Follow:
Go Green in England

Vers une salle de bain plus verte et éthique

Vers une salle de bain plus verte et éthique

Vous devez vous en douter, je ne parle pas de la couleur des murs. C’est bien beau le vert, mais c’est pas tellement ma couleur. Aujourd’hui, je veux vous parler de l’état de ma salle de bain, un peu plus d’un an après avoir décidé de changer mon mode de consommation.

Avant-propos

Concrètement, ça donne quoi dans la salle de bain ? Je regrette de ne pas avoir fait de photo du début, quand j’ai réalisé que ce n’était plus possible de continuer comme ça. Ça aurait permis d’illustrer au mieux le changement. Même si j’ai encore des progrès à faire, et j’y reviendrai, je suis quand même fière du chemin parcouru. Au départ, mes étagères débordaient de produits destinés à différents usages. Aujourd’hui, moins j’en ai, mieux je me porte !

Je m’étais fixée trois objectifs à atteindre sur le long terme :

  • Acheter des produits qui me sont utiles pour éviter la surconsommation et l’invasion de mes étagères.
  • Acquérir des produits cruelty free uniquement.
  • Favoriser les produits sans emballage ou à emballages recyclables.

Je pense avoir plutôt bien géré deux points sur trois. Tous les produits achetés ces derniers mois sont cruelty free, sans exception. C’était vraiment le point qui me tenait le plus à cœur. Et je n’ai acheté que des produits dont j’avais réellement besoin. Finis les achats compulsifs ! Mon porte-monnaie et moi-même nous en portons très bien.

En ce qui concerne le point numéro 3, je n’ai pas tout à fait rempli mes objectifs, mais ça vient petit à petit. Il faut dire qu’en Angleterre, il est parfois difficile de trouver des produits sans emballage.

Aujourd’hui, donc, je peux classer le contenu de ma salle de bain en trois catégories :

  • Les alternatives définitivement adoptées. Elles sont cruelty free, avec peu d’emballage, voire pas du tout, mais surtout, avec des emballages recyclables. Ce sont aussi des produits naturels, parfois bio, mais avec une composition pas trop dégueu.
  • Les produits à terminer, mais que je ne rachèterai pas.
  • Ceux pour lesquels je n’ai pas encore trouvé d’alternative à mon goût.

Les produits dont je suis satisfaite

Cela me rassure de voir que c’est dans cette catégorie que se trouve la plupart des composants de ma salle de bain. En vrac, on a :

Des accessoires

  • Des cotons lavables. Certains ont été cousus par mon incroyable tante, et j’ai acheté les autres via Etsy.
  • Un épilateur électrique. À la base, je l’ai reçu pour éviter le genre d’accident de l’année dernière (rasage = mauvaise coupure = infection sanguine). Comme il n’est branché que pour se recharger, ça me convient.
  • Une brosse à cheveux en érable, de la marque Kostkamm. Elle est parfaite pour ma longue/épaisse chevelure.
  • Un rasoir à tête changeable. Malheureusement, l’épilateur ne fait pas tout. Certaines zones sont trop sensibles, alors je me sers d’un rasoir. Les lames ne sont pas recyclables, mais je n’ai pas besoin de les changer fréquemment.
  • Une brosse en bois pour le corps, de la marque Botanics.
  • Une coupe menstruelle. Dernière acquisition en date, je suis conquise ! Les débuts n’ont pas été des plus aisés, je dois bien l’admettre, mais une chose est sûre : je ne reviendrai pas aux produits d’hygiène conventionnels !
  • Une brosse à dent électrique. Je sais, ça n’entre pas DU TOUT dans la lignée écologique. Cependant, c’est bien le seul accessoire dont je ne pourrais pas me passer au quotidien. On ne peut pas être parfait. 😉
  • Une lime à ongle en verre et une en métal. Deux accessoires indispensables à mes yeux !

Des produits pour le visage

  • Une crème hydratante Sukin.
  • Un masque à l’argile Sukin.
  • Un gommage pour le visage Sukin.
  • De l’huile de noix de coco. Je m’en sers principalement en guise de démaquillant, mais il m’arrive parfois d’en mettre sur mes tatouages. Et de le manger aussi !
  • Un gel nettoyant au tea tree de Dr Organics. Parce l’huile de coco, c’est quand même galère à faire partir sans un produit nettoyant.
  • Trois baumes à lèvre Hurraw. Trois pour le plaisir : un à l’Earl Grey, un à la cerise noire et un spécial pour la nuit.

Des produits pour le corps

  • Un savon solide pour les mains. En ce moment, c’est un Faith in Nature dont je me sers, mais j’en ai plusieurs en réserve, dénichés sur les marchés locaux.
  • Un shampoing solide Secret de Provence. Depuis que j’utilise ces shampoings, j’ai beaucoup de mal à me laver les cheveux avec un shampoing conventionnel ! Comme ils sont introuvables en Angleterre, j’en fais un stock quand je rentre en France…
  • Un après-shampoing Faith in Nature. Ça, c’est plus pour le côté pratique de la chose : mes cheveux se démêlent assez bien sans. Je ne le rachète donc pas systématiquement.
  • De la crème pour le corps Lavera, principalement pour hydrater mes tatouages et ma peau lorsqu’elle devient trop sèche.

Les produits à finir mais que je ne rachèterai pas

Ce sont des produits qu’on m’a offert, principalement. Même si j’apprécie de les utiliser, ils ne sont pas essentiels et je ne les rachèterai donc pas une fois qu’ils seront finis :

  • Un beurre de karité Emma Noël. Il traîne sur ma table de nuit, et j’en mets sur mes tatouages avant de me coucher, en espérant venir à bout du pot.
  • Un gommage corporel The Body Shop dont j’aime beaucoup l’odeur. Mais maintenant que j’ai ma brosse pour le corps, je peux faire des gommages à sec.
  • Une huile Chanoine. C’est sympa à utiliser, mais ça n’a pas vraiment d’utilité.

Les produits à changer

  • Les coton-tige. Clairement, c’est la bête noire de ma salle de bain. Outre l’usage normal, je m’en sers énormément pour nettoyer mes piercings. J’en ai plus d’une dizaine, vous imaginez le carnage. J’ai entendu parler des oriculis de Lamazuna, mais ça ne me tente absolument pas du tout. Lecteurs piercés, avez-vous des alternatives à me proposer ?
  • Les cotons jetables. Dans la même lignée, j’ai encore quelques disques de coton jetables, dont je me sers pour retirer mon vernis à ongle. Je n’en mets pas très souvent, donc ce n’est pas si gênant que ça, mais j’aimerais trouver une autre solution.
  • Le déodorant. Je n’en ai pas trouvé avec une composition convenable. J’ai essayé la pierre d’alun, mais sans grand succès. J’ai également testé celui de Lavera, mais il n’était vraiment pas confortable/efficace.
  • Le dentifrice. J’aimerais beaucoup passer au dentifrice solide mais 1. c’est introuvable en magasin en Angleterre et 2. le prix en ligne me rebute un peu.
  • Le gel douche. J’ai réussi à utiliser des savons solides pendant quelques semaines, mais ma peau n’a pas du tout apprécié. Par pur souci de confort, je suis repassée à des gels douches conventionnels (mais cruelty free).

La trousse à maquillage

Côté maquillage, ça a été la révolution ! D’un énorme vanity plein à craquer, je suis passée à une petite trousse avec le strict minimum. Je me maquille de moins en moins, et je n’éprouve pas le besoin de le faire au quotidien (sauf mes sourcils, mais c’est une autre histoire). Dans ma trousse, on trouve :

  • Un correcteur poudre Lily Lolo.
  • Un correcteur liquide Collection.
  • Une poudre compacte MUA.
  • Un mascara Catrice.
  • Une palette sourcils Lily Lolo.
  • Un crayon à sourcil Gosh.
  • Un eyeliner Collection.
  • Une palette Urban Decay.
  • Un rouge à lèvre Sleek.
  • Deux pinceaux Eco Tools.
  • Un pinceau Real Techniques.

Si la composition de ces produits laisse parfois à désirer, ils sont au moins tous certifiés cruelty free, même si certains appartiennent à de grands groupes qui eux ne le sont pas. On en revient souvent au même débat : faut-il boycotter ce genre de marques qui font des efforts mais appartiennent à des groupes qui n’en font pas ? Pour le moment, savoir que ces produits sont cruelty free me convient. Quand il sera temps de changer, je m’orienterais probablement vers des alternatives à la composition plus saine.


Comme susmentionné, j’ai encore des progrès à faire. Mais ça vient, petit à petit. Je vais profiter de mon séjour en France imminent pour essayer de trouver des alternatives aux produits cracras que j’utilise encore. Et pourquoi pas passer une commande sur Lamazuna pour essayer leur dentifrice solide…

C’est comment dans votre salle de bain à vous ?

Article précédent Article suivant

Vous aimerez peut-être aussi

10 Commentaires

  • Reply Adeline

    Ma salle de bain ressemble un peu à la tienne au niveau éthique 🙂 Personnellement je n’ai que des savons solides ! Cheveux, corps et visage. Pour démêler mes cheveux j’utilise du vinaigre de cidre dilué et pour mes dents j’utilise le savon dentifrice Jolie Bouche de la Savonnerie Aubergine (une savonnerie bretonne) qui est vegan et écolo ! Tu peux trouver mon article ici http://beletterousse.fr/dentifrice-vegan-jolie-bouche-savonnerie-aubergine/ et on a mis en place un code promo pour jusqu’en août !

    11 juillet 2017 at 12:22
    • Reply Ophélie G.

      Je note la recette du démêlant, merci beaucoup ! Et j’essayerai de trouver ce dentifrice dont tu parles, ça me tente beaucoup. 🙂 Et merci pour le lien vers ton article. 🙂 xx

      11 juillet 2017 at 12:49
  • Reply Aurégane

    Une brosse à dents en érable pour la longue chevelure ?

    11 juillet 2017 at 12:33
    • Reply Ophélie G.

      Merci pour la remarque, c’est corrigé ! :p xx

      11 juillet 2017 at 12:49
  • Reply Aurégane

    Pour le dentifrice, j’en utilise un ayurvédique en poudre dans un emballage recyclable (le plus souvent c’est mon fils qui récupère la boîte pour ses billes ou lego).
    Pour la pierre d’Alun, il faut trouver la vraie car malheureusement beaucoup sont des copies ou contiennent des substances toxiques.
    Bravo pour la coupe, petit instrument féminin que j’utilise depuis plus de 5 ans, discrète, elle évite de nombreuses infections dues aux protections plus « classiques ».
    Le déodorant m’a été interdit par la psycho-esthéticienne de l’hôpital car on l’applique dans une zone où il y a de nombreuses glandes, le déo pouvant provoquer un dérèglement hormonal.
    Bonne continuation. C’est l’heure de mon Christmas Tea 😉

    11 juillet 2017 at 12:42
    • Reply Ophélie G.

      Je pense que pour le dentifrice, je vais attendre d’être en France pour trouver ce qu’il me faut. En Angleterre, c’est juste impossible ! La pierre d’Alun semble être un vrai casse-tête et on peut lire tout et son contraire sur le net. Je me tâte à essayer ceux de la marque Schmidt’s, mais là encore, il va me falloir passer par la case France (ou par un site internet). J’avoue ne jamais avoir eu de problème avec les tampons, mais je trouve la coupe bien plus avantageuse à bien des niveaux. Je suis franchement ravie d’avoir passé le cap, malgré quelques petits ennuis au départ.
      Merci pour ton long commentaire, et bon Christmas Tea (t’es pas un peu en avance, pour le coup ? :p). xx

      11 juillet 2017 at 12:52
  • Reply prettylittletruth

    Pareil que toi, j’ai enormement reduit ma consommation en matiere de produits de beaute dans le but d’avoir une salle de bain zero dechet. J’utilise l’oriculi de Lamazuna, je comprends que ca ne te plaise pas mais j’avoue que moi ca me convient. Pour le dentifrice solide, tu peux en trouver chez Lush en pastille et c’est cruelty free. Pour le deodorant, je suis d’accord avec toi, ce n’est pas facile d’en trouver un efficace. Le Korres est top mais on ne le trouve pas partout 🙂

    12 juillet 2017 at 09:48
    • Reply Ophélie G.

      J’ai essayé le dentifrice de Lush mais je n’ai pas été très convaincue… Il faudrait que j’en essaye un autre, peut-être que celui que j’avais choisi ne me convenait tout simplement pas. Je ne connais pas du tout le Korres, je vais me renseigner. 😀 xx

      12 juillet 2017 at 12:03
  • Reply Anaïs - A BUNCH OF FUTILITIES

    J’aime beaucoup ton article, et je comptais en faire un prochainement dans ce genre là aussi haha :)!
    Pour ce qui est des produits j’utilise toujours mon déo fait maison, du dentifrice en poudre de chez Lush en attendant de trouver mieux, vrai savons de marseille pour le corps et shampooing je le fais moi même :)! Pour la brosse à dent, j’ai une électrique aussi haha, et je comprends ta non envie XD, mais je pense sauter le cap sous peu :)!

    7 août 2017 at 12:31
    • Reply Ophélie G.

      J’espère que tu le publieras vite, le sujet m’intéresse beaucoup beaucoup ! Et il faut que je teste ta recette de déo, je ferai ça une fois installée à York ! xx

      17 août 2017 at 12:00

    Laisser un commentaire