Follow:
Sur le voyage

Vie de merde en voyage

#Vie De Merde en voyage

Cet article m’a largement été inspiré par Nathalie, du blog Cookie & Attila, qui a écrit un article Vie de Merde (cliquez sur le lien pour le découvrir). Le but, c’est de raconter ses plus grosses emmerdes de voyage, dans le style du site Vie de Merde. Les anecdotes qui suivent me font beaucoup rire aujourd’hui. Cependant, lorsqu’elles étaient fraîches, elles me faisaient beaucoup moins rire. Allez c’est parti, je vous livre mes plus belles anecdotes « vie de merde » en voyage !

Rester coincé sur une aire d’autoroute anglaise

Quand j’habitais à Glasgow, le plus simple (et le moins cher) pour rentrer en France, c’était de faire Glasgow-Londres en bus pour prendre l’avion à Stansted. Huit heures de bus de nuit, c’est long. Surtout avec Megabus et leurs bus qui ne sont pas forcément très confortables. Sur un des trajets, l’unique porte s’est légèrement ouverte alors qu’on roulait sur l’autoroute, quelque part à mi-chemin. Bien entendu, le chauffeur n’arrivait pas à la fermer. Obligés de s’arrêter en urgence sur une aire d’autoroute et de descendre par l’issue de secours. Parce que oui, la porte était entr’ouverte mais impossible de l’ouvrir complètement.

Imaginez la scène. Un groupe de gens obligés d’évacuer un bus en sortant par une porte située à un mètre du sol, à trois heures du matin. N’empêche, on est restés coincés deux heures sur ce parking sombre. Mais je n’avais pas raté mon avion, c’était déjà ça de gagné.

Dix heures de trajet au lieu de deux

Après un séjour à Edimbourg, pendant lequel nous avions été coupées du monde français, les déboires ont commencé le jour du retour à la maison. Posons le contexte. Octobre 2010. Les vacances se finissaient, on était déjà un peu déprimées. Il faisait froid, on était fatiguées. Notre avion décollant à 7h du matin, nous étions obligées d’aller à l’aéroport très tôt. Retour à la vie réelle en arrivant à l’aéroport : il y avait des grèves en France, aucun avion ne pouvait se poser sur le sol français. Tous les vols à destination de la France étaient donc annulés… S’entendre annoncer ça à 5h du matin par une hôtesse avec un accent écossais de malade, c’est dur. Très très dur. Pour résumer le chemin du retour :

[genericon icon=play] Edimbourg – Bruxelles en avion

[genericon icon=play] Bruxelles – Paris Beauvais en bus

[genericon icon=play] Paris-Beauvais – Paris en bus

[genericon icon=play] Paris – Poitiers en train

Ajoutez à ça un peu de métro et de voiture, et vous avez tout le panorama des transports pris ce jour maudit. Nous étions rentrées dix heures après l’heure prévue. Dans notre malheur, on aura eu de la chance, puisque seuls les tickets de métro auront été à notre charge. Nous avons joliment fraudé dans le train, sans même nous faire contrôler.

Atterrir dans un aéroport fermé

2013, séjour de quelques jours à Londres avec une amie. Tout s’est bien passé, mis à part le voyage de retour (j’ai pas de chance quand je rentre de vacances). Le trajet en avion s’est bien passé, malgré la neige. Aucun retard, rien à déclarer. Sauf qu’arrivé à Poitiers, l’avion n’a pas pu atterrir. Les nuages étaient trop bas mais surtout, les quelques flocons de neige sur la piste empêchent l’avion de se poser. On a tourné au-dessus de la ville pendant une bonne heure avant que le pilote ne déclare que l’atterrissage ne sera pas possible. Bon.

On a donc atterri à Limoges… Sauf que l’aéroport était fermé. L’avion s’est posé, et on a attendu une heure dans l’avion posé au sol que le personnel de l’aéroport arrive pour qu’on puisse passer les contrôles de sécurité et d’identité. Après être sortis de l’aéroport, il a fallu attendre les bus pour nous rapatrier sur Poitiers – bus ralentis par la neige, évidemment. On a fini par arriver à Poitiers sous la neige après des heures de retard.

Dormir dans une auberge délabrée

Le voyage de retour de ce séjour n’a pas été la seule chose déplaisante. L’auberge que nous avions choisie, par dépit à cause d’un budget restreint, était abominable. Arrivées sur place, nous avons vite déchanté. Entre le refus de payer autrement qu’en cash, le mec de l’accueil qui nous donne nos draps en nous souhaitant bonne chance pour trouver nos lits (dans un dortoir de 24, PLUS JAMAIS) et la vétusté des sanitaires, ça aura été l’enfer. La cuisine était tellement crade et l’ambiance générale tellement invivable que nous sortions tous les jours à 7 heures pour déjeuner à l’extérieur et rentrions à des heures impossibles éreintées, juste pour nous endormir rapidement.

Être une méga gourde

Bon, là c’est pas vraiment une VDM de voyage, plutôt un truc qui témoigne de ma stupidité. Cette année, je suis allée à Oslo, en Norvège. Arrivés à l’aéroport d’Oslo Rygge, grosse panique en regardant les panneaux. Je me suis rendue compte que la Norvège ne faisait pas partie de l’Union Européenne. J’ai commencé à paniquer parce que je n’avais pas réalisé ce détail et que je ne me suis pas renseignée sur les démarches à effectuer avant le départ (VISA ? Demande d’entrée sur le territoire ?). Je me suis imaginée obligée de passer les cinq jours à suivre sur les bancs inconfortables de l’aéroport, à attendre le voyage de retour. Bref, ça m’apprendra à connaître la liste des pays membres de l’UE. :’)

Et vous, des vies de merde en voyage à raconter ?

Article précédent Article suivant

Vous aimerez peut-être aussi

11 Commentaires

  • Reply prettylittletruth

    Oh no 🙁 Tu fais bien de me le dire pour la Norvege! 🙂

    15 novembre 2016 at 12:38
    • Reply Ophélie G.

      J’ai reformulé la phrase, je ne suis pas restée à l’aéroport hein ! 😀 C’est juste que j’ai paniqué à l’idée de devoir le faire.. x) xx

      17 novembre 2016 at 10:43
  • Reply Tiphaine

    Alors pour le coup, je n’ai connu aucune de tes galères, sauf peut-être les retard. Merci la SNCF.
    L’aéroport fermé aussi. Enfin presque. Je revenais d’Hambourg pour Noël : on a décollé sous la neige sans problème en Allemagne, mais atterrir à Lyon sous la neige, ce fut l’horreur. Nous avons été le dernier avion a se poser sur le tarmac, tout les autres vols étaient soient annulés soit détournés…

    15 novembre 2016 at 18:40
  • Reply Camomille

    Tu as vécu de ces aventures! Mais c’est sûr que ça n’a vraiment pas dû être marrant sur le moment, surtout le retour en dix heures et l’aéroport fermé… Je touche du bois mais je n’ai jamais trop eu de problèmes à part des retards (et un contournement d’orage en avion avant d’atterrir à Genève qui m’a bien angoissée)

    Pour la Norvège, tu as dû te faire une grosse frayeur! Je crois qu’ils sont quand même dans l’espace Schengen, non? Un peu pareil en arrivant au Japon, avant d’atterrir on nous a distribué des cartes à donner à l’immigration, je me suis dit « et si j’oublie un truc, et que je ne peux pas entrer sur le territoire japonais?! » mais ouf, tout s’est bien passé! Je suis une stressée de la vie alors je comprends! 😉

    15 novembre 2016 at 21:47
    • Reply Ophélie G.

      J’espère que ce genre d’histoires ne t’arrivera jamais ! Car il faut du temps pour pouvoir en rire !
      Oui, la Norvège fait partie de l’espace Schengen et aussi de la EEE.
      Je compatis ahah ! xx

      17 novembre 2016 at 10:45
  • Reply Marion

    Haha énorme !!!!! allez je vais rédiger in article comme ça aussi, je suis super inspirée!!! car oui les VDM en voyage, j’en ai une belle collection ^^

    16 novembre 2016 at 01:13
    • Reply Ophélie G.

      Ca marche ! ;D J’ai hâte de voir ça. xx

      17 novembre 2016 at 10:45
  • Reply tania

    ah tu as une belle collection
    j imagine ta fatigue pour arriver à Poitiers en 10 heures
    c colle d avoir un aéroport à Poitiers pas obliger de prendre le train à chque fois
    mois j en ai beaucoup
    2 articles énormes vont arriver sur le blog prochainement concernant la Sicile et Grenade
    1 vécu l année dernière pour San Francisco
    j ai reçu à 2h du matin un mail de United air lines car annulation du billet sauf que je dormais l ai vu au moment de partir pour aéroport à 5h du mat
    le truc c est que 2 fillets ai pas pris billets multidestinations dc ils savaient pas qu on allait à San Diego
    je te raconte pas la tête d ema mère
    heureusement united nous a replacés sur un vol aussi direct à la même heure que le vol annulé

    19 novembre 2016 at 19:55
    • Reply Ophélie G.

      Mon dieu, ça a dû être sympa de voir ça au réveil.. Heureusement que tout s’est bien terminé pour vous ! xx

      20 novembre 2016 at 12:28
  • Reply Mes 10 meilleures Vies De Merde de voyages !!! | Voyages de prof

    […] grand merci à Ophélie du Blog Evil From Paradize (quoi vous n’êtes toujours pas allés voir son blog alors que je la cite régulièrement??? […]

    30 novembre 2016 at 08:38
  • Laisser un commentaire