus dans un autre pays, avoir des colocataires est le meilleur moyen de rencontrer des gens et de se sociabiliser. A contrario, vivre seul est une manière assurée de passer l’année cloîtré chez soi, sans avoir quelqu’un avec qui échanger.

  1. On perfectionne une nouvelle langue et découvre de nouvelles cultures

Qui dit vivre à l’étranger, dit souvent évoluer avec une nouvelle langue. Or, quoi de mieux que d’avoir des colocs de nationalités différentes pour améliorer ses connaissances linguistiques ? Car vivre en coloc, c’est échanger et partager au quotidien. Ici, on s’amuse beaucoup avec mes colocs autrichienne et espagnole à traduire certains mots anglais dans nos langues, histoire de noter les ressemblances ou les différences.


Même si vivre en colocation ne peut pas durer toute une vie (du moins, pas pour moi, j’ai trop besoin que mon espace vital soit respecté ahah), en faire l’expérience est quelque chose de formidable. J’ai eu de la chance, car tous mes colocataires se sont révélés charmants, et j’ai gardé le contact avec presque tout le monde – ce qui est une excellente chose je trouve.

D’autres avantages à proposer ?

Article précédent Article suivant

Vous aimerez peut-être aussi

4 Commentaires

  • Reply travellingpetitpain

    Alors bizarrement, la numéro 1, je ne la vois pas trop mise en pratique par mes colocs x)

    20 mars 2016 at 11:58
    • Reply Ophélie G.

      J’imagine que ça dépend des gens.. 🙁 J’espère que tu fais pas le ménage toute seule en tout cas ! xx

      23 mars 2016 at 14:49
  • Reply Frenchie au Canada

    Pour moi en Ecosse l’avantage était vraiment les amitiés que je me suis forgée et l’apprentissage facilite de l’anglais 🙂
    Par contre je suis d’accord sur le long terme ce n’aurait pas été mon truc du tout…

    21 mars 2016 at 16:08
    • Reply Ophélie G.

      Je suis d’accord avec toi, les amitiés qu’on forge avec ses colocs, c’est probablement la meilleure chose (je sais même pas pourquoi je n’ai pas pensé à mettre ça dans ma liste tiens !). xx

      23 mars 2016 at 14:49

    Laisser un commentaire