Follow:
Angleterre VS France

Les feux de la Guy Fawkes à Lewes

Les feux de la Guy Fawkes à Lewes

Tout le monde le sait, le 5 novembre est particulier au Royaume-Uni (à Glasgow, c’est même le jour où l’appart avait été cambriolé :D) : les bonfires de la Guy Fawkes, cet homme catholique qui a planifié la « Conspiration des Poudres » en 1605. En gros, il a tenté d’organiser l’assassinat de Jacques Ier, roi protestant, afin d’avoir un roi catholique. Il a bien entendu échoué, et à été condamné à mort. Depuis, son histoire est célébrée, et il est de coutume de brûler son effigie. Donc Guy Fawkes Night rime avec feux d’artifices et feux de joie. Et l’endroit le plus réputé pour tout ça, c’est Lewes, dans le sud de l’Angleterre. Les copains nous l’avaient promis, Lewes, c’était THE place to be. Ils se sont pas foutus de nous.

Mercredi donc, après les cours, nous sommes partis en voiture en direction de Lewes, dans le Sussex de l’est. Trois heures de route, un froid mortel et beaucoup de rire plus tard, nous sommes arrivés tant bien que mal sur les lieux. On a eu la chance de trouver où se garer, sans trop de mal (quasiment tous les accès de la ville étaient bloqués..).

Anyway, c’était vraiment sympa. Il y avait peut-être un peu trop de monde (80.000 visiteurs l’année passée, pour 16.000 habitants), mais les parades étaient superbes : on a pu voir Vikings, papes, Napoléon et autres personnages, des croix protestantes brûlées, des totem en feu… Et je ne sais pas combien de feux d’artifice. On oubliait presque les 0°C ambiants. Par contre, essayer de retrouver un autre groupe de copain parmi tout ça s’est avéré très compliqué (mais pas impossible !).

Quelques images de ce merveilleux spectacle (pas trop, parce que c’est dur à faire dans la nuit :D).

Les feux de la Guy Fawkes à Lewes
Les feux de la Guy Fawkes à Lewes
Les feux de la Guy Fawkes à Lewes
Les feux de la Guy Fawkes à Lewes
Les feux de la Guy Fawkes à Lewes
Les feux de la Guy Fawkes à Lewes
Les feux de la Guy Fawkes à Lewes
Article précédent Article suivant

Vous aimerez peut-être aussi

Aucun commentaire

Laisser un commentaire