Follow:
Ecosse

La Cathédrale St Giles à Edimbourg

La Cathédrale St Giles à Edimbourg

Location: St Giles Cathedral, ÉDIMBOURG, ECOSSE

Je ne m’en cache pas, j’aime tout particulièrement entrer dans les édifices religieux quand je visite une ville. Je suis athée, mais je trouve ces bâtiments absolument incroyables en ce qui concerne leur architecture. Je vous ai déjà parlé de la cathédrale de St Davids, au Pays de Galles. Aujourd’hui, je reviens sur celle de St Giles, située sur le Royal Mile à Edimbourg. Une cathédrale qui vaut le détour !

En se promenant sur le Royal Mile, il est impossible de passer à côté de la Cathédrale St Giles. Située près des locaux qui ont accueilli le Parlement écossais jusqu’en septembre 2005, elle attire automatiquement le regard. Sa façade de pierres sombres, typiques de l’Ecosse, est magnifiée par le parvis vide, à l’exception d’une statue. Cette statue est à l’effigie de Sir Walter Scott, si je ne me trompe pas.

St Giles, berceau de l’église presbytérienne

La cathédrale St Giles fut fondée au début du XIIe siècle. Au XVIe siècle, elle devient l’église de John Knox, réformateur de l’église écossaise. Elle est souvent appelée « le berceau de l’église presbytérienne ».

John Knox réforma l’église écossaise grâce à son livre, dont le contenu marque une cassure avec la tradition liturgique latine. Il collabora avec le célèbre Jean Calvin et fut l’un des acteurs principaux de la réforme écossaise du XVIe siècle.

La cathédrale est dédiée à St Giles, ou Saint Gilles en français, à la fois saint patron de la ville d’Edimbourg et saint patron des estropiés et des lépreux. Avec ça, autant dire qu’il était très populaire au Moyen-Âge, puisque les estropiés et les lépreux ne manquaient pas.

La Cathédrale St Gilles à Edimbourg La Cathédrale St Gilles à Edimbourg La Cathédrale St Gilles à Edimbourg La Cathédrale St Gilles à Edimbourg La Cathédrale St Gilles à Edimbourg La Cathédrale St Gilles à Edimbourg

Passer les portes de la cathédrale

L’intérieur de St Giles est beaucoup moins austère que l’extérieur ne le laisse penser.

La Thistle Chapel, dédiée à l’ « Ordre du Chardon », vaut le coup d’œil : c’est bien évidemment à cet endroit que la batterie de mon appareil photo m’a lâchée. J’y retournerai donc lors de ma prochaine visite pour pouvoir vous montrer ça. Rien que le plafond est d’une délicatesse/finesse incroyable. L’ « Ordre du Chardon » est un ordre de chevalerie établi en 1687 par le roi Jacques (Jacques II en Angleterre, mais Jacques VII en Ecosse).

Je ne m’y connais pas suffisamment en matière d’architecture, mais je peux vous dire une chose : l’intérieur de la cathédrale est vraiment impressionnant. Je ne sais pas vous, mais je trouve qu’en se baladant sous les voûtes dont la hauteur est vertigineuse, on se sent minuscule. Il y a de quoi faire tourner les têtes !

La Cathédrale St Gilles à Edimbourg La Cathédrale St Gilles à Edimbourg La Cathédrale St Gilles à Edimbourg La Cathédrale St Gilles à Edimbourg La Cathédrale St Gilles à Edimbourg La Cathédrale St Gilles à Edimbourg La Cathédrale St Gilles à Edimbourg La Cathédrale St Gilles à Edimbourg La Cathédrale St Gilles à Edimbourg La Cathédrale St Gilles à Edimbourg La Cathédrale St Gilles à Edimbourg La Cathédrale St Gilles à Edimbourg La Cathédrale St Gilles à Edimbourg

Les vitraux sont majestueux, et bien que ma visite se soit faite en fin de journée, j’ai quand même pu apprécier la beauté des scènes représentées. Alors que les vitraux étaient considérés par l’église presbytérienne comme douteux, de part leur extravagance, ils furent quand même autorisés. Il faudra quand même attendre les restaurations du XIXe siècle pour que quelques fenêtres se voient agrémentées de vitraux. Au milieu du XXe siècle, presque toutes les fenêtres avaient été rénovées. Si l’on observe bien les vitraux dans leur ensemble, ils représentent une histoire biblique concernant, entre autres, St Andrew, St Columba et le roi David I.

La Cathédrale St Gilles à Edimbourg La Cathédrale St Gilles à Edimbourg La Cathédrale St Gilles à Edimbourg

Il y a aussi de jolis mémoriaux, notamment celui de James, Marquis de Montrose, mort en 1650 et celui de son ennemi, Archibald, Marquis d’Argyll, mort en 1661. Un peu plus loin, il y a aussi celui de Robert Louis Stevenson, écrivain écossais reconnu mort en 1894.

La Cathédrale St Gilles à Edimbourg La Cathédrale St Giles à EdimbourgLa Cathédrale St Giles à Edimbourg

Infos pratiques

St Giles’ Cathedral, High St, Edinburgh EH1 1RE

L’entrée de la cathédrale est gratuite, mais il faut payer £2 pour pouvoir prendre des photos.

Pour Noël, la cathédrale et Virgin Medias s’associent pour créer un spectacle sons et lumières qui vaut le détour.

La balade vous a plu ? 🙂

Article précédent Article suivant

Vous aimerez peut-être aussi

4 Commentaires

  • Reply Maëva's Mapa Mundi

    Elle a beaucoup de charme! Hop sur ma bucket list!

    12 mai 2017 at 15:54
  • Reply September Lullaby

    J’adore les bâtiments religieux moi aussi ! Je trouve qu’il y a vraiment une atmosphère particulière et ils me fascinent ! J’étais rentrée dans la cathédrale St Gilles quand j’étais à Édimbourg l’année dernière. On avait même fait brûler un cierge pour que mon copain n’ait plus mal à la cheville (il se l’était foulée la veille du départ !) et il a réussit à marcher 43km pendant le week-end ^^

    14 mai 2017 at 10:18
    • Reply Ophélie G.

      Je fais toujours brûler un cierge dans les églises, alors que je suis athée.. C’est quelque chose que je trouve très sympa. 43 km avec une cheville foulée, c’est quand même pas mal. J’espère que vous avez remercié St Gilles, le patron des éclopés ! xD xx

      16 mai 2017 at 10:47

    Laisser un commentaire